Les Actualités du 20 mars 2015

________________________________________________________________________

Quelques semaines avant Pâques…
« Dernière station » de consultation des résidants sur le 
PPU Henri-Bourassa Ouest

Plus de 50 citoyens ont assisté mercredi à la dernière consultation publique avant que les élus adoptent le Programme particulier d’urbanisme (PPU) du boulevard Henri-Bourassa Ouest. De nombreux résidants ont saisi leur dernière chance de s’exprimer sur le mégaprojet de construction du promoteur Musto sur les anciens terrains du ministère des Transports du Québec. Une fois de plus, le sujet a soulevé les passions sur l’épineuse question du logement.

À l’origine de vifs débats depuis trois ans, le projet Musto s’est finalement inscrit dans l’exercice de préparation d’un plan particulier d’urbanisme pour tout le secteur Henri-Bourassa Ouest, entre les boulevards Saint-Laurent et L’Acadie. Les citoyens ont été invités à des rencontres publiques et à des ateliers de réflexion afin d’élaborer le PPU, suivant la présentation du projet.

Les inquiétudes quant à la place des logements sociaux au sein des projets immobiliers ont été soulevées lors de nombreuses interventions. Des citoyens et des représentants d’organismes tels Solidarité Ahuntsic, le Carrefour d’aide aux nouveaux arrivants (CANA) et Bâtir son quartier ont défendu les intérêts des moins fortunés. « Je paye 70 % de mes revenus pour mon logement. La question que je me pose, si vous allez de l’avant avec le PPU, [c’est :] est-ce que vous pouvez garantir qu’il va y avoir des logements sociaux? », demande Richard Godbout, un résidant de la rue Fleury.

Stratégie d’inclusion en péril

« Si on adopte un PPU et un changement de zonage, la ville de Montréal et l’arrondissement perdent la possibilité d’imposer la stratégie d’inclusion », affirme la conseillère d’Ahuntsic, Émilie Thuillier. « Il y a urgence que le gouvernement provincial légifère pour que nous puissions imposer en 2015, sur des terrains publics et privés, de faire du logement social », insiste l’élue. 

Le propriétaire des terrains des anciens garages du MTQ, Marco Musto, écarte la possibilité d’inclure des logements sociaux si la densité de 80 logis par hectare proposée par le PPU est maintenue. « Avec un nombre de logements plus élevé, on n’en a pas de problème d’en inclure dans notre projet. On est prêt à signer des ententes là-dessus, mais ça nous prendrait au-delà de 650 logements sur notre terrain », tranche M. Musto, qui devra se contenter d’environ 400 logements si la proposition du PPU était retenue.

Besoins variés

D’autres acteurs ont pris la parole pour réclamer une plus grande densité. « Les logements à deux, trois étages sont des types de logements sur lesquels il est impossible de faire des logements abordables et des logements qui répondent à des besoins variés. Je pense notamment aux personnes âgées et aux personnes à mobilité réduite pour lesquelles un ascenseur est indispensable. En deçà de quatre à six étages, je vois difficilement comment on pourrait répondre à leurs besoins », s’inquiète Erwan Poënces, représentant de l’organisme Bâtir son quartier. 

Nouveau concept proposé

En ce sens, M. Poënces s’est positionné en faveur d’un nouveau concept présenté durant la soirée. À la demande du conseil d’arrondissement, cette proposition a été élaborée compte tenu des recommandations du Comité Jacques-Viger et du Conseil du patrimoine. Ces derniers jugent que le projet initial ne répond pas aux principes de développement durable, en plus d’avoir une densité insuffisante.

Interrogé par journaldesvoisins.com après la rencontre, le promoteur Musto a affirmé que, même avec le concept alternatif proposé, soit 95 logis à l’hectare, il ne pourrait inclure de logements sociaux dans son projet avec une densité aussi réduite.

Stop la démesure!

« Si le projet original passe, il n’y aura pas d’opposition citoyenne. Le projet alternatif, en revanche, va créer une levée de boucliers. Il vient d’un comité de la Ville centre qui nous montre à quel point il connaît peu le secteur », déclare Luc Villandré, membre du Comité pour un développement équilibré d’Ahuntsic Ouest, qui fut bien présent tout au long des trois années de consultation avec son logo Stop la démesure! 

Le regroupement citoyen déplore l’augmentation de la densité, qui passerait de 80 à 95 logis par hectare, ainsi que la proposition du Comité Jacques-Viger d’ajouter un parc le long du boulevard Henri-Bourassa, une idée que M. Villandré qualifie de dangereuse. Selon lui, le projet revisité ne reflète pas les réunions de consultations menées auprès des résidants du secteur pendant ces trois années.

Ouverture de la rue Poincaré

À la demande de l’arrondissement, une étude a été réalisée sur les conséquences du PPU et des projets immobiliers potentiels sur la circulation du boulevard Henri-Bourassa Ouest.

Une représentante du groupe de citoyens de la rue Poincaré a félicité la ville pour le travail accompli. Elle émet toutefois quelques réserves sur « ce beau projet qui saura mettre de la vie sur le boulevard Henri-Bourassa ». Mme Philippe a profité de son temps au micro pour réitérer l’opposition « vigoureuse » et « constante » de ses voisins quant à l’ouverture de la rue Poincaré sur Henri-Bourassa. Les résidants de ce secteur craignent une augmentation de la circulation qui nuirait à leur quiétude.

Rétrécissement d’Henri-Bourassa

À cette préoccupation, s’ajoute la réduction à trois voies du boulevard Henri-Bourassa. « Je ne sais pas si vous avez vécu Henri-Bourassa en heure de pointe! Moi, j’ai eu le malheur de fréquenter le boulevard dans les deux sens pendant 22 ans », lance Mme Philippe, encouragée par des rires d’acquiescement en provenance de la salle.

Au terme de la rencontre, la conseillère du Sault-au-Récollet, Lorraine Pagé, a tenté de dissiper les craintes soulevées en rappelant que le PPU nécessite une vision à long terme. « Quand on fait un projet de cette nature, on ne construit pas la semaine prochaine. On est dans un horizon de 20, 25 ans. Il faut penser la ville de demain et la ville de demain sera confrontée à des enjeux particuliers au niveau de la circulation automobile, de la pollution, de la rétention des familles, du développement durable, de l’utilisation de nos ressources. Toutes ces préoccupations que, comme élus, nous devons intégrer dans notre réflexion quand vient le temps de prendre une décision sur le PPU », conclut Mme Pagé, convaincue de parvenir à adopter un PPU pouvant susciter un consensus.

Participation record

Harout Chitilian, conseiller de Bordeaux-Cartierville, a pour sa part profité du dernier rassemblement pour souligner la mobilisation citoyenne. « C’est des images qui resteront avec moi en tant qu’élu, mais également dans ma vie ultérieure », confie M. Chitilian en se remémorant les gens présents lors de la première consultation publique. À l’époque, en mai 2012, l’arrondissement avait été contraint de refouler des citoyens faute d’espace dans le sous-sol d’église accueillant la réunion et avait dû organiser une deuxième soirée de rencontre avec les citoyens dans la même semaine.

Au cours des prochains mois, le conseil d’arrondissement devra voter une résolution demandant au conseil municipal d’adopter le règlement avec ou sans changement. La décision d’approuver ou non le règlement incombera au conseil municipal. (Par Elisabeth Forget-Le François) (2015-03-20)

Cliquez ici pour voir les diapos et les autres photos.

_____________________________________________________________________
________________________________________________________________________
Déneigement comparatif le 15 mars 2015

Plusieurs résidants se sont plaints durant l’hiver que le déneigement n’était pas fait de façon aussi efficace ici que dans d’autres arrondissements de Montréal. Histoire d’en avoir le cœur net, journaldesvoisins.com s’est livré à des vérifications lors de la chute de neige de dimanche dernier.

Il s’agit d’une vérification non scientifique du déneigement des rues et des trottoirs à la frontière de Montréal-Nord, Saint-Michel, Villeray et Saint-Laurent.

À ces quatre endroits, les rues et les trottoirs d’AhuntsicCartierville avaient été dégagés alors qu’un trottoir était encore enneigé dans l’arrondissement Montréal-Nord et qu’une rue était encombrée dans l’arrondissement St-Laurent.

Malgré le petit échantillon de rues vérifiées, il nous est permis de croire que l’arrondissement AhuntsicCartierville procède donc de façon aussi efficace que les arrondissements voisins. Par ailleurs, à son retour chez lui, votre dévoué photographe a constaté que le trottoir n’était toujours pas dégagé…   (Par Philippe Rachiele) (2015-03-20)


Photo

Rue Prieur, coin J.-J.-Gagnier, déneigée dans Ahuntsic

Photo

Rue Prieur, coin J.-J.-Gagnier, NON déneigée dans Montréal-Nord

Cliquez ici pour toutes les photos du test.

________________________________________________________________________
________________________________________________________________________
________________________________________________________________________


PhotoRue Chabanel (Photo : Archives JDV)

Revitalisation de la rue Chabanel au coût de 17 M$
Les proprios d’édifices bénéficient d’une subvention pour la mise aux normes des structures électriques
« Des travaux dont les
citoyens doivent être fiers. » 

— Pierre Desrochers

L’opération d’enfouissement des fils électriques devrait être complétée
d’ici la fin de l’été dans le névralgique secteur de la rue Chabanel. La Ville-centre
et l’arrondissement multiplient les initiatives depuis une dizaine d’années pour
revamper le secteur ayant souffert de la délocalisation des
entreprises et des fermetures dans l’industrie du vêtement et du textile. Une
des opérations à compléter est l’enfouissement des fils, un coût
pour l’ensemble des contribuables.


Une des façons d’embellir un secteur est de se débarrasser de tout ce
qui s’appelle pollution visuelle. Fiduciaire de la ville, la Commission des
services électriques de Montréal (CSEM), qui a ses bureaux sur la rue
Port-Royal tout près de la Cité de la mode, a pour mandat de promouvoir et de mettre
en œuvre l’enfouissement des fils. Peu importe le secteur, la Commission a
comme priorité de donner un coup de pouce aux endroits où l’on trouve des bâtiments
de plus de sept étages comme sur Chabanel. Les responsables des bâtiments en
hauteur doivent, par exemple, s’assurer d’une meilleure distribution en la matière
compte tenu de la forte consommation d’électricité.

Le vice-président du comité exécutif de la ville, Pierre Desrochers, suit de près le dossier, d’autant plus que Chabanel est située dans la partie
Saint-Simon du district Saint-Sulpice, le secteur qu’il représente en tant que
conseiller également. « Ce projet d’enfouissement des fils électriques a connu
un peu de retard. Il fallait que les différents édifices reconvertissent leur
système pour s’adapter au réseau. À la fin janvier, il en restait un à régler », a indiqué M. Desrochers au cours d’une entrevue au journaldesvoisins.com.

Soutien financier

« Il faut raccorder les édifices, finaliser les branchements et
commencer à enlever les poteaux d’ici la fin de l’été. C’est en marche, et tous
les intervenants ont été invités à procéder avec diligence », a-t-il ajouté. Des propriétaires ont dû investir dans le réaménagement des installations, mais
ils sont épaulés financièrement par la Ville et Hydro. En ce qui concerne la municipalité, le
montant qui leur est octroyé – sur présentation de factures – varie entre 30 000 $ et 90 000 $ selon la nature des travaux.

Chabanel, deux volets

Le projet sur la rue Chabanel comprend deux volets, a signalé la
porte-parole d’Hydro-Québec, Élaine Beaulieu. « Il y a d’abord
l’enfouissement du réseau de distribution demandé par l’arrondissement et
l’autre partie, un projet pour assurer la pérennité du réseau, soit la conversion
de la tension de 12 kV à 25 kV afin de répondre à la croissance de la demande
dans ce secteur. Ces deux projets comportent des étapes différentes et des
conditions différentes puisque l’un est initié par la Ville : l’enfouissement, et
l’autre sous la responsabilité d’Hydro », a-t-elle déclaré.

Paiements et subventions

Au sujet des paiements couvrant toute l’opération, Mme Beaulieu a
précisé que la CSEM (la Ville, en fait) paie les travaux civils, soit la construction
des conduits souterrains, et que Hydro-Québec assume la facture du volet électrique du
projet. « C’est Hydro-Québec, a indiqué Mme Beaulieu, qui paie pour
sa partie des travaux civils et pour la partie électrique. Bell et Vidéotron
paient pour leurs conduits souterrains et la Ville paie pour les conduits
souterrains et les bases pour les fûts d’éclairage s’y rattachant. Les frais
pour le démantèlement du réseau des télécommunications sont assumés par la
Ville ».

Mais les proprios des immeubles, les clients, doivent modifier leur
entrée électrique pour accueillir la tension en souterrain plutôt qu’en aérien.
Ils obtiennent des subventions pour ce faire. « Les clients industriels
(clients moyenne tension) doivent assumer les coûts relatifs au remplacement de
leurs actifs. Conformément aux conditions de services d’Hydro-Québec, des
compensations sont offertes à ces clients afin qu’ils convertissent leurs
équipements électriques », de préciser la porte-parole de la société d’État.

Revitalisation de Chabanel

Selon plusieurs, la rue Chabanel a obtenu une grosse part du gâteau
depuis que l’on a lancé le processus de revitalisation. On estime que les
montants frisent les 17 millions $. « Quand on revitalise ici et ailleurs,
comme sur la rue Papineau, les citoyens doivent en être fiers, d’autant plus
qu’on espère aussi attirer des investissements. Et aussi, ça fait augmenter la
valeur foncière », a indiqué M. Desrochers. (Par Alain Martineau)
(2015-03-20)



________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________


Picture

Cent ans après le génocide arménien, le 24 avril
Commémoration d’un triste anniversaire

À la dernière assemblée du conseil d’arrondissement,
le conseiller de Bordeaux-Cartierville, Harout Chitilian, a présenté une motion – adoptée par les conseillers – pour souligner l’importance du devoir de mémoire,
d’autant plus que ce centenaire est chargé d’une valeur symbolique
particulière.


« J’ai proposé cette motion, car le 24 avril 1915 marque le début du génocide arménien, de l’extermination d’une ethnie au
complet, a affirmé celui qui est aussi vice-président du comité exécutif de la Ville. Il y avait un plan d’extermination. Ils ont commencé avec des
intellectuels, des auteurs et des poètes, puis des membres de l’élite et, plus
tard, ils ont visé l’élimination des masses par centaines. Le résultat :
1,5 million de morts et la déportation de plusieurs autres centaines de
milliers de personnes, qui ont dû faire une marche forcée vers la Syrie
actuelle. Je suis issu de cette génération-là ayant suivi les survivants du
génocide », a confié M. Chitilian dans une entrevue à journaldesvoisins.com.

Plusieurs activités, notamment dans AhuntsicCartierville,
souligneront le début du génocide arménien, ce terrible drame survenu il y a
cent ans en Turquie. Entre 1915 et 1917, la communauté arménienne de ce pays a
été victime de massacres et de déportations, d’un génocide. 

Autres
interventions


Depuis 1997, chaque année, le conseil municipal de la Ville de Montréal émet une
déclaration reconnaissant le 24 avril comme étant la Journée commémorative du
génocide arménien. Bien d’autres villes, provinces ou pays en font autant. « Des milliers de familles arméniennes vivent
dans notre arrondissement. Le quartier a accueilli, entre autres, de nombreux Arméniens de l’Irak qui sont venus s’installer sur place de l’Acadie, ces dernières années », a rappelé M. Chitilian.

Outre les interventions politiques, l’école Sourp
Hagop, que l’on aperçoit depuis l’autoroute 15 (côté ouest) à la hauteur de
la rue Dudemaine, affichera une bannière intitulée « Je me souviens, du
génocide arménien », question de rappeler à tous le terrible drame.

« On est privilégié, a dit le conseiller
municipal. On a une grosse communauté et, à travers, il y a eu beaucoup de
maillage. La communauté est impliquée partout. Nous avons toujours des
événements au parc Marcelin-Wilson, a-t-il mentionné. La communauté est diversifiée,
dynamique. On a créé un comité central pour la commémoration du centenaire ».

Et, en cette année spéciale, il y  aura aussi divers événements régionaux et nationaux dont le
point culminant sera une marche au centre-ville de Montréal, le dimanche 3 mai,
marche qui se terminera dans le quartier des spectacles.

Reconnaissance
du génocide


M. Chitilian a tenu à rappeler ce que le Québec
puis le Canada ont fait dans la reconnaissance de ce drame ayant touché les Arméniens.
« Il est important de dire que la communauté québécoise et l’Assemblée nationale
ont été parmi les premiers au monde à reconnaître le génocide arménien au début
des années 1980. En 1997, la Ville de Montréal emboîtait le pas avec un geste
de solidarité. On a érigé un monument au coin des boulevards Henri-Bourassa et de
l’Acadie. Sous la pression de différents lobbies,
d’abord la Chambre des communes (2003), puis le gouvernement fédéral (2006) reconnaissaient à leur tour le génocide », a résumé M. Chitilian,
ajoutant que la France est aussi l’un des piliers pour rappeler ce devoir de
mémoire.

Pourquoi une
si longue attente


Mais plusieurs s’interrogent sur cette longue période d’attente,
sur le plan historique, pour reconnaître le génocide. M. Chitilian note
qu’il y a trois grandes périodes post-génocides. Il a fallu d’abord panser les
plaies, reconstruire les bases de la communauté expatriée et, finalement, travailler à la reconnaissance du génocide.

« Il faut retourner dans l’histoire, a fait
remarquer M. Chitilian, pour voir ce qui est arrivé avec les survivants.
Des familles se sont retrouvées décimées et des orphelins se sont éparpillés en
Syrie, en Irak ou au Liban actuels. D’autres, ceux qui en avaient les moyens,
ont pu s’expatrier en France. Les priorités étaient de remettre en fonction les
bases d’une société et d’une communauté dans ces divers pays d’adoption. La diaspora
des années 1930, 1940 et 1950 s’est organisée et a pris forme. On a misé
d’abord sur la construction d’écoles et d’églises chrétiennes », a-t-il
indiqué.

« Plus tard, mieux outillé à l’international,
dans les années 1970, le mouvement a commencé à prendre forme pour soutenir la
reconnaissance du génocide. Et c’est plus tard que les résultats se sont manifestés »,
dira M. Chitilian.

Aujourd’hui, une vingtaine de pays ont reconnu ce
génocide. D’autres refusent de le faire. Ils reconnaissent les faits, mais
estiment qu’ils ne répondent pas à la définition d’un génocide. Des
observateurs croient que la Turquie, un pilier géopolitique membre de l’OTAN,
devra reconnaître le génocide si elle veut adhérer à l’Union européenne. (Par Alain Martineau) (2015-03-20)


________________________________________________________________________
________________________________________________________________________


PhotoPhoto : Nicolas Bourdon

Agrile du
frêne un peu partout dans l’arrondissement

La rue Verville durement touchée

Stupeur et
émotion depuis quelques jours chez les voisins de la rue Verville. Des affiches de l’arrondissement sont apparues sur les frênes de leur
rue comme autant d’avertissements qu’ils seront abattus prochainement. Une situation bel et bien due à l’agrile du
frêne, comme cela a été confirmé au journaldesvoisins.com cette semaine après
vérification auprès de l’arrondissement.

« La période d’abattage est encore indéterminée
puisque nous sommes en attente d’Hydro-Québec. Ces arbres doivent être rabattus
sous les fils avant l’intervention de notre personnel. Nous espérons pouvoir
les abattre d’ici le 2 avril 2015 », a indiqué Marlene
Ouellet, porte-parole de l’arrondissement. Elle a aussi confirmé que cette situation
découle du fait que ces arbres sont touchés par l’agrile, cet insecte qui
s’attaque aux frênes.

Par ailleurs, Mme Ouellet
a indiqué que « les essouchements
seront faits d’ici le printemps 2016 » et que les nouvelles
plantations prévues par l’arrondissement seront faites l’an prochain, et ce, « en fonction de la biodiversité et des
essences disponibles en pépinière ». Mme Ouellet
a également rappelé que « le
citoyen n’est pas autorisé à effectuer des plantations sur le domaine public ».

Émotion
du voisinage


« C’est triste, c’est
une hécatombe. C’est sûr que la rue Verville sera à jamais changée, a
confié au journaldesvoisins.com Nicolas Bourdon,
résidant de la rue Verville, qui dit avoir accueilli la nouvelle avec émotion. Ces
arbres-là m’ont vu grandir. Je suis arrivé avec ma famille en 1971 sur la rue
Verville et ces arbres étaient là », a-t-il souligné.

M. Bourdon comprend
néanmoins la situation et a conscience que, dans ce cas-là, l’abattage est
nécessaire. « Ils sont tous mourants. Ceux qui se font abattre, ce n’est
pas par caprice, c’est vraiment qu’ils sont mourants. Donc, ils vont devenir un
danger », a-t-il ajouté. 

Problème
de biodiversité 


Le résidant croit cependant
que la situation aurait pu être évitée. « Ce que je retiens de cela, c’est
qu’on a juste planté des frênes […] alors qu’avec la biodiversité, on
n’aurait pas eu ce problème-là, parce qu’il y aurait eu toutes sortes d’arbres.
Il y aurait eu un frêne qui serait mort peut-être. Mais on n’a planté qu’une
essence. Et voilà, la maladie frappe, et Ahuntsic est durement touché », a
fait valoir M. Bourdon.

D’après les informations
que M. Bourdon a pu obtenir de l’arrondissement, près de 10 arbres du côté est de la rue Verville seront abattus. Selon le portail Web de
la Ville de Montréal, c’est en juillet 2011 que l’agrile du frêne a été
découvert pour la première fois à Montréal. Plus de 200 000 frênes
publics sont menacés par l’insecte d’ici une quinzaine
d’années, sans compter ceux des citoyens et ceux des grands parcs
métropolitains. 

Journaldesvoisins.com s’est intéressé au sujet à plusieurs reprises au
printemps et à l’été derniers. (Par Rabéa
Kabbaj) (2015-03-20)


________________________________________________________________________
________________________________________________________________________


PhotoMélanie Joly (Photo : Philippe Rachiele)

Brunch, ce samedi matin
Mélanie Joly prévoit une série d’engagements dans
A
–C


La candidate Mélanie Joly n’est pas arrivée les mains vides
quand elle a décidé de faire le saut en politique fédérale dans
Ahuntsic-Cartierville. Forte de son expérience au municipal alors qu’elle a créé un
parti politique ayant fait élire huit conseillers, Mme Joly a vite mis sur
la table une série d’engagements touchant plusieurs coins de l’arrondissement
ou de la circonscription. 


Et pour bien marquer qu’elle compte être très présente
dans le secteur afin d’obtenir l’investiture du Parti libéral du Canada, elle a,
chose rare, ouvert un local de campagne ici.

D’ailleurs, samedi matin, les Ahuntsicois pourront
aller la rencontrer lors d’un brunch entre 10 h et midi
au 1470, rue Fleury Est, bureau 4, tout près de Présâges. Gérard Pierre,
qui a renoncé à la course et donné son appui à Mélanie Joly, sera présent.
(Pour info : https://www.facebook.com/events/868288609884554/)

Une rumeur veut qu’un autre des candidats en
lice imite M. Pierre. Quoi qu’il en soit, Mme Joly recrute de nouveaux membres pour être certaine de gagner l’investiture dont
la date n’a pas encore été fixée par la direction du PLC.

Sault-au-Récollet

L’ex-présidente de Vrai changement pour Montréal voudrait
ainsi que le secteur Sault-au-Récollet soit classé lieu historique national
pour, notamment, permettre d’aller chercher des sous afin de revamper vieux bâtiments et équipements.

« Cela pourrait amener des fonds pour le secteur, a
indiqué la jeune femme à journaldesvoisins.com lors d’une longue entrevue qu’elle nous accordait récemment dans un café de la
rue Fleury. (Voir l’édition papier qui sera distribuée ce week-end dans l’ouest et la semaine
prochaine dans l’est de l’arrondissement.)

« C’est là que s’est tenue la première messe dans
l’histoire de l’île. Le premier moulin a été érigé ici. C’est un lieu
identitaire fort », a-t-elle estimé. Cela, dans le contexte où la Fondation de l’église de la Visitation est en mode campagne de souscription,
compte tenu des travaux majeurs à venir.

Métro à
Cartierville


Récemment, les libéraux fédéraux ont dévoilé des pans
de leur programme électoral. Ils promettent, entre autres, une aide financière en
transport collectif pour faire diminuer les gaz à effets de serre.

Pour le secteur ouest de sa circonscription, Mélanie Joly
souhaite que des fonds permettent d’accélérer le prolongement du
métro de la ligne orange au nord de Côte Vertu avec une station dans Cartierville,
un gain pas seulement pour les résidants, selon elle. « Cela permettrait de revitaliser tout
le secteur Gouin Ouest, avec plus de commerces et d’activités près du pont
Lachapelle », a précisé celle qui se définit comme une partisane du transport en
commun.

Chabanel et
rues commerciales


Le secteur Chabanel n’est pas en reste. Lieu
économique d’importance et bien localisé ayant accès aux voies rapides, ainsi qu’aux services de
train et de métro, la Cité de la mode pourrait aussi profiter de fonds
fédéraux favorisant l’innovation. « Il y a 73 millions de dollars qui
dorment dans les coffres du gouvernement fédéral », a insisté Mélanie Joly.

Bientôt, les entrepreneurs locaux et les commerçants
seront invités à participer à un projet de la Société de développement
commercial (SDC) du grand secteur Chabanel. Cela permettrait aux autorités
politiques de s’adresser rapidement aux interlocuteurs du secteur. Mélanie Joly
plaide d’ailleurs en faveur du commerce de proximité, en donnant pour exemples la Promenade
Fleury et le Quartier Fleury ouest, et voit d’un bon œil une autre SDC, dans
Chabanel.

Logements
sociaux et autos


Sur le plan social, elle n’oublie pas l’aide aux logements
sociaux, se disant prête à donner un coup de pouce aux coopératives et aux organismes
sans but lucratif qui ont démarré des projets il y a plus de 25 ans et
qui, même si l’immeuble est payé, ont besoin de fonds pour les
mises à niveau. « Aujourd’hui, ils n’arrivent plus à se financer à cause des
coupures de Harper », a martelé Mme Joly. Il faudra toutefois attendre pour
voir les sommes qui seraient allouées.

Quant au dossier du prolongement de l’autoroute 19,
Mme Joly a rappelé l’engagement qu’elle avait pris du temps de Vrai
changement pour Montréal, qui consistait à favoriser un boulevard urbain et non des voies
rapides pour le lien 440-640. «Nous n’avons pas besoin de plus de
véhicules dans Ahuntsic Est près du pont Papineau», a-t-elle conclu. (Par Alain Martineau) (2015-03-20)


_______________________________________________________________________
________________________________________________________________________


Picture

Le 60e du Collège Regina Assumpta
Vivre les valeurs, connaître l’histoire

À l’occasion de la
célébration cette année de son 60e anniversaire, le Collège Regina
Assumpta a prévu des activités destinées à faire revivre à sa
clientèle étudiante son histoire et l’attachement à ses valeurs. Pour en savoir
plus, journaldesvoisins.com s’est entretenu cette semaine avec Sœur
Bellavance, l’ambassadrice du Collège.

« Le 60e
donne la possibilité aux élèves de connaître l’histoire parce que, pour s’attacher
à son alma mater, il faut vivre les
valeurs et connaître l’histoire », a souligné Sœur Bellavance. Notant que
ce
60e anniversaire sera souligné avec  modestie – en comparaison avec des célébrations plus importantes comme le 50e
ou le 75e – Sœur Bellavance a cependant indiqué qu’il sera l’occasion
pour les élèves d’en apprendre plus sur leur institution.

Histoire et valeurs

« Nous
faisons cela pour que nos élèves puissent revivre l’histoire du Collège. […]  Au 25e et au 50e, nous avons fait des films. Alors, nous allons
passer ces films-là aux élèves pour qu’ils connaissent notre histoire. Parce
que, souvent, ils pensent que le Collège a toujours été mixte, alors qu’il a
été uniquement féminin de 1955 à 1996. Nos élèves pensent qu’il n’y avait eu
que le cours secondaire, alors qu’il y avait eu le primaire, le cours
secondaire, et l’ancien cours classique », a fait valoir Sœur Bellavance.

Pour
l’ambassadrice du Collège, les célébrations seront également le reflet des
valeurs de ce haut lieu d’enseignement établi dans Ahuntsic depuis 1955. « On
veut donner à nos élèves le sens de l’appartenance et de nos valeurs qui sont
des valeurs de formation de vie intérieure, qui sont des valeurs d’un travail
assidu, c’est-à-dire que viennent au Collège les élèves qui ont le goût
d’étudier et d’étudier très très fort », a-t-elle déclaré, en
soulignant que le Collège avait pris beaucoup d’expansion depuis
sa fondation.

Projets à venir

Interrogée sur les
projets du Collège, Sœur Bellavance a confirmé à journaldesvoisins.com que l’école n’en était pas à court. « Une
école doit devancer la société. Oui, il y a encore des projets, malgré que nous
en ayons eu beaucoup. […]  Notre projet, maintenant, c’est de faire un centre technologique avancé, en mettant le centre
multimédia et la bibliothèque ensemble », a-t-elle expliqué.

« Il faut
avoir l’esprit ouvert pour que notre collège reste à la fine pointe de la
technologie et aussi à la fine pointe des services qu’il offre. […] Un
collège a de la valeur d’après l’innovation qu’il fait et d’après sa projection
dans le futur », a estimé Sœur Bellavance.

Laisser son empreinte

Lancées fin
janvier, les festivités du 60e anniversaire se déclineront toute l’année et
jusqu’en décembre. Invitant les élèves à « créer leur histoire » et à
« laisser leur marque » pour que le Collège « se souvienne
d’eux », la célébration fera donc la part belle à sa clientèle étudiante.

« Les élèves
seront invités à prendre part aux festivités et à participer de différentes
façons : par la conception d’une œuvre collective que l’on pourra
retrouver par la suite dans le Collège, par leur participation au spectacle des
années 1950-1960, qui sera présenté à la salle Marguerite-Bourgeoys du Collège, et
enfin par la création du spectacle de clôture. Pendant l’année, certaines
activités à l’horaire du calendrier scolaire seront teintées du 60e
anniversaire du Collège, par exemple, lors du pique-nique de la rentrée 2015 »,
a indiqué Nadine Lalonde, agente d’administration et de communications au
Collège Regina Assumpta. (Par Rabéa
Kabbaj) (2015-03-20)



________________________________________________________________________
________________________________________________________________________


Picture

Journaldesvoisins.com…le mag!
En avril, c’est par ici la culture!


Dans son numéro d’avril, votre magazine
journaldesvoisins.com vous parle de culture. C’est que ça bouillonne dans
l’arrondissement : concerts, festivals, activités littéraires,
personnalités du domaine de la culture, écrivains, création de musiques diverses, lieux historiques, danse
traditionnelle, et l’on pourrait continuer!


Notre culture…

Dans le but de vous offrir un éventail de ce qu’on
retrouve chez nous, et alors que nous n’avons rien à envier à ce qui se fait
ailleurs, journaldesvoisins.com vous offre différentes chroniques et articles
sur le sujet : notre éditorial sur l’important patrimoine bâti que nous
avons la chance d’avoir chez nous; une nouvelle chronique culturelle sous la
plume de Laurent Gariépy qui, cette fois-ci, nous présente l’orgue
majestueux de l’église de la Visitation et l’artiste qui en joue, Marc-André Doran;
le studio de musique qui fait créer les jeunes aux HLM Meunier-Tolhurst; un
article de notre journaliste Rabéa Kabbaj sur les écrivains qui ont choisi
Ahuntsic, sinon pour s’en inspirer, du moins pour y travailler sereinement et y vivre.

Nos chroniques…

Outre cette thématique particulière que nous abordons
dans ce numéro de printemps, vous trouverez également vos chroniques
habituelles : Chronique Jeunes; Vie de
quartier; Éco-pratico; Les p’tits voisins; Chronique urbaine de quartier; Journaldesvoisins.com présente…; Nos voisins venus du vaste monde; Nos aînés
actifs; Belle rencontre; Jardins et potagers de Patrick et notre chronique politique, sous la plume de Diane Éthier, Elle tourne la terre.

Nos articles…

En outre, notons quelques articles qui sauront
sûrement vous intéresser : Radicalisation chez les jeunes musulmans  pas si vite!; Faites
connaissance avec Isabelle Côté, directrice de l’école Saint-Benoît; un dossier sur les élections fédérales et
les sept candidats en lice pour l’investiture du Parti libéral du Canada; SDC
Chabanel et Carbonleo Royalmount, deux projets différents.

Il y a de tout pour tous, comme vous pourrez le
constater.

Le prochain numéro du magazine du journaldesvoisins.com paraîtra mi-juin.

Dans l’intervalle, ne
manquez pas nos Actualités Web, chaque vendredi. (C.D.)


________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________

À l’occasion du 8 mars
Concertation-Femme honore plusieurs femmes

Concertation-Femme a célébré son 32e anniversaire et la Journée internationale des femmes le 9 mars dernier en présence de nombreux élus et d’une cinquantaine de partenaires institutionnels et communautaires ainsi que de nombreux invités. À cette occasion, un hommage a été rendu à des participantes qui se sont démarquées par leur attitude et leur participation exemplaire à nos projets, à des partenaires qui nous soutiennent dans la réalisation de ceux-ci et à des bénévoles qui contribuent à notre avancement. (Source : Concertation Femme)

________________________________________________________________________
________________________________________________________________________

Lettres ouvertes 

Demande de moratoire sur l’agrandissement de l’école Ahuntsic-Annexe (par seize signataires)
L’agrandissement de l’école Ahuntsic-Annexe, un projet mal engagé (par Luc Giguère)

________________________________________________

BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…


PhotoClay and Friends à la Maison des Açores jeudi soir. (Photo : Philippe Rachiele)

Le FLO-FEST qui souligne l’Équinoxe du printemps a commencé hier au village urbain Quartier Fleury Ouest, et se poursuit jusqu’au samedi 21 inclusivement, avec, notamment, un spectacle enlevant hier soir, à la maison des Açores du groupe “Clay & Friends”. Différentes activités ont eu lieu dans les restaurants situés sur la rue. Une soirée mexicaine à guichets fermés se déroulait à la Bête à pain animée par le Winston Band, dont plusieurs des membres sont Ahuntsicois.
On mange!
Un menu spécial midi attend les dîneurs à la Chocolaterie Bonneau. Au St-Urbain, les convives feront bombance comme à l’habitude, tandis que Mitch vous a concocté un super menu tapas cabane à sucre au Chien rose. L’élégant resto Les Cavistes sera du nombre des hôtes qui soulignent l’Équinoxe; le Café romarin est également de la fête, de même que le Frites alors, et le désormais bien connu 132 Bar-vintage qui ouvrira sa terrasse pour la fête mais servira du vin chaud, histoire de vous réchauffer!
Plusieurs autres restos et cafés vous offrent des spécialités printanières: le Brûloir, Flammekoeur, Piatto Rustico, Rino Pizzeria, Boulangerie mexicaine Patricia, L’Artizan, le Café des Açores, et, bien sûr, Sushi 426.
On musarde en boutique!
En outre, la plupart des boutiques et commerces de FLO vous réservent des promotions et/ou des surprises. À vous de les découvrir.
D’autres spectacles…
Ce soir, rebelote côté spectacles et cette fois en humour : spectacle d’humour de “LILI & PPL” à la Maison des Açores, à 20 heures, avec
Jérémie Du temple-Quirion, Richardson Zéphir, Roman Fraysinet, Laurent Hallee, Johan Kolev et Émile Khoury. Samedi, de 11 h à 15 h, avec la musique du groupe La part du Quêteux, il y aura activités de cabane à sucre et bouffe que vous pourrez vous procurer au parc Tolhurst: venez vous sucrer le bec! Pour voir la programmation, c’est par ici.



Picture

Vous voulez vous faire un revenu d’appoint et vous êtes bon vendeur/bonne vendeuse? Journaldesvoisins.com désire s’adjoindre les services d’un(e) représentant(e) publicitaire à temps partiel pour soutenir son expansion. Vous êtes dynamique, vous avez de l’entregent, vous avez de la jasette mais vous êtes capable d’écoute auprès de vos futurs clients, et vous résidez dans l’arrondissement ? Si vous voulez relever un intéressant défi, faire partie d’une équipe du tonnerre, et participer à la vie de la communauté d’Ahuntsic-Cartierville, vous êtes la personne que nous recherchons! Communiquez avec nous au 514 770-0858, ou à journaldesvoisins@gmail.com

Cité historia et les musées du monde entier se mobiliseront sur Twitter pour échanger et faire connaître leurs institutions du 23 au 29 mars. Sept jours, sept thématiques, sept hashtags : #secretsMW, #souvenirsMW, #architectureMW, #inspirationMW, #familyMW, #favMW, #poseMW. Pour suivre Cité historia sur Twitter : @cite_historiaMW(Source : Cité historia)


Picture

La Caravane des dix mots. Des résidants de diverses générations et origines ont participé le 15 mars, au YMCA, au second atelier du projet organisé par le Comité citoyen sur le dialogue
interculturel (CCDI). Amalgame, bravo,
kermesse, sérendipité, grigri
 : voici quelques-uns des 10 mots qui
ont servi de prétextes à déclencher l’imagination de ces résidants. Pendant trois
heures, ils ont retrouvé leur cœur d’enfant en créant un
conte sous la supervision 
de l’écrivaine et conteuse Myriam El Yamani Martineau. (Source : CCDI)

Une des sept candidates à l’investiture du PLC dans Ahuntsic-Cartierville, Mélanie Joly, reçoit les Ahuntsicois, samedi matin, lors d’un brunch entre 10 h et midi
au 1470, rue Fleury Est, bureau 4, tout près de Présâges. Gérard Pierre,
qui a renoncé à la course et a donné son appui à Mélanie Joly, sera présent.
(Pour info : https://www.facebook.com/events/868288609884554/)
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES MEMBRES DU JOURNALDESVOISINS.COM lundi 4 mai, 19h, au Centre communautaire Ahuntsic, rue Laverdure. Les membres seront convoqués officiellement deux semaines à l’avance. Toutefois, si vous voulez participer, vous devez devenir membre d’ici le 1er avril prochain. Nous vérifions les cartes de membre à l’entrée.
Séance ordinaire du conseil d’arrondissement le 13 avril. La séance du conseil a lieu à
19 h à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à
18 h 30 si vous désirez poser des questions. L’ordre du jour sera disponible 48 heures à l’avance.
 ________________________________________________________
_____________________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

Vous êtes d’un organisme communautaire? Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, des succès ou des questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com. Prenez note que nos jour et heure de tombée sont désormais le mercredi de chaque semaine, à 17 h. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception. Nous préférons garder notre temps pour bien gérer cette chronique et publier tout ce que nous recevons. Merci!

SEMAINE D’ACTIONS CONTRE LE RACISME avec Ahuntsic interculturel. À partir du 20 mars, Ahuntsic se mobilise contre le racisme. Des soirées
documentaires à des dîners communautaires en passant par des visites
guidées du quartier, il y a de quoi trouver son bonheur et il y en a
pour tous les âges! 
L’occasion de se rassembler, de partager et de se conscientiser face à une problématique qui est encore d’actualité. Inscription au
514 382-0735, poste 225 ou 222. (Source : CANA)
« L’argent
ne fait pas le bonheur sauf que
… » 
– Rencontre thématique d’information. Dans le contexte de l’austérité, votre budget a-t-il
été affecté? Comment? Venez échanger avec nous en toute confidentialité.
Pour participer à la rencontre, veuillez communiquer avec nous, au 514 388-0980. Le 7 avril à 13 h 30.  (Source :
CFSE)


Série
d’ateliers au mois d’avril 
 « Mieux
vivre avec les changements 
:
comment enrichir sa vie personnelle,
sociale ou professionnelle
 ». Le Centre des femmes solidaires et
engagées vous propose, 
en collaboration avec le CREP, cette série d’ateliers au
coût de 10 $ seulement pour une durée de cinq semaines, les mercredis du 8 avril au

13 mai, de 13 h à 16 h. Les places sont limitées. Inscription obligatoire avant
le 25 mars, au 514 388-0980. (Source :
CFSE)
 

Cours de préparation à la citoyenneté. Vous avez reçu votre livret pour apprendre l’histoire du Canada? Vous avez besoin d’un coup de main pour réviser votre examen?
Inscrivez-vous à nos cours de préparation pour étudier en groupe et avec l’aide d’un professeur. 20 $ la session de cinq cours. Les inscriptions se font dès maintenant et les cours commencent à partir du mardi 24 mars (jour) ou du jeudi 26 mars (soir).
Inscription : 514 382 0735, poste 228. (Source : CANA)
Vente de livres d’occasion. Présence Amie, organisme sans but
lucratif voué au bien-être des patients du Centre hospitalier Fleury, situé
au 2180, rue Fleury Est, tient une vente de livres le 25 mars. Venez en grand nombre, de 9 h à 16 h, à l’entrée principale.
 (Source : Présence Amie)


Picture

Engagement
bénévole auprès des aînés
. Vous aimeriez
faire partie d’une équipe de chauffeurs ou d’accompagnateurs bénévoles et
contribuer au mieux-être des aînés du quartier? Vous pourriez ainsi bénéficier
d’occasions de rencontre enrichissantes en devenant membre bénévole d’un
organisme dynamique et chaleureux, entièrement dédié aux aînés. Rejoignez
l’équipe d’Entraide Ahuntsic-Nord. Info : 514 382-9171.
(Source : Entraide Ahuntsic-Nord)



Picture

Cours en alphabétisation. Pour

les adultes qui parlent le français mais qui ont de la
difficulté à le lire et à l’écrire, le Créca donne
gratuitement des ateliers de lecture, d’écriture et de calcul.
Les ateliers se donnent du lundi au jeudi, de 8 h 45 à 11 h 45. La
session se termine le
18 juin. Il y a encore quelques places
à combler. Pour information et inscription, appelez Line
St-Germain, au 514 596-7629. (Source : Créca)


Consultations juridiques de droit familial.  Vous avez des questions concernant vos droits et recours? Des consultations juridiques sont offertes par une avocate au Centre des femmes chaque mercredi, aux deux semaines. Contribution suggérée : 5 $. Veuillez communiquer avec nous pour prendre rendez-vous, au 514 388-0980. (Source : CFSE)


Picture

Un sucré de bon souper dansant le 20 mars. Le Service de nutrition et d’action communautaire vous invite à un souper « Cabane à sucre » le  vendredi 20 mars, à 18 h, au coût de 20 $ (enfants de moins de 12 ans 10 $). Venez
déguster le repas d’Ana, notre nouvelle chef cuisinière. Vous vous
amuserez et danserez tout en aidant au financement de notre organisme
pour l’achat de denrées dont bénéficieront nos participants du quartier
Ahuntsic. 
Le
repas aura lieu au 10 780, rue Laverdure, au sous-sol du Centre
communautaire d’Ahuntsic. Les places sont limitées. Nous vous attendons en grand nombre.
Information : Brigitte Dubeau, 514 385-6499 ou brigitte@lesnac.com. (Source : SNAC)



Picture

Conférence mensuelle de La
Parentrie
, organisme communautaire d’entraide et de répit aux familles en santé
mentale. Le thème de la soirée
sera : « Comprendre la dépression ». Nous recevrons Louise Viger, travailleuse sociale et Aomar Haddar, infirmier. Tous
deux travaillent au Centre de santé et de services sociaux d’Ahuntsic et
Montréal-Nord (CSSS AM-N). Le mercredi
25 mars à 19 h, au Centre
communautaire d’Ahuntsic, 10
780, rue Laverdure (entrée
et stationnement à l’arrière). Prix
d’entrée : 3 $. Inscription :
514 385-6786. (Source : La Parentrie)


Manger sainement sans se ruiner. Le Centre
des femmes solidaires et engagées
propose, en collaboration avec Ville en vert, un atelier sur les étiquettes nutritionnelles des aliments et sur la façon de reconnaître les ingrédients de ce que l’on mange, pour faire des choix santé à l’épicerie. De plus, nous aurons des recettes faciles et économiques à partager. Le mardi 24 mars, de 13 h 30 à 15 h, au 1586, rue Fleury Est. Inscription au
514 388-0980 ou à info@cfse.ca. (Source : CFSE)


Picture

Service d’aide pour remplir votre déclaration d’impôt au CANA. Inscription : 514 382-0735, poste 221. (Source : CANA)


Picture

Ateliers d’information sur les hausses de loyer, destiné aux
locataires d’un logement. 
Durant
cet atelier, on vous offre les informations nécessaires pour vous défendre
devant une hausse de loyer :

– Est-ce
que mon propriétaire respecte les délais prescrits par la loi?
– Comment
calculer la hausse de loyer qui serait juste?

– Comment
refuser mon avis de hausse de loyer?

– Comment
me défendre à la Régie du logement?
Horaire : les mercredis, 25 mars à 18 h 30, et 22 avril à 13 h 30. Inscription : 514 331-1773. (Source : CLAC)


__________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________

LE COIN DES COMMERÇANTS

La promenade Fleury

L’Assemblée
générale annuelle de La Promenade Fleury a eu lieu ce mardi en soirée
au restaurant La Molisana. Le conseil d’administration a profité de
l’occasion pour présenter aux membres le bilan des activités de l’an
dernier et les projets pour l’année à venir.


Quatre poste d’aministrateurs étaient en élection.
Mark Savard de Centre Légal Fleury et Guylaine Rivard de Chaussures O’Pas ont été reconduits dans leur fonction.
Susie Huneault de Casa Luca et Diem-Thu Doan de Virevent font leur entrée au CA.

Membres du CA qui continuent leur mandat :
Jonathan Léveillé de la Caisse d’Ahuntsic
Giovanna Giancaspro de La Molisana
Isabelle Quinn de Sweet Isabelle
Sébastien Masson de L’Estaminet
Lorraine Pagé, représentante de l’Arrondissement Ahuntsic-Cartierville

Bravo à tous ceux qui s’engagent pour la communauté d’affaires ainsi que pour la communauté en général!

On prépare la course au aux du 4 avril. 

Fleury Ouest


Photo

Le FLO Fest bat son plein cette fin de semaine. Plus de détails dans « Les brèves » plus haut.


Voici le Winston Band qui a joué jeudi soir à La bête à Pain.

________________________________________________________________________

QUOI FAIRE….QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI


Photo

Jusqu’au 10 avril 
L’exposition EXISTER au Café de Da de la bibliothèque d’Ahuntsic, du collectif Les
Bâtisseurs Unis du Centre de ressources éducatives et communautaires
pour adultes (Créca). Créée grâce à l’appui de l’organisme Engrenage
Noir et de son programme Rouage qui soutient les projets d’art
communautaire militant, cette exposition a été imaginée par un groupe
d’apprenants en alphabétisation populaire qui s’est mobilisé pour nous
interpeller autour du thème : Naître, être, persister… Exister.  Nous existons à travers le regard de l’autre, mais que faire quand l’autre ne fait pas attention à nous? Nous vient alors l’envie de crier REGARDE-MOI! PARLE-MOI! SOURIS-MOI!… mais nous restons silencieux. Alors, c’est la photographie qui parle. Information : 514 596-7629, alphapop@creca.net. (Sources : Créca et Arrondissement)

Le 20 mars à 15 h 30 pour les jeunes de 10 à 14 ans
Ouf, c’est vendredi! C’est le temps de lâcher son fou. Un
vendredi par mois, la bibliothécaire t’accueille avec des consoles PS3
et XBOX 360, de quoi jouer à plein de jeux vidéo! À la bibliothèque de
Cartierville. Inscription : 514 872-6989. (Source : Arrondissement)


Picture

Le 20 mars à 18 h
Hommage à Charles Aznavour. Par Pierrot Fournier. Il se voyait déjà en haut de l’affiche et Pierrot a eu raison! Avec cet hommage à Aznavour, Pierrot Fournier vous propose une interprétation riche en émotions et en talent. Venez vivre un moment de Bohème avec nous! Souper-
spectacle 44,95 $.
(Source : Le Rendez-vous du thé)


Le 20 mars à 18 h
Soirée films documentaires.  Dans le cadre de la semaine d’actions contre le racisme, le CANA vous
propose une soirée de courts documentaires accompagnés de
témoignages. Un repas vous sera offert pour entamer cette soirée sur une note conviviale. Au Centre communautaire d’Ahuntsic, 10 780, rue Laverdure. Inscription :
514 382-9090, poste 26.  (Source : CANA)


Picture

Le 21 mars, de 9 h à midi
Sortie ornithologique au Jardin botanique, avec le Club d’ornithologie d’Ahuntsic (COA). Venez faire la tournée de ce grand parc aux habitats variés. Rendez-vous directement au pavillon d’accueil principal du Jardin botanique. Sortie gratuite pour les membres, 3 $ pour les non-membres. Information : 438 338-4138. (Source : COA)

Le 21 mars 
Souper spaghetti au sous-sol de l’église Christ-Roi. Au 9430, rue Lajeunesse, en partenariat entre les Loisirs Christ-Roi et le 105e groupe scout Christ-Roi. Tous
les bénéfices serviront à l’achat de nouveau matériel pour les
activités, aussi bien des enfants des loisirs et du camp de
jour que des scouts de notre quartier. Billets : 15 $ (enfants :
10 $). 514 872-6696. (Source : Loisirs Christ-Roi)


Picture

Le 21 mars à 18 h
Hommage à Brel. Au Québec, l’excellence de Pierrot Fournier dans son interprétation du répertoire brellien est depuis longtemps reconnue. Il revisite des chansons qui comptent parmi les classiques de la chanson française (Ne me quitte pas, Quand on n’a que l’amour, Voir un ami pleurer) avant de nous faire découvrir des pièces rarement reprises par ceux qui ont interprété Brel au cours des décennies (Jaurès, Une Ostendaise, Regarde bien petit). Venez le découvrir ou redécouvrir pour une soirée extraordinaire! Souper-spectacle, 44,95 $. (Source : Le Rendez-vous du thé)


Picture

Le 21 mars à 20 h 
Poèmes de détention et quelques « contres » – Musiques et voix. Journée mondiale de la poésie. Le compositeur et musicien André Pappathomas s’est inspiré de l’œuvre de Gauvreau pour créer un spectacle musical et vocal qui révèle la beauté formelle de son langage étrange et secret à mi-chemin entre la langue orale et l’onomatopée. À la Maison de la culture. Laissez-passer disponibles dès maintenant. (Source : Maison de la culture)

Le 22 mars à 14 h pour les enfants de 6 à 10 ans
Décore ta biblio pour Pâques. À l’occasion de Pâques, les petits bricoleurs sont invités à embellir la bibliothèque de leurs créations. À la bibliothèque de Salaberry. Inscription : appeler au 514 872-1521 ou se présenter directement à la bibliothèque, située au 4170, rue De
Salaberry. (Source : Arrondissement)


Picture

Le 22 mars à 15 h
Concert à La Visitation En route! – Quatuor Molinari. Acclamé par le public et par la critique musicale internationale depuis sa fondation en 1997, le Quatuor Molinari se consacre au riche répertoire pour quatuor à cordes des 20e et 21e siècles. En route! est le parcours musical d’œuvres de trois pays : le Canada, la France et la Russie. À l’église de La Visitation. Entrée libre. (Source : Maison de la culture)


Picture

Le 22 mars à 18 h
Soirée d’humour. Christopher Reggiani, Emmanuel Hypolite, Sarah-Boulais, Dova Lewis, Claudia Turcotte, Mari-Pier Simard, Isaac Bélanger-Lebœuf partagent la scène avec un artiste surprise. Le Rendez-vous du thé vous offre un dimanche à faire rire. Venez voir ces artistes œuvrant dans l’humour, le théâtre et la musique et qui se rencontrent pour une soirée. Entrée libre. (Source : Le Rendez-vous du thé)

Le 24 mars à 13 h 30
Atelier sur l’étiquetage nutritionnel. Pour vous aider à démystifier les étiquettes nutritionnelles et vous donner quelques trucs et astuces pour faire des achats sains à l’épicerie. Au Centre des femmes solidaires et engagées, au 1586, rue Fleury Est,
porte 100. Inscription : 514 388-0980. (Source : Ville en vert)


Picture

Le 25 mars à 20 h
Série Babel Musiques. Des mots sur mesure V – Des mots d’ici sur des musiques d’ailleurs. Concept original lancé en 2009 et sans cesse renouvelé, cette production propose une douzaine de créations musicales inédites réalisées par une sélection des meilleurs compositeurs-interprètes issus des grandes cultures musicales de la planète. Pour la première fois, ils chantent en français des mots d’ici sur des musiques d’ailleurs. Soirée animée par Monique Giroux et présentée grâce à la collaboration du Secrétariat à la politique linguistique du Québec. À la Maison de la culture. Spectacle tarifé 10 $. Billets : 514 872-8749. (Source : Maison de la culture)


Picture

Le 24
mars à 13 h 30
L’Ahuntsicoise Dominica Merola, chanteuse
à la voix grave et habile pianiste, sera en vedette au prochain mardi de l’Association
des retraités d’Ahuntsic à la salle communautaire de Présâges, au 1474 rue Fleury est,
coin Hamel. Gratuit pour les membres de l’ARA, 3 $ pour les autres. Les
multiples facettes de sa voix mélodieuse expriment une grande palette d’émotions.
Radio-Canada l’a décrite en ces termes : « Une voix pure, sensuelle, un registre à
couper le souffle ». (Soiurce : Robert Aubin)



Picture

Le 24 mars à 18 h 30
Mardi jazz  Artistes
variés. Venez relaxer au son de la
musique jazz en prenant un verre, un thé ou un bon repas. Ambiance feutrée
garantie. (Source : Le Rendez-vous
du thé)



Le 25 mars, de 13 h 30 à
15 h 30
La conférence
intitulée L’Alsace et la Lorraine
,
allemandes ou françaises selon les aléas de l’histoire, sera présentée par
Richard Fournier à la salle de
l’église Saint-Jude, au 10 120, avenue d’Auteuil, métro Sauvé. Gratuit pour les
membres de l’Alliance culturelle,
8 $ pour les non-membres. Info : 514 382-5716 ou www.allianceculturelle.qc.ca. (Source : Alliance Culturelle)

Le 25 mars à 14 h, pour les aînés et leurs familles
Club de lecture. Les bibliothèques viennent à votre rencontre. La lecture est pour vous un plaisir que vous souhaitez partager? Alors, bienvenue au club de lecture! Un seul mot d’ordre : échanger et découvrir des coups de cœur littéraires. Au Centre communautaire BordeauxCartierville, 1405, boul. Henri-Bourassa Ouest. (Source : Arrondissement)


Picture

Le 25 mars à
18 h
Trio Cardinal. Le Trio Cardinal est un groupe de jazz
manouche formé de Christian Cardinal à la guitare solo, solidement appuyé
par Olivier Nicolas à la guitare rythmique et François
Gervais à la contrebasse. La finesse de leur jeu est fortement
influencée non seulement par le grand guitariste manouche Django Reinhardt,
mais aussi par d’autres grands maîtres du jazz américain comme Wes Montgomery et Charlie
Parker. Le Trio Cardinal interprète aussi bien les grands classiques du jazz
manouche que ceux du jazz américain, avec des touches de bebop et de latin. Entrée libre. (Source : Le Rendez-vous du
thé)




Picture

Le 26 mars à 18 h
Mémorables mélodies. Par Jocelyn St-Jean. Pourquoi ne
pas profiter d’une entrée libre pour venir entendre quelques-unes des mélodies
les plus populaires du répertoire de la francophonie? Au programme : Sardou,
Fugain, Lama, Leclerc, Ferland, Beau Dommage et plusieurs autres grands noms de
la chanson. Joignez-vous à Jocelyn St- Jean, chanteur-guitariste, et
détendez-vous tout en passant une soirée mémorable. Entrée libre (contribution
volontaire). (Source : Le Rendez-vous
du thé)




Picture

Le 26 mars à 20 h
Zale Seck – Musique d’inspiration sénégalaise. Né au Sénégal et issu de la lignée des griots de l’ethnie Ledou, Zale
Seck a commencé très tôt l’apprentissage des percussions (sabar, djembé, tama…). Guitariste, percussionniste, danseur, chanteur, auteur et
compositeur, il a multiplié les succès au Sénégal avec son propre groupe
et avec les meilleures formations du pays. Installé au Québec depuis
2001, il est accompagné par son fils Assane à la guitare, Simon Pagé à la
basse, Jérôme Beaulieu au piano et François Corriveau à la batterie. À la Maison de la culture. Laissez-passer disponibles dès maintenant. (Source : Maison de la culture)


Picture

Le 27 mars à
18 h
Soirée tzigane. Retrouvez Sergeï
et Olga Trofanov pour un voyage dans les pays de l’Europe de l’Est. Vous entendrez des airs merveilleux et entraînants au piano et au violon ainsi que des chants.
Souper-spectacle 44,95$. (Source :
Le Rendez-vous du thé)



Le 27 mars à 18 h 30
Silence, on  tourne… le dos au racisme. Le Comité Ahuntsic interculturel vous invite à une soirée cinéma pour toute la famille au Café de Da (545, rue Fleury Est).
Sept courts métrages seront projetés. Réalisés avec talent, sensibilité
et humour, ces films vous transporteront dans l’univers d’enfants et
d’adultes de divers horizons. L’entrée est gratuite et du maïs soufflé est offert. Bienvenue aux enfants et à leurs parents!
Inscription : 514 872-0568. Cette soirée est offerte dans le
cadre de la Semaine d’actions contre le racisme. (Source : Arrondissement)


Picture

Le 27 mars à 20 h
Musiques d’influence latine. Dans son spectacle Ilusión, Patricia Cano partage son riche héritage culturel par des chants traditionnels et originaux  inspirés du folk et de rythmes latins. Son charisme, sa personnalité chaleureuse et son plaisir contagieux ravissent les spectateurs. Elle est accompagnée de Kevin Barrett, guitare, Luis Orbegoso, percussions, et Fraser Hollins, contrebasse. À la Maison de la culture. Laissez-passer disponibles dès maintenant. (Source : Maison de la culture)


Le 27 mars à 21 h 30
Nuit arabo-andalouse – Ayrad. Depuis son passage à Babel Musiques 2012, Ayrad a conquis le cœur du public. Les musiques et les rythmes andalous et berbères s’entrecroisent avec les grooves reggae et latin, servis par la voix remarquable de Hamza Abouabdelmajid et le jeu oriental de son acolyte au hautbois, Annick Beauvais. Le duo est entouré d’Anit Ghosh (violon-voix), Kattam Laraki-Côté (percussions-voix), Bertil Schulrabe (batterie-percussions) et Gabriel Brochu-Lajoie (basse-clavier-voix). À la Maison de la culture. Laissez-passer disponibles dès le 14 mars. (Source : Maison de la culture)


Picture

Le 28 mars à 18 h
Hommage à la chanson. Né à Alexandrie, en
Égypte, Sélim interprète des chansons de Georges Moustaki (né à Alexandrie, lui
aussi) et quelques-unes de ses compositions. Il puisera aussi dans
les répertoires québécois, français, espagnol et italien. Sélim se produit un
peu partout dans la province. Le rendez-vous sera intime, doux et teinté d’humour. Souper-spectacle 44,95 $. (Source : Le Rendez-vous du thé)


Le 28 mars, de 7 h 30 à 14 h
Sortie ornithologique à l’Île Saint-Bernand et rue Higgins (Châteauguay), avec le Club d’ornithologie d’Ahuntsic (COA). Rassemblement au chalet du parc-nature de l’île-de-la-Visitation. Sortie gratuite pour les membres, 3 $ pour les non-membres. Covoiturage 8 $. Information : 438 338-4138. (Source : COA)


Picture

Le 28 mars à 20 h
Découvertes du monde – Animation Jici Lauzon. Une 25e édition consacrée aux découvertes d’artistes
professionnels montréalais, connus ou non, dont les projets et le
savoir-faire sont à souligner. Trois formations, trois coups de cœur, trois univers musicaux rassemblés lors de cette soirée unique! Cordes d’hier, Cent cordes et Marie Trezanini. À la Maison de la culture. Laissez-passer disponibles dès maintenant. 
(Source : Maison de la culture)


Picture

Le 28 mars à 21 h 30
La nuit des Balkans – Fanfare Jarry.  Cette formation constituée d’instruments à vent vous fera lever de
votre siège par son énergie contagieuse et son répertoire des Balkans.
Sous la direction musicale de Charles Duquette, l’ensemble réunit deux
clarinettes, deux sax, deux trompettes, une trompette basse, un euphonium, un tuba et un percussionniste. À la Maison de la culture. Laissez-passer disponibles dès maintenant. (Source : Maison de la culture) 


Picture

Le 29 mars à 18 h
Soirée d’humour. Christopher Reggiani, Alex
Côté, Dova Lewis, Sarah-Laurence Dallaire, Colin Boudrias Fournier, Vincent
Richer se réunissent sur la scène avec un artiste surprise. Le Rendez-vous du thé vous offre des dimanches à
faire rire. Une soirée où de jeunes artistes, dont beaucoup sortant de l’École
de l’humour donnent un de leur premier spectacle. Chaque
dimanche, différents artistes, chacun avec son style et sa touche
personnelle. Humour, théâtre et musique se rencontrent pour une soirée. Entrée libre. (Source : Le Rendez-vous du thé)


Les 2, 9, 16 et 23 avril 
Cours sur l’État providence. Le cours Politiques publiques dans le monde scandinave est présenté par Pier-Luc Lévesque, doctorant à l’ENAP. Offert par l’Antenne Ahuntsic–Bordeaux–Cartierville de l’Université de Sherbrooke à la salle communautaire de l’église Saint-Jude, située au 10 120 avenue d’Auteuil. L’activité a lieu le matin, de 10 h à midi, et est répétée l’après-midi, de 13 h 15 à 15 h 15. Les gens de 50 ans et plus sont les bienvenus. Une préinscription est obligatoire : www.usherbrooke.ca/uta/abc.
(Source : UTA)

Le 4 avril à 10 h pour les enfants de 7 à 10 ans
Les oiseaux et leurs œufs. Dans des mains habiles, de simples œufs peuvent se transformer en de véritables œuvres d’art. Les enfants apprennent à fabriquer des merveilles avec des œufs lors d’une activité tenue à la bibliothèque de Salaberry. Inscription : appeler au 514 872-1521 ou se présenter directement à la bibliothèque, située au 4170, rue De Salaberry. (Source : Arrondissement)
Le 4 avril à 14 h pour les enfants de 6 à 12 ans
Des lapins, c’est magique! Les enfants s’émerveilleront en écoutant la légende du célèbre lapin racontée par la zoothérapeute Nathalie Racine. De vrais amis lapins seront aussi présents! L’activité aura lieu à la bibliothèque de Cartierville. Inscription : appeler au
514 872-6989 ou se présenter directement à la bibliothèque de Cartierville située au 5900, rue De Salaberry. (Source : Arrondissement)
______________________________________________________________________
Numéros de téléphones utiles
Bibliothèque d’Ahuntsic : 514 872-0568
Bibliothèque de Cartierville : 514 872-6989
Bibliothèque de Salaberry : 514 872-1521
Café de Da : 514 872-5674
Le Rendez-vous du thé : 514 384-5695
Maison de la culture : 514 872-8749

* Les renseignements sur ce site web sont publiés à titre indicatif. C’est avec plaisir que journaldesvoisins.com corrige les coquilles, mais il ne peut être tenu responsable d’erreurs ou d’omissions. 

_________________________________________________

En 2015…
Améliorez la qualité de l’information en joignant les rangs de
la Société des amis du journaldesvoisins.com
ou
renouvelez votre adhésion comme nos 160 membres de 2014!


Photo

Faites comme 160 autres résidents d’Ahuntsic–Cartierville! Joignez les rangs de La Société des amis du journaldesvoisins.com.

Faites-le par la poste en envoyant votre chèque libellé à l’ordre de journaldesvoisins.com et vos coordonnées au : 10 369, rue Clark, Montréal, QC  H3L 2S3. Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une) et votre adresse postale.

Cinq catégories de membres

  • Membre ordinaire : 10 $
  • Membre bronze : 20 $
  • Membre argent : 30 $
  • Membre or : 40 $
  • Membre bienfaiteur : 50 $ et plus

Les noms des membres de la Société des amis du journaldesvoisins.com seront publiés sur nos Actualités en ligne le vendredi et dans notre bimestriel papier, à moins de mention contraire de votre part.

Joignez-vous aux quelque 160 autres membres qui ont compris que, avoir de l’information locale de qualité, c’est possible, pour peu qu’on mette la main à la pâte! (C.D.)

Pour devenir membre, cliquez ici.

__________________________________________________


Pour plus de nouvelles « Aimez-nous »
sur Facebook à
journaldesvoisins.com
Nous sommes également sur Twitter : @jdesvoisins

________________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur « Archives – Actualités » tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

________________________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de la Corporation de développement économique (CDEC) AhuntsicCartierville dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Journaldesvoisins.com :

  • Premier prix de l’AMECQ, catégorie Opinion,
    pour « Le bien des autres », éditorial du bimestriel papier de
    décembre 2013
  • Gagnant d’une bourse de 5000 $ au concours
    Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention « Coup de cœur du jury » au Concours
    québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal
    au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie Économie
    sociale



Journaldesvoisins.com
est
un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour
les résidants d’Ahuntsic–Cartierville, et dont le siège social se trouve
à Ahuntsic. Notre journal est un bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne qui, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic–Cartierville, se consulte sur le Web, à www.journaldesvoisins.com.

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).
Courriel : journaldesvoisins@gmail.com.
Téléphone : 514 770-0858.
Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration : Diane Viens, présidente; Pierre Foisy, vice-président;
Me Hugo Hamelin, secrétaire; Philippe Rachiele, trésorier; Douglas Long, administrateur; Christiane Dupont, secrétaire adjointe; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et les gens d’affaires), et Pascal Lapointe, administrateur.
Éditeur désigné : Philippe Rachiele.
Représentant publicitaire : Philippe Rachiele, 514 770-0858
Rédactrice en chef : Christiane Dupont.
Rédacteur en chef adjoint : Alain Martineau.
Rédacteurs en chef adjoints suppléants : François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski.
Journalistes, version Web : Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj et Mélanie Meloche-Holubowski.
Journalistes, version papier : Christiane Dupont, Alain Martineau, François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski.
Collaborateurs à la rédaction et à la photographie : Élaine Bissonnette, Laetitia Cadusseau, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Patrick De Bortoli, Hélène Maillé, Nacer Mouterfi, Anne-Élyse Rocheleau.
Photos : Philippe Rachiele.
Mise en page : Philippe Rachiele, Christiane Dupont et François Barbe.
Illustrations originales : Claire Obscure.
Caricaturiste : Florence Tison.
Correction/révision, version Web : Christiane Dumont.
Correction/révision, version papier : Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Chrétien.
Réseaux sociaux : Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele.
Impression, version papier : Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier : journaldesvoisins.com.
Dépôt légal, version papier : BNQ – ISSN1929-606.
Dépôt légal, version Web : BNQ – ISSN1929-607X.

________________________________________________________

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ

Journaldesvoisins.com et ses artisans sont membres de :

________________________________________________________________________

Photo

34 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires