Les Actualités du 21 novembre 2014

Mission éditoriale de journaldesvoisins.com: Informer nos lecteurs et lectrices au meilleur de nos connaissances. Comme l’écrivait le journaliste et grand reporter Albert Londres: “Notre métier n’est pas de faire plaisir non plus que de faire du tort, il est de tremper la plume dans la plaie.”
________________________________________________________________________

Contestation judiciaire de l’élection de Lorraine Pagé
Déboursé de 31 188 $ en pure perte par la Ville


PhotoLorraine Pagé (Photo : P. Rachiele)

Parce que Équipe Denis Coderre a voulu contester le recomptage judiciaire de l’élection de la conseillère du district de Sault-au-Récollet, Lorraine Pagé, qui avait été présidé par un juge le 19 novembre 2013, la Ville de Montréal devra payer 31 188 $ en frais d’avocats pour Mme Pagé et le président d’élections, mis en cause dans ce dossier. Il s’agit là de l’équivalent de plus de six comptes de taxes moyens défrayés par des propriétaires de maisons unifamiliales d’Ahuntsic-Cartierville pour l’année en cours.

« Il n’est pas exclu que la Ville reçoive d’autres factures en lien avec ce dossier », nous a informé Gonzalo Nunez, relationniste de la Ville-centre, à la demande de journaldesvoisins.com.

Conformément à l’article 604.6 de la Loi sur les cités et villes, c’est la Ville qui assume la défense d’une personne dont l’élection comme membre du consel de la municipalité est contestée. C’était le cas de la conseillère du Sault-au-Récollet, alors qu’à la suite du recomptage judiciaire, la candidate de l’Équipe Denis Coderre avait décidé de contester la décision du juge. Équipe Denis Coderre doit défrayer les frais juridiques de sa candidate, tandis que c’est la Ville –et du coup les contribuables— qui payent pour les honoraires de l’avocat de la conseillère et du président d’élections.

On se souviendra que le dernier jour ouvrable avant le procès en contestation du recomptage judiciaire, il y a trois semaines, la candidate d’Équipe Denis Coderre avait décidé de jeter l’éponge. Lorraine Pagé était, par le fait même, confirmée dans son élection comme conseillère de Sault-au-Récollet.  (Par Christiane Dupont) (2014-11-21)

________________________________________________________

FORUM MAJEUR, SAMEDI
À l’ordre du jour
Le développement social d’Ahuntsic


Picture

Une belle occasion de réfléchir sur le quartier Ahuntsic s’offre ce samedi 22 novembre, puisque son développement social sera abordé en long et en large, au Collège Ahuntsic, en présence notamment des décideurs politiques. C’est le forum « Ahuntsic en devenir », organisé par Solidarité Ahuntsic. Environ 200 personnes sont attendues.

On dit qu’Ahuntsic est bien pourvu, en général, mais sachons qu’il y a des poches de pauvreté. Des familles à faibles revenus qui en arrachent. Des gens seuls, de même que des personnes âgées, qui doivent aussi ramer fort alors que tout augmente. Des jeunes qui s’interrogent face à un avenir incertain alors que les emplois, surtout les bons emplois, se font de plus en plus rares.

Les groupes communautaires travaillent beaucoup en amont. Ils font de la prévention et cela évite des dépenses supplémentaires aux divers paliers de gouvernement. Mais alors que les fonds manquent cruellement et que les besoins augmentent, il y a parfois lieu de faire le point sur la vie dans le quartier.

Programme chargé

Toute la population est donc invitée à définir l’avenir du quartier lors de cet événement concocté depuis longtemps par l’équipe de Solidarité Ahuntsic, qui chapeaute nos organismes communautaires. Dès 8 h 30 du matin et pour toute la journée, les gens pourront participer et donner leurs points de vue (c’est gratuit, même pour le café et les repas).

Dès 9 h 15, les dirigeants dresseront un portrait de la situation sur le plan social, dans notre quartier, sur ce qui s’est fait jusqu’ici, et des défis à relever pour les décideurs dans l’avenir, alors que l’on compose avec une population vieillissante et une jeunesse qui doit miser sur la réussite scolaire.

Une heure plus tard, on discutera en atelier. Quelques 12 thèmes sont au menu, de l’habitation  à la santé en passant par le développement économique,  la sécurité ou la vie communautaire.

Discussions franches

Récemment, des représentants d’une vingtaine de groupes dont Solidarité Ahuntsic et le Centre jeunesse Ahuntsic-Bordeaux-Cartierville, ont fait part de leurs doléances lors d’une rencontre avec les députés provinciaux du nord de la ville, Marie Montpetit et Christine St-Pierre.

Depuis longtemps, les groupes communautaires cherchent une formule de financement souple, tenant compte entre autres, de l’indexation.

«Présentement, des programmes de soutien  communautaire, par exemple en santé, sont menacés à cause de coupes réelles», a indiqué Azzedine Achour, le directeur de Solidarité Ahuntsic. En outre, M. Achour a cité le cas de la Corporation de développement économique communautaire (CDEC) qui soutient des projets économiques ou encore le Carrefour jeunesse emploi.

«Bientôt, dit craindre M. Achour, il n’y aura plus d’argent pour les programmes d’aide aux moins de 18 ans et à ceux et celles qui ont plus de 35 ans. Environ 80 pour cent des fonds vont à l’aide aux raccrocheurs.  Qui va les ramasser? Ils iront où ces jeunes, dans la rue ou dans les gangs de rue», a-t-il dit.

Pour lui, il n’y a pas lieu de céder à  la panique mais l’on s’interroge. «On fait face à des problèmes politiques idéologiques et les décisions sont prises sans consultations publiques»,  a vivement déploré M. Achour.

Forum de 2009

En 2009, on avait aussi fait un tel exercice. «Centraide et les acteurs de la santé publique trouvent intéressants que l’on se dote d’un plan d’action contrairement à d’autres», a relevé le leader de Solidarité Ahuntsic. Plusieurs décideurs du quartier seront présents samedi, parmi lesquels tous les élus de l’arrondissement: le maire Pierre Gagnier, les conseillers Pierre Desrochers, Harout Chitilian, Émilie Thuillier et Lorraine Pagé, de même que plusieurs cadres, dont Richard Blais et Jean-François Soulières de la direction du développement du territoire, Sylvie Labrie, Rachel Lauzon, Johanne Brossard, M.-J. Trudeau, Sylvie Payette et Laurent Legault, de la direction de la culture, de loisirs et du développement social. (Par Alain Martineau) (2014-11-21)

PROGRAMME DÉTAILLÉ

9 h 05          Démarche depuis 2009               
9 h 15          Portrait du quartier : évolution         
9 h 35          Bilan du plan stratégique           
10 h 05        Pause (café et biscuits)              
10 h 20        Groupes de discussion, 12 thématiques           
12 h 30         Dîner           
13 h 30         Café urbain : Rêvons Ahuntsic           
15 h 25        Bilan et prochaines étapes

 _____________________________________________________________________


Groupes communautaires: marche contre l’austérité
Une marche funèbre que la neige n’a pas empêché d’avoir lieu


PhotoPhoto : CLAC

Les divers groupes communautaires ont de quoi être occupés par les temps qui courent. Outre l’arrivée de l’hiver et bientôt du temps des fêtes, une période de pointe puisque les besoins sont toujours plus grands, les organismes de toutes sortes sont sortis sur la place publique lundi.

Ce fut l’occasion d’une marche funèbre : les représentants voulaient dire au gouvernement qu’ils refusent l’austérité tout en réclamant une bonification de  leur financement.

Les Québécois moins favorisés peuvent profiter de divers programmes et services provenant de centaines d’organismes, de la popote roulante au soutien à domicile, en passant par les conseils en matière de logement ou l’apprentissage d’une autre langue.

Les groupes populaires estiment qu’au Québec le sous-financement est de l’ordre de 225 millions $.

Coup d’éclat

Dans le secteur, Solidarité Ahuntsic chapeaute la plupart des groupes sociaux.  Lundi, ses bureaux, en guise de moyens de pression, ont été symboliquement fermés pendant quelques heures. On s’est assuré que les services habituels avaient d’abord été offerts.  

Par exemple, Entraide Ahuntsic-Nord a fermé ses portes durant 225 minutes, symboliquement, les groupes communautaires réclamant 225 millions de dollars de Québec. Outre Entraide Ahuntsic-nord, les organismes Autour du bébè, le Centre des bénévoles Ahuntsic-Sud, Rêves à Nous, le SNAC, le Comité logement Ahuntsic-Cartierville ont également fermé leurs portes et participé à la manifestation. Le Centre des femmes solidaires et engagées a également mis la clé sous la porte le temps de la manif.

« Je soutiens le communautaire »

 A l’instar  de 160 autres organismes communautaires, on voulait ainsi soutenir la campagne « Je tiens à ma communauté – Je soutiens le communautaire ». De plus, huit membres et salariés du groupe qui fait notamment la popote roulante dans le quartier ont aussi participé à la marche dite funèbre se déroulant à partir de la Place Émilie-Gamelin.

La manifestation s’est poursuivie plus vers l’ouest, au centre-ville, en passant entre autres devant la Place des arts alors qu’une partie du gratin financier était réunie pour discuter de 200 projets d’avenir pour améliorer Montréal, « Je vois Montréal ».

C’était une façon de tenter de faire passer le message à l’heure des menaces de compressions, pouvant être draconiennes pour plusieurs. Il faut savoir qu’environ 35% des groupes ne vivent qu’avec un budget annuel de moins de 50 000 $.

Pas d’engagement       

Quand Philippe Couillard était en campagne électorale dans la partie nord de la ville, au printemps dernier, journaldesvoisins.com avait posé justement une question au chef libéral sur les problèmes de financement que vivent les groupes sociaux.

Comme réponse, celui qui allait devenir premier ministre nous avait dit que l’argent ne poussait quand même pas dans les arbres, se gardant de faire un engagement précis en matière de financement.

Pourtant les politiques d’austérité, si elles s’avèrent,  risquent, selon les groupes, d’appauvrir les gens. En plus, cela suppose aussi, largement,  moins de services publics. En conséquence, il faut combler les besoins. Les gens sont plus nombreux à cogner aux portes des groupes communautaires qui déjà ont de la difficulté à répondre à la demande.

Depuis longtemps, ils réclament des fonds supplémentaires. On mentionne que l’ancien gouvernement péquiste avait promis 162 millions de plus sur cinq ans. Mais on serait loin du compte avec le nouveau gouvernement, qui n’a pas suivi, disent les groupes communautaires. (Par Alain Martineau) (2014-11-21)

 _______________________________________________________________________


À vous la parole!
Nos organismes communautaires à la manif!
.Journaldesvoisins.com a fait un appel de textes auprès des principaux groupes intéressés et voici le résultat!

Le Carrefour d’aide aux nouveaux arrivants a pris part à la marche contre
l’austérité, le 17 novembre dernier, non par plaisir mais par nécessité. Le
démantèlement annoncé du filet social si unique au Québec aura des impacts
désastreux sur toute la population. Les organismes communautaires sont à la
fois un maillon fort de ce filet et une courroie de rattrapage pour ceux et
celles qui lui échappent.

On pouvait lire au lendemain de
la manifestation que la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de
la jeunesse et à la Santé publique, Lucie Charlebois, ne comprenait pas « pourquoi
on (le communautaire) s’agite autant » étant donné qu’aucune compression
n’avait été annoncée pour le communautaire.

Madame Charlebois, les organismes
sont largement financés par projets, projets dont les enveloppes proviennent de
ministères ou de programmes dans lesquels votre gouvernement coupe sans
réserve. Le milieu communautaire crie famine depuis des années, nous sommes
indécemment sous-financés, l’expertise et la portée des actions des
intervenants et intervenantes ne sont nullement reconnues dans le salaire qui
leur est versé.

 Le gouvernement de Philippe
Couillard est en train de rendre les aidants encore plus vulnérables que les
aidés. Une fois l’équilibre budgétaire atteint, quel sera le portrait de notre
société?

Le Centre des femmes solidaires et engagées (anciennement le
Centre des femmes italiennes de Montréal) était fermé lundi le 17 novembre pour
cause d’austérité et a participé à la manifestation « 225 minutes pour 225
millions ».

Les politiques
d’austérité touchent davantage les femmes que les hommes et nous voyons déjà
les impacts dans les centres de femmes. Les travailleuses, dont celles de notre
centre, témoignent d’une augmentation de femmes, beaucoup
de cas de détresse, beaucoup de famines et des difficultés à payer le loyer,
l’électricité, la nourriture et les autres dépenses. Davantage de femmes sont
proches aidantes en raison du manque de services de santé et services sociaux
gratuits et accessibles.

Par ailleurs, ces femmes fréquentent les centres de femmes pour accéder à
ces services, que nous ne pouvons offrir. Les travailleuses sont débordées et
nous sommes inquiètes d’un possible burn-out
dans le communautaire. Ce désengagement de l’État augmente les injustices, les
inégalités entre les hommes et les femmes et c’est pourquoi les
organismes communautaires en santé et services sociaux (dont les centres de
femmes) dénoncent leurs conditions de travail et exigent un rehaussement de
leur financement à la mission.

Le Comité logement 
Ahuntsic-Cartierville
: Comme des milliers d’autres, nous nous sommes mobilisés
pour crier haut et fort notre grogne.  Et
ce n’est qu’un début!  En effet, la table
de quartier Solidarité Ahuntsic s’est jointe à la Coalition opposée à la tarification
et la privatisation des services publics.  
D’autres actions sont à venir!

Le 17 novembre
dernier, Entraide Ahuntsic-Nord a
fermé ses portes durant 225 minutes s’alliant à plus de 160 autres organismes
communautaires pour soutenir la campagne «Je
tiens à ma communauté – Je soutiens le communautaire». La
neige n’a pas empêché 8  membres et
salariés d’Entraide Ahuntsic-Nord de participer à la marche funèbre se
déroulant à partir de la Place Émilie Gamelin pour dénoncer les mesures
d’austérité et réclamer un rehaussement du financement à la mission de 225
millions. Plus de 2000 personnes ont pris part à cet évènement et c’était une
première pour notre organisme.

 


Photo

Photo : CFSE

Photo

Photo : CANA

Photo

Photo : Entraide Ahuntsic-Nord

Photo

Photo : SNAC

__________________________________________________
Projet Montréal sur la sellette 
Émilie Thuillier ne sera pas candidate à la direction de Projet Montréal pour succéder au démissionnaire, Richard Bergeron


PhotoRichard Bergeron et Émilie Thuillier (Photo : Archives jdv)

Émilie Thuillier ne songe pas du tout à diriger le parti Projet Montréal qui a perdu son chef récemment, Richard Bergeron, fondateur de la formation il y a dix ans. L’urbaniste a décidé d’accepter l’invitation du maire de Montréal, Denis Coderre de joindre, comme observateur d’abord, les rangs du comité exécutif de la ville. Celle qui a été élue pour un deuxième mandat en tant que conseillère municipale du district d’Ahuntsic, il y a un an à peine,  a immédiatement fermé la porte à une hypothétique candidature à la haute direction de son parti, alors qu’elle était interrogée à ce sujet par journaldesvoisins.com

 « Non », comme seul élément de réponse. Mais son nom a tout même circulé lors des délibérations à l’intérieur du caucus de Projet Montréal, quand les conseillers ont eu à choisir un successeur intérimaire à Richard Bergeron, il y a trois semaines.

Mme Thuillier refuse de parler des tractations ou du choix de Luc Ferrandez comme leader intérimaire, estimant que la teneur des discussions à l’intérieur du caucus doit rester confidentielle.

Mais une fuite, dans un média, a permis d’apprendre que Ferrandez ne faisait pas l’unanimité. Et gageons que ce dernier prendra goût au prestige que représente la fonction de chef et qu’il sollicitera la direction du parti pour s’y installer pour de bon.

Honneur à Bergeron

Émilie Thuillier, qui a travaillé de près avec Richard Bergeron  comme attachée de presse avant de faire le saut en politique, lui a rendu un bel hommage.

« M. Bergeron, sans avoir lancé de projet, en a fait beaucoup pour Montréal, même dans l’opposition, a mentionné Mme Thuillier. Il en a fait plus que quiconque en imposant une dynamique sociale et en rehaussant la qualité des débats. Avant, a-t-elle dit, on parlait que de nids-de-poule ou de poubelles.
Aujourd’hui, les débats sont à un autre niveau. On est parti de zéro et l’on voit aujourd’hui que nous sommes le seul parti vraiment bien structuré, avec des membres, des réunions, etc.», a indiqué la conseillère du district d’Ahuntsic. « Il a contribué énormément à la vie politique de la ville, sous une autre forme. On pousse pour faire avancer des projets », a conclu Mme Thuillier.

Lien avec Ferrandez

La représentante d’Ahuntsic semble bien à l’aise avec son nouveau chef. « Ce n’est pas évident dans le Plateau avec la circulation de transit. Il a fait plusieurs pas en avant dans son arrondissement. Il a fait des choses contrairement au maire Pierre Gagnier (dans Ahuntsic-Cartierville). M. Ferrandez  a gagné sa légitimité avec un score accru à l’élection », a indiqué Émilie Thuillier.

Avenir de Bergeron

L’ex-chef de Projet Montréal, qui interviendra comme indépendant maintenant, a changé de cap pour défendre sur le terrain du pouvoir l’une de ses priorités, l’implantation d’un train léger sur rail (SLR). M. Bergeron aura son mot à dire relativement à la nouvelle stratégie pour le centre-ville, la rue sainte-Catherine en tête, sans oublier son bébé, le recouvrement de l’autoroute Ville-Marie.

Une fois que le gouvernement du Québec aura apporté un amendement à la Charte de la Ville (pour faire passer de 11 à 12 le nombre de membres au comité exécutif), M. Bergeron agira comme membre officiel dudit comité.

D’autre part, la lune de miel avec son ancien parti risque d’être de courte durée, si l’on analyse de près les propos de Luc Ferrandez. « Si Richard Bergeron vote pour la réforme des projets d’arrondissements, il va m’avoir dans son chemin!
», a averti celui que certains désignent comme le « roi du Plateau ».  (Par Alain Martineau) (2014-11-21)


__________________________________________________

1,7 M $ d’investissements pour l’Île-de-la-Visitation
Des montants votés au PTI 2015-2017 récemment


Photo

Les élus en compagnie des gens de Cité Historia et de citoyens engagés (Photo : P. Rachiele)
« On ne peut pas
avoir d’avenir si on n’a pas de mémoire. » C’est en ces termes que la
conseillère du district du Sault-au-Récollet a conclu sa brève allocution, lors
de l’annonce d’investissements de 1,7 M $ au parc-nature de
l’Ile-de-la-Visitation, le 19 novembre, par le responsable des grands parcs au
comité exécutif de la Ville de Montréal, Réal Ménard.


Ces investissements permettront
de réaliser d’importants travaux de restauration à la maison du Pressoir et à
la maison du Meunier. En outre, une évaluation sera faite du site des Moulins.
Les travaux commenceront à l’automne 2015 et se poursuivront jusqu’au printemps
2016.

« Le parc-nature de
l’Île-de-la-Visitation est un joyau patrimonial naturel et culturel
exceptionnel que la Ville de Montréal tient à préserver », a déclaré Réal
Ménard, le premier à prendre la parole parmi les élus. Ces travaux annoncés
aujourd’hui redonneront aux Montréalais et Montréalaises un accès sécuritaire
aux installations ainsi qu’à des zones du parc présentement inaccessibles, tout
en leur permettant de profiter pleinement de la nature qui les entoure », a-t-il
ajouté.

État des lieux physiques

La terrasse du bistro
de la maison du Meunier sera également restaurée au printemps 2015 et un auvent
stationnaire rétractable y sera installé. Toujours en 2015, des experts en
ingénierie se pencheront sur le site des Moulins afin d’en évaluer l’état. Sur un
horizon 2016-2017, un projet de mise en valeur du site des Moulins est enfin
prévu.

Au montant de 1,7 M$
inscrit au Programme triennal d’immobilisations 2015-2017 pour couvrir
certaines dépenses liées au projet de réaménagement, des sommes additionnelles seront
annoncées en phase ultérieure.

« Le
site des Moulins, la maison du Meunier et la maison du Pressoir sont les
témoins de l’histoire du site de l’Ancien-Village-de-Sault-au-Récollet. À
l’aube du 375e anniversaire de fondation de Montréal, ces travaux permettront
de rendre accessible toute la richesse de notre patrimoine à des milliers de
visiteurs et de citoyens montréalais », a affirmé le maire de l’arrondissement
d’Ahuntsic-Cartierville, M. Pierre Gagnier.

Joyaux du patrimoine

« Je suis heureuse de
constater que la Ville de Montréal passe à l’action pour préserver et mettre en
valeur ces joyaux de notre patrimoine, a déclaré la conseillère du
Sault-au-Récollet. Le parc-nature de l’île de l’Île-de-la-Visitation mérite
d’être reconnu comme un legs aux générations futures », a-t-elle ajouté
avant de conclure.

Cité Historia, pas oubliée

De son côté, Cité Historia bénéficie toujours d’une subvention récurrente déjà prévue de 51 000 $ issue d’une convention triennale. Toutefois, un montant supplémentaire  de 25 000 $ pour l’installation d’une exposition permanente a été octroyé à Cité Historia. Ce montant servira essentiellement à faire les travaux (peinture et plancher) à l’intérieur des salles d’exposition. En outre, récemment, l’arrondissement octroyait un montant de   20 000 $ à Cité Historia pour lui permette la poursuite de ses activités. (Par Christiane Dupont) (2014-11-21)


Photo

La maison du Pressoir (Photo : P. Rachiele)

Photo

Arrière de la maison du Meunier avec vu sur la terrasse ou sera installé un auvent rétractable (Photo : P. Rachiele)
______________________________________________________________________

__________________________________________________

Maria Mourani fait son lit
La députée fédérale passe dans la famille néo-démocrate


Picture

C’est maintenant chose faite. Maria
Mourani s’est trouvée une famille politique, le Nouveau parti démocratique
(NPD). Mais celle qui a été évincée de son parti, le Bloc québécois, lors de
débats houleux sur la Charte des valeurs, l’an dernier, va demeurer députée
indépendante, car le NPD n’accepte pas de transfuge en cours de mandat.


Mercredi,
l’ex-députée bloquiste était visiblement heureuse de se retrouver aux côtés du chef
du NPD, Thomas Mulcair, alors qu’elle apposait son nom à une carte de membre
géante du parti qui représente la gauche canadienne depuis les années 1960.

« Mon adhésion au
Nouveau Parti démocratique a été pour moi le fruit d’une réflexion de plus d’un
an, a-t-elle dit au journaldesvoisins.com,
dans un échange de courriels. J’ai choisi le NPD parce que c’est un parti
démocratique, de principes, aux valeurs progressistes bien ancrées et en
adéquation avec les aspirations de la majorité des Québécois. »

Mme Mourani a aussi
fait allusion au fédéralisme. « Le NPD prône un fédéralisme d’ouverture et de
partenariat avec les provinces. Son leadership expérimenté, en la personne de
Thomas Mulcair, est rassurant, fort, respecté et pondéré. M. Mulcair connaît
ses dossiers sur le bout de ses doigts. » a-t-elle ajouté.

Selon le journal Métro, c’est Maria
Mourani, de son propre aveu, qui se cherchait une nouvelle famille politique. Elle a
eu plusieurs discussions avec M. Mulcair et les deux politiques ont finalement
scellé l’entente cette semaine.

Mêmes valeurs

Les deux ont parlé
des valeurs progressistes qui les animent. Il va sans dire que le contenu des
programmes du NPD et du Bloc se rejoignent et ce, sur plusieurs plans, sauf
bien sûr quant à la sempiternelle question nationale.

Mme Mourani ne
voulait rien savoir des autres partis l’ayant approchée, soit le Parti vert et
le Parti libéral du Canada. Selon un article du journal La Presse, le PLC a, de son côté, laissé savoir que c’était la
députée d’Ahuntsic qui avait manifesté son intérêt pour le Parti libéral et qui
l’avait approchée, ce que nie la députée d’Ahuntsic.

Maria Mourani, élue
une première fois en 2006, va donc rester députée indépendante pour le reste de
son mandat. C’est que pour être un député néo-démocrate, selon la constitution
du parti, il faut avoir été élu sous la bannière de la formation politique. Puisque
Mme Mourani demeure indépendante, on évite une élection partielle.

Bénéfique?

Mais avant d’annoncer qu’elle se présente pour le NPD aux prochaines élections, en octobre prochain, elle aura  des discussions avec l’exécutif local du parti. C’est un passage obligé.

À ce chapitre, la nouvelle présidente de l’exécutif du NPD Ahuntsic-Cartierville depuis avril 2014, Hasnaa Kadiri, qui fut également candidate de Québec Solidaire dans Saint-Laurent/Cartierville, aux dernières élections provinciales, a déclaré à journaldesvoisins.com : « C’est un gain pour le parti. Elle a déjà fait du terrain. Ce sera bénéfique pour notre parti. » Interrogée à savoir si le NPD Ahuntsic-Cartierville avait déjà reçu d’autres candidatures, Mme Kadiri a éludé la question, ajoutant simplement : « Nous, en tant qu’association, on doit aider tous les gens qui se présentent. »

A déçu?


De son côté, la présidente précédente de l’exécutif du NPD Ahuntsic-Cartierville qui est restée en poste moins d’un an, Jocelyn-Ann Campbell,  (NDLR : qui a été conseillère du district Saint-Sulpice dans l’arrondissement avant Pierre Desrochers), a déclaré à journaldesvoisins.com avoir quitté l’exécutif en juin lors de son déménagement à l’extérieur de l’arrondissement « et ne pas être au courant de tractations ».

« Par ailleurs, dit Mme Campbell, je ne partage pas la conversion récente de Maria Mourani au fédéralisme et à la Charte canadienne des droits. Elle tourne le dos aux souverainistes de son comté qui lui ont fait confiance. Je çrois qu’elle a déçu beaucoup de monde avec ses déclarations sur la Charte des valeurs. »

Les bloquistes pour Mourani

De son côté, la députée fédérale estime avoir gardé dans son giron beaucoup de militants autrefois bloquistes. Mais elle avoue aussi en avoir perdu, compte tenu qu’elle dit maintenant croire en un Canada uni.

La députée d’Ahuntsic, qui n’a pas la langue dans sa poche, compte bien sûr continuer à donner son point de vue sur diverses tribunes. Samedi, elle sera au forum de Solidarité Ahuntsic. (Par Alain Martineau et Christiane Dupont)) (2014-11-21)


__________________________________________________

Accès pédestre au terminus Henri-Bourassa
Problèmes de déneigement pointés du doigt


PhotoPierre Lachapelle (Photo : Archives -jdv)

Ça y est l’hiver s’est installé ! Avec lui sont de retour certaines préoccupations des résidants relatives au déneigement, surtout les résidants qui se déplacent à pied pour se rendre aux abord du terminus Henri-Bourassa. Pierre Lachapelle, résidant et ancien conseiller municipal du quartier, a fait part de ses doléances quant au déneigement de ces lieux lors de la séance du conseil d’administration de la Société des Transports de Montréal (STM), du 5 novembre dernier.

Croquis à l’appui et se fondant sur ses observations des hivers passés, étant lui-même un usager des transports en commun, M. Lachapelle s’est ainsi présenté devant les dirigeants de la STM pour les sensibiliser à différents problèmes qui rendent, selon lui, difficile voire parfois peu sécuritaire, le passage des usagers en différents point d’accès au terminus, particulièrement durant la saison froide.

« Il y a de la neige qui est accumulée dans la partie Est du terminus entre l’aire de circulation des autobus et le poste d’attente qui lui va de la rue Millen à la rue Durham. Alors la neige est accumulée sur un trottoir et fait disparaitre le trottoir, un trottoir d’accès au terminus. […] Le trottoir disparaît sous des mètres de neige et ça peut durer une semaine, deux semaines, trois semaines, avant que les choses ne retournent à la normale. Il y a aussi le déneigement du poste d’attente partiellement ou complètement, dont le résultat c’est que la neige est poussée dans le parc. » (ndlr: parc Ahuntsic).

Neige dans le parc ?

« Je suis désolé, a-t-il dit en entrevue au journaldesvoisins.com, un parc ce n’est pas un site de disposition de la neige », énumérant également d’autres points d’accès au terminus que la neige ou la glace rendaient souvent peu praticables pour les usagers. Sans oublier un bâtiment « adossé au parc » à l’extrémité ouest du terminus dont les ampoules « sont inopérantes depuis des mois ».

« Un terminus ça représente un investissement, c’est un bien public et je suis étonné qu’il n’y ait pas sur une base quotidienne ou du moins fréquente, plusieurs fois par semaine, quelqu’un qui fasse le tour au complet de tous les bâtiments pour voir si tout est en bon état. Plusieurs milliers de personnes passent par ce terminus-là. (…) Alors je trouve ça assez étonnant qu’il n’y ait pas une meilleure attention apportée à l’équipement », a estimé  M. Lachapelle.

La STM prend note

Du côté de la STM, on prend note des points soulevés par M. Lachapelle, qui sera d’ailleurs rencontré à ce sujet ces jours-ci. « Notre surintendant à l’entretien des infrastructures rencontre M. Lachapelle dans les prochains jours afin de prendre connaissance de ses préoccupations. Par la suite, nous en ferons une analyse et proposerons des solutions », a indiqué au journaldesvoisins.com, Amélie Régis conseillère à la direction des affaires publiques de la STM. (Par Rabéa Kabbaj ) (2014-11-21)

 
________________________________________________________________________


____________________________________________________________________

Le président du Groupe Maurice à l’AGAAC
Enfance à Ahuntsic; la retraite à venir aussi…


Picture

Le fondateur du Groupe Maurice, et
propriétaire de la résidence des Jardins Millen, Luc Maurice, était le conférencier
au petit-déjeuner de l’Association des gens d’affaires d’Ahuntsic-Cartierville
(AGAAC) qui s’est tenu à la résidence des Jardins Millen, le 18 novembre dernier.


Le Groupe Maurice administre 19 résidences
au Québec. Il a expliqué quel était son parcours. C’est un « p’tit gars du
coin » : il a passé son enfance au coin de Sauriol et St-Denis..  Après avoir fait carrière comme pilote dans
les forces armées, il fut entre autres aide de camp de la députée fédérale
d’Ahuntsic, Jeanne Sauvé, pendant quatre ans. 


Début quarantaine, il a décidé de prendre une
pause et de « faire le vide ». Par la suite, il entreprenait la
construction d’une première résidence. Il a témoigné du fait que son partenaire
de l’époque l’avait malheureusement escroqué. Toutefois, au cours des années
suivantes, grâce à son expérience et ses connaissances, il remit son travail
sur le métier et, cette fois, il connut le succès. 


Le Groupe Maurice emploie maintenant 1400 employés
et compte 19 résidences. Trois autres édifices sont présentement en
construction. À sa retraite, qu’il voudra progressive, dit-il, Luc Maurice
songe à revenir vivre dans Ahuntsic, aux Jardins Millen pour pouvoir profiter
du parc Ahuntsic, du métro, du parcours Gouin et des services de proximité. (Texte et photo : Philippe Rachiele)
(2014-11-21)



__________________________________________________
Litige Ville de Montréal/AMT concernant des terrains d’Ahuntsic
La Cour Suprême refuse d’entendre l’appel


PhotoParc Jeanne-Sauvé vu du pont Viau (Photo : P. Rachiele)

La Cour Suprême du Canada a rejeté, le 30 octobre dernier, la demande d’autorisation d’appel de la Ville de Montréal dans le litige qui l’opposait à l’Agence Métropolitaine de Transport (AMT).

D’après le sommaire du dossier consultable sur le site Web de la Cour Suprême, la Ville de Montréal réclamait « près d’un million de dollars pour avoir occupé en partie des parcs et des rues lors de la construction du prolongement de la ligne 2 Est du métro vers Laval entre mai 2003 et novembre 2006. » 


Situés dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, les terrains concernés sont le parc Jeanne-Sauvé et deux rues qui lui sont adjacentes, soit les rues Basile-Routhier et Lajeunesse, aux abords de la rivière des Prairies.

La Ville avait choisi de se tourner vers la Cour Suprême après avoir été déboutée par la Cour municipale et par la Cour d’appel du Québec. Questionnée par nos soins, la Ville n’avait toujours pas répondu, à l’heure où nous mettons sous presse, aux interrogations du journaldevoisins.com sur ce dossier. À suivre… (Par Rabéa Kabbaj) (2014-11-21)


________________________________________________________________________

Les rues déneigées des deux côtés en même temps?
Non! Le déneigement se fera comme à l’habitude


PhotoPhoto : Archives – jdv

La première neige est tombée…sur Montréal et Ahuntsic-Cartierville, en petites quantités il est vrai, contrairement à la Ville de Buffalo qui a reçu au moins 1,7 mètres de neige cette semaine.

Au chapitre du déneigement des rues résidentielles du secteur, certains résidants ont communiqué avec journaldesvoisins.com  pour savoir s’il était vrai que l’arrondissement allait procéder au déneigement des deux côtés d’une rue en même temps. Au point de vue logistique, ils se demandent comment cela pourrait se faire, compte tenu, notamment, du stationnement des véhicules.

Journaldesvoisins.com a contacté l’arrondissement pour vérifier s’il s’agissait d’une des nombreuses rumeurs urbaines qui naissent on ne sait trop comment et qui deviennent rapidement virales! Selon Karine Tougas, porte-parole de l’arrondissement, il s’agit bel et bien d’une rumeur urbaine.

« Il est important de noter que si l’arrondissement avait l’intention de changer sa méthode de déneigement, une campagne de communication serait mise en place et vous seriez avisé », a-t-elle répondu. (Par Christiane Dupont) (2014-11-21)


_______________________________________________________________________


______________________________________________________________________

Coup de feu boulevard St-Laurent près de Fleury
Un blessé léger à la suite d’un triangle amoureux


Photo

Un coup de feu aurait été tiré le 16 novembre dernier près du Pharmaprix et la maison de transition tout à côté. Selon le SPVM, une personne aurait été blessée légèrement. L’altercation aurait été causée par un triangle amoureux. Le suspect serait encore en fuite. (Photo : P. Rachiele)
_______________________________________________________________________

Lettres ouvertes

Un vrai scandale!  (Carole Guévin)

Le Train de l’Est, un gaspillage de fonds publics (Jean Archambault)

Les poubelles de la discorde? Pas vraiment… (Catherine Tremblay)

__________________________________________________

L’ancien entrepôt Canada Wide démoli
Rien pour le remplacer pour l’instant


Photo

Cet ancien entrepôt de Canada Wide est situé au Marché central, le long de l’autoroute 40. Selon le commissaire au développement économique, Jean-François Soulières, pour l’instant, seul un permis de démolition a été autorisé. Journaldesvoisins.com attend toujours un retour d’appel de la part de l”administration du Marché central. ( Photo : Philippe Rachiele)
________________________________________________________________________

CONGRÈS FPJQ
Le ministre Jean-Marc Fournier parle aux journalistes 
Le député des Cartiervillois veut rendre la loi d’accès à l’information moins hermétique et plus facile d’accès


Photo

Au dernier congrès de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) qui avait lieu à 
Saint-Sauveur, au cours du dernier week-end, le ministre Jean-Marc Fournier a prononcé une allocution sur les modifications qu’il entend mettre en chantier pour rendre la loi d’accès à l’information plus efficace. 


Le Ministre a déclaré vouloir que les travailleurs (et les citoyens) puissent avoir accès plus facilement aux documents gouvernementaux.  

Jean Marc Fournier est le député de la circonscription de St-Laurent, qui inclut une grande partie de Cartierville. Il est aussi ministre responsable de la loi d’accès à l’information. 

La loi existante devait permettre aux journalistes d’avoir accès aux informations gouver-nementales pour qu’ils puissent faire leur travail.  Cependant, dans la réalité, les journalistes l’appellent la loi du “non accès” car les organismes refusent souvent l’accès pour toutes sortes de raisons et retardent indûment le travail d’enquête.  

L’allocution de Jean-Marc Fournier a eu lieu lors du dîner réunissant les quelque 650 congressistes, le samedi 15 novembre. Journaldesvoisins.com était présent. (Texte et photo : Philippe Rachiele) (2014-11-21)
________________________________________________________________


CONGRÈS FPJQ
Stéphane Dion se porte à la défense de Radio-Canada


PhotoPhoto : P. Rachiele

Le député de Saint-Laurent-Cartierville, Stéphane Dion, a pris la parole au congrès de la Fédération des journalistes professionnels du Québec (FPJQ), le 15 novembre.  Il a dénoncé les « coupes sombres » du gouvernement fédéral de Stephen Harper.  

Il a proposé sept orientations de son parti pour permettre à Radio-Canada de jouer son « rôle vital » :

  1. L’indépendance du diffuseur public
  2. Un mandat clair
  3. Une planification adéquate
  4. Un financement adéquat
  5. Un contenu canadien prépondérant
  6. L’imputabilité
  7. Une législation révisée.

 Cliquez pour lire l’allocution complète de Stéphane Dion. (Source : Bureau de Stéphane Dion)


________________________________________________________________________

BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…

Le lancement de la 24e dictée PGL a eu lieu le 14 novembre et plusieurs écoles d’Ahuntsic-Cartierville y participent cette année.  Cette compétition internationale met  l’accent sur l’importance de l’éducation, de la francophonie et de la solidarité internationale. Dans le cadre de La Dictée P.G.L., une Cueillette du partage est organisée. Les enfants recueillent des dons auprès de leur entourage. Les écoles peuvent garder jusqu’à la moitié des sommes recueillies pour leurs projets scolaires. Le reste du montant amassé permet la réalisation des programmes d’éducation de la Fondation Paul Gérin-Lajoie en Haïti et en Afrique de l’Ouest.  

Picture

Écoles d’Ahutsic-Cartierville participantes

Ali Ibn Abi Talib
Ahuntsic
Christ-Roi
Collège Jacques-Prévert
Collège Sainte-Marcelline
Fernand Séguin
Montessori
Saint-Antoine-Marie-Claret
Sainte-Odile
Sourp Hagop
Visitation


Journée d’accueil (portes ouvertes) à l’école St-Benoît le 27 novembre de 13 h 30 à 19 h 30 pour les parents des futurs élèves  (Source : École St-Benoît)


Picture

François Laurin-Burgess qui demeure dans Ahuntsic-Cartierville, est demi-finaliste au prestigieux concours d’interprétation OSM Standard Life.  L’annonce a été faite à l’hôtel de ville de Montréal en présence de Denis Coderre, Kent Nagano, d’autres artistes et anciens lauréats. (Source : OSM)

Cliniques de vaccinations gratuites
Le Centre de santé et de services sociaux d’Ahuntsic et
Montréal-Nord offre une clinique de vaccination gratuite sans rendez-vous à
l’intention des clientèles mentionnées ci-dessous le 22-23 novembre, le 6 décembre et le 10 janvier au CLSC Ahuntsic.

Clientèles pouvant recevoir le vaccin gratuitement
Les personnes âgées de 60 ans et plus;
Les personnes de tous âges ayant des problèmes de santé chroniques (maladie
du cœur, des poumons ou des reins, diabète, obésité importante, cancer, asthme
ou système immunitaire affaibli);

Les enfants de 6 à 23 mois;
Les parents d’enfants de moins de deux ans;
Les femmes enceintes qui sont au 2e ou 3e trimestre
de grossesse;

Le personnel des établissements de santé ;
Toutes les personnes, incluant les enfants, qui vivent
dans l’entourage des groupes mentionnés précédemment. (Source : CSSSAM-N)


PhotoL’équipe de Physio Extra. Vignon Guezo est celui complètement à droite. (Photo : Physio Extra)

L’Ahutsicois
Vignon Guezo, un thérapeute la clinique Physio Extra et cinq collègues, ont
ramassé 2000 $ en courant 165 kilomètres à relais le 28 octobre dernier pour
amasser des fonds au profit du 24h de Tremblant. Les
bénéficiaires des profits sont la Fondation Centre de cancérologie
Charles-Bruneau, la Fondation Martin-Matte, la Fondation Tremblant et la
Fondation des Sénateurs d’Ottawa. (Source : Physio Extra)


Réussir le virage e-commerce Déjeuner conférence organisé par la CDEC le 26 novembre de 8 h à 12 h.  Pour démystifier la cyber commercialisation, la cyber expédition et la cyber gestion avec quatre spécialistes chevronnés qui vulgariseront un ensemble d’éléments en lien avec le e-commerce. Gratuit pour les membres de la CDEC (20 $ pour devenir membre) Inscriptions obligatoires ici 


Picture

Plus de 3 300 élèves du secondaire et leurs parents ont visité le Collège de Bois‐de‐Boulogne à l’occasion de sa traditionnelle journée portes ouvertes le jeudi 30 octobre dernier.  Cet événement s’avère déterminant pour les élèves de 5e secondaire à la recherche d’un programme d’études. Les stands d’information ainsi que les 112 visites guidées effectuées ont permis aux visiteurs de découvrir les programmes et services, l’environnement d’études, la vie étudiante, la formation continue ainsi que le programme sportif. (Source : Collège Bois-de-Boulogne)

Plus de
4 000 visiteurs
sont venus au Collège Ahuntsic le 13 novembre, parmi lesquels 800 ont effectué
la visite guidée du campus lors de la journée portes ouvertes.  
« Cette journée nous permet d’accueillir les jeunes des écoles
secondaires et leurs parents
qui veulent en savoir plus sur les programmes et les services que nous
leur offrons », explique Anne Milot, directrice du Service des
communications. Les visiteurs peuvent échanger avec des enseignants et
des étudiants des programmes préuniversitaires et techniques,
participer à des ateliers et visiter les départements et les
laboratoires et plusieurs autres activités. (Source : Collège Ahuntsic) 

Environ 1 500 personnes ont pu rencontrer les professeurs et les étudiants du Collège André-Grasset dans leur classe, leur laboratoire ou leur salle de montage alors que le Collège ouvrait ses portes le 15 novembre dernier afin d’accueillir les élèves du secondaire qui s’apprêtent à faire leur choix d’établissement d’enseignement collégial.  Il s’agissait d’une occasion unique pour visiter le Collège, pour prendre le pouls de sa vie étudiante et pour se renseigner de façon personnalisée sur les différents programmes avec les gens qui les font vivre. (Source : Collège André-Grasset)

Séance ordinaire du conseil d’arrondissement, le 8 décembre. La séance du conseil a lieu à 19 h, à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à       18 h 30 si vous désirez poser des questions. Vous pouvez consulter l’ordre du jour, 24 heures à l’avance.
__________________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

Vous êtes d’un organisme communautaire? Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, succès ou questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com, ou appelez-nous au 514 770-0858. Prenez note que nos jour et heure de tombée sont désormais le mercredi de chaque semaine, à 17 heures.

Portez votre ruban blanc pour dire NON à la violence sous toutes ses formes! Dès
le mardi le 25 novembre prochain dans le cadre de la Journée
Internationale pour l’élimination de la violence envers les femmes.  
Vous pourrez vous procurer votre ruban au Centre situé au 1586 Fleury E. ou encore dans certains commerces de la rue Fleury. Lors
de cette journée nous vous proposons également le visionnement du film
d’Emanuele Crialese « Respiro ». Le film sera suivi d’une discussion. (Source : 
Centres des femmes solidaires et engagées)


Picture

Cours de francisation gratuits au CANA.  Vous connaissez quelqu’un que cela pourrait intéresser?  Il y aura une évaluation obligatoire le 26 novembre de 16 h à 19 h au 10780 rue Laverdure.  Inscriptions : 514 382-0735 (Source : CANA)


Picture

Urgent besoin de chauffeurs bénévoles avec auto pour aller chercher
les dons de denrées du 8 décembre au 11 décembre et pour aller reconduire les
participants à domicile pendant le Magasin-Partage de Noël, du 15 au 18
décembre, le SNAC a un urgent besoin de chauffeurs bénévoles avec auto. Pour la
collecte de denrées, le chauffeur est accompagné d’une personne.  
Rappelons que le Magasin-Partage  de Noël offre aux résidents du quartier
Ahuntsic qui éprouvent des difficultés financières, la possibilité de se
constituer un panier d’épicerie à leur goût, tout en assumant 10% du coût de
leurs achats. Des jouets sont donnés aux enfants. Vous êtes disponible; contactez Brigitte :
514-385-6499  brigitte@lesnac.com


Picture

Formations pour les résidant(e)s Le
Centre d’action bénévole de Bordeaux-Cartierville a mis sur pied des
formations gratuites pour les résidant(e)s du quartier sur différents
thèmes dont la prise de parole, l’écoute active et la gestion du stress.
Pour plus d’information et pour connaître aussi les formations données
par d’autres organismes consultez
formationcartierville.org ou Stéphanie au (514) 856-3553 poste 4. (Source : CABBC)

Offres de bénévolat Vous
souhaitez vous engager dans le quartier et vous aimeriez avoir des
suggestions d’offres? Le Centre d’action bénévole de
Bordeaux-Cartierville a mis sur pied le
Nota Bene: un envoi
mensuel d’offres de bénévolat. Pour vous inscrire et recevoir à tous les
mois les opportunités, appelez Stéphanie au
(514) 856-3553 poste 4 ou en écrivant à agentliaison@cabbc.org (Source : CABBC)


Picture

C’est bientôt le temps de la Guignolée! Oyez! Oyez! familles des paroisses St-André-Apôtre, St-Jude, St-Benoît et St-Nicolas.  Comme à chaque année, des
bénévoles  passeront à vos portes seulement de 13 h à 16 h dimanche, 23
novembre, pour recueillir vos dons. Ceux-ci serviront à dépanner
des familles dans le besoin à Noël et tout au long de l’année.  Nous vous demandons des denrées non-périssables (conserves,
pâtes, sucre, farine, céréales, riz, biscuits, etc.). Merci de ne pas donner de vêtements ni de denrées
périssables. Par contre, des dons en argent seront appréciés et
ils nous serviront à l’achat de ces denrées périssables (fruits ou
légumes frais, viande…). Vous pouvez aussi faire parvenir vos dons au presbytère
Saint-André-Apôtre (10530, rue Waverly). Si vous donnez par
chèque, veuillez le compléter à l’ordre de : « SSVP Conférence St-André-Apôtre ».  Nous invitons également tous ceux et celles qui veulent
participer bénévolement à la collecte des dons (à pied ou avec
leur voiture) à venir à l’église St-André-Apôtre, dès 13 h, le dimanche 23 novembre. (Source : SSVP)


Picture

L’emploi en région.  Découvrez les services d’accueil et d’établissement (logement,
éducation, santé, etc.) ainsi que les emplois disponibles et les
perspectives économiques dans les différentes régions du Québec. Le 27 novembre à 13 h 30. Inscriptions au 514 382 0735 poste 225 (Source : CANA)


Picture

Souper spaghetti au profit des Louvetaux de St-André-Apôtre le 21 novembre, de 18 h à 19 h 30, au sous-sol de l’église au 10 505, rue de l’Esplanade (15 $ adultes, 10 $ enfants de 12 ans et moins) Billets : 103meute@gmail.com (Source : 103e meute St-André-Apôtre)  


Picture

La
Musicothérapie,
sera le thème de la conférence mensuelle de La Parentrie donnée par Pierre Gagné, musicothérapeute
travaillant auprès de diverses clientèles dont celle en santé mentale. Le 
26 novembre à 19 h au Centre communautaire
Ahuntsic, 10780 rue Laverdure.  Inscriptions : 
(514)385-6786. Coût : 3 $ (Source : La parentrie)



Picture

Exposition  sur l’art décoratif des oeuvres des participants aînés des ateliers l’Art de vivre le 21 et 22 novembre de 13 h à 16 h au Centre de Bénévoles
Ahuntsic-Sud situé au 9286, rue Berri. Cette année est spéciale en
termes de production artistique. Les participants ont exploré l’art
 décoratif de différentes époques en créant chacun une pièce unique
inspirée du passé. Ce fut une expérience très enrichissante pour eux.
C’est avec fierté que sont exposées ces œuvres d’une grande qualité
plastique 
et inspirée. (Source : Entraide Ahuntsic-sud)

Fête de Noël au profit de Autour du Bébé le 30 novembre. Venez vous amuser avec votre famille et vos amis à la Fête de Noël organisée par Autour du Bébé. Au menu, plusieurs activités, dont un encan silencieux avec plusieurs lots très intéressants ! Pour plus d’information, rendez-vous sur notre site internet.

Les billets sont en vente au coût de             15 $/adulte et 20 $ par famille (parents et enfants).  La mission de Autour du Bébé est de venir en aide à toutes les futures et nouvelles familles d’Ahuntsic en les supportant les parents dans leur nouveau rôle.

Les profits amassés serviront à financer l’organisme en ces temps austères. En effet, nous ne recevons aucune subvention gouvernementale, nous devons donc compter sur l’appui des citoyens d’Ahuntsic pour pouvoir payer nos frais de base et continuer à assurer notre mission.
Renseignements 514 667-0584 (Source : Autour du bébé)

Conférence sur la violence conjugale (en anglais) : 28 novembre,                     19 h  « Vivez-vous
ou connaissez-vous une personne de votre entourage qui vit une
situation de violence conjugale? Comment obtenir de l’aide
?». Animée
par J. Iacono et J. LeBlanc du Centre en collaboration avec l’Agent
sociocommunautaire George Manoli du Poste de Quartier 27. Un goûter sera
servi à 18 h. 
Inscriptions requises avant le 26 novembre au : 514-388-0980.  (Service de garde disponible sur demande)  1586 Fleury E. porte 100 Suivez-nous sur FACEBOOK! (Source : CFSE)
Atelier sur les notions.  Comment faire comprendre aux enfants les concepts abstraits comme « en haut, en bas, hier, demain » et plus? Venez le découvrir dans l’atelier du 21 novembre de 17 h 30 à 20 h à l’école Louisbourg, et le 27  novembre à la bibliothèque de Cartierville de 9 h 30 à 12 h. Des idées, des activités et du matériel peu coûteux à proposer aux enfants.  Si vous êtes parent ou vous travaillez auprès des enfants de 0-5 ans cette rencontre pourrait vous intéresser.  Inscription : (514) 336 5554  poste 208 (Source : TCJBC)
Le CANA cherche un enseignant d’anglais bénévole, niveau débutant (temps partiel 4h/sem + 3 h de préparation), pour la prochaine session du 12 janvier au 1er avril 2015.  Téléphone : 514 382-0735 (Source : CANA)


Picture

Formation – Initiation au courriel
Bibliothèque Ahuntsic le 29 novembre de 11 h à 12 h 30

Inscriptions : 514 872-0568.
Formation – Initiation 
à la recherche sur Internet
Bibliothèque de Cartierville le 19 décembre à 13 h 30
Inscriptions : 514 872-6989.

Formation – Initiation aux médias sociaux
Bibliothèque de Cartierville le 9 décembre à 13 h 30. 
Inscriptions : 514 872-6989.

Bibliothèque Ahuntsic le 13 décembre de 11 h à 12 h 30. 
Inscriptions : 514 872-0568.

__________________________________________________

LE COIN DES COMMERÇANTS

FLO et la Promenade Fleury vont participer à l’activité Mes achats, mon quartier le 29 novembre, une initiative du Groupe Page
Jaune
visant à
sensibiliser la population sur l’importance de
l’achat local, Ils souhaitent que le plus grand
nombre de citoyens soient sensibilisés au
rôle que jouent les petites
entreprises dans la vitalité des quartiers ainsi qu’à l’importance pour les
Montréalais de développer des habitudes responsables en consommant localement. (Source : GPJ)


Sur Fleury Ouest

Le nouveau magasin Linge Array du 306 Fleury Ouest fera son ouverture officielle le 26 novembre de 18 h à 21 h.  En plus des vêtements pour dames, on y offre des accessoires pour la maison ainsi qu’une section boutique cadeaux.

C’est officiel, une boucherie et une fruiterie verront le jour vers la fin février au coin de Clark dans l’ancien magasin de vêtements « Chez Francine ».

Appel à tous!  On recherche le système de son qui permettrait de faire fonctionner les hauts-parleurs de la rue Fleury Ouest.  Le système est probablement dans le sous-sol d’un commerçant qui l’ignore.

La Chocolaterie Bonneau offre des cours « chocolat, pâtisseries chocolatées » dans son laboratoire, 60 $ par personne, (minimum 4, maximum 6 personnes).  Renseignements : 514 419-7892

Le salon de coiffure et produits cosmétiques Belle Apparence cherche une coiffeuse gérante africaine/antillaise. Renseignements : 438 402-8725

Sur la Promenade Fleury


La boutique Bas…Bet au 1322 Fleury Est, fête ses 20 ans! La propriétaire Gabrielle Gagnon en est très fière!

Noël sur La Promenade

Les commerçants et professionnels de La Promenade Fleury vous invitent à plonger avec eux dans la magie de Noël durant le mois de décembre.  

Le traditionnel Grand concert de Noël gratuit se tiendra samedi le 13 décembre entre 13 h et 14 h à église Saint-Paul-de-la-Croix. Au programme, une vingtaine de chants classiques interprétés par plus de soixante choristes. Toute la famille est invitée.  Présenté en partenariat avec la députée d’Ahuntsic Maria Mourani. 

Le père Noël, accompagnée de la fée des étoiles, visitera le supermarché Metro (1745, rue Fleury Est) samedi le 20 décembre entre 13 h et 17 h. Il sera accompagné de photographes professionnels qui immortaliseront votre sympathique rencontre avec ce vénérable barbu tout plein de bonhomie!

Participez au concours de Noël de La Promenade Fleury pour avoir la chance de gagner soit un des deux lots de 500 $ en chèques-cadeaux de La Promenade Fleury ou une des deux tablettes numériques Samsung Galaxy Tab d’une valeur de 400$ chacune. Remplissez un coupon de tirage et déposez-le dans une des boîtes prévues à cet effet dans les commerces de La Promenade Fleury. (Source : Promenade Fleury)

Sur Henri-Bourassa
On fête 50 ans d’histoire à la Salaison St-André


Photo

De gauche à droite : Florent Gravel (PDG de l’ADA), Claire Desrochers (épouse de M. Savoie), Robert Savoie (Intronisé de la Salaison St-André), André Forget (administrateur de l’ADA), Daniel Choquette (président de l’ADA). Crédit photo @seb_lavallee
L’Association des détaillants en alimentation du Québec (ADA) a intronisé à son Temple de la renommée M. Robert Savoie, de la Salaison St-André située sur le boulevard Henri-Bourassa dans le quartier Ahuntsic à Montréal. Cet entrepreneur-boucher est issu d’une longue lignée de bouchers : son père, son oncle et son grand-père sont tous bouchers. Inaugurée le 10 février 1964, la Salaison St-André fête 50 ans d’histoire! Aujourd’hui, Monsieur Savoie et son fils continuent l’histoire d’une dynastie familiale. Les lauréats du Temple de la renommée ADA sont sélectionnés par leurs pairs, pour leur sens aigu des affaires, leur sens de l’innovation et leurs standards de qualité supérieure. Ce sont des marchands qui ont marqué leur industrie et qui, grâce à leur vision et leur acharnement, permettent au Québec de demeurer l’un des endroits du monde où le panier d’épicerie est varié, abondant et abordable à longueur d’année. L’intronisation a eu lieu à l’occasion du 59e congrès annuel de l’ADA se tenant au Hilton Lac-Leamy de Gatineau le 15 novembre.  Cliquez pour lire l’histoire de Robert Savoie.(Source : ADA)
________________________________________________________________________

QUOI FAIRE….QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI

Le 21 novembre de 13 h 30 à 16 h 30
Vous avez toujours rêvé de
peindre
, mais n’avez jamais osé saisir un pinceau? Richard Morin, professeur
au Studio Couleur d’Art, vous invite à vous initier à la peinture à l’huile
grâce à un atelier thématique sur la faune. Pas besoin d’être Picasso pour
participer!
 À la bibliothèque
de Cartierville. Elle est destinée aux adultes. Pour participer,
veuillez réserver en téléphonant au 514 872-6989



Picture

Le 21 novembre à 20 h
Piano, percussions : Regards croisés – En trois couleurs Trois des plus grandes figures de la musique au Québec réunis sur une même scène, trois musiciens/compositeurs qui ont le pouvoir de réchauffer l’âme.  La soliste-percussionniste Marie-Josée Simard, François Bourassa et Yves Léveillé proposent une véritable excursion à travers les méandres généreux du jazz contemporain et de la libre improvisation. Laissez-passer disponibles dès maintenant. À la maison de la culture (Source : Maison de la culture)


Picture

Le 22 novembre à 20 h
Ouanani : Concert au bout du monde « Soirée pour tous : emmenez vos enfants et vos grands-parents, chansons sans gros mots et gâteaux sans gluten ».  Issu de l’amour du Roi des orignaux et d’une ouananiche, Ouanani propulse un programme « poélitik » qui carbure aux rythmes blindés, aux émois «surationels » et au néo-naïf du XXIe siècle : le métissage. Laissez-passer disponibles dès maintenant. À la maison de la culture (Source : Maison de la culture)


Picture

Le 23 novembre 20 h
Le malade imaginaire – Théâtre version multimédia Le concept artistique de la pièce allie la tradition, avec la commedia dell’arte et ses personnages hauts en couleurs, et le traitement contemporain par la projection sur écran de la vision d’Argan l’hypocondriaque.  Avec le Malade imaginaire, dernière comédie écrite par Molière et  il poussa son dernier soupir sur scène, nous revenons à la source du théâtre et parlons La langue de Molière, un langue superbement écrite, poétique, politique et socialement revendicatrice.  Molière écrivit la plus belle de ses farces pour régler ses comptes avec la médecine et la mort, une véritable machine théâtrale qui, par ses enjeux et ses extraordinaires dialogues, tient le spectateur en haleine tout en le faisant rire. Laissez-passer disponibles dès maintenant. À la maison de la culture (Source : Maison de la culture)


Picture

Le 23 novembre à 13 h 30
Ciné-conférence de Suzanne Marchand, ethnologue, au musée des Soeurs de Miséricorde.  Fécondité, grossesse et accouchement seront les thèmes traités.Une visite du musée est offerte à la fin de l’activité, réservation requise.  Le Musée est situé au 12435, av. de la Miséricorde.  Réservation : 514 332-0550, poste 1-393. (Source : Musée des Soeurs de Miséricorde)

Le 25 novembre à 19 h 30
Conférence –
Stressé(e), moi? Jamais!
  Le stress, on
ne peut vivre sans lui. Mais quand il nous empoisonne la vie, que pouvons-nous
faire? La très dynamique conférencière Stéhanie Larose donnera des façons d’y
faire face, des outils, des pistes de solution. Gratuit. À la salle Émilie-Gamelin de l’hôpital Sacré-Cœur.
Renseignements :
438 828-3565 (Source : Diabétiques du nord de Montréal)


Picture


Le 26 novembre de 13 h 30 à 15 h 30
Conférence d’Andrée Yanacopoulo qui parlera de pourquoi et comment elle a écrit ses mémoires, dans une conférence intitulée comme ses mémoires, Prendre acte, mercredi, à la salle de l’église Saint-Jude (10 120, d’Auteuil). Gratuit pour les membres de l’Alliance culturelle, 8 $ pour les autres. Se renseigner au 514 382-5716 ou à www.allianceculturelle.qc.ca (Source : Alliance culturelle)


Picture

Le 26 novembre à 20 h
Solitudes Solo – Danse Cinq interprètes, impressionnants de présence et de prouesses, poussent le corps dans ses dernières retranchements, explorent la solitude tel un nouveau territoire où se révèle l’être dans toute sa profondeur  En harmonie à la succession rapide des solos et à la vivacité des violons de Bach qui composent l’univers musical, le geste est d’une lenteur prodigieuse.  une oeuvre parfaitement maîtrisée.   Laissez-passer disponibles dès maintenant. À la maison de la culture (Source : Maison de la culture)


Picture

Le 29 novembre 19 h 30
Orchestre Métropolitain – Évasions scandinaves Évadez-vous en Scandinavie avec Yannick Nézet-Séguin et Patrice Richer, trombone solo de L’Orchestre Métropolitain.  Trois compositeurs des pays nordiques sont du voyage: Grieg, Grondahl et Sibelius.  On les découvre tour à tour dans un ravissant hommage de style XVIIIe siècle, dans un concerto faisant briller tout le talent du soliste, puis dans la romantique, épique et farouche deuxième symphonie de Sibelius, compositeur dont on fêtera en 2015 le 150e anniversaire de naissance.  17 $ / 15 $.  À la première Église Arménienne, 11455 rue Drouart.  Renseignements : 514 872-8749 (Source : Maison de la culture)

Le 29 novembre à 19 h 30
CONCERT DE ROBERT
LEBEL
– Pour contribuer à la levée de fonds destinée à rénover l’Église de
la Visitation, il y aura un concert du prêtre-chanteur Robert Lebel, à l’église
même. Billets en vente à la Fabrique, au 388-4050, ou info@la visitation.ca (Source : Église de la Visitation)


Picture

Jusqu’au 30 novembre
Exposition du regroupement des artistes Ress-art au café de Da.  Ress-art inc. est un organisme à but non lucratif qui a pour but de faire la promotion
des arts visuels centrés à Ahuntsic et rapprocher la population de ses
créateurs. Une trentaine d’œuvres vous sont présentées, aquarelles,
peintures et sculptures au Café de Da de la bibliothèque d’Ahuntsic. Le temps des
Fêtes approche une belle occasion d’offrir une œuvre d’art en cadeau et d’encourager les artistes du quartier. (Source : Ress-art) 


Picture

Le mardi 2 décembre 2014 à 13 h 30
Conférence sur comment augmenter les émotions positives, l’estime de soi, la
satisfaction de vie et stimuler le fonctionnement cognitif des personnes
âgées.  Aussi sur l’importance des relations intergénérationnelles sur la
qualité de vie des individus et sur leur participation dans la
communauté.  Conférenciers : Carole Chouinard, Zina Laadj, Dr Sébastien Grenier et Monique Lortie. Activité gratuite – Chez Présages. Réservation obligatoire : coordination@amitieage.org – Tél. : 514 382-0310, p. 125 (Source : Présâges)


Photo

Jusqu’au 5 décembre
Exposition de Pol Turgeon Curius Vegetatus à la maison de la culture.  Pénétrez dans un monde décalé, un brin tordu et assurément surréaliste, un monde proche de l’univers onirique nourri à même la source de l’inconscient. (Source : Maison de la culture)


Picture

Pour les jeunes

Les fins de semaine, du 29 et 30 novembre jusqu’au 13 et 14 décembre
Le TAZ a décidé cette année de commencer les célébrations de Noël… un mois à l’avance. Ainsi, chaque  enfant et parent pourront y amorcer leurs festivités de fin d’année. Pourquoi se priver quand on peut fêter tout de suite en famille ou avec tous ses amis?  
En plus d’une imbattable ambiance des Fêtes, le TAZ proposera lors de ces trois week-ends le Père Noël, des jeux gonflables et, en grande première, un spectaculaire mur d’escalade de 32 pieds de hauteur, ainsi que La Grotte, un tunnel à explorer. Le tout… aux prix habituels du TAZ, soit 13 $ pour les moins de 13 ans et 15 $ pour les étudiants.  Le skatepark a aussi été rénové.  (Source : TAZ)


__________________________________________________

Si vous voulez contribuer à une meilleure information locale
Devenez membre!

Dix dollars par année, c’est peu payé pour de la bonne info!


Photo

Vous désirez devenir membre du jdv? Ou vous voulez faire un don, quel que soit le montant, car vous croyez que l’information est un enjeu majeur de notre société?

Faites-le par la poste en envoyant votre chèque et vos coordonnées au : 10369, rue Clark, Montréal QC  H3L 2S3. 

Nous recevons des dons de différents montants et chacun d’entre eux est précieux! Il démontre que les résidants ont à coeur la qualité de l’information locale.

Par ailleurs, l
a carte de membre coûte 10 $ (moins de 3 cents par jour) et elle est valable pour l’année 2015.

Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une), et votre adresse postale.


Joignez-vous aux quelques 140 autres membres!
(C.D.)

__________________________________________________

Pour plus de nouvelles «Aimez-nous»
sur Facebook à journaldesvoisins.com

______________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur « Archives – Actualités » tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

________________________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de la Corporation de développement économique (CDEC) Ahuntsic-Cartierville dans la réalisation de journaldesvoisins.com

Journaldesvoisins.com :

  • Premier prix, catégorie Opinion, pour “Le bien des autres”, éditorial du bimestriel papier de décembre 2013, aux prix de l’AMECQ
  • Gagnant d’une bourse de 5 000 $ au concours Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention “Coup de coeur du jury” au Concours québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie “économie sociale”


Journaldesvoisins.com
est un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour les résidants d’Ahuntsic-Cartierville, et dont le siège social se trouve à Ahuntsic. Notre journal est un bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic-Cartierville qui se consultent sur le Web à: www.journaldesvoisins.com

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).
Coordonnées: journaldesvoisins@gmail.com Téléphone: 514 770-0858
Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration: Diane Viens, présidente; Pierre Foisy, vice-président; Me Hugo Hamelin, secrétaire; Philippe Rachiele, trésorier; Douglas Long, administrateur; Christiane Dupont, secrétaire adjointe; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et gens d’affaires), et Pascal Lapointe, administrateur.
Éditeur désigné : Philippe Rachiele
Représentants publicitaire
: Philippe Rachiele 514 770-0858, Pierre Latreille 514 965-4812
Rédactrice en chef: Christiane Dupont
Rédacteur en chef adjoint: Alain Martineau
Rédacteurs en chef adjoint suppléants: François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski
Journalistes, version Web: Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj
Journalistes, version papier: Christiane Dupont, Alain Martineau, Élizabeth Forget-Le François, François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski.
Collaborateurs à la rédaction et à la photographie: Élaine Bissonnette, Laetitia Cadusseau, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont,  Patrick De Bortoli, Hélène Maillé, Nacer Mouterfi.
Photos: Philippe Rachiele
Mise en page: Philippe Rachiele, Christiane Dupont, et François Barbe
Illustrations originales: Claire Obscure
Caricaturiste: Denis Pépin
Correction/révision, version Web: Christiane Gervais
Correction/révision, version papier: Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Chrétien
Réseaux sociaux: Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele
Impression, version papier: Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier: journaldesvoisins.com
Dépôt légal, version papier: BNQ – ISSN1929-6061
Dépôt légal, version Web: BNQ – ISSN1929-607X

_________________________________________________________

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ

Journaldesvoisins.com et ses artisans sont membres de:

________________________________________________________________________

Photo

32 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires