Les Actualités du 19 juin 2015

_____________________________________________________________________

Bon été!
________________________________________________

Fouilles archéologiques dans le Sault
Des artefacts du 18e siècle sur le site de l’ancien village, à Gouin et de Martigny

De nouvelles informations pourraient s’ajouter à l’histoire déjà bien riche de l’ancien village du Sault-au-Récollet situé dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. Dans les dernières semaines, des archéologues ont procédé à des fouilles à l’angle du boulevard Gouin et de la rue de Martigny en marge des travaux de reconstruction des conduites d’égout et d’aqueduc qui occuperont bientôt le secteur. 

Les fouilles ont révélé des artefacts et les vestiges d’un bâtiment datant du 18e siècle, selon l’organisme Cité historia, qui se consacre à la promotion du patrimoine du Sault-au-Récollet. Les trouvailles pourraient être en lien avec la ferme Beauchamp, un complexe agricole anciennement situé sur l’aire actuelle des travaux, à l’intersection du boulevard Gouin et de la rue de Martigny. 

Des recherches effectuées en 1994 ont confirmé l’existence du complexe composé notamment d’une maison de pierres, d’une grange et d’une écurie, selon un rapport que l’entreprise de services archéologiques Ethnoscop inc. a remis au ministère des Transports du Québec en janvier 2012.

Les bâtiments agricoles de la ferme Beauchamp auraient été érigés vers la fin du 18e siècle ou le début du 19e et démolis entre 1913 et 1914 pour une modification de la courbe du chemin. L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a également fait appel à l’entreprise Ethnoscop inc. pour l’inventaire archéologique précédant les travaux sur la rue de Martigny.

Cœur historique 

« Le secteur présente clairement un intérêt archéologique. Comme des travaux majeurs de réfection d’aqueduc vont être entrepris, on veut être sûrs de ne pas endommager des vestiges de grande importance », indique la conseillère de la Ville du district du Sault-au-Récollet, Lorraine Pagé. 

Le site de l’ancien village du Sault-au-Récollet est considéré comme le cœur historique d’Ahuntsic-Cartierville, ayant joué un rôle important dans le développement du nord de Montréal depuis le 17e siècle. Les fouilles archéologiques se déroulent d’ailleurs à proximité de la Maison Brousseau, érigée pour Antoine Brousseau, maire du Sault-au-Récollet de 1860 à 1864.

Découvertes importantes

Les fouilles devaient se poursuivre jusqu’au 18 juin, selon Karine Tougas, chargée de communication à l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, mais il est possible qu’elles se prolongent au-delà de cette date si des découvertes importantes sont effectuées. Les travaux de remplacement de l’égout et de l’aqueduc, quant à eux, se dérouleront jusqu’à la fin du mois d’octobre. (Par Raluca Tomulescu) (Photos : Philippe Rachiele) (2015-06-19)
________________________________________________________________________


Photo

Pierre taillé par les amérindiens

Photo

Poterie datant du régime français
________________________________________________________________________
________________________________________________________________________

Soulagement sur La Promenade
Le stationnement Fleury-Chambord rouvre après une attente de près de 10 mois


Photo

Enfin réouvert après 10 mois d’attente (Photo : Philippe Rachiele)


PhotoEspace à vélo inutile car rien pour le verrouiller. (Photo : Philippe Rachiele)

« Enfin! », diront plusieurs clients et commerçants de La Promenade Fleury. C’est aujourd’hui (vendredi) que l’on procède à la réouverture du stationnement municipal situé au coin des rues Fleury et Chambord, fermé depuis près de dix mois afin de procéder à une décontamination.

Les milliers de visiteurs ayant déambulé sur la Promenade Fleury la semaine dernière ont pu remarquer que le stationnement avait fait peau neuve avec les travaux de pavage enfin complétés et le tracé numéroté pour délimiter les 35 espaces prévus au stationnement des véhicules.

Mais il n’était pas ouvert et cela n’avait pas de lien avec la fermeture de la rue pendant la vente-trottoir, alors que des activités de toutes sortes étaient organisées, activités bien appréciées par les visiteurs, surtout lors du week-end, grâce à la collaboration de Dame nature.

Travaux de finition

Avant la réouverture du stationnement, il fallait notamment compléter les installations électriques pour les lampadaires. Mercredi, le travail s’est terminé.

De plus, une erreur a été commise relativement au  marquage au sol. On a vu apparaître un symbole indiquant un espace pour vélos, mais il aurait fallu voir à la place un symbole limitant l’espace aux véhicules munis d’une vignette confirmant que l’on transporte une ou des personnes à mobilité réduite. Mais dans les faits, il n’y aura pas de stand pour vélos alors qu’un demi-espace de stationnement (?) se trouve tout près de l’entrée. Un stand pour trois ou quatre vélos aurait pu être installé, mais cet espace libre peut servir à une ou deux motos. De plus, il fallait refaire l’asphalte sur une petite surface.

Outre l’espace auto, un aménagement paysager a été prévu; des arbres ont été plantés et du gazon remplit les divers îlots et les bordures. On voulait s’ajuster aux normes environnementales comme l’a expliqué le patron de Stationnement de Montréal, Charles Auger. « Des travaux de réhabilitation étaient nécessaires et par la même occasion, a dit M. Auger, nous en avons profité pour mettre en œuvre des stratégies pour lutter contre les îlots de chaleur. Pour ce faire, nous avons installé un réseau pluvial qui permet une meilleure gestion des eaux de ruissellement. Aussi, plusieurs nouveaux arbres ont été plantés et nous avons végétalisé une partie du stationnement en ajoutant une bande de gazon au centre du terrain », a précisé le directeur général.

Un stationnement plus vert est donc offert à la clientèle des commerces de la Promenade. Un stationnement pour la journée coûte 10 $ et le permis mensuel est de 68 $. On ignore si Communauto qui avait quelques places et qui, durant les travaux, a installé ses véhicules tout près dans le stationnement de l’église Saint-Paul-de-la-croix, reviendra au coin de Fleury et Chambord.

Rien sur les coûts

Malgré une autre requête de journaldesvoisins.com, nous n’avons pas pu savoir combien aura coûté l’opération décontamination du site qui a déjà servi à une station-service Shell il y a plus de 30 ans. Plusieurs s’interrogent encore sur les raisons des travaux alors que l’espace est réservé à des autos et non pas à des immeubles. Mais en creusant si profondément, la contamination devait être importante.

La période des travaux aura été beaucoup trop longue que prévu, aux dires de certains commerçants. On s’attendait à une relance des activités plus tôt. Mais la page est finalement tournée. (Par Alain Martineau) (2015-06-19)


________________________________________________________________________
________________________________________________________________________

Consultation lundi
Trente millions de $ pour « revamper » Laurentien/Lachapelle
Mais certains s’interrogent


Photo

Projection du futur boulevard Laurentien (Source : Ville de Montréal)


PhotoAref Salem et Harout Chitilian à la conférence de presse pour l’aménagement des boulevards Laurentien et Lachapelle. (Photo : Philippe Rachiele)

Les très achalandées artères Laurentien et Lachapelle subiront une cure de rajeunissement au cours des prochaines années. Le boulevard et la rue deviendront à sens uniques. Ce sont surtout les résidants piétons qui devraient être les grands gagnants dans ce projet de 30 millions $ répartis sur quatre ans. Mais certains ne semblent pas y trouver leur compte et exigeront sans doute des changements lundi soir prochain quand l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville tiendra une consultation publique au YMCA Cartierville (11 885, boulevard Laurentien) à 19 heures.

Le responsable du transport au comité exécutif, Aref Salem et le vice-président du comité exécutif et conseiller de Bordeaux-Cartierville, Harout Chitilian, ont dévoilé, en conférence de presse vendredi 12 juin dernier, ce qui est appelé le projet de réaménagement et de sécurisation du secteur du boulevard Laurentien et de la rue Lachapelle. Les aînés, disent-ils, seront rassurés par la qualité de ce projet de réaménagement « exemplaire ».

Porte d’entrée

Le secteur menant au pont Lachapelle aura un aménagement moderne, avec un éclairage dit architectural et des arbres matures bordant le pont, tout près de l’ancien parc Belmont.

En consultant documents et dessins fournis, on constate que le projet « révolutionnera » ce secteur, une des portes d’entrée de Montréal.

Plus de sécurité

Douze intersections auront une traverse sécuritaire avec feux de circulation tenant compte du temps nécessaire pour traverser. Les trottoirs seront élargis; pour les artères, il y aura moins de voies. Plusieurs des 400 arbres plantés seront illuminés (la forêt bleue sera à l’entrée du pont).

On a aussi prévu un lien cyclable, mais sur la rue Cousineau (à l’ouest de Laurentien) qui est aussi dans l’axe nord-sud. Il y aura des voies réservées au transport collectif;  aqueducs, égouts et chaussées seront refaits en même temps.
 
Corrections nécessaires

Mais certains estiment que des corrections doivent être apportées au projet. Philippe Vallée, président du Comité de Circulation Cartierville (CCC), est maintes fois intervenu dans ce dossier qui lui tient à cœur. Il affirme avoir lui-même fait pression pour qu’on ait des traverses piétonnières avec un éclairage approprié afin qu’il soit impossible pour l’automobiliste de voir directement la source lumineuse pour ne pas qu’il soit ébloui. « Même chose pour le piéton. J’ai vu de pareilles traverses à Halifax en… 1991 » a-t-il confié au journaldesvoisins.com. Mais sur un autre plan, il craint les mêmes problèmes de circulation.



PhotoTrottoir inexistant présentement sur certaines parties du boulevard Laurentien (Photo : Philippe Rachiele)

« M. Chitilian, affirme M. Vallée, avait promis que la rue Lachapelle ou route 117, cesserait de passer sur Lachapelle. Or, dans le plan, ce n’est pas le cas. La 117 continue à prendre autant de place dans Cartierville, ce qui n’est pas le cas à Laval ou Ville St-Laurent », a-t-il mentionné. « Laurentien devenant sens unique vers le sud, a-t-il poursuivi, les camions allant direction nord devront passer sur Lachapelle. Selon les données de la ville, ça serait “seulement” 50 camions de plus ». Mais lui dit craindre les débordements sur les rues adjacentes, comme c’est le cas présentement sur la rue Louisbourg.

Vélo : pas de piste protégée

Pour sa part, Daniel Lambert, de la Coalition Vélo Montréal, s’interroge sur le fait que le projet ne prévoit pas une piste cyclable protégée. « Une des clés du succès dans d’autres villes cyclables au monde est la présence de pistes cyclables protégées qui longent des artères pour permettre un trajet sécuritaire et direct aux cyclistes. Mais les plans actuels de la ville pour la transformation de ces artères manquent de cohérence avec l’objectif du maire Denis Coderre de faire de Montréal une ville cyclable de catégorie mondiale ». M. Lambert souhaite donc des modifications afin que les plans, prévus pour des décennies, donnent aux utilisateurs du vélo un couloir sécuritaire. 

Selon Frédéric Bataille d’Ahuncycle, (groupe de transport actif d’Ahuntsic-Cartierville) « Il faudrait que le vélo soit considéré comme un moyen de transport tout comme les automobiles et le transport en commun et puisse utiliser les liens plus direct sur Laurentien et Lachapalle afin de profiter des installations comme les feux de circulations, plutôt que d’être obligé de faire des détours pour utiliser une rue secondaire comme Cousineau.  Il y a amplement de place pour permettre aux piétons et vélos de cohabiter sur Laurentien et Lachapelle».    
(Par Alain Martineau) (2015-06-19)

________________________________________________________________________


______________________________________________________________________

Au conseil municipal
Le PPU Henri-Bourassa Ouest est adopté
La conseillère Émilie Thuillier présente une pétition de 350 noms de résidants qui persistent et signent contre


PhotoÉmilie Thuillier (Photo : Webdiffusion du conseil municipal)

Lors de la réunion du conseil municipal du 16 juin dernier, le Plan particulier d’urbanisme (PPU) alternatif du boulevard Henri-Bourassa Ouest, qui avait été adopté à la majorité des voix par les élus de l’arrondissement, contre l’avis de nombreux citoyens d’Ahuntsic Ouest, a été adopté par le conseil municipal de Montréal.

Une pétition de 350 noms de résidants d’Ahuntsic-Cartierville a tout de même été présentée aux élus du conseil municipal par la conseillère du district d’Ahuntsic, Émilie Thuillier, avant le vote. Ces résidants s’étaient prononcés contre ce PPU alternatif adopté par les élus de l’arrondissement, à majorité des voix, au détriment du PPU participatif. Plusieurs de ces résidants ont participé à toutes les étapes de ce processus de consultation lancé par l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) à l’origine, il y a trois ans.

Densité sur la sellette

Ce PPU participatif qui avait d’ailleurs été adopté en première lecture par le conseil d’arrondissement privilégiait une autre approche, notamment au chapitre de la densité du nombre de logements à l’hectare.

Consultation bidon?

Lors de l’ultime consultation publique menée par les élus, après l’adoption du PPU participatif en première lecture, plusieurs résidants étaient montés aux barricades. D’aucuns avaient même qualifié de « bidon » la consultation que l’arrondissement avait menée compte tenu du résultat final, alors que le conseil d’arrondissement, à majorité des voix, rejetait ce PPU participatif, en mai dernier, sauf la conseillère du district d’Ahuntsic.

Pas de sursis

Lors du conseil municipal, Mme Thuillier a déposé la pétition de 350 noms. Elle a également fait des représentations devant ses collègues du conseil municipal invoquant les raisons qui motivaient son appui au PPU participatif. Le Chef de l’Opposition, Luc Ferrandez, a fait de même et a ultimement demandé à ses collègues de surseoir à la décision. Le PPU alternatif a tout de même été adopté à 41 voix contre 17.

Ombudsman

Rappelons que les résidants d’Ahuntsic Ouest ont l’intention de soumettre le dossier – si ce n’est déjà fait—  à l’Ombudsman de la Ville de Montréal, invoquant le fait, notamment, que les dés auraient été pipés depuis le début de la démarche. (Par Christiane Dupont) (2015-06-19)

Pour suivre l’intervention de la conseillère du district d’Ahuntsic et du chef de l’Opposition, Luc Ferrandez, lors des représentations avant l’adoption du PPU alternatif, cliquez ici

________________________________________________________________

________________________________________________________________

Aménagement de l’espace vert, angle Christophe-Colomb et boul. Crémazie
À vos suggestions!


Photo

Futur parc coin Crémazie et Christophe-Colomb. (Photo : Geneviève Poirier-Ghys)
Si vous fréquentez ou demeurez dans les environs, vous n’avez sans doute pas dû manquer ces jours-ci l’imposante pancarte « Quel aménagement souhaiteriez-vous pour cet espace vert? » plantée sur le terrain à l’angle de Christophe Colomb et Crémazie. Il s’agit là d’une nouvelle consultation publique lancée par l’arrondissement, comme ce dernier nous l’a confirmé cette semaine.

« L’arrondissement souhaite avoir des suggestions des citoyens par le biais du site Internet afin de définir les besoins pour ce futur espace public, situé en bordure de l’axe cyclable Christophe-Colomb », a indiqué Karine Tougas, porte-parole, en précisant que « l’arrondissement est propriétaire de ce lot depuis la réalisation du projet immobilier adjacent sur la rue Raymond-Pelletier. »

Pour se prononcer sur la question, les résidants peuvent donc envoyer leurs suggestions à l’adresse indiquée (infoc.colomb.cremazie@ville.montreal.qc.ca). Les propositions seront alors analysées, avant que l’arrondissement ne procède à un aménagement tenant compte de celles-ci.

Cette initiative n’est pas sans rappeler celle lancée l’an dernier en vue de déterminer l’aménagement à réaliser pour la place publique envisagée à l’intersection de la rue Chabanel et de l’avenue de l’Esplanade. Un projet pour lequel un contrat de près d’un million de dollars vient d’être accordé lors de la dernière séance du conseil d’arrondissement – comme nous vous l’indiquions dans nos Actualités de la semaine passée – et dont les travaux sont prévus pour cet été. (Par Rabéa Kabbaj) (2015-06-19)

________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

Quatre centième anniversaire de la première messe en Nouvelle-France
Peut-elle avoir eu lieu dans A-C?


PhotoMonument au parc Nicolas-Viel soulignant la première messe en Nouvelle-France en 1615 (Photo : Philippe Rachiele)

Mercredi 24 juin marquera le 400e anniversaire de la première messe catholique célébrée en Nouvelle-France, une messe dite à Montréal, en présence de Samuel de Champlain. Si cet événement est indéniablement fondateur d’un point de vue historique pour l’Église, sa localisation géographique exacte ne trouve pas consensus, plusieurs arrondissements du nord de l’île revendiquant en avoir été le théâtre. Alors, la première messe a-t-elle eu lieu sur l’actuel territoire d’Ahuntsic-Cartierville? Alors qu’un monument relate l’évènement dans le parc Nicolas-Viel, situé sur le boulevard Gouin, entre le boulevard Saint-Laurent et la rue Clark, journaldesvoisins.com a interrogé Vincent Garneau de Cité Historia pour plus d’éclaircissements.

À la lecture du récit de Champlain – principale source dont on dispose sur cet événement – Vincent Garneau n’estime guère probable que la première messe – qui date donc du 24 juin 1615 – ait été dite sur l’actuel territoire de notre arrondissement. « De la façon dont il décrit lorsqu’il va rejoindre les pères Jamet et Le Caron, Samuel de Champlain ne remonte pas tant la rivière des prairies. Selon mon interprétation très personnelle, la première messe a été dite sur les rives de la paroisse de Rivière des prairies. Mais il se peut que ça l’ait été à Montréal-Nord. Il y a quand même des possibilités, parce que géographiquement parlant, le premier rapide était à peu près au boulevard Saint-Michel, grosso modo, ce qu’on appelait le Bas-du-sault », a indiqué le coordonnateur au développement historique à Cité historia.

« Disons que les gens pouvaient remonter au maximum jusqu’à la hauteur du boulevard Pie-IX, ensuite il fallait qu’ils fassent du portage. Par conséquent, c’est peu vraisemblable que la première messe se soit dite au-delà de ce rapide-là. Donc, au pire c’est à Rivière-des-Prairies, au mieux c’est sur le territoire de Montréal-Nord, qui a l’époque a fait partie de la paroisse du Sault-au-Récollet pendant longtemps », a fait valoir M. Garneau, en notant que jusqu’à l’île Bizard, tous les arrondissements du nord de Montréal se réclament de cet événement fondateur.

Pour M. Garneau, d’après les descriptions de Champlain, s’il fallait hypothétiquement rattacher la première messe au territoire du Sault-au-Récollet, ce serait donc beaucoup plus vraisemblablement à l’ancienne paroisse du Sault-au-Récollet qui « englobait à l’origine Montréal-Nord et même une partie de Rivière-des-Prairies » qu’au Sault-au-Récollet actuel.

Un événement marquant

De la messe en elle-même, on a peu de détails, d’après M. Garneau, si ce n’est la présence de Champlain, celle des deux pères de la Congrégation des Récollets, ainsi que de Hurons. « En remontant de Québec, le père Jamet a apporté un autel portatif pour faire la première messe sur les rives de l’île de Montréal.  C’est à peu près cela que l’on sait. Le reste, c’est pas mal romancé », a souligné M. Garneau.

Ainsi, si cette première célébration n’a probablement pas été marquante pour l’époque, il en est tout autrement pour la place qu’elle a joué plus tard et qu’elle continue d’occuper dans l’histoire religieuse. « Québec est fondée en 1608, la première messe de la Nouvelle France a eu lieu en 1615, donc on voit que les offices religieux n’étaient pas la priorité à l’époque pour les colons. Par contre, dans l’histoire du Québec, dans l’optique du renouveau religieux au XIXe siècle dans la province, puis la montée de l’ultramontanisme, la meilleure façon de démontrer sa présence sur le territoire, c’est de l’ancrer dans l’Histoire. La première messe sert donc un peu à cela. Mais c’est aussi que, pour un peuple catholique, ce n’est quand même pas banal. Donc il y a quand même une grande importance associée à cela. »

À cela vient s’ajouter « un sentiment d’appropriation et de fierté », croit M. Garneau, qui explique qu’autant de territoires s’en réclament et cherchent à l’ancrer dans leur historique personnel. « Tout le monde commence par la première messe (dans sa) ligne du temps. […] Comme si c’était l’an 0 pour tout le monde. Comme si l’Histoire commençait par une messe », a t-il résumé.

Par ailleurs, dans le journal Le Devoir de 1915, on note que des Montréalais avaient souligné le 300e anniversaire de cette première messe par un long défilé de voitures depuis la Place d’Armes jusque dans le nord de Montréal.

Célébration à venir

Pour célébrer ce 400e, l’église de la Visitation organise ce mercredi, à partir de 11 heures, toute une série d’activités. Au programme, notamment, un pique-nique, différents stands ainsi que des contes et jeux anciens proposés par Cité historia. (Par Rabéa Kabbaj) (2015-06-19)

_______________________________________________________________________

________________________________________________________________________

À cause de rénos de trottoirs
Deux semaines sans pouvoir utiliser son véhicule interdit de sortie par les travaux


PhotoDes planches de bois on permis à Edith Filion d’utiliser son véhicule. (Photo : Edith Filion)

Ne plus pouvoir sortir son véhicule de son entrée, chez soi, parce que quelqu’un en bloque l’accès n’est jamais plaisant, mais c’est encore plus pénible lorsque l’on est à mobilité réduite. C’est pourtant ce qui est arrivé à Édith Filion, jeune résidante d’Ahuntsic, il y a quelque temps, lorsqu’un entrepreneur embauché par la ville s’est lancé dans la réfection de son trottoir et de son entrée-charretière, l’empêchant de sortir avec son véhicule pendant plus de deux semaines.

La jeune femme, qui réside sur la rue Saint-Hubert, s’est vue demander un beau jour de déplacer son auto, car des travaux de rénovation du trottoir dans sa rue et devant chez elle (son entrée de garage ou entrée-charretière) étaient sur le point de commencer. Elle n’avait pas été informée des travaux à l’avance et n’avait pas pu se préparer à cette éventualité. Alors seule avec ses enfants en bas âge, elle ne disposait pas de leurs sièges autos et ne pouvait déplacer son véhicule sur le champ. Quand on lui a expliqué que les travaux n’allaient durer que deux ou trois jours, Édith Filion s’est résignée : elle se passerait de sa voiture pour quelques jours.

Responsabilité?

Mais les travaux se sont éternisés, et même une fois l’entrepreneur parti, impossible de déplacer son véhicule sans l’abîmer à cause de bris de son entrée charretière (les roues de sa camionnette seraient automatiquement « tombées » dans les ornières toujours présentes devant son entrée). Mme Filion s’est alors retrouvée contrainte de dépenser une fortune en taxi pour pouvoir se déplacer. Cherchant une solution, elle a contacté le 311, qui l’a renvoyée vers Info-Travaux : commençait alors un jeu de ping- pong où chacun tentait de se dédouaner de la responsabilité des travaux. L’argument principal étant que l’arrondissement ne pouvait intervenir, dans la mesure où les travaux étaient menés par un entrepreneur privé, embauché par l’arrondissement. Seulement, ni le 311, ni Info-Travaux n’ont été en mesure de fournir à Édith Filion les coordonnés de la compagnie privée responsable des travaux… La résidante s’est donc retrouvée prise dans une impasse, sans personne à qui s’adresser.

« Ce qui a été le plus éprouvant, a-t-elle souligné en entrevue à journaldesvoisins.com, c’est que j’avais l’impression que personne ne me prenait au sérieux.». La jeune femme a pourtant précisé à plusieurs reprises à ses interlocuteurs qu’elle était maman de jeunes enfants et qu’elle était à mobilité réduite, mais aucune solution n’a pu être trouvée. Après deux semaines passées à se déplacer en taxi, la jeune maman a finalement contacté le conseiller de son district (Saint-Sulpice) dans l’arrondissement, Pierre Desrochers, également président du Comité exécutif de Montréal, qui a enfin pu débloquer la situation. « Il a fait envoyer une dame, qui a constaté le problème, puis un monsieur est venu réparer ce qui gênait la sortie de mon auto, et tout s’est réglé assez vite à partir de ce moment-là ».

Épilogue

À ce jour, Mme Filion n’a toujours pas pu entrer en contact avec l’entrepreneur qui a effectué les travaux dans sa rue, elle n’a également pas reçu d’excuses officielles de la part de l’arrondissement. En colère, elle a fini par raconter sa mésaventure sur facebook via le groupe du Bazar d’Ahuntsic. Plusieurs résidants lui ont alors conseillé de prendre contact avec l’ombudswomen de Montréal, une entité autonome et indépendante, qui intervient lorsqu’une personne ou un groupe s’estime lésé par la municipalité. Mais la procédure est longue et complexe, et Mme Filion n’est pas sûre de pouvoir la mener jusqu’au bout. (Par Gabrielle Ramain) (2015-06-19)

_________________________________________________________________________


Nom de la circonscription
Marie Montpetit s’interroge : faut-il garder le nom Crémazie ou privilégier Ahuntsic?

Ahuntsic était le nom de la circonscription il y a 40 ans

Quand Jacques Parizeau a fait le saut en politique pour le Parti Québécois, c’est la circonscription portant le nom d’Ahuntsic qu’il avait choisie en vue de l’élection du 29 avril 1970 qui avait porté au pouvoir un autre économiste, Robert Bourassa, alors âgé de 36 ans.

À l’élection suivante, Ahuntsic était devenue Crémazie, du nom du célèbre poète qui avait Octave  comme prénom et qui a une statue au carré Saint-Louis. De plus, un célèbre boulevard et une station de métro portent aussi son nom.

Mais voilà, Marie Montpetit, la députée libérale de Crémazie, s’est interrogée sur la dénomination de la circonscription. Quand on l’aborde, dit-elle, très peu de gens de l’extérieur de la circonscription sont au courant que la circonscription de Crémazie est située dans le nord de Montréal, entre Cartierville et Montréal-Nord. Mais quand elle parle d’Ahuntsic, oui, là on place facilement la circonscription sur la carte.


Audiences-élection

Il y a deux mois, la Commission de la représentation électorale tenait des audiences à Montréal pour recueillir les commentaires du public et des formations politiques sur son projet de remaniement de la carte électorale qui verrait l’île de Montréal amputée d’une circonscription au prochain rendez-vous électoral, probablement en 2018.

Ici, les libéraux souhaitent garder dans Crémazie les 5000 électeurs se trouvant sur une bande longeant la rivière entre les boulevards St-Michel et Pie-X (pourtant à Montréal-Nord) alors que le Parti Québécois appuie le projet de réaménagement de la carte prévoyant l’exclusion de cette partie et l’ajout d’électeurs à l’ouest du boulevard Saint-Laurent. Mais outre ce débat, Marie Montpetit a abordé la question du nom de la circonscription.

Crémazie ou Ahuntsic

« Crémazie, pour les Montréalais de façon générale, ça ne sonne pas grand-chose », a soutenu Mme Montpetit, lorsqu’elle a témoigné le 28 avril. « Si l’on prend 100 personnes et on leur demande de situer Crémazie sur une carte, je ne suis pas convaincue que ceci a une évocation solide pour les gens. Avant, ça s’appelait Ahuntsic. Et l’arrondissement s’appelle Ahuntsic, le comté au fédéral s’appelle Ahuntsic, et les députés d’Acadie et de Crémazie se font régulièrement appeler les députés d’Ahuntsic. Et souvent même, nous quand on se présente, c’est Crémazie-Ahuntsic, on le mentionne parce que la référence géographique est beaucoup plus forte, justement », a-t-elle mentionné en entrevue à journaldesvoisins.com

Mais Mme Montpetit comprend aussi la volonté de la Commission électorale d’avoir un nom différent de celui qui est déjà utilisé au municipal ou au fédéral pour une circonscription. À la toute fin de son témoignage, Mme Montpetit devait ajouter que Crémazie convenait étant donné qu’il y a une partie de Montréal-Nord, dans Crémazie. Et les libéraux tiennent à la garder. Toutefois, la question se pose. Au PQ, par ailleurs, on préfère garder le nom de Crémazie. (Par Alain Martineau) (2015-06-19) 

________________________________________________________________________

BON À SAVOIR
Signalisation à l’énergie solaire
Afficheurs de vitesse écologiques ds A-C


Photo

Automobilistes
d’Ahuntsic-Cartierville, vous les avez sans doute remarqués. Ils vous invitent à
ralentir aux abords de la rue Louvain… ce sont les afficheurs de vitesse situés
sur Berri et sur Lajeunesse. Achetés par l’arrondissement et en place depuis
2008, ils vous incitent à lever le pied sans aucune consommation d’électricité
puisqu’ils fonctionnent à l’énergie solaire.


L’afficheur
de vitesse, c’est une grande structure d’acier munie d’un radar qui capte la
vitesse des voitures qui s’approchent de la zone visée. Le résultat s’affiche
sur un panneau de type LED (pour Light-Emitting Diode) accroché en
dessous de l’enseigne indiquant la vitesse maximale permise dans le secteur, 50 km/h.
Un panneau solaire surplombe l’installation. Il recueille l’énergie lumineuse
qui est ensuite emmagasinée dans des batteries. Ce sont ces batteries qui font
fonctionner l’afficheur.

Les
emplacements qui peuvent recevoir ce type d’afficheur de vitesse sont limités. « Ce
n’est pas de la lumière du jour, mais bien du soleil directement qu’ont besoin
les appareils. Les panneaux doivent toujours être orientés vers le sud. Si des
bâtisses ou des arbres font obstruction, ça ne fonctionnera pas », précise
Jacinthe Desrochers du département des ventes de Trafic Innovation inc.,
une entreprise de Saint-Eustache qui conçoit et distribue des produits reliés
au trafic routier.

Une demande de plus en plus forte

Selon Jacinthe Desrochers,
les panneaux de signalisation fonctionnant à l’énergie solaire ne constituent
pas encore la norme sur le marché, même si la demande de la part des
municipalités et des gouvernements se fait de plus en plus forte. À titre
d’exemple, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a acquis 12 afficheurs
de vitesse destinés à des zones scolaires dans le cadre d’un projet pilote
lancé le 22 mai dernier. « La plupart fonctionnent à l’énergie
solaire », affirme le porte-parole du MTQ, Benoît Lachance.

Panneau à message variable

Un autre type
d’afficheur de vitesse siège dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, à l’intersection
des rues Sauvé et Christophe-Colomb. « Il s’agit d’un panneau à message
variable temporaire installé par la Ville centre pour le
chantier de la rue Sauvé », indique la chargée de communication à l’arrondissement
d’Ahuntsic-Cartierville, Karine Tougas. Produit et installé par
l’entreprise québécoise Signaplus, il est également alimenté à l’énergie
solaire. (Par Raluca Tomulescu)
(2015-06-19)

________________________________________________________________________


Ne manquez pas les célébrations de la Fête nationale au parc Ahuntsic le 23 !


Photo

Venez danser et vous amuser avec EspaceTRAD, à la Fête Nationale au parc Ahuntsic le 23 juin prochain. Au programme: musique, danse et animation pour les enfants, du plaisir pour tous!

Programme de la journée:
16 h 00 : Activités pour les enfants : bricolage, initiation aux percussions (cuillères), maquillage et ballons à l’hélium (jusqu’à 19 h).
17 h 00 : Grande session de musique en plein air, animée par Laurence Beaudry au violon.
18 h 30 :Discours patriotique et hommage au drapeau et discours des élu(e)s et invités du quartier.
19 h 00 : Spectacle : Ensemble de l’École des arts de la Veillée / les DADGuys avec les profs et élèves / duo Guérard/Senn.
20 h 00 : Soirée de danse participative avec le «câlleur» Pierre Chartrand et les musiciens d’EspaceTrad (Peter Senn, Pascal Gemme et Carmen Guérard.)
23 h 00 :Fin de la fête / Hot-dogs et bar sur place (Source: EspaceTRAD)

_______________________________________________________________________


Adieu, Monsieur (Madame) le professeur!


PhotoCliquez sur la photo pour le vidéo «Adieu monsieur le professeur»

Plusieurs enseignants des écoles d’Ahuntsic-Cartierville prennent leur retraite cette année et journaldesvoisins.com tenait à souligner leur travail et la pause bien méritée qu’ils vont entamer au cours des prochains jours.

Voici venu le temps des adieux à l’école Saint-André-Apôtre pour Marie-Claude Béchard et Jacynte Ouellette, enseignantes depuis 35 et 49 ans; pour Paul Richard et Michel Leclerc après 24 ans passés à l’école Marie-Anne; pour Elisa Bozzer à l’école Saint-Antoine-Marie-Claret ; et enfin pour France Martin, Claire Lévy-Benghiat, Samira Pannouri, Chantal Perriard et Philippe Liba de l’école Louisbourg! 

Nous leur souhaitons à tous et à toutes une heureuse retraite! (G.R. P. R. et C D.) (2015-06-19)
_______________________________________________________________________


Ventes-débarras du premier w-end de juin
Quatre habituées du Bazar d’Ahuntsic créent une carte pour Ah.-C.


Photo

Laetitia Cadusseau, Édith Filion, Caroline Leblanc et Julie Sigouin, sont quatre copines astucieuses et à l’affût du bon plan. À l’occasion des premières ventes-débarras (communément appelées ventes de garage) de la saison dans Ahuntsic-Cartierville, elles ont mis sur pied une carte interactive qui recensait les ventes débarras organisées les 6 et 7 juin derniers.

Sur la carte, réalisée p_ar Caroline, on peut voir que 22 ventes débarras étaient répertoriées sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville, dont 16 qui avaient lieu à la fois le samedi et le dimanche. Grâce au plan, il était également possible de connaître l’adresse exacte du lieu des ventes. Avec cet outil interactif, plus facile pour les acheteurs de s’y retrouver et meilleure couverture publicitaire pour les vendeurs.

C’est Laetitia, par ailleurs administratrice du groupe facebook Le Bazar d’Ahuntsic, qui a eu la première l’idée de faire l’inventaire des ventes-débarras : « Sur les groupes facebook du Bazar de Rosemont et du Bazar de Villeray, j’avais lancé l’idée et on a toutes rapidement pris contact pour s’organiser. C’est Caroline qui a vraiment coordonné la réalisation de la carte », a-t-elle raconté en entrevue à journaldesvoisins.com. Grâce aux informations récoltées sur le groupe du Bazar d’Ahuntsic, créer la carte n’a pas été très compliqué « Une fois qu’on a eu compilé les infos, Caroline a utilisé Google Maps. On a aussi laissé la possibilité aux gens de mettre un commentaire sur facebook pour qu’on rajoute leur adresse », nous expliquait Laetitia.

Succès?

Impossible de savoir si la carte a réellement fait augmenter les ventes, mais elle a assurément permis une plus grande visibilité, notamment pour les ventes de garages situées un peu à l’écart du coeur d’Ahuntsic-Cartierville. « Je ne sais pas si ça a permis aux gens de vendre plus, mais visuellement, ce qui m’a frappée en regardant la carte, c’est le nombre de ventes-débarras », ajoutait Laetitia « Je savais qu’il y en avait pas mal pour ce week-end, mais en les voyant sur la carte je me suis vraiment rendu compte qu’il y avait énormément de ventes-débarras ».

Et ailleurs?

Recenser les ventes de garages n’est pas une idée neuve, mais elle est plus souvent le fruit de l’arrondissement que d’une initiative privée. La pratique a en effet déjà été adoptée à l’arrondissement de Saint Laurent, où on trouve sur la page Web de l’arrondissement une liste interactive des ventes de garages, comprenant l’adresse exacte de la vente ainsi que les différents objets qui y seront exposés. Les arrondissements d’Anjou et de l’Île-Bizard proposent également sur leur site un document pdf recensant les adresses où se tiennent les ventes de garages. Pour ces arrondissements, c’est un moyen d’encadrer au mieux les ventes-débarras tout en assurant une meilleure visibilité aux vendeurs.

Bon à savoir!

Les règles qui entourent les ventes-débarras sont différentes dans chaque arrondissement. Dans Ahuntsic-Cartierville, elles sont permises quatre fois par année : les premiers week-ends de juin, juillet, août et septembre. Pas de permis ou de certificat requis, mais il vous faudra respecter quelques conditions. La vente doit avoir lieu au domicile du vendeur, entre 9 h et 18 h et l’affichage promotionnel pour la vente ne peut être fait que sur le terrain où se tiendra l’évènement. Rappelons aussi que le vendeur est légalement responsable de s’assurer que les produits qu’il vend sont sécuritaires et respectent toutes les normes en vigueur. (Par Gabrielle Ramain) (2015-06-18)

________________________________________________________________________


Relais rivière 2015
Du Cap St-Jacques au parc de Beauséjour

Tout le long de la rivière, boumbadiboum…


Photo

Groupe de kayakistes au départ du relais rivière (Photo : Philippe Rachiele)
Journaldesvoisins.com s’est mouillé pour vous chers lecteurs!  Le photographe du journal a participé avec près de 200 autres résidants d’Ahuntsic-Cartierville, de Pierrefonds, et autres, à la descente du relais rivière.

Partis du Cap St-Jacques à l’ouest de Pierrefonds, les participants ont descendu la rivière des prairies le samedi 13 juin dernier jusqu’au parc de Beauséjour, à Cartierville.  Ils sont arrivés pour la plupart au nouveau quai du parc inauguré à l’occasion du relais rivière et de La Fête de l’eau en cours, toujours au parc de Beauséjour. (P.R.) (2015-06-19)

Photo

Le canot des élus avec vue sur le pont de l’autoroute 13 et du Mont Royal. (Photo : Philippe Rachiele)
________________________________________________________________________

JARDINS ET POTAGERS DE PATRICK
Connaissez-vous les arbres du quartier?
Voici le lilas japonais « Ivory Silk »


Photo

Connaissez-vous les arbres de votre quartier? Je vous présente, aujourd’hui, une autre série de chroniques qui mettra en vedette, tout au cours de l’été, des arbres qui agrémentent les rues de notre quartier, et à propos desquels, souvent, nous ne connaissons que trop peu de choses. Je vous invite donc à faire connaissance avec ces êtres magnifiques qui veillent sur nous, du haut de leur cime, purifient l’air que l’on respire et donnent tout le charme propre à notre quartier.

Sans doute, certains d’entre vous auront remarqué ces petits arbres tout en fleurs qui longent la rue Fleury Ouest, en ce moment, entre les rues St-Laurent et Meilleur. Alignés des deux côtés de la rue, ils accompagnent le passant d’un bout à l’autre de Fleury, dont le nom prend ici une tournure plus poétique, à l’image de ses arbres, ornementés de plumeaux floraux.

Cet arbre est un lilas japonais (Syringa reticulata) de la variété « Ivory Silk ». De la famille des Oléacées (comme les oliviers), le lilas compte une trentaine d’espèces différentes. De la racine grecque « syrinx » ou « pipe », ce nom renvoie aux tiges creuses de certaines espèces et le terme « reticulata », quant à lui, fait allusion aux nervures réticulées de ses feuilles.

Lilas tardif

Le lilas japonais se distingue du lilas commun (Syringa vulgaire), que nous connaissons davantage, en premier lieu par sa taille. C’est la seule espèce de lilas qui ne soit pas à proprement parler un arbuste, mais un arbre. Tout de même de petite taille, il peut atteindre, à maturité, environ 8 à 10 m de haut et 4 à 5 m de large. Quoique tolérant une ombre légère, il ne déploiera toute sa beauté qu’en plein soleil. Il se démarque également du lilas commun, en ce que sa floraison est plus tardive et également plus longue. Il fleurira, en règle générale, de la mi-juin jusqu’au début du mois de juillet.

Le Syringa reticulata « Ivory Silk » est une plante hermaphrodite au feuillage caduc et au port ovoïde et élancé. Ses feuilles lisses, elles, apparaissent, en revanche, tôt dans la saison et sont ovales et pointues tout au bout. Ses fleurs sont de grandes panicules érigées, d’une trentaine de centimètres, de couleur blanc crème, délicatement parfumées.

Arbre tolérant

Originaire des régions montagneuses du Japon, ce lilas est des plus rustiques (zone 2a) et supporte mal les longues périodes de chaleur intense. On prit connaissance de son existence, en 1875, par le biais du botaniste russe Carl Maximowicz, et l’année suivante, il fit son apparition aux États-Unis. Le lilas japonais « Ivory Silk » s’accommode de presque tous les types de sol et s’utilise en isolé comme en alignement. Il est particulièrement prisé par les municipalités pour sa petite taille, qui permet de dégager les fils électriques, et sa tolérance au sel de déglaçage ainsi qu’aux maladies et insectes. Il fait aussi un excellent compagnon dans nos jardins domestiques.

Au plaisir de faire votre connaissance dans un potager près de chez nous!

Votre fermier urbain,

Patrick De Bortoli

N.D.L.R. : Nous vous rappelons que vous pouvez faire parvenir vos questions sur l’horticulture ou les problèmes que vous rencontrez en jardinant ou en embellissant votre terrain. Écrivez à votre chroniqueur en horticulture préféré, à : journaldesvoisins@gmail.com

________________________________________________________________________


Prix Reconnaissance AJIQ 2015
Deux artisans de votre journal communautaire sont les récipiendaires


Photo

Pascal Lapointe et Christiane Dupont, récipiendaires du Prix Reconnaissance 2015 de l’AJIQ (Photo : Adrienne Surprenant)
Lors du Gala annuel des Grands Prix du journalisme indépendants )GPJI) de l’Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ), le 10 juin dernier au Lion d’or, deux artisans du journaldesvoisins.com, Christiane Dupont et Pascal Lapointe, ont mérité le Prix Reconnaissance 2015 pour leur contribution importante à l’avancement du journalisme indépendant au Québec depuis 20 ans.

Christiane Dupont est rédactrice en chef de journaldesvoisins.com, tandis que Pascal Lapointe est membre du conseil d’administration depuis les tout débuts. Il a d’ailleurs participé au processus de consultation qui a donné lieu à la création de journaldesvoisins.com à l’origine, il y a plus de trois ans. M. Lapointe est également rédacteur en chef de l’Agence Science-Presse et journaliste scientifique.

Engagement

Le président du conseil d’administration de l’AJIQ, Simon Van Vliet, a déclaré : « J’ai le plaisir de vous annoncer que le conseil d’administration de l’AJIQ a choisi à l’unanimité de vous remettre conjointement le prix Reconnaissance dans le cadre des GPJI 2015. L’AJIQ tient ainsi à souligner votre engagement de longue date en faveur du journalisme indépendant et votre contribution à son avancement. Félicitations! »

Écriture et enseignement

Pour la petite histoire, rappelons que les deux collègues ont lancé un ouvrage sur le journalisme indépendant en 2006, Les nouveaux journalistes, le guide », publié par les Presses de l’Université Laval (PUL). Le livre a été réédité par les PUL en 2014 après une mise à jour complète faite par les auteurs au cours des deux années précédentes.

En outre, en janvier 2015, la Faculté de l’Éducation permanente de l’Université de Montréal mettait au programme de son certificat en journalisme un nouveau cours « Le journalisme indépendant » que Mme Dupont et M. Lapointe avaient proposé il y a plus de sept ans. Les deux artisans du journaldesvoisins.com ont donc enseigné à une première cohorte d’une trentaine d’étudiants les notions essentielles à connaître pour qui veut démarrer sous de bons auspices son métier de journaliste indépendant au Québec.

Lauréats

Au cours des dernières années, le Prix Reconnaissance AJIQ a été décerné à des individus ou à des organisations qui se sont démarqués en contribuant de façon significative à la cause du journalisme indépendant au Québec, notamment au Groupe de travail sur le journalisme et l’avenir de l’information au Québec qui avait été présidé par Dominique Payette;  à l’éditeur du magazine Vélo Québec, Pierre Sormany; à Francine Bousquet, de la Fédération nationale des communications; et à Maître Normand Tamaro, spécialiste en droit d’auteur.

L’Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ) est la seule organisation au Québec qui s’intéresse aux problèmes et à l’avenir des journalistes à statut précaire : les pigistes, les contractuels et les surnuméraires (Philippe Rachiele) (2015-06-19)
________________________________________________________________________

LETTRES OUVERTES 

Journaldesvoisins.com se fait un plaisir de publier vos lettres ouvertes si elles traitent d’une situation, d’une problématique, ou encore d’un événement concernant le territoire. Prière d’envoyer vos lettres avant le mercredi, 17 heures, en fichier Word (et non en pdf), et d’en vérifier l’orthographe avant l’envoi. Nous nous réservons le droit de les éditer, de les raccourcir si nécessaire, ou de les corriger en espérant que vous aurez fait vos devoirs avant de nous faire parvenir votre missive. Merci! (C.D.)

La maison d’accueil du parcours Gouin
Par Catherine Tremblay

________________________________________________________________________

TROIS ANS DÉJÀ!
Votre magazine estival disponible…


PhotoElizabeth Forget-Le François, journaliste et résidante d’Ahuntsic-Cartierville

Nouveau logo, nouvelle
présentation, photos de vos journalistes et chroniqueurs préférés: votre magazine papier de
l’été de
journaldesvoisins.com a fait
peau neuve. 

Nous espérons qu’il saura, sinon vous plaire, du moins vous
intéresser! 

La distribution est en grande partie terminée sur le territoire d’Ahuntsic. À titre de projet-pilote, nous en distribuons également dans une partie de Bordeaux-Cartierville. Vous pouvez également vous en procurer un exermplaire dans les bibliothèques de l’arrondissement. Et vous pouvez consulter la version pdf (voir plus bas).

Au menu : un dossier sur
l’agriculture urbaine; une thématique omniprésente portant sur le voisinage, des rencontres avec des résidants et aînés actifs et qui
ont des choses à raconter; un article sur l’accessibilité aux commerces du territoire pour les
personnes ayant une déficience motrice (alors que se termine samedi la Semaine
des personnes handicapées
); l’histoire touchante d’une famille originaire du Liban qui a fait son
nid parmi nous; une réflexion de la professeure Diane Éthier sur les élections
fédérales prévues pour l’automne, etc. D’autres chroniques et articles concoctés pour plaire à nos lecteurs. 

Faites-nous part de vos commentaires!
(C.D.)

Pour télécharger la dernière édition, cliquez ici


_______________________________________________________________________

BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…


Picture

Omnium de golf 2015 de la Fondation de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal. La participation de M. Martin Thibodeau de RBC Banque Royale permet d’amasser 200 000 $. L’Omnium de golf de la Fondation de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal a eu lieu le mardi 16 juin, au Club de golf Saint-Raphaël de l’Île-Bizard. Le président, RBC Banque Royale, Direction du Québec, M. Martin Thibodeau, parrainait l’événement. La participation à cet événement constitue un autre geste concret d’encouragement et d’appui à l’égard des médecins, du personnel soignant et de l’équipe de la Fondation. Il ne faut pas oublier que tous les événements-bénéfice permettent à la Fondation de remplir sa mission : contribuer financièrement aux objectifs de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal par une présence soutenue auprès des leaders économiques et sociaux de la communauté. La Fondation participe activement à ce que l’Hôpital conserve sa longueur d’avance dans les axes stratégiques suivants : la traumatologie (soins aigus et critiques), la santé cardiovasculaire, la santé respiratoire, la santé mentale. Elle soutient aussi ces deux secteurs de pointe : l’orthopédie tertiaire et la chirurgie bariatrique minimalement invasive. (Source : Fondation de l’hôpital Sacré-Cœur du Québec)




Photo

Des étudiants de soins préhospitaliers d’urgence remettent plus de 1 000 $ à Suicide Action Montréal. Des étudiants du programme de Soins préhospitaliers d’urgence (SPU) du Collège Ahuntsic ont organisé un talent-show, le 7 mai dernier, au profit de l’organisme Suicide Action Montréal (SAM). Le spectacle a permis d’amasser 1 012 $ qui ont été remis à l’organisme. Pour cette troisième édition de l’événement, une vingtaine d’étudiants avaient préparé des numéros de danse, de chant et même d’acrobatie qu’ils ont présenté à l’auditorium du Collège Ahuntsic devant un public enthousiaste de près de 175 personnes. Le coût d’entrée était de 15 $ et tous les profits ont été remis à Suicide Action Montréal. (Source : Collège Ahuntsic)


Photo

Le lancement de la campagne de financement du Magasin-Partage de la Rentrée scolaire d’Ahuntsic 2015 a eu lieu au restaurant Zagrum, situé sur la rue Fleury. Grâce à la générosité de nos donateurs et la participation de nos partenaires, 360 enfants auront des effets scolaires neufs pour commencer l’année scolaire du bon pied. De plus, leurs familles pourront se procurer des denrées alimentaires pour faire de bons lunchs. Pour ceux et celles qui n’auraient pas eu l’occasion de contribuer à cette campagne de financement, vous pouvez encore effectuer des dons pour le Magasin-Partage de la Rentrée scolaire d’Ahuntsic, qui aura lieu le 20 et 21 août 2015. Veuillez S.V.P. libeller vos chèques au nom du Créca, 10 770 rue Chambord, H2C 2R8. Merci à tous nos donateurs et nos partenaires pour leur support. Pour plus d’information, communiquez avec Ilham au 514-596-7629. (Source : Magasin-Partage)

Plantation sur le domaine public et en façade des résidences exemptes d’arbres
L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville désire informer la population qu’elle entreprend une vaste opération de plantation d’arbres sur le domaine public devant les résidences privées. Ces plantations s’inscrivent dans le Plan de gestion intégrée de la forêt urbaine qui comporte deux volets : le Programme de renforcement de la canopée et le Programme de remplacement des frênes abattus dans le cadre de la lutte à l’agrile du frêne. L’ensemble des opérations de plantation sera fait par les cols bleus de l’arrondissement, ce qui fait un total de 968 arbres qui seront plantés à Ahuntsic-Cartierville avant la fin du mois d’octobre 2015. Renseignements : Marlene Ouellet (514) 793-1119 (Source : Arrondissement)


PhotoPetits et grands s’échauffent avant la course

Quatrième édition de la course Bougez-Donnez! Le vendredi 12 juin, avait lieu au Parc des Hirondelles, dans l’arrondissement Ahuntsic, la quatrième édition de la Course Bougez-Donnez qui visait à recueillir des fonds pour une école du Togo et une école d’Haïti. Cette activité visait aussi à susciter une plus grande conscience des conditions difficiles dans lesquelles se retrouvent les enfants qui les fréquentent et en encourageant l’activité physique des enfants d’ici. Organisée par une équipe du personnel, de parents et de bénévoles de l’École Alternative Atelier, située au 10050 rue J.-J.-Gagnier, la course permettait aux élèves de l’école de se faire commanditer pour courir. Ces commandites ont permis de recueillir la somme de 6764 $ qui sera répartie également entre l’école primaire du village africain de Kouma Adamé au Togo et l’école Drouillard Dasney en Haïti, deux écoles jumelées à l’École Atelier. (Source : École Atelier)


Photo

Paul Inchauspé décoré de l’Ordre national du Québec. Le 16 juin Paul Inchauspé, directeur général du Collège Ahuntsic de 1983 à 1996, a reçu le grade d’officier de l’Ordre national du Québec, à l’occasion d’une cérémonie organisée à Québec, à la salle du Conseil législatif de l’hôtel du Parlement. Sous sa direction, cet établissement s’est démarqué par sa vision intégrée des développements institutionnel, pédagogique et des programmes d’études, le mettant ainsi à l’avant-garde du « renouveau » des années 1990. Il a inspiré des décisions majeures qui ont marqué l’évolution du système scolaire du Québec. On le surnomme le « père de la réforme », pour avoir insufflé une dimension culturelle aux programmes de l’enseignement primaire et secondaire. (Source : Collège Ahuntsic)


Photo

Motion pour le Liban. Le 9 juin dernier, Maria Mourani, présidente du groupe d’amitié Canada–Liban et Sami Haddad le chargé d’affaires de l’ambassade libanais, ont organisé un dîner à l’occasion de la visite de son Excellence Gebran Bassil, ministre des Affaires étrangères et des émigrants du Liban. À l’occasion du dîner, Maria Mourani a remis au ministre des Affaires étrangères et des émigrants du Liban une motion soumise par le Nouveau Parti Démocratique au Comité permanent des Affaires étrangères de la Chambre des communes sur la situation d’urgence que vit le Liban face à la présence sur son territoire de plus d’un million de réfugiés syriens. Cette motion a été déposée à la demande des députés François Pilon (NPD) et Maria Mourani (NPD), puis adoptée à l’unanimité le 26 février dernier. Elle faisait suite à une rencontre du Groupe d’amitié parlementaire Canada-Liban avec l’ambassadrice du Liban, Mme Abi Samar. Au nom de son gouvernement, l’ambassadrice avait alors souhaité que le Canada contribue davantage à aider le Liban face à ce défi humanitaire sans précédent. (Source : Bureau de Maria Mourani)

Une deuxième assemblée annuelle dynamique et créative du plan concerté en développement social « Bordeaux-Cartierville, quartier de tous les possibles »
Le deuxième rendez-vous de l’assemblée annuelle du plan concerté en développement social « Bordeaux-Cartierville, quartier de tous les possibles » a réuni 66 personnes, jeudi 11 juin, au Centre communautaire arménien de Bordeaux-Cartierville. Parmi eux, on comptait 18 citoyens et deux élus : Émilie Thuillier, conseillère municipale du district d’Ahuntsic et Pierre Gagnier, maire de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. L’évènement a été dynamique et créatif afin de faire le point sur l’avancée du travail. Rappelons que le plan d’action « Bordeaux-Cartierville, quartier de tous les possibles » 2013-2018 est issu d’une démarche concertée qui a réuni en 2012-2013 plus de 160 personnes : membres du CLIC, partenaires et citoyens. Le plan d’action comprend 6 enjeux prioritaires et 2 stratégies transversales qui ont fait l’objet de présentations sous forme de kiosques tous autant originaux les uns que les autres. Les présentations ont pris diverses formes : le Bulletin télévisuel de tous les possibles pour l’aménagement urbain, une mise en scène théâtrale pour la réussite scolaire, un quiz pour la violence intrafamiliale, des présentations interactives avec des supports photos, Power point, et Prezi pour la mobilisation citoyenne, l’emploi, les relations interculturelles et l’inclusion, une cartographie de la salubrité pour le logement, et une chanson pour les communications. Au total, huit kiosques ont fait le bilan des activités 2014-2015 et des défis à venir. C’est aussi sans surprise mais avec tristesse que le manque de financement a été souligné par le panel citoyens et l’assemblée : « Il faudrait que les citoyens se rassemblent pour écrire une lettre collective, se mobiliser et dénoncer le manque de financement car ce ne sont pas les médias qui en parlent », dit Ruba Ghazal, citoyenne et présidente du Comité citoyen sur le dialogue interculturel (CCDI). Le Rapport Annuel du Conseil Local des Intervenants Communautaires de Bordeaux-Cartierville (CLIC) est disponible à partir de lundi 15 juin 2015 sur leur site internet dans la section B-C, quartier de tous les possibles : www.clic-bc.ca/clic/b-c-quartier-de-tous-les-possibles/ et sur la page Facebook officielle : www.facebook.com/clic.bordeauxcartierville (Source: CLIC)

Photo

Photo de groupe prise lors de l’assemblée annuelle
Lutte à l’intimidation : 7e édition de la journée Unité sans violence. Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et Info-Crime Montréal ont réuni au Complexe sportif Claude-Robillard, pour une 7e année consécutive, les 1700 jeunes qui ont adhéré au programme de prévention Unité sans violence : « exprimez-vous ». Ce rassemblement était l’occasion de  féliciter ces adolescents de leur engagement à ne pas accepter la violence, à s’exprimer et ainsi réduire ce phénomène présent dans la vie des jeunes. De plus, le SPVM a profité de l’occasion pour reconnaître le partenariat exceptionnel du Complexe sportif Claude-Robillard, du Collège Ahuntsic et du Collège André-Grasset qui mettent leurs installations à notre disposition et accueillent les élèves depuis six ans. Le programme Unité sans violence : exprimez-vous s’adresse principalement aux jeunes de 5e et 6e années du primaire. Chaque élève des écoles participantes reçoit un chandail qu’il porte une journée par semaine tout au long de l’année afin de sensibiliser ses camarades à l’importance de la non-violence. Ce vêtement est l’outil sur lequel est inscrit, sous forme de contrat, l’engagement de l’élève à ne pas tolérer la violence ni à y recourir. (Source : SPVM)


Photo

Anthony Di Carlo, candidat à l’investiture du Parti Libéral du Canada pour la circonscription d’Ahuntsic-Cartierville à organisé un souper-Spaghetti samedi le 13 juin à 18 h 30 pour ses partisans. Le thème de l’événement était « fait à Chabanel » étant donné que tous les produits achetés et les services rendus pour l’événement provenaient des entreprises du secteur Chabanel. Lors de l’événement, M. Anthony Di Carlo a réaffirmé son engagement à la revitalisation de Chabanel, où il a obtenu son premier emploi. Cet engagement n’est pas seulement élément  de sa plate-forme politique personnelle, mais la pierre angulaire de celle-ci. L’événement a eu lieu à la Paroisse Saint-Simon Apôtre située dans la circonscription et dans le secteur  Chabanel, afin de célébrer le deuxième anniversaire du début de son intention de devenir candidat à l’investiture libérale d’Ahuntsic-Cartierville. Il y avait au total 220 personnes présentes avec plus de 85 % d’entre eux étaient des membres libéraux d’Ahuntsic-Cartierville. Parmi les personnes présentes, notons plusieurs autres candidats du Parti libéral pour la nomination de la circonscription fédérale d’Ahuntsic-Cartierville; Viken Attaria, Grace Batchoun, Norair Serengulian et Gilbert Thibodeau qui avaient été personnellement invités par M. Anthony Di Carlo. (Source : Antony Di Carlo)

Le magasin Loblaws de Ahuntsic et la Fondation pour les enfants le Choix du Président MD viennent en aide à une famille de la région
Le 28 mai dernier, un don d’un montant de 2500 $ a été remis à la famille Chehoury d’Ahuntsic afin de fournir à Daniel Chehoury une thérapie ABA. Ce don du magasin Loblaws Ahuntsic a été rendu possible grâce à la tenue de collecte de fonds en magasin auprès de la clientèle, à des contributions des employés et à diverses activités de financement, dont un dîner-spaghetti. (Source : ?)
Fête nationale du Québec Ouvert ou fermé
À l’occasion de la fête nationale du Québec, le bureau Accès Montréal et le comptoir des permis de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville seront fermés le mercredi 24 juin prochain. Par contre, les lundi et mardi, 22 et 23 ainsi les jeudi et vendredi, 25 et 26 juin, les bureaux seront ouverts selon les horaires habituels. Les installations fermées le mercredi 24 juin sont: les trois bibliothèques de l’arrondissement; le Café de Da; la maison de la culture Ahuntsic-Cartierville; l’aréna Marcelin-Wilson; l’aréna Ahuntsic. Les collectes des ordures ménagères et des matières recyclables seront maintenues selon les horaires habituels. Les camps de jour seront fermés le 24 juin. Toutes les piscines, les pataugeoires et les jeux d’eau demeurent ouverts le 24 juin ainsi que les terrains de tennis.  Informations: Michèle Blais (514) 793-1119 (Source : Arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville) 


Photo

La première édition du projet d’initiative environnementale « Serre-toit dans ta cour » a été couronnée de succès! C’est un total de 320 élèves de quatrième année de 8 écoles primaires des Commissions scolaires de Montréal et de Marguerite-Bourgeoys qui ont pris part gratuitement au projet éducatif. Ce projet éducatif a permis aux jeunes d’explorer différentes facettes de l’alimentation, de la croissance des végétaux au choix du consommateur pour terminer par une activité de jardinage. “Serre-toit dans ta cour” est né de la collaboration entre l’organisme GUEPE et les entreprises Semis Urbains et Les Fermes Lufa et se voue à être un projet éducatif extra-mural à trois volets. En premier lieu, les jeunes ont pu visiter les serres des Fermes Lufa pour en apprendre plus sur la croissance des plantes. Ensuite, au cours de l’atelier GUEPE, ils ont étudié l’acquisition d’énergie par les êtres vivants : des premières cellules à l’humain moderne en passant par les « chasseurs-cueilleurs ». Enfin, grâce au soutien de Semis Urbains, les élèves ont pu installer dans leur cour d’école des jardinières amovibles et planter plusieurs sortes de légumes. « Serre-toit dans ta cour » n’aurait pu voir le jour sans nos deux organismes-subventionneurs, soit la Fondation du Grand Montréal ainsi que la Fondation TD des amis de l’environnement. Grâce à eux, le programme a été offert gratuitement dans son intégralité. Nous souhaitons ainsi leur adresser un MERCI gros comme la planète! (Source : GUEPE Communications 514 280-6749)


Photo

Le marché mobile débute sa saison!
Du 16 juin au 31 octobre, les citoyens d’Ahuntsic-Cartierville pourront faire leur marché de fruits et légumes frais, locaux et à prix abordables près de chez eux. Pour la troisième année, la camionnette du Marché Ahuntsic-Cartierville (le Marché mobile) se déplacera dans une vingtaine d’emplacements de l’arrondissement du mardi au samedi, afin d’approvisionner en produits de saison les communautés du quartier.  Créé en 2011 par une concertation d’organismes communautaires,le Marché Ahuntsic-Cartierville est une entreprise d’économie sociale ayant pourmission de faciliter l’accès aux aliments sains et locaux dans l’arrondissement. Son circuit du Marché mobile permet une meilleure proximité avec la clientèle et une consommation de proximité dans le quartier. Plus d’infos sur le site de ville en vert!

Trouvez un marché près de chez vous!
– mardi, mercredi, jeudi, vendredi parvis du métro Sauvé
de 15h à 19h: parvis du métro Sauvé
de 16h à 18h: YMCA Cartierville
– mercredi 
de 9h30 à 11h: Villa Raimbault
– jeudi 
de 9h30 à 11h: Résidences Roch Pinard
– vendredi
de 11h à 13h: CSSS Cartierville
de 17h à 19h: Boutique l’Escale Verte 
– samedi
de 10h à 11h30: Parc des Hirondelles (Fleury Est)
de 14h30 à 16h: Bibliothèque Ahuntsic (10300, rue Lajeunesse)


Photo

Bonne Fête Rosaire!
Tu ne cesses de nous étonner par ton énergie et ta bonne humeur contagieuse. Balle molle, tournois de ping-pong, tournois de tennis ou de ballon volant, défi de marche rapide, il n’y a rien à ton épreuve! Tu aimes voyager, aider tes amis, acheter des niaiseries…tu es toujours actif et intéressé par la vie et à ce qu’elle apporte de beau…tu ne te préoccupes pas encore du temps où tu seras vieux! Tous les membres des « Retraités sportifs en forme » et tes amis du Club des 50 ans de Robillard te considèrent comme un modèle, comme notre héros d’Ahuntsic. Bonne Fête pour tes 88 ans ! (Source : CRSF)

Séance ordinaire du conseil d’arrondissement le lundi 10 août. La séance a lieu à 19 h à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions. Le conseil d’arrondissement fait relâche pour les vacances d’été, en juillet.  L’ordre du jour devrait être disponible 48 heures à l’avance sur le site de l’arrondissement ici. 
_______________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

Vous êtes d’un organisme communautaire? Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, des succès ou des questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com. Prenez note que nos jour et heure de tombée sont le mercredi de chaque semaine, à 17 h. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception. Nous préférons garder notre temps pour bien gérer cettonique et tenter de publier le plus possible de ce que nous recevons. 


Photo

Ateliers de conversation en Français été 2015
Le CANA vous propose des ateliers de conversation durant tout l’été pour parfaire votre français! Les ateliers auront lieu les lundis de 10h à midi et débuteront le lundi 6 juillet jusqu’au 24 août 2015 (8 semaines). Prix: 5$ pour toute la session. Les inscriptions se font dès maintenant. Pour les inscriptions et pour plus de renseignements veuillez appeler au (514)  382-0735 poste 225. Le CANA est situé au 10780 rue Laverdure, métro Henri Bourrassa. Pour en savoir plus, visitez notre  site web http://www.cana-montreal.com ou notre page Facebook. (Source : CANA)



Photo

Pique-nique avec le Centre de femmes au Parc de l’Ile de La Visitation, le jeudi 25 juin. Venez profiter de notre magnifique rivière et y piqueniquer avec nous pour une belle journée en famille. Il y aura des jeux pour les enfants. Lieu : Parc-Nature de l’Île-de-la-Visitation, au chalet d’accueil (entrée principale boul. Gouin). Heure : de 11 h 00 à 16 h 30 et apportez votre lunch ! (L’activité sera annulée en cas de pluie). (Source : Centre des femmes solidaires et engagées)

La communauté d’Ahuntsic se mobilise pour la sécurité alimentaire. Saviez-vous que des milliers de personnes de notre quartier, incluant des familles, reçoivent ou ont déjà reçu de l’aide alimentaire? Comment se fait-il que des citoyens aient encore faim ou éprouvent de la difficulté à se nourrir sainement en 2015 ? Mais surtout, quelles sont les solutions durables pour remédier à cet enjeu d’actualité ? Le Chantier sécurité alimentaire de Solidarité Ahuntsic, par son projet Opération RADIS, a réalisé 4 capsules vidéo. Cette initiative a pour but de sensibiliser aux problèmes d’accès à une saine alimentation et de promouvoir les actions accomplies par différents acteurs de notre communauté. D’ailleurs, c’est le message que le Chantier souhaite passer : il faut l’implication de tous pour tendre vers une sécurité alimentaire à Ahuntsic !

Pour visionner les capsules :
1ère capsule : Portrait de la situation https://youtu.be/AhHORzvRJG8
2e capsule : Les services offerts par les organismes https://youtu.be/_PBe6KhF_qs
3e capsule : Le rôle des bénévoles  https://youtu.be/M64Bs8Gzsjs
4e capsule : L’implication des commerçants https://youtu.be/mc5hlG0x6UA
(Source: Solidarité Ahuntsic) (semaine du 19 juin)


Photo

Un nouvel atelier de dessin au Centre de Bénévoles Ahuntsic-Sud débutera le 8 juillet prochain jusqu’au 26 août. Huit semaines d’ateliers auront lieu les mercredis matin de 10h à 12h30. Les quatre premières semaines seront consacrées à des exercices d’introduction au dessin en noir et blanc  (crayon de plomb, feutres et encre de chine.) Les quatre dernières semaines seront pour un projet. Des frais d’inscription sont demandés et le matériel sera fourni. Pour toute information veuillez nous contacter, du lundi au jeudi, aux coordonnées suivantes : (514) 388-0775 (Source : Centre de Bénévoles Ahuntsic-sud) (semaine du 19 juin)

L’Assemblée générale annuelle du Centre de bénévoles Ahuntsic-Sud se tiendra le jeudi 25 juin 2015 à 19 h. Nos bureaux sont situés au 9286 rue Berri, Montréal. Veuillez S.V.P confirmer votre présence en composant le (514) 388-0775. (Source : Centre de bénévoles Ahuntsic-Sud)
Le comité Nouveaux Horizons vous invite à célébrer la St-Jean le vendredi 26 juin au Centre communautaire de Solidarité Ahuntsic au 10780 Laverdure au sous-sol, accessible par l’arrière. Cette soirée se déroulera de 19h00 à 21h30. Le coût est de 2 $ et les breuvages, 0.50 $. Venez danser, rigoler et vous amuser au rythme de la musique entraînante! Les activités de Nouveaux Horizons s’adressent à une clientèle vivant une problématique de santé mentale. Informations: Paul au 514-387-3214. (Source : Nouveaux Horizons)
Convocation à l’AGA du Centre des femmes solidaires et engagées. L’assemblée générale annuelle des membres du Centre des femmes solidaires et engagées aura lieu le mardi 23 juin à 18h30 à Présâges (1474, Fleury Est). À l’ordre du jour : présentation du rapport d’activités, adoption du plan d’action 2015-2016 et états financiers. Pour plus d’informations, contactez-nous au (514) 388-0980 (poste 201). Toute personne ayant renouvelée sa carte de membre aura droit de vote. (Source : Centre des femmes solidaires et engagées)
Aidez un chercheur universitaire!  Tu habites Ahuntsic-Cartierville, tu as plus de 20 ans et tu rêves de
marquer l’histoire? Si c’est le cas, j’aimerais te rencontrer afin de
mener une entrevue qui sera enregistrée (que la voix) pour connaître les
liens entre ton identité et ta langue maternelle, le français. Comment
ça se déroulera? Simplement : on jase pendant 45 minutes le temps que je
te pose quelques questions et après cette causette, tu devras me lire
un bref texte et une liste de mots. Pourquoi cet intérêt? Je travaille
pour le professeur Davy Bigot, sociolinguiste à l’Université Concordia,
et dans le cadre d’un projet d’envergure, un groupe de linguistes
tentent de circonscrire les particularités du français parler dans la
plus grande métropole francophone en Amérique et j’ai été mandaté pour
jaser avec les gens de Ahuntsic-Cartierville. 
Contactez-moi loulouleblanc@outlook.fr afin que nous fixions rendez-vous. (Source : Louisane LeBlanc)


Photo

« Bénévoles visiteurs auprès de personnes âgées demandés ! » Vous aimeriez développer une relation d’amitié durable avec une personne âgée et lui offrir de beaux moments de réconfort ? Vous souhaitez lutter contre l’isolement des personnes âgées en donnant un peu de votre temps et vivre des moments de joie ensemble ?  Vous pouvez nous aider à réaliser cette belle mission comme bénévole visiteur à des personnes âgées vivant près de chez vous. Vous ferez ainsi  une différence dans la vie des Vieux Amis. Bénévolat selon vos disponibilités ! Renseignements : 514 527-8653 poste 236 ou  www.petitsfreres.ca (Source : Les petits frères)

_____________________________________________________________________________

LE COIN DES COMMERÇANTS 

PROMENADE FLEURY

La traditionnelle vente trottoir sur La Promenade Fleury a eu lieu comme prévu.  Après la pluie du vendredi qui a ralenti l’ardeur de certains, la magnifique fin de semaine qui a suivi a fait en sorte que des milliers de piétons sont ressortis en force pour envahir la rue et ont ils passé de bon moments grâce aux nombreuses activités. 

Voir le photo reportage complet ici

FLEURY OUEST
Fête méditerranéenne 20 juin
Journaldesvoisins.com sera de la fête; venez nous voir!

Fête sur FLO: tout le monde se prépare avec fébrilité pour la fête Méditéranéenne du 20 juin prochain sur FLO. On annonce du beau temps! Soyez au rendez-vous! Journaldesvoisins.com y sera avec quelques-uns de ses artisans et des membres de son conseil d’administration. Venez nous rencontrer! (Photo : Archives jdv)
_______________________________________________________________________________

QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…


Photo

Le vendredi 19 juin à 18 h
Pierrot chante Léveillée par Pierrot Fournier. Pierrot Fournier qui interprète depuis plus de trente ans les grands de la chanson française, nous présente son plus récent récital des chansons de Claude Léveillée. Un concert qui se veut un hommage au grand poète disparu, créateur de Frédéric. Vous revivrez avec Pierrot les œuvres classiques de cet auteur-compositeur qui a grandement contribué à donner à la chanson québécoise ses lettres de noblesse. Souper-Spectacle 44.95$ (Source : Le rendez-vous du thé)  


Photo

Le vendredi 19 juin à 20 h
Rire pour la cause!
À l’occasion de la fête des pères, RePère organise son 1er spectacle d’humour pour la cause des papas. L’événement aura lieu à la maison de la culture Ahuntsic-CartierVille, située au 10300 Lajeunesse au 1er étage, à Montréal. Les billets sont en vente sur www.eventbrite.ca ou sur notre site web : www.repere.org (Source : RePère)


Photo

Le samedi 20 juin de 7 h 30 à 12 h
Sortie ornithologique au cimetière de Laval. Rendez-vous au chalet d’accueil du parc de l’Île-de-la-Visitation.  Gratuit pour les membres. 3 $ pour les non membres.  Covoiturage disponible 2 $. Info : coamessages@gmail.com ou 438 338 4138 (Source : COA)


Photo

Le samedi 20 juin à 18 h
Brel, Brassens, Ferré par Pierrot Fournier. Pierrot Fournier est depuis longtemps reconnu pour son interprétation des classiques de Brel. Aujourd’hui, il met de l’avant son répertoire considérable et nous présente côte à côte au grand Jacques des chansons de Ferré et de Brassens. Souper-Spectacle, 44.95$ (Source : Le rendez-vous du thé)  

Le samedi 20 juin à 20 h
La Société d’Astronomie de Montréal (SAM) présente le « ciel d’été », ainsi qu’un atelier d’initiation à l’astronomie au chalet du Parc-nature de l’Île-de-la-Visitation. Quelles constellations seront visibles dans le ciel cet été? Où trouver la lune et les planètes? Apprenez à utiliser un « cherche étoile » si le ciel est étoilé, ou venez vous faire conseiller pour l’achat d’un premier télescope (si le ciel est couvert). Cette soirée est gratuite et s’adresse à toute la famille. Après la conférence, des télescopes et des jumelles seront mis à votre disposition. (Prenez note que l’observation à l’aide de télescopes n’aura pas lieu si le ciel est couvert). Pour informations, contactez Yves Martin au (514) 381-5376. (Source : SAM) 


Photo

Le dimanche 21 juin à 18 h
Léo Ferré chanté par Richard Foisy. Pour la fête des pères, Richard Foisy vous invite à son magnifique hommage à Léo Ferré. Venez découvrir ses chansons connues et moins connues. Souper-Spectacle 42.95$ (Source: le rendez-vous du thé)


Photo

Le lundi 22 juin à 18 h 00
Les lundis de Sergeï Trofanov. Le violoniste et chanteur Sergeï Trofanov vous propose une magnifique soirée dans une ambiance romantique, légère et joyeuse! Son répertoire international de chansons, de musiques de films et d’airs populaires, interprétés dans des styles musicaux variés, produit immanquablement une atmosphère des plus chaleureuse. Entrée libre – contribution volontaire. (Source : Le Rendez Vous du Thé)

Le mardi 23 juin 
Fête Nationale dans le parc Ahuntsic! Venez danser et vous amuser avec EspaceTRAD, au parc Ahuntsic le 23 juin prochain. Au programme: musique, danse et animation pour les enfants, du plaisir pour tous! Programme de la journée:
16 h 00 : Activités pour les enfants : bricolage, initiation aux percussions (cuillères), maquillage et ballons à l’hélium (jusqu’à 19h).
17 h 00 : Grande session de musique en plein air, animée par Laurence Beaudry au violon.
18 h 30 : Discours patriotique et hommage au drapeau et discours des élu(e)s et invités du quartier.
19 h 00 : Spectacle : Ensemble de l’École des arts de la Veillée / les DADGuys avec les profs et élèves / duo Guérard/Senn.
20 h 00 : Soirée de danse participative avec le «câlleur» Pierre Chartrand et les musiciens d’EspaceTrad (Peter Senn, Pascal Gemme et Carmen Guérard.)
23 h 00 : Fin de la fête


Photo

Le mardi 23 juin à 18 h 00
Son de Cuba. C’est la rencontre chaleureuse entre deux voix mélodieuses, a cappella, qui s’unissent pour vous envoûter: celles de Jesus Moré Bengochea et de Rigoberto Espronceda. Ils sont de Cuba et ont apporté dans leur bagage la chaleur et la douceur de leur île pour qu’elles prennent racine dans leur nouvelle terre d’accueil… Deux voix qui se complètent et qui viennent à votre rencontre pour une soirée intime. Vous y redécouvrirez la musique qui définit le mieux leur pays d’origine, le son de Cuba! Laissez vous bercer et partez en voyage avec eux! Entrée Libre. (Source : Le Rendez Vous du Thé)


Photo

Le jeudi 25 juin à 18 h 00
J.D. Slim & The Kool Cats. Le guitariste J.D. Slim lance J.D. SLIM & THE KOOL CATS, stimulant projet qui flirte avec le son Blue Note du mythique label des années soixante. Instrumental de facture, la matière du disque est présenté sur scène avec deux précieux complices, Michel St-Pierre à la guitare et Daniel Labrosse à la contrebasse. Mais la note bleue sera d’office puisque Slim pige aussi dans ses compositions blues de son avant-dernier et brillant album double A.K.A J.D. Slim. Cool jazz / Cool blues! Entrée Libre – Contribution Volontaire. (Source : Le Rendez Vous du Thé)


Picture

Le vendredi 26 juin à 18 h 00
Bossa 1 (Soirée Brésilienne). Laissez-vous emporter par les rythmes du Brésil avec le quatuor « Bossa 1 ». Ce quatuor est composé par quatre jeunes musiciens unis par leur passion envers la musique brésilienne (bossa-nova, samba, MPB, etc…) et tout un bagage d’expertise. Réunissant leurs diverses connaissances et expériences musicales ils vous emporteront dans un voyage dynamique chanté en portugais et métissé de rythmes brésiliens. Pour vous gâter laissez-vous balancer par la voix de Suzi Silva, la guitare de Frank O’Sullivan, la basse de Rui Abreu et la batterie de Aquiles Melo. Entrée libre. (Source : Le Rendez Vous du Thé)


Picture

Le samedi 27 juin de 7 h 30 à 14 h
Sortie ornithologique au parc de la Frayère (Boucherville) Rendez-vous au chalet d’accueil du parc de l’Île-de-la-Visitation.  Gratuit pour les membres. 3 $ pour les non membres.  Covoiturage disponible 5 $. Apportez votre lunch.  Info : coamessages@gmail.com ou 438 338 4138 (Source : COA)


Photo

Le samedi 27 juin à 18 h 00
Mémorables Mélodies. Pourquoi ne pas profiter d’une Entrée libre pour venir entendre quelques-unes des mélodies les plus populaires du répertoire de la francophonie. Au programme, Sardou, Fugain, Lama, Leclerc, Ferland, Beau Dommage et plusieurs autres grands noms de la chanson. Joignez-vous à Jocelyn St- Jean, chanteur-guitariste, et détendez-vous tout en passant une soirée mémorable. Souper-Spectacle 42.95$. (Source : Le Rendez Vous du Thé)


Photo

Le mardi 30 juin à 18 h 00
Soirée Ambiance Jazz. Au cours des deux dernières année, le guitariste Mike Gauthier s’est concentré dans l’art du trio de guitare jazz (guitare, basse & batterie), il décide d’exploiter cet art lors de sa présentation au Rendez-Vous Du Thé. Afin de rendre sa soirée inoubliable, Mike sera accompagné de Jean Cyr à la basse et Maude Bastien à la batterie. Entrée libre. (Source : Le Rendez Vous du Thé)

Autres idées d’activités sans date précise

Un début d’été follement familial à la TOHU! À Montréal, le 21 mai 2015, La TOHU entreprend la saison chaude avec une programmation aussi débordante qu’effervescente! Au programme : un événement internationale de cerfs-volants, un grand rassemblement écologique, du cinéma en plein air, des activités d’initiation aux arts du cirque, des ateliers avec minichevaux, une tour humaine de huit étages et plusieurs autres événements gratuits qui se dérouleront en juin et en juillet. Billetterie et informations :www.tohu.ca Tél. : (514) 376-TOHU (8648) ou 1 888 376-TOHU (8648). (Source : La Tohu)


Photo

Cet été, venez découvrir le musée des sœurs de Miséricorde situé à Cartierville. Les visites du musée et de ses alentours se font sur rendez-vous, sauf aux dates suivantes : 5-6 juin, 3-4 juillet, 7-8 août, 4-5 septembre. Départs : 10 h 30 et 14 h. Les familles avec enfants et les groupes sont invités à réserver. Pour informations composez le 514-332-0550 poste 1- 393 ou visitez le museemisericorde.org. Le Musée est situé au 12435, av. de la Miséricorde. (Source : Musée des soeurs de Miséricorde)


Photo

Prêt gratuit de vélos jusqu’au 15 octobre. À L’escale verte, 10416, rue Lajeunesse. Profitez de la piste cyclable qui longe les berges et découvrez les nombreux parcs qu’elle traverse. Réservation : 514 447-6232. (Source : Ville en vert)


Picture

Marcher pour rester en santé.  Avec
le printemps, l’Association des retraités d’Ahuntsic reprend ses marches santé
au parc-nature
de l’Île-de-la-Visitation. C’est une heure
de randonnée agréable et stimulante à travers les sentiers. Chacun se balade à
son rythme, en bonne compagnie et dans la bonne humeur. 
C’est
gratuit pour les membres de l’ARA (la carte pour l’été ne coûte que $ 6). 
Rien à
réserver: il suffit de se présenter. L
es lundis matins à 9 h 30 (sauf
en cas de pluie) 
au bistro du parc de la Visitation. (10897
rue du Pont, qui se prend par le boulevard Gouin, un peu à l’ouest de De
Lorimier). (Source : ARA)


Jusqu’au 20 juin
Exposition Tout cela n’est que cela,
une sélection de peintures de Pierre-Étienne Massé. Pierre-Étienne
Massé s’inspire de la « peinture animalière » et l’actualise, la
transformant en hybridant le médium de la peinture à travers une
approche multidisciplinaire. Il capture des empreintes d’espèces
animales en péril sur des supports comme l’argile, le sable, des
pigments naturels, et les intègre dans le corpus de l’oeuvre. Avec
une esthétique « cartoonist » et surréaliste, son travail s’oriente
vers un mélange d’hyperréalisme et d’abstraction dans une volonté de
permettre le développement d’un langage commun entre le milieu des arts
visuels et celui de l’environnement. Une approche à la fois conceptuelle
et pratique! À la maison de la culture Ahuntsic-Cartierville (Source : Arrondissement)
______________________________________________________________________
Numéros de téléphones utiles
Bibliothèque d’Ahuntsic : 514 872-0568
Bibliothèque de Cartierville : 514 872-6989
Bibliothèque de Salaberry : 514 872-1521
Café de Da : 514 872-5674
Le Rendez-vous du thé : 514 384-5695
Maison de la culture : 514 872-8749

* Les renseignements de la section « Quoi faire » sont publiés à titre indicatif. C’est avec plaisir que journaldesvoisins.com corrige les coquilles, mais il ne peut être tenu responsable d’erreurs ou d’omissions. 

_________________________________________________

En 2015…
Améliorez la qualité de l’information en joignant les rangs de
la Société des amis du journaldesvoisins.com
 

Seulement 3 cents par jour (10 $ par an, ou plus)
par chèque ou PAYPAL!


Photo

Faites comme 160 autres résidants d’Ahuntsic–Cartierville! Joignez les rangs de La Société des amis du journaldesvoisins.com.

Faites-le par Paypal ou encore par la poste en envoyant votre chèque libellé à l’ordre de journaldesvoisins.com et vos coordonnées au : 10 780, rue Laverdure Montréal, QC  H3L 2L9. Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une) et votre adresse postale.

Cinq catégories de membres

  • Membre ordinaire : 10 $
  • Membre bronze : 20 $
  • Membre argent : 30 $
  • Membre or : 40 $
  • Membre bienfaiteur : 50 $ – 999 $
  • Membre bienfaiteur émérite: 1000 $ et plus

Les noms des membres de la Société des amis du journaldesvoisins.com seront publiés dans notre magazine bimestriel papier, à moins de mention contraire de votre part.

Joignez-vous aux autres membres qui ont compris que, avoir de l’information locale de qualité, c’est possible, pour peu qu’on mette la main à la pâte! (C.D.)

Pour devenir membre, cliquez ici.
VOUS POUVEZ MAINTENANT VOUS INSCRIRE ET PAYER directement avec PAYPAL.
________________________________________________________________


Pour plus de nouvelles « Aimez-nous »
sur Facebook à
journaldesvoisins.com
Nous sommes également sur Twitter : @jdesvoisins

________________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur « Archives – Actualités » tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

________________________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de la Corporation de développement économique (CDEC) AhuntsicCartierville dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Journaldesvoisins.com :

  • Gagnant de cinq (5) Prix d’excellence au congrès annuel 2015 de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ): catégories “nouvelle”, “reportage”, “entrevue”, “photo de presse”, et 2e meilleur média.
  • Gagnant d’une bourse de 5000 $ au concours
    Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention Coup de cœur du jury au Concours
    québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal
    au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie Économie
    sociale



Journaldesvoisins.com
est
un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour
les résidants d’Ahuntsic–Cartierville, et dont le siège social se trouve
à Ahuntsic. Notre journal est un magazine bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne qui, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic–Cartierville, se consulte sur le Web, à www.journaldesvoisins.com.

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).
Courriel : journaldesvoisins@gmail.com.
Téléphone : 514 770-0858.
COURRIER: 10780, rue Laverdure, Montréal H3L 2L9
Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration : Paul Guay, FCA, président; Pierre Foisy, vice-président;
Me Hugo Hamelin, secrétaire; Douglas Long, trésorier; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et les gens d’affaires), Pascal Lapointe, administrateur, et Liliane Gingras-Lessard, administratrice.
Éditeur : Philippe Rachiele.
Représentant publicitaire : Philippe Rachiele, 514 770-0858
Rédactrice en chef : Christiane Dupont
Rédacteur en chef adjoint : Alain Martineau.
Rédacteurs en chef adjoints suppléants : François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski.
Journalistes, version Web : Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj, Mélanie Meloche-Holubowski, Elizabeth Forget-Le François, et Raluca Tomulescu.
Journalistes, version papier : Alain Martineau, François Barbe,
Mélanie Meloche-Holubowski, Rabéa Kabbaj, Gabrielle Ramain.
Collaborateurs à la rédaction et à la photographie : Élaine Bissonnette, Laetitia Cadusseau, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Laurent Gariépy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Patrick De Bortoli, Hélène Maillé, Nacer Mouterfi, Corinne Dupont-Rachiele, Gabrielle Ramain, Maximilien-Antoine Rathier-Létourneau et Daphné Dupont-Rachiele.
Photos : Philippe Rachiele.

Conception graphique originale version papier et nouveaux logos : Nacer Mouterfi
Mise en page : Philippe Rachiele, Christiane Dupont et Nacer Mouterfi.
Illustrations originales : Claire Obscure.
Caricaturiste : Florence Tison.
Correction/révision, version Web : Christiane Dumont, Gabrielle Ramain.
Correction/révision, version papier : Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Chrétien.
Réseaux sociaux : Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele.
Impression, version papier : Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier : journaldesvoisins.com.
Dépôt légal, version papier : BNQ – ISSN1929-606.
Dépôt légal, version Web : BNQ – ISSN1929-607X.



________________________________________________________________________

Journaldesvoisins.com et quelques-uns de ses artisans sont membres de :


Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ
________________________________________________________________________

Photo

34 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires