Les Actualités du 17 janvier 2014

Pour plus de nouvelles, «Aimez-nous»
sur Facebook!


_______________________________________________________

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2013
Allocations de départ unique, et de transition, bimensuelle

Deux ex-élus de l’arrondissement se partagent 155 466,74 $


PhotoPhoto : archives – jdv

Deux ex-élus d’Ahuntsic-Cartierville se partageront la coquette somme
de 155 466, 74$ en allocation de départ (en une fois) et de transition,
aux deux semaines.

Ce sont Jocelyn-Ann Campbell, candidate
sortante du district Saint-Sulpice, et Étienne Brunet, qui se présentait comme candidat à la mairie de l’arrondissement sous la bannière de Coalition Marcel Côté, qui était conseiller sortant du district Sault-au-Récollet (anciennement de Vision Montréal)et qui a été défait lors des élections municipales du 3 novembre dernier.




PhotoPhoto – archives jdv

Tel qu’annoncé au cours des derniers jours, c’est une somme de 4M$ qui va être distribuée au cours des prochains jours et tout au long de l’année aux 44 politiciens municipaux montréalais qui ont, soit été défaits lors des élections, ou qui ont quitté la vie politique avant les élections.

Rappelons que ces allocations, bien qu’elles représentent des sommes
importantes, sont prévues par la Loi sur
le traitement des élus municipaux.
Les indemnités de chacun sont calculées selon  le nombre d’années de service et la
rémunération telle qu’elle était au cours des 12 mois précédant leur départ.

L’allocation
de départ est remise en une fois, tandis que l’allocation de transition
leur est octroyée aux deux semaines pendant un an. Ce sont
évidemment des sommes brutes qui sont imposables. (Par Christiane Dupont) (2014-01-17)

__________________________________________________________________________

______________________________________________________

TEMPS DIFFICILE POUR NOS INFRASTRUCTURES

Multiplication des nids-de-poule


PhotoIci, rue Sauvé (crédit-photo: Alain Martineau)

Outre la “menace” qui plane à chaque fois que l’on passe sous un viaduc, voilà que les températures douces des derniers jours relancent le problème des nids-de-poule dans nos rues.
Les automobilistes ont pu remarquer le retour en force de ces trous dans la chaussée. Les exemples sont nombreux même en ce début d’année, entre autres sur la rue Sauvé (voir photo ci-contre).

À la Ville de Montréal, on reconnaît le problème mais le nombre de plaintes a quand même été limité en 2013.  Quant à lui, l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a reçu l’an dernier 11 plaintes sur 974 requêtes ainsi que cinq commentaires en lien avec les “nids-de-poule”, selon Moustapha Diop, chargé de communication, à la Division relations avec les citoyens et communication pour notre secteur.

“Comme à chaque année et en fonction de l’état de la chaussée, nous
pouvons affecter en moyenne près de 18 employés,
répartis sur deux quarts de travail’,’ a précisé le porte-parole. ‘’Ces employés
sont répartis en équipe afin de procéder au colmatage des nids-de-poule avec de l’asphalte froide ou chaude, et ce, en fonction de l’urgence ou non de l’intervention.”

Du travail est aussi fait en collaboration avec la ville-centre. “Des opérations sont effectuées avec un appareil mécanisé spécialisé afin d’intervenir également sur le réseau artériel de notre arrondissement”, a conclu Moustapha Diop.


Viaducs: plus d’inspections

Concernant l’état de nos viaducs, le maire Denis Coderre a plaidé pour plus d’inspections.

A la séance du comité exécutif,
mercredi, M. Coderre a indiqué que des inspections rapides des structures
(quelque 600 viaducs, ponts et tunnels, entre autres) sont réalisées chaque
année alors que des inspections complètes ont lieu seulement tous les quatre ans. 
Mais à son avis, il faudrait faire plus souvent des examens des
infrastructures dont certaines qui ont de l’âge.

“On ne peut plus se permettre ça alors que 56 % des infrastructures ont été faites avant 1970”, a précisé le maire de Montréal qui s’engage à faire davantage de prévention.

Rappelons qu’un morceau de béton est tombé du viaduc Henri-Bourassa, dans le West Island, et s’est retrouvé sur le capot d’une voiture en déplacement, donnant la frousse aux deux occupantes.

Ce viaduc est de compétence partagée avec le ministère des Transports du Québec, tout comme le tiers de ce genre d’infrastructures dans l’île de Montréal. (Par Alain Martineau) (2014-01-17)

______________________________________________________
Aéroports de Montréal et le cabinet-fantôme de Projet Montréal
La conseillère Émilie Thuillier, responsable du dossier


PhotoÉmilie Thuillier (photo archives jdv)

Aéroports de Montréal (ADM) sera désormais dans la mire du
cabinet-fantôme des élus de l’Opposition montréalaise, Projet Montréal. En
effet, c’est la conseillère du district d’Ahuntsic, Émilie Thuillier, qui est
déjà bien au fait de la problématique et du dossier des avions et d’ADM, à qui
échoit la responsabilité de suivre de près ce dossier.

Le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, a nommé à différents
postes d’un cabinet-fantôme les élus de sa formation politique, tout récemment. Rappelons
que le rôle des membres d’un cabinet-fantôme est de suivre le travail des élus
de l’équipe au pouvoir afin de s’assurer que les intérêts des Montréalais
soient bien pris en compte.

 « Comme élue de Projet
Montréal, je suis la plus directement concernée par le dossier des avions et d’ADM
que je suis depuis maintenant quatre ans”, a souligné Mme Thuillier. Soutenant qu’elle va se faire « un devoir »
d’essayer de pousser à la roue pour faire bouger les choses, Mme Thuillier a
ajouté : « Je vais voir ce qui se passe dans les autres
arrondissements et, en mode solution, voir ce qu’on pourrait faire durant notre
mandat pour en discuter à notre propre conseil d’arrondissement ».
Soulignant qu’elle a vécu toute son enfance et son adolescence à Lachine, arrondissement
également touché par le bruit et la pollution des avions, Émilie Thuillier a
ajouté : « Je vais tâcher d’agir de la meilleure façon pour faire
avancer le dossier. »

Un an plus tard…

Rappelons
que les Montréalais attendent depuis belle lurette (plus d’un an)  de prendre connaissance de l’Étude d’impact des mouvements aériens sur
la santé
 qui devait être préparée
par la Direction de la santé publique (DSP) de Montréal et rendue publique « incessamment »!

Selon les renseignements obtenus par journaldesvoisins.com, l’étude serait terminée et disponible, tandis qu’une synthèse  aurait été remise à quelques politiciens des paliers municipal et provincial. Ainsi, un résumé circulerait sous le manteau…mais pas celui des contribuables, bien que ce soit eux qui financent les travaux de la DSP de Montréal, notamment. (Par Christiane Dupont) (2014-01-17)

__________________________________________________________________________




______________________________________________________

BON À SAVOIR

Mésaventure canine dans Ahuntsic
.Où et comment rapporter un chien perdu…



Photo

Par un mercredi pluvieux, l’auteure de ces lignes roulait vers l’est pour aller faire une visite familiale. Voici une histoire qui aurait pu mieux se terminer si les bons renseignements avaient été transmis en temps et lieu.

Arrêtant en chemin afin de s’acheter un casse-croûte dans un petit restaurant du boulevard Henri-Bourassa Est, je sors du resto avec mon lunch. Sur le trottoir, devant moi trotte un petit chien visiblement perdu, un fox-terrier tout gris. Un homme qui suivait derrière lui me dit que le chien semble perdu depuis un bon moment mais qu’il a un collier.

Je dépose mon casse-croûte sur le trottoir ainsi que mon sac à main et je tends une petite bouchée au petit chien apeuré qui s’approche. Je le prends dans mes bras et je constate qu’il porte son collier et qu’il a ses médailles. Eurêka! Son nom y est, ainsi que le numéro de téléphone de son propriétaire. Le bon samaritain qui le suivait
compose le numéro de téléphone pendant que je garde Oscar –puisque c’est son nom– dans mes bras. Il a peur, il tremble. Il a dû prendre la poudre d’escampette une fois la porte de sa maison entrouverte, visiblement. “Ça ne répond pas”, me dit l’homme.

Perplexe, j’ai toujours le chien dans mes bras. Je n’ai pas de cellulaire. Le bon samaritain nous quitte. Je ne sais trop quoi faire! Trois adolescentes sortent du petit resto et elles viennent me voir (ou plutôt voir le chien!). L’une d’elles s’exclame: “C’est effrayant faire ça à un chien!”. Elle croit qu’il a été abandonné. Je lui réponds que, d’après moi, il s’est sauvé de sa maison. Quelqu’un qui veut se débarrasser de son chien lui enlèverait ses médailles.

De Caïphe à Pilate…


Afin de m’aider, la jeune fille compose le 911. Je lui ai demandé, croyant qu’on pourra m’aider à résoudre le problème de mon nouvel ami. Là-bas, on me renvoie rapidement aux Travaux publics de l’arrondissement, après m’avoir demandé dans quelle partie de la ville j’étais. Aux Travaux publics d’Ahuntsic-Cartierville, on m’informe que l’on ne s’occupe pas des “chiens vivants”!!! (Sans doute ramassent-ils ceux qui sont morts et qui sont laissés sans vie sur la voie publique?!). Quand je demande s’ils ne peuvent pas transférer mon appel à la SPCA ou au Berger blanc, mon interlocutrice se hâte de me donner le numéro du Berger blanc…. (Je vous rappelle que j’ai les deux mains occupées, mon casse-croûte à terre, mon sac à mains aussi –j’ai l’air un peu folle et perdue– et je n’ai pas de laisse. Si je veux amener le chien trouvé dans ma voiture, non loin, je dois le déposer à terre.)

En attendant, le Berger blanc (puisque j’ai appelé là-bas, croyant que mon interlocutrice m’a bien conseillée) me répond qu’ils ne s’occupent pas de ramasser les chiens dans Ahuntsic-Cartierville! (Comment se fait-il que les Travaux publics d’Ahuntsic-Cartierville ne SAVAIENT  PAS que l’arrondissement ne FAIT PAS affaire avec Le Berger blanc? En outre, la charmante dame du Berger blanc ne connaît pas le numéro de téléphone de la SPCA…. Ben voyons!

Poudre d’escampette


Je redonne le cellulaire (qui n’est pas le mien) à la jeune fille et les remercie. “Vite, partez, sinon vous serez en retard à l’école, les filles!” Je décide d’amener Oscar avec moi en voiture. Je le dépose donc à terre pour ramasser au moins mon sac à main et prendre mes clés et, alors qu’il restait autour de moi avant que je le prenne dans mes bras, il s’enfuit! Je cours un peu après lui, puis je décide de le suivre en voiture. Je monte dans ma voiture et commence à le suivre vers l’est. Tout à coup, il traverse le boulevard Henri-Bourassa, les deux travées, ouf! Il va se faire frapper par une voiture! Puis, je le perds de vue. Je fais de nouveau le tour du pâté de maisons dans l’espoir de l’apercevoir, mais psssst! il a disparu.

Je suis bouleversée. Je me rends visiter la personne que j’allais voir et je lui raconte ma mésaventure. Inutile de vous dire que je n’ai plus le coeur à manger mon lunch. Quand je partirai, elle me suggère d’apporter une corde au cas où je reverrais Oscar. Sur le chemin du retour, je n’ai rien vu, même si je roulais lentement. Je retourne à la maison.

Indécise et troublée


Ai-je pris la bonne décision? Ai-je fait les bons appels? Je communique avec le poste de police du quartier (PDQ-27) et je leur raconte ma mésaventure. L’agent au poste me dit que, puisque j’étais à l’extérieur de chez moi, j’avais fait ce qu’il fallait. “Nous aurions envoyé une patrouille chercher le chien. C’était correct de signaler le 911”, me répond-il. (Vérification faite auprès de l’arrondissement, on me répond vendredi que l’on doit composer le 311, mais bon, j’imagine que le policier à la réception du PDQ savait de quoi il parlait aussi!)

Je vérifie auprès de la SPCA au cas où Oscar aurait été rapporté. Peine perdue! Mais le préposé est charmant et fort compréhensif. Il me rappelle même un peu plus tard pour me rassurer. Il me dit qu’étant donné que le petit chien avait ses médailles d’identification, il est fort probable qu’une autre personne, comme moi, ait réussi à joindre son maître. Je l’espère, mais je suis tout de même fâchée! Si, au départ, le 911 m’avait dirigé au PDQ, Oscar serait en lieu sûr et moi je serais rassurée.

Normalement, si on trouve un chien près de chez nous, on peut le rapporter à la maison s’il est docile et appeler la SPCA si nous habitons dans l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville. Ailleurs, cela peut être différent. C’est bon à savoir, mais quelle mésaventure, que  d’émotions quand, comme moi, on aime beaucoup les chiens, tous les chiens!
(Par Christiane Dupont) (2014-01-17)

______________________________________________________

Parcs-nature
Pas de patinoire à l’Île-de-la-Visitation


PhotoÉtang du parc-nature de l’Île (crédit-photo: Alain Martineau)

Le Parc-nature de l’Île-de-la-Visitation permet la pratique d’activités
comme le ski de fond ou la raquette mais ceux et celles qui rêvent de sentiers
de patinage dans le secteur boisé devront prendre leur mal en patience.

Interrogé sur une telle hypothèse, une porte-parole du service des Communications de la
Ville de Montréal (s’occupant spécifiquement des Parcs-nature et des Grands
parcs) a affirmé qu’il n’est pas dans la mission des Parcs-nature d’offrir ce
service.

Mme Renée Pageau a rappelé que la Ville s’occupe déjà des patinoires
dans les parcs et certains Grands parcs, comme le parc Jarry, au sud d’Ahuntsic-Cartierville,
ou le parc Maisonneuve, dans l’est.

Les sentiers de patinage en forêt
sont populaires et nul doute qu’un tel projet serait faisable à travers des
portions de secteurs de l’île advenant la pression de citoyens.

Entre temps, la Ville rappelle l’interdiction de patiner sur
l’étang localisé entre le barrage et le pont de l’île.

Depuis belle lurette, et malgré l’interdit, des gens habitant
le secteur de l’étang s’occupent bénévolement de l’entretien du ‘’rond à
patiner’’ improvisé.

La ville rappelle les risques avec les changements du niveau
d’eau au barrage et ceux en lien avec les changements brusques de températures.

Mais l’étang du parc Ahuntsic pourrait très bien servir de patinoire se
trouvant également  près de l’aréna. Ce serait un projet simple et
peu coûteux d’autant plus que la ‘’Zamboni’’ de l’aréna pourrait servir
 pour s’assurer d’une belle glace vive extérieure. (Par Alain Martineau) (2014-01-17)

___________________________________________________________________________


______________________________________________________

Commission d’examen des contrats municipaux
La conseillère d’Ahuntsic, nommée présidente, explique son rôle

C’est la conseillère du district Ahuntsic, dans l’arrondissement,
Émilie Thuillier, qui a été nommée présidente de la Commission permanente sur l’examen
des contrats municipaux
par l’administration Coderre, à la suite de l’élection
du 3 novembre dernier. Journaldesvoisins.com
l’a contactée pour mieux connaître le rôle de la Commission et savoir comment
elle-même s’est retrouvée à la présidence de la Commission.

Processus conforme?

Outre la présidente, la Commission est formée de
dix élus, membres du parti au pouvoir et de l’opposition. Émilie Thuillier précise
d’entrée de jeu que la Commission permanente sur l’examen des contrats
municipaux n’a pas de pouvoir d’enquête. « Nous nous assurons de la
conformité du processus d’appel d’offres
à l’égard des contrats qui lui sont soumis », précise Mme Thuillier. Par
la suite, la Commission en fait état aux instances compétentes, avant l’octroi
des contrats.


Cette commission peut également proposer, le cas échéant, des
améliorations au processus. Les contrats examinés par la Commission doivent
répondre à certains critères fixés par les conseils quant à la valeur ou à certaines
autres caractéristiques, comme par exemple le nombre restreint de soumissions
conformes, les écarts importants entre l’évaluation initiale et le prix de la
soumission retenue, l’octroi à un consortium, etc.).

Mme Thuillier souligne qu’en 2010, elle a
contribué à la création de cette Commission. Auparavant, si le parti au pouvoir
était au courant du dossier des contrats et des soumissions, l’Opposition,
elle, ne participait pas à de telles instances, lesquelles étaient
inexistantes.



Différence


Quelle est la différence entre les vérifications faites par l’Autorité
des marchés financiers (AMF) et la Commission permanente de l’examen des
contrats municipaux? « L’AMF est chargée de vérifier l’intégrité des
entreprises avant qu’elles ne traitent avec la Ville, précise Mme Thuillier.
Elle leur remet également un certificat. » Quand la Commission examine le
processus d’octroi des contrats, elle doit s’assurer que  toutes les entreprises qui participent au
processus aient le certificat en question. (Par Christiane Dupont) (2014-01-17)

Pour plus
de renseignements sur cette Commission, cliquez ici

___________________________________________________________________________

Poste Fleury d’Hydro-Québec
Pas de demandes d’audience publique au MDDEFP
. Le promoteur aura sans doute l’autorisation d’agrandir


PhotoPoste Fleury vu de la rue Sauvé. Crédit photo : Archives jdv

Hydro-Québec, promoteur du projet de rénovation et d’agrandissement  du Poste Fleury, situé à proximité des rues Sauvé et Meilleur, aura sans doute le champ
libre pour procéder.

En effet, à la suite de la séance publique d’information
tenue à l’Institut des communications graphiques du Québec,  en novembre dernier, par le Bureau d’audiences
publiques sur l’environnement (BAPE), les résidants, groupes ou représentants
des élus avaient jusqu’au 23 décembre dernier pour présenter une demande d’audience
publique  au ministre du Développement
durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP).

Délai prolongé

Comme la date limite était un peu à cheval sur
la période des Fêtes, le cabinet du ministre Yves-François Blanchet s’est donné
jusqu’au 14 janvier pour recevoir les demandes du public pour fins d’audiences
publiques. La porte-parole du Ministère, Geneviève Lebel, a rappelé
journaldesvoisins.com après cette date pour l’informer qu’aucune demande n’avait
été déposée.

Poursuite de l’analyse?

Puisque le ministre Blanchet n’a pas reçu de demande d’audience, le rôle
du BAPE prend fin. Par la suite, le Ministère va poursuivre son analyse
environnementale du projet, déjà bien menée, tel qu’a pu le constater journaldesvoisins.com en prenant
connaissance du dossier qui était disponible pour lecture à la Bibliothèque
Ahuntsic, il y a plusieurs semaines déjà. Si tout va bien, le promoteur,
Hydro-Québec, pourra fort probablement aller de l’avant.

Prochaine étape

Rappelons que, selon Hydro-Québec, ce projet d’agrandissement
et de rénovation était rendu nécessaire parce que la majorité des appareils qui
se trouvent présentement au poste Fleury datent des années 1950 et doivent être
remplacés. En outre, précisait Hydro-Québec, dans un avis public, la capacité du
poste ne suffit plus à répondre à la croissance de la demande. Le promoteur a
donc proposé la construction d’un nouveau poste Fleury à 315-25 kV en grande
partie sur le terrain de l’actuel poste Fleury et d’une ligne à 315 KV dans l’emprise
de l’actuelle ligne d’alimentation à 120 kV. (Par Christiane Dupont) (2014-01-17)

Pour lire le rapport du BAPE sur la séance d’information sur le poste Fleury et ses suites, cliquez ici

Pour en savoir plus sur le projet de construction, lisez les archives
de journaldesvoisins.com ic
i

__________________________________________________________________________


______________________________________________________

Conseillère du district de Sault-au-Récollet

Quand connaîtrons-nous les résultats finaux?

.Combien coûtera cette ultime opération et, surtout, qui paiera?


PhotoLorraine Pagé (photo:jdv)

Le 27 janvier prochain, la nouvelle conseillère du district Sault-au-Récollet,
Lorraine Pagé, et son avocat, sauront si la Cour supérieure autorise celle qui
avait été la candidate de l’Équipe Denis Coderre à l’élection du 3 novembre,
Nathalie Hotte, à contester son élection.

Rappelons que, à la suite de l’élection du 3 novembre, un recomptage
judiciaire avait été demandé par l’adversaire de Mme Pagé. Au terme de cette
démarche, Lorraine Pagé était élue par une voix de majorité. Alléguant que  le bulletin de vote séparant les deux
candidates  était «distinctif » ayant été écrit à l’encre verte,
l’avocat de la requérante, Pierrre-Éloi Talbot, veut demander au juge de
réétudier cinq des bulletins de vote.

Toutefois, la Cour décidera d’abord de la recevabilité de la requête le
27 janvier. Si la Cour accepte d’entendre l’avocat de Nathalie Hotte, les
parties feront leurs représentations. Il y a fort à parier que cette saga ne se
terminera pas ce jour-là.

Compressions?

L’équipe Coderre assure la défense de sa
candidate Nathalie Hotte, à même les fonds de sa propre cagnotte. Toutefois,  ce sont les contribuables montréalais qui
devront défrayer  les frais d’avocats de la
conseillère du Sault-au-Récollet ainsi que ceux du président d’élection,
lesquels doivent être représentés par leurs procureurs.

Voilà un dossier qui est à suivre, surtout au moment où la ville-centre veut effectuer des compressions et repenser sa structure organisationnelle pour être plus efficiente. (Par Christiane Dupont) (2014-01-17)


______________________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE…………………………………….


Photo

Des formations informatiques sont disponibles au Café de Da et la bibliothèque de
Cartierville.  Renseignements : 514 872-0568.

Café-conversation au Café
de Da
pour les nouveaux arrivants et les immigrants non francophones.  Venez converser en français dans une
atmosphère de détente.  Tous les
mercredis de 14 h à 15 h.

Le CANA vous invite à une sortie historique unique où se
côtoient patrimoine et nature.  Un  voyage
dans le temps à la Cité Historia, le jeudi 23 janvier de 13 h à 16 h.  Inscriptions : 514 382-0735 poste
223. 

Le
Comité santé et bien être Ahuntsic
veut offrir aux acteurs du milieu
Ahuntsic des formations, ateliers et conférences en lien avec les saines
habitudes de vie pour nos jeunes de 0-17 ans et leurs familles.  Tous ceux qui sont intervenants, coordonnateurs,
cadres, gestionnaires, éducateurs, enseignants, etc., sont invités à remplir un
questionnaire pour aider à évaluer les besoins. 
Renseignements : Sophie-Sylvie Gagné 438 492-4269. 

La
Parentrie
, organisme communautaire d’entraide et de répit aux familles en santé
mentale, vous invite à sa conférence mensuelle avec Laurence
D’Arcy,  thérapeute du comportement
humain et intervenante  au Centre de
réadaptation en dépendance de Montréal-Institut universitaire (CRDM-IU). Le
thème de la rencontre sera :  «
maladie mentale et dépendances /alcoolisme et toxicomanie ». Mercredi le 22 janvier 2014 à 19h. 

Au Centre communautaire d’Ahuntsic. Prix d’entrée :
3,00$. Inscriptions : 514 385-6786

Vous souhaitez partir en affaires ?  Participez au «5 à 7» de la CDEC le mardi 21
janvier 2014.  Inscriptions :
info@cdec.qc.ca

Initiation
à l’informatique avec le Créca
. Les lundis après-midi depuis le 13 janvier,
de 13 h à 15 h pendant 10 semaines. 10$. 
Inscriptions : 514 596-7629

Mettez
à jour vos connaissances en informatique
depuis le 15 janvier, les mercredis
soir de 18 h 30 à 20 h 30 pendant 8 semaines, au Créca 10$.  Inscriptions : 514 596-7629

À vos tricots!  Club de tricot,
les samedis à 13 h 30, au Café de Da.  Inscriptions : 514 872-0568.

Les scouts de Bois-de-Boulogne
vous invitent à voir leur journal Salut Scout disponible ici

Vous êtes d’un organisme communautaire? Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, succès ou questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com, ou appelez-nous au 514 770-0858.
(Par Philippe Rachiele) (2014-01-17)


_______________________________________________________

Journaldesvoisins.com

Fête de début d’année 
de votre journal communautaire


Photo

Une vingtaine des quelque quarante artisans, membres du conseil d’administration, du comité de rédaction, du comité des jeunes, du comité des commerçants, et camelots bénévoles du journaldesvoisins.com, se sont réunis chez Gabriel et Élaine, le dimanche 12 janvier dernier pour saluer la nouvelle année et les grands projets qui ne manqueront pas pour votre journal communautaire en 2014.

Après avoir partagé un bon repas concocté par tous et chacun, les collègues, dont certains ne se connaissaient pas, ont pu échanger autour d’un bon punch au jus et d’un verre de vin!

Ce sont, de gauche à droite, rangée du fond: Yvonnette, camelot; Alain, journaliste; Gabriel, hôte; Pierre, vice-président; deuxième rangée: Sandrine Dussart, chroniqueure; Islam Bousserache, membre du comité de rédaction; Samuel Dupont-Foisy, réviseur et chroniqueur; Émile Dupont-Foisy, camelot et fin limier (!); Claudia, camelot; Luc, camelot; François Barbe, journaliste; Philippe Rachiele et Christiane Dupont, fondateurs; et Élaine Bissonnette, membre du comité de rédaction, photographe et hôtesse. À l’avant-plan, on aperçoit: Julie Dupont, chroniqueure; Irène Coursol et Francine Lalonde, camelots.
(Par Christiane Dupont) (2014-01-17) (Crédit-photo: jdv Élaine Bissonnette)


____________________________________________________________________________

………………………………….LE COIN DES COMMERÇANTS

Sur Fleury Ouest:
Le propriétaire de l’édifice dans lequel était située La Boutique Francine, laquelle avait pignon sur la rue Fleury Ouest au coin de Clark, procède présentement à la décontamination d’une partie du terrain, à l’arrière, lequel avait été contaminé à une certaine époque par une fuite de l’ancien réservoir d’huile à chauffage.

Par ailleurs, Josiane et Yves Bonneau, de la Chocolaterie Bonneau, profitent de quelques moments de repos bien mérités à la suite de l’achalandage des fêtes. Ils seront de retour au poste mercredi 22 janvier prochain.

La Bête à pain qui avait fermé ses portes après le fort achalandage des Fêtes, depuis le 2 janvier dernier, a réouvert ce mercredi 15 janvier, au grand bonheur de plusieurs amateurs de pains au chocolat!

Sur la promenade Fleury
Le représentant du journaldesvoisins.com
est allé rencontrer la responsable des préparatifs du nouveau marché Aliments Santé Laurier
qui remplacera l’ancien IGA.  Les travaux vont bon train et le magasin
devrait ouvrir tel que prévu en février.


COMMERÇANTS! Vous avez des nouvelles concernant votre commerce, ou les commerces de l’arrondissement, des nouvelles, petites et des grandes? Vous désirez en faire part à la communauté d’Ahuntsic-Cartierville ? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com, ou appelez-nous au 514 770-0858.
(Par Christiane Dupont et Philippe Rachiele) (2014-01-17)

______________________________________________

BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES


PhotoPhoto : courtoisie Braves d’Ahuntsic

Éco-quartier : nouvelles coordonnées.  Les points de service du 5090, rue de Salaberry, et du 2331, rue Fleury Est, ont fermé leurs portes.  Les deux points de service sont dorénavant au 5765, boul. Gouin Ouest, et au 10416, rue Lajeunesse. 

Une demande d’autorisation de démolition
a été déposée à l’arrondissement pour l’immeuble situé au 1950, rue Sauriol Est, l’immeuble situé au 8965, rue Clark ainsi que l’immeuble situé au 9300, rue St-Hubert.  Information : 514 872-1575

La CDEC vous invite à rencontrer son commissaire à l’international de le 4 février à 7 h 30 pour discuter des possibilités d’augmenter vos ventes à l’étranger. Inscriptions ICI

Nouveau directeur général au Collège André-Grasset. 
M. Gilbert D. Héroux était auparavant directeur général au Collège Vanier depuis 2005.

L’exécutif
du NPD d’Ahuntsic
a fait approuver deux de ses demandes au dernier conseil général de la section
Québec: une demande pour que le gouvernement fédéral investisse dans la construction de logements
sociaux et réserver ses terrains et bâtiments excédentaires pour des
logements sociaux; et une deuxième demande pour réclamer une commission d’enquête
publique sur le transport des matières dangereuses.  Dans les prochains moi,s les membres se
concentreront sur des résolutions concernant le bruit des avions, la sécurité
alimentaire, les pensions de vieillesse et examineront la nouvelle carte
électorale.  (Source : Exécutif du
NPD d’Ahuntsic)

L’équipe Pee-Wee BB des Braves d’Ahuntsic à participé au tournoi provincial Yvon Chartrand de Laval du 13 au 29 décembre dernier.  L’équipe a remporté la finale contre Les Ducs de Delta en tir de barrage, par la marque de 4-3

Par ailleurs, il y aura reprise des séances ordinaires du conseil d’arrondissement, le lundi 10 février, à 19 heures, à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions, pour vous inscrire.  (Par Philippe Rachiele et Christiane Dupont) (2013-01-17)


_________________________________________________________________



QUOI FAIRE….QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI


PhotoPhoto : gracieuseté de l’arrondissement

Les sœurs Boulay au spectacle d’ouverture de la saison 2014 à
la maison de la culture le mercredi 29 janvier à 20 h.  Laissez-passer disponibles depuis le 14
janvier 18 h.

L’ascension d’un volcan : le mont Rainier.  Conférence voyage de Daniel Charbonneau à la
bibliothèque Ahuntsic, le 25 janvier à 14 h. 
Pour tous à partir de 7 ans. 
Inscriptions : 514 872-0568

Pour la programmation culturelle de l’hiver de l’arrondissement, cliquez ICI !

Structures Modulaires : suite chromatique.  Elisabeth Picard exploite les propriétés physiques et mécaniques des matériaux industriels dont particulièrement les attaches à tête d’équerre (ty-rap).  L’utilisation prend plusieurs formes que l’on peut associer à l’architecture de certains squelettes d’animaux et de plantes.  À la maison de la culture jusqu’au 22 février.

Contes sous les étoiles, le samedi 18 janvier.  Après une agréable promenade en ski de fond sous
les étoiles, rassemblez-vous autour du foyer extérieur et laissez-vous
transporter dans le temps par un conteur de Cité historia, à l’Île-de-la-Visitation.  7$, réservations 514 280-6733.

Le jeune Bach – récital d’orgue avec Marc-André Doran.  Le 19 janvier à l’église-de-la-Visitation à 15 h.

Mademoizelle Philippe – Contresens.  Mélodies pop et accessibles, au Brûloir, 343, rue Fleury Ouest, le vendredi 17 janvier, à 20 h.

Siméon & Martin Arriola – Plateau double.  Folk franco et rock francophone, au
Brûloir, 343, rue Fleury Ouest, le 31 janvier à 20 h.

ENFANTS
Contes et comptines pour les poussins avec Marguerite. Capitaine Mitaine :  à 10 h, le 22 janvier à la bibliothèque Ahuntsic, et le 21 janvier à 10 h 30 à la bibliothèque de Cartierville.

3 à 6 ans: Les aventuriers de la lecture Jouons dans la neige :
22 et 25 janvier,             à 10 h 30, à la bibliothèque de Cartierville.

6 à 9 ans : Histoires et bricolages – Le 26 janvier, à 14 h, à la bibliothèque de Salaberry

3 à 5 ans : L’académie des contes de Fatima
– Le 23 janvier, à 10 h, à la bibliothèque de Salaberry. (Par Philippe Rachiele) (2014-01-17)


_______________________________________________________

Vous n’êtes pas membre de journaldesvoisins.com?

Il n’est pas trop tard! 2014 commence à peine!

Il y aura une séance de recrutement pour ceux et
celles qui désirent renouveler leur carte de membre ou se la procurer en
personne, à la Chocolaterie Bonneau, au 69, rue Fleury Ouest, le dimanche 9 février prochain, de 11 heures à 16 heures.
Commencez l’année 2014 du bon pied!


Il ne coûte que 10$ annuellement pour soutenir la qualité d’information de votre journal communautaire en devenant membre.

Vous pouvez également devenir membre en faisant parvenir un chèque à journaldesvoisins.com, avec vos coordonnées (nom, prénom, adresse POSTALE, adresse courriel, et numéro de téléphone), à:

Journaldesvoisins.com
10369, rue Clark
Montréal (Québec)
H3L 2S3

Vous pouvez en profiter pour faire un don en y ajouter un montant d’argent supplémentaire si vous le souhaitez. Quelques-uns de nos lecteurs/lectrices l’ont déjà fait et nous les en remercions. (Par Christiane Dupont) (2014-01-17)

________________________________________________________________________

Vous avez manqué les précédentes Actualités?

Allez sur «Archives – Actualités» tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

_________________________________________________________________________

Journaldesvoisins.com est un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour les résidants d’Ahuntsic-Cartierville, et dont le siège social se trouve à Ahuntsic. Notre journal est un bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic-Cartierville qui se consultent sur le Web à:
www.journaldesvoisins.com

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).
Coordonnées: journaldesvoisins@gmail.com Téléphone: 514 770-0858
Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration: Diane Viens, présidente; Pierre Foisy, vice-président; Me Hugo Hamelin, secrétaire; Philippe Rachiele, trésorier; Douglas Long, administrateur; Christiane Dupont, secrétaire adjointe; Marie-Eve Laurendeau, administratrice; Maurice Paquette, administrateur, et Pascal Lapointe, administrateur.
Éditeur et représentant publicitaire: Philippe Rachiele
Représentant publicitaire indépendant: Pierre Hébert Marketing
Rédactrice en chef: Christiane Dupont
Journalistes, version Web: Christiane Dupont, Philippe Rachiele et Alain Martineau
Journalistes, version papier: Christiane Dupont, Alain Martineau, Élizabeth Forget-Le François, François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski.
Collaborateurs à la rédaction et à la photographie: Élaine Bissonnette, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Alain Martineau, Benjamin Dupont.
Photos: Philippe Rachiele
Mise en page: Philippe Rachiele et Christiane Dupont
Illustrations originales: Sylvie Baillargeon (Claire obscure)
Caricaturiste: Fanie Grégoire
Correction/révision, version papier: Samuel Dupont-Foisy
Impression, version papier: Pierre Hébert Marketing
Distribution, version papier: journaldesvoisins.com
Dépôt légal, version papier: BNQ-ISSN1929-6061
Dépôt légal, version Web: BNQ – ISSN1929-607X
_________________________________________________________________________

Journaldesvoisins.com et ses artisans sont membres de:


Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ
________________________________________________________________________

Photo

22 100 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires