Les Actualités du 25 octobre 2013

__________________________________________________________________________

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2013 (1)
Pour qui voterez-vous?
Nombreux sont nos lecteurs qui l’ignorent!
    .Ne vous dites surtout pas: tant pis, je n’irai pas!

    .Le vote par anticipation commence vendredi 25 octobre

C’est un appel téléphonique d’une de nos lectrices qui nous a mis la puce à l’oreille. “J’ai lu vos pages (ndlr: du journal papier présentement en distribution dans Ahuntsic) expliquant le programme des partis dans l’arrondissement, mais ça ne me dit pas plus pour qui je devrais voter!”, nous a lancé cette dame. Pantois, nous l’étions un peu! Journaldesvoisins.com a pour tâche de bien vous renseigner, non pas de vous dire pour qui aller voter!

Toutefois, pour vous guider dans votre prise de décision, voici quelques informations supplémentaires:

  • Lisez les pages 10-11-12-13-14 et 15 de notre dernière version papier du journaldesvoisins.com. C’est, en effet, un bon début. Si vous n’êtes pas d’Ahuntsic, vous pouvez retouver ces pages sur notre site Web, sous l’onglet “Édition papier”, ou cliquez ici ;
  • Relisez la section “Élections municipales 2013” de notre site Internet, cliquez ici ;
  • Lisez, un peu plus bas, le compte-rendu de la rencontre avec les quatre candidats à la mairie de l’arrondissement organisée par Solidarité Ahuntsic et qui a eu lieu lundi 21 octobre, une rencontre assez révélatrice ;
  • Retournez voir les compte-rendus de journaldesvoisins.com sur les séances du conseil d’arrondissement que nous avons suiviess depuis six mois (dans nos archives, les Actualités du deuxième vendredi du mois) ;
  • Regardez les trois dernières séances du conseil d’arrondissement en webdiffusion sur le site de l’arrondissement. Pour ce faire, cliquez ici ;
  • Discutez avec vos voisins, vos amis s’ils habitent dans le quartier; non pas pour vous faire convaincre de voter pour un tel ou un tel, mais pour avoir en mains différentes données pour prendre une décision éclairée.

Ne vous dites pas: tant pis, je n’irai pas voter! En faisant cela, vous laissez toute la place à ceux et celles, qui une fois élus, pourront agir impunément et perpétuer les comportements qui ont valu aux Montréalais de payer beaucoup plus cher de leurs propres deniers pour les travaux effectués à Montréal, d’où la Commission Charbonneau.

Heureusement, tous les élus ne sont pas faits de cette étoffe. Tous ne se disent pas: on veut votre bien…et on va l’avoir! La plupart sont des gens honnêtes, motivés par le désir de bien nous représenter. (Par Christiane Dupont et Philippe Rachiele) (2013-10-25)

_________________________________________

Travaux d’aqueduc sur le boulevard Henri-Bourassa
Des citoyens sont inquiets, mais le gainage n’est pas dommageable selon le porte-parole de la Ville-centre

    . Les résidants peuvent appeler info-eau, 514 872-5237
     . Il y a des mesures à prendre pour éviter les odeurs chez vous


Photo

P

À partir du lundi 21 octobre, la Ville-centre a entrepris des travaux de réhabilitation d’une conduite d’égout sous le boulevard Henri-Bourassa, du côté nord, entre la rue Meunier et le boulevard Saint-Laurent.

Jeudi 24 octobre, des commerçants et des usagers d’une garderie située à l’intersection Clark et Henri-Bourassa, se sont plaints à journaldesvoisins.com que leurs yeux piquaient, et ils s’en inquiétaient. Renseignements pris, Philippe Sabourin, chargé de communication à la Ville-centre, est allé au nouvelles, d’une part, et a envoyé un inspecteur d’autre part dans les environs, histoire de vérifier. Dans l’intervalle, il nous informait qu’à cet endroit précis, il s’agissait de la réhabilitation d’une conduite d’égout en brique, d’une dimension de  600 mm par 900 mm, d’une longueur de 73 mètres entres les rues Clark et Saint-Urbain, toujours côté nord.

Techniques

“Le gainage, nous a expliqué M. Sabourin, est une technique de réhabilitation qui tranche avec les chantiers traditionnels. Au lieu d’excaver la rue et de remplacer la conduite, on travaille à lui redonner une durée de vie utile tout en diminuant les impacts négatifs des travaux. Cette technique nous permet d’intervenir efficacement, sans déployer une armée de travailleurs en tout temps”, a-t-il ajouté.

La technique du gainage implique l’insertion d’une membrane (ce que l’on appelle la “gaine”), imprégnée d’une résine, à l’intérieur de la conduite existante à partir de puits d’accès. La membrane est ensuite tirée dans la conduite à l’aide d’un treuil par les puits d’accès. Les extrémitées scellées de la membrane permettent ensuite d’injecter de l’eau chaude ou de la vapeur pour faire durcir la résine. On peut le constater sur la photo, plus haut, alors qu’on y voit des jets de vapeur. On dit qu’à cette étape, il y a peu de travailleurs sur le terrain.

Avantages

Si l’on compare cette technique avec une reconstruction traditionnelle, cette technique d’insertion d’une nouvelle membrane structurale permet une réparation permanente tout en offrant de nombreux avantages, dont:

  • Un temps de réalisation au moins 50 % plus rapide qu’une reconstruction traditionnelle en tranchée;
  • La présence moins envahissante d’un chantier dans le quartier;
  • La remise rapide en état du domaine public après les travaux;
  • Les coûts de réparation beaucoup moins élevés qu’une reconstruction traditionelle (on dit même que cela correspond à un neuvième des coûts).

Inconvénients

Une fois la gaine en place, la vapeur ou l’eau chaude fera “cuire” la gaine. Il est vrai de dire que cette technique peut produire de mauvaises odeurs pendant la cuisson de la gaine. Par contre, des actions pour amoindrir cet irritant peuvent être posées. Souvent, le simple fait d’ajouter un peu d’eau au drain de plancher suffit pour régler le problème , ou encore d’aérer la maison. À sa décharge, quelques jours avant, l’arrondissement avait distribué un feuillet expliquant aux résidants quoi faire pour amoindrir les inconvénients.

Par ailleurs, selon M. Sabourin, la résine utilisée n’est pas un produit qui représente un risque pour la santé.

Par étapes

Sitôt prévenus, en après-midi, l’arrondissement a envoyé un inspecteur à la boulangerie située tout près sur le boulevard Henri-Bourassa pour vérifier s’il y avait des odeurs à l’intérieur. En outre, la Ville-centre a demandé à l’entrepreneur de vérifier, sur le terrain. Comme la “cuisson” de la gaine avait commencé à 10 heures du matin et que le travail était terminé depuis 15 h 30; que les employés allaient sous peu entrer à l’intérieur de la conduite pour rebrancher les sorties de service d’eau des résidences et des commerces avoisinants, que l’opération tirait déjà à sa fin, il n’y avait plus d’odeurs.

“J’ajouterais qu’avec les forts vents, on estime peu probable que la résine soit à l’origine du picotement des yeux que vous nous avez rapporté“, soulignait Philippe Sabourin. Il serait plus probable que la poussière de la rue et des trottoirs soulevée par le vent, soit à l’origine de l’inconfort, ajoutait-il. 

Mais encore…

Il est possible, toutefois, que des odeurs aient incommodé les commerçants, ainsi que les enfants et le personnel de la garderie, le matin, à l’intérieur, au moment où l’entrepreneur procédait à la cuisson de la gaine (qui contient de la résine, et/ou du styrène).

Toutefois, le feuillet distribué par l’arrondissement aux résidants spécifiait bien de communiquer avec le 311, ou la ligne info-travaux en cas de problème.  Sur ce feuillet, on pouvait également y lire les mesures à prendre pour éviter les odeurs à l’intérieur, durant la période des travaux, dont la précaution de verser au moins un litre d’eau dans chacun des drains de plancher du sous-sol et dans tous les éviers et les drains de douche dans la maison, le commerce ou l’établissement. (Par Christiane Dupont) (2013-10-25)

Pour en savoir plus sur la technique du gainage des conduites d’égout, cliquez ici

__________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________

ÉLECTIONS MUNICIPALES 3 NOVEMBRE 2013 (2)
Une rencontre profitable des candidats à la mairie
Solidarité Ahuntsic fait mouche, et interpelle les candidats
 

Alors que la campagne électorale était dans son avant-dernier droit…Solidarité Ahuntsic, la table locale intersectorielle et multi-réseaux du quartier, organisait une rencontre des citoyens avec les candidats à la mairie de l’arrondissement, au Collège Ahuntsic, lundi 21 octobre.

Devant environ 200 personnes, les quatre candidats à la mairie ont répondu aux questions de Solidarité Ahuntsic (les questions leur avaient été expédiées à l’avance) et aux  questions des citoyens. Étaient au rendez-vous: Pierre Bastien (Projet Montréal); Hasmig Belleli (Groupe Mélanie Joly); Étienne Brunet (Coalition Montréal); Pierre Gagnier (Équipe Coderre).


Photo

Le prochain maire de l’arrondissement sera l’un de ces candidats… De. G. à dr.: Pierre Bastien, Hasmig Belleli, Étienne Brunet et Pierre Gagnier.
C’est Rachel Sigouin, présidente de Solidarité Ahuntsic, qui a donné le coup d’envoi à la rencontre. “Avec cette rencontre, a-t-elle dit, nous voulons dépasser l’image que nous avons des candidats pour aller plus en profondeur sur le contenu.” Par la suite, la modératrice de la rencontre, Lina Demnati, de Solidarité Ahuntsic, s’est présentée au micro. Les règles qu’elle a énoncées étaient sévères mais visaient à faire en sorte que la rencontre se déroule rondement, et se termine vers 21 heures.

Règles du jeu

Pour ce faire, elle a demandé à chacun de se présenter en 90 secondes. Pour chacune des questions, soit celles qu’ils avaient reçues avant la rencontre ou celles du public si elles s’adressaient à eux, les candidats avaient trois minutes à peine pour répondre. Au terme des questions, les candidats avaient deux minutes chacun pour conclure. L’ordre de passage avait été pré-déterminé par un tirage au sort. Ainsi, Pierre Gagnier était le premier à s’exprimer, suivi de Pierre Bastien, puis d’Étienne Brunet, et enfin d’Hasmig Belleli. Le minutage des réponses a posé problème à certains des candidats, particulièrement à Mme Belleli et M. Gagnier.

Questions à l’avance

D’entrée de jeu, les candidats ont eu à répondre à quatre questions sur des enjeux d’importance qui leur avaient été préalablement envoyées, quant au logement, à l’usine de compostage du parc Saint-Michel, à l’accessibilité en alimentation et aux ressources consacrées  à la jeunesse dans l’arrondissement.

Logement

En gros, on peut dire que tous les candidats sont pour la stratégie d’inclusion du logement social, abordable  et familial dans l’arrondissement. Pour tous, la salubrité est une question importante pour les logements, mais chaque parti la module différemment. On parle d’inspecteurs, de registres, de tarification directement aux propriétaires pour le nettoyage, notamment.

Pierre Gagnier a mentionné que l’équipe de Denis Coderre s’engageait à fournir plus de logements abordables et pour étudiants. Son équipe constate une crise du logement. Elle veut atteindre la cible de 30 % de logements sociaux, soit 15% de logements communautaires et 15% de logements abordables, pour tous les projets privés, dont des plus grands logements pouvant accueillir des familles. Pour la salubrité des logements, l’équipe Coderre veut avoir des inspecteurs pour les propriétaires récalcitrants et que ces derniers soient obligés de respecter les normes.

L’équipe de Projet Montréal adhère complètement au plaidoyer pour le logement social et communautaire. Pierre Bastien signale qu’il siège au conseil d’administration de Ressources habitation de l’Ouest, Place l’Acadie. “Le logement social, non seulement je le connais, dit-il, mais j’y crois.” Projet Montréal propose un taux d’inclusion de 30 % de logement sociaux pour les projets de 8 à 20 unités; et de 40 % pour les projets de 21 logements et plus. Autrement dit, précise-t-il, une construction de huit logements comporterait un logement social et un logement abordable. En outre, Projet Montréal a l’intention de développer le site Louvain pour qu’il devienne un site exemplaire.

Étienne Brunet, pour sa part, croit qu’il ne faut pas limiter la discussion sur le logement au logement social, mais qu’il faut l’élargir au logement familial et au logement abordable. “Il faut obtenir de Québec les pouvoirs pour rendre obligatoire la stratégie d’inclusion, mais il faut aller plus loin que ça”, dit-il. À son avis, les logements pour les familles doivent contenir des chambres, non pas miniatures, mais d’une bonne grandeur, et que ces spécifications doivent être signifiées aux constructeurs. La première étape consiste, selon lui, à faire une réserve de terrains. Il prône également une stratégie d’inclusion propre à l’arrondissement, et non pas seulement à la Ville-centre. Coalition Montréal a également proposé de construire des studios pour les itinérants, et Ahuntsic-Cartierville devra en être, dit-il.

Hasmig Belleli a souligné d’emblée que puisqu’elle est la dernière à parler, il y aura redondance de paroles car son équipe est d’accord avec plusieurs des choses qui ont été ou seront mentionnées par les autres candidats. “J’avoue que je suis un peu mal à l’aise de voir que le projet de Place Henri-Bourassa/L’acadie place les personnes démunies face à l’autoroute 15, ce que je trouve assez insupportable, et ils n’avaient pas non plus de places de stationnement car il a été dit que les gens démunis n’avaient pas de voiture et n’auraient pas besoin de places de stationnement.” Selon Mme Belleli, aujourd’hui, il y a un problème aigu de stationnement dans ce quartier.

Usine de compostage du parc Saint-Michel

Pour Pierre Gagnier, s’il y a quelqu’un qui est intervenu sur ce dossier, a-t-il dit, c’est le maire. “Et la personne qui vous parle est la même!”, a-t-il ajouté avec un brin d’humour.”Au conseil municipal, il y avait 64 élus, –dont son collègue Étienne Brunet, a-t-il tenu à préciser en décochant une pique à son adversaire– et il y a en a quatre qui se sont opposés vigoureusement à l’usine de compostage Saint-Michel, soit Jocelyn-Ann Campbell, la mairesse de Villeray Saint-Michel, Annie Samson, Benjamin Franz, de Saint-Michel, et le maire qui vous parle!” , a-t-il lancé.

Pierre Bastien dit que Projet Montréal a pris acte de la décision du gouvernement Marois d’annuler ce projet d’usine de compostage à Saint-Michel, mais dit que ce dossier a été traité avec beaucoup de légèreté par leurs adversaires et surtout par l’équipe Coderre-Gagnier. M. Bastien signale que quand le dossier a été amené pour discussion par Alan De Sousa, aucun autre site n’a été proposé par le maire Gagnier ni par la mairesse Samson, aujourd’hui tous deux de l’équipe Coderre. “Dès 2010, dit-il, M. Gagnier connaissait l’emplacement du site projeté.” De son côté,  pour savoir de quoi il parle, M. Bastien est allé visiter récemment le centre de biométhanisation à Toronto qui produit du digesta… Il s’engage à consulter les résidants s’il devient maire de l’arrondissement.

Étienne Brunet mentionne que la date-butoir pour méthaniser les déchets de Montréal est  2017. “Vous avez eu raison de vous mobiliser”. dit-il en s’adressant aux résidants du quartier où aurait été construite l’usine de compostage, qui étaient nombreux dans la salle. “La première responsabilité d’un élu, c’est d’être à l’écoute, et on vous a entendus”, a-t-il ajouté.  Il dit que le centre de compostage devrait être  implanté dans une zone industrielle qui respecte le 500 mètres de distance des résidences, mais de laquelle les trajets de camions seraient également éloignés.  À son avis, le zonage du centre doit être modifié, passant de secteur industriel à parc. Il souhaite fermement que les résidants aient enfin leur parc, comme le voulait Pierre Bourque. M. Brunet se demande si le maire Gagnier a reçu une réponse du ministre de l’Environnement quand il l’avait interpellé à ce sujet.

Hasmig Belleli  dit que “assez, c’est assez!” pour le centre de compostage Saint-Michel. “Nous sommes tous très sensibles à tout ce qui touche de près ou de loin au dépotoir Saint-Michel, et nous nous engageons à ne pas permettre que ce centre serve à l’usine de compostage. Nous croyons, dit-elle, que les citoyens méritent mieux. Ils ont fait leur part dans ce dossier!” Mme Belleli souhaite que cet endroit soit rezoné et qu’il reprenne sa vocation première.

Plusieurs personnes sont également venues au micro pour parler de l’usine de compostage de Saint-Michel et pour faire valoir leurs points de vue lors de la période de questions du public.

Accessibilité en alimentation

Pierre Gagnier met de l’avant les réalisation de son administration, soit neuf jardins communautaires dont celui de Saint-Sulpice, le plus grand à Montréal, ainsi que le MAC, lles marchés saisonniers, qui est un camion-kiosque d’alimentation mobile qui se déplace pour atteindre les personnes éloignées des épiceries. M. Gagnier a également fait des démarches auprès du Marché central pour raviver ses activités de marché public. Il espère que dans son nouveau mandat il pourra annoncer que les efforts qu’il a faits en ce sens soient récompensés.

Pierre Bastien dit qu’au cours des 19 dernières années, il a siégé au conseil d’administration de la Corporation de développement communautaire d’Ahuntsic-Cartierville (CDEC) et il en a été président. C’est la CDEC qui a cru et soutenu financièrement la création de la première serre commerciale, Lufa. C’est aussi la CDEC qui a investi 40 000 $ dans les marchés saisonniers. Comme maire, il confierait à la CDEC le mandat de faire du démarchage auprès des entreprises pour développer des commerces en alimentation, particulièrement dans les secteurs considérés comme des déserts alimentaires.

Afin de combattre les déserts alimentaires, dit Étienne Brunet, il faut d’abord connaître les surfaces de vente du quartier. Par ailleurs, Coalition Montréal veut mettre de l’avant un programme qui servira à moderniser et agrandir les jardins communautaires, de l’ordre de 50 000 $. Il faut poursuivre les partenariats avec les haltes maraîchères. Il songe à installer un marché saisonnier sur la Promenade Fleury, à l’endroit où se trouve présentement un stationnement, soit à l’intersection Chambord et Fleury, et les profits de ces marchés, dit-il, serviraient à rendre encore plus abordables une alimentation saine à en fruits et légumes. Il suggère que des programmes qui parlent d’alimentation saine soient diffusés dans les écoles, auprès des tout-petits, au moment où se prennent les bonnes habitudes. Les cuisines collectives sont également importantes pour ceux qui ont moins de ressources et qui peuvent avoir accès aux fruits et légumes ainsi.

Hasmig Belleli annonce que le Groupe Mélanie Joly, pour pallier la carence de marchés publics, veut implanter des marchés saisonniers sur certaines des artères de l’arrondissement. Le Groupe veut aussi encourager l’agriculture urbaine telle que pratiquée par les résidants dans les cours arrières. Finalement, en matière de besoins en alimentation, son équipe travaillera à la mise en place de services comme le comptoir alimentaire Drummond, qui cherchent à réduire la dépendance des personnes les plus démunies envers les banques alimentaires en permettant la mise sur pied d’un magasin qui leur permet de se procurer des aliments 15 % moins chers que le prix coûtant.

Ressources pour la jeunesse

Selon Pierre Gagnier, l’arrondissement investit chaque année 1,2 million de $ pour les loisirs, les sports et les projets communautaires. “La jeunesse est prioritaire pour nous. Il y a des organismes qui travaillent pour la prévention, contre les gangs de rue, qui reçoivent du financement, année après année.” C’est une priorité pour l’arrondissement, dit M. Gagnier, de reconduire les subventions aux organismes qui effectuent un bon travail.

Selon Pierre Bastien, la lutte contre la pauvreté n’est pas de compétence municipale, mais Projet Montréal veut travailler pour que les subventions du Fonds québécois d’initiatives sociales  octroyées à la Ville-centre acquièrent une pérennité de trois ans afin que les organismes puissent bénéficier d’une stabilité financière, notamment. Projet Montréal veut également travailler avec le milieu pour mettre au point de nouveaux programmes d’insertion sociale.

Étienne Brunet  souligne d’abord que les adolescents sont souvent la clientèle la plus négligée dans les différents projets mis de l’avant pour les jeunes et que cela doit changer. Coalition Montréal veut soutenir les maisons de jeunes. “Ça prend un financement plus élevé, dit-il, mais aussi un financement avec une pérennité.” La maison Le Squat, de Sophie-Barat, a un programme intéressant pour faire travailler les jeunes, ce qui leur apporte une source de revenus, souligne-t-il. “Je pense que l’arrondissement devrait mettre de l’avant un tel programme.” Selon M. Brunet, il devrait aussi y avoir un programme culturel qui s’adresse aux 12 ans et moins dans l’arrondissement, durant l’été.

Hasmig Belleli soutient, en gros, qu’un travail de concertation au niveau local est essentiel. Depuis une vingtaine d’années, souligne Mme Belleli, plusieurs programmes ont été mis de l’avant pour le bien des jeunes.

Questions des résidants

Différentes personnes se sont présentées au micro pour poser des questions sur des sujets variés, notamment sur les enjeux pour les femmes dans l’arrondissement et la Ville-centre, sur la juridiction de laquelle dépend la chaussée dégradée dans notre quartier, sur le bruit des avions qui survolent à basse altitude le quartier, sur l’insatisfaction à l’endroit des élus, sur le désir des résidants d’être consultés, sur le cancer qu’est le boulevard métropolitain, sur le site Saraguay, et sur les logements et l’échéance du site Louvain, notamment.

Les mots de la fin

Pierre Gagnier s’est dit fier des quatre années passées avec ses commettants comme maire de l’arrondissement. Pour créer des logements sociaux, il a souligné qu’il fallait de l’argent, et que, conséquemment, une bonne gestion et une bonne administration étaient nécessaires, ce qu’il se propose de faire. Quand il est devenu maire, il y avait un déficit à l’arrondissement; maintenant il y a un surplus, a-t-il conclu.

Pour sa part, Pierre Bastien a d’abord tenu à remercier les organisateurs de la rencontre. Il a mentionné qu’il aurait aimé parler de la circulation de transit dans l’arrondissement. Curieusement, en effet, il n’y a eu aucune question des résidants à ce sujet. Pourtant il s’agit là d’un sujet chaud, compte tenu du volume de voitures qui passent dans nos quartiers chaque jour.

Étienne Brunet a signalé que M. Gagnier avait eu raison de parler du fait que le conseil d’arrondissement dont ils faisaient tous deux partie en 2009 avait refusé de surtaxer les résidants malgré le déficit et les demandes répétées de la directrice de l’administration de l’époque, qui est l’une des candidates actuelles de l’équipe Coderre-Gagnier, Diane Rodrigue. Il a conclu en disant que la chose la plus importante était d’aller voter.

Finalement, Hasmig Belleli a également remercié les organisateurs d’avoir préparé cette rencontre. Elle a ajouté que si sa formation était élue le 3 novembre, elle s’empresserait de travailler avec Solidarité Ahuntsic comme elle l’avait déjà fait à l’époque où elle était conseillère du district Ahuntsic.

(Par Christiane Dupont) (2013-10-25)

Pour voir les autres photos de la soirée (intervenants et autres), cliquez ici

_____________________________________________

Démarches de l’Association des gens d’affaires de FLO
Le regroupement pourrait devenir éventuellement une SDC

Réunis en assemblée générale, lundi 21 octobre, les marchands membres de l’Association des gens d’affaires de Fleury Ouest ont décidé d’entreprendre des démarches visant à transformer leur association en société de développement commercial (SDC). “Il s’agit d’un long processus, signale Jean Gauthier, président. Cela se fera de façon réfléchie après une consultation.”

Il est notamment question d’inclure les commerces du boulevard Saint-Laurent entre les rues Prieur et Sauriol. La mise sur pied d’une SDC signifie que les marchands devront y adhérer et que le montant de leur cotisation annuelle serait inclus sur leur compte de taxes municipales.

À l’heure actuelle, l’adhésion se fait sur une base volontaire et les membres défraient 250$ chacun annuellement, bien que certains d’entre eux doivent, à l’occasion, ajouter une contribution supplémentaire à la cagnotte selon les services dont ils bénéficient. Toutefois, les commerçants non-membres profitent eux aussi, actuellement, des avantages et de la notoriété de FLO.

Dans l’éventualité où une SDC était formée, l’arrondissement pourrait verser une contribution de 60 000 $ au départ, comme c’est le cas dans d’autres sociétés de développement commercial. Une telle subvention permettrait à l’Association devenue SDC d’embaucher un employé permanent à temps partiel. (Par Christiane Dupont) (2013-10-25)

______________________________________________

ÉLECTIONS MUNICIPALES 3 NOVEMBRE 2013 (3)   
Journaldesvoisins.com demande…
Aux candidats à la mairie de l’arrondissement d’ouvrir leurs livres

Surveillez nos Actualités de la semaine prochaine. Nous avons demandé aux candidats à la mairie de l’arrondissement de nous ouvrir leurs livres, par souci de transparence, comme il a été demandé aux candidats à la mairie de Montréal par le journal La Presse.

Déjà, l’un d’entre eux nous a répondu positivement. Nous attendons des nouvelles des trois autres.

Nous publierons toutes les données reçues dans nos Actualités de vendredi de la semaine prochaine, 1er novembre, quelques jours avant les élections. (Par Christiane Dupont) (2013-10-25)

__________________________________________________________________________

______________________________________________________
Agression de nuit sur le boulevard Saint-Laurent
Un blessé grave pendant que quatre suspects courent toujours


Photo

La scène du crime était moins évidente mercredi matin, malgré la présence policière. Le boulevard Saint-Laurent fut réouvert un peu plus tard en matinée.
Il y a eu une tentative de meurtre, dans la nuit de mardi à mercredi, sur le boulevard Saint-Laurent près de Sauriol. Un homme aurait été agressé à la sortie d’un bar par quatre individus qui courent toujours. Bien qu’il ait été blessé grièvement, les autorités ne craignent plus pour sa vie. La police était toujours sur les lieux vers 9 h mercredi matin, et le boulevard Saint-Laurent fermé à cette hauteur. (Par Christiane Dupont) (2013-10-25)

_________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________

Tout le long de la rivière…
Des berges précieuses qui sont nôtres
    .À nous d’en prendre soin…


Photo(Crédit-photo: jdv, Élaine Bissonnette)

La rivière des Prairies qui borde une grande partie de l’arrondissement est belle à contempler, été comme hiver. Cet automne, croquée par notre photographe, elle bouillonnait à travers les cailloux… Prise de vue entre les deux conifères, le coup d’oeil était différent.

Les riverains de l’arrondissement ont la chance de pouvoir savourer régulièrement ce paysage, en faisant des promenades, dans les parcs du territoire. (Par Christiane Dupont) (2013-10-25)

_________________________________________________________________________


_________________________________________________________________________

Ouf, on respire!
Stationnement de nouveau disponible à la bibliothèque Ahuntsic


PhotoLa bouche de ventilation construite pour le métro, à côté de la bibliothèque Ahuntsic

Si vous êtes un usager de la bibliothèque Ahuntsic, que vous n’êtes ni cycliste, ni piéton, ni le propriétaire d’un animal de compagnie, vous respirez un peu mieux depuis quelques semaines? Une énigme? Ou quel rapport, demanderont les plus sceptiques?!

C’est tout simplement que le stationnement situé entre la bibliothèque et les autres commerces ne pouvait plus être utilisé depuis un bon moment. À défaut, plusieurs se rabattaient sur le stationnement du magasin Mondoux, pour animaux, de l’autre côté de la rue Lajeunesse, quand celle-ci était remplie. Et elle l’est souvent, notamment à cause des spectacles à la Maison de la culture, des expositions, et de la fréquentation du café de Da.

Depuis quelques semaines, on peut donc garer de nouveau son véhicule dans le stationnement, comme auparavant. Que s’est-il passé dans l’intervalle? Comme journaldesvoisins.com vous en a fait part en mars dernier, une bouche de ventilation pour le métro de Montréal a été construite sur le site du stationnement de la bibliothèque et les travaux duraient depuis novembre 2011. Au final, il semble que seulement trois espaces de stationnement auront été perdus.

L’énigme est résolue, et le stationnement revenu! (Par Christiane Dupont) (2013-10-25)

Pour savoir, pourquoi et comment un poste de ventilation a été construit à cet endroit, cliquez ici


__________________________________

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2013 (4)
Dans notre arrondissement…

Liste des candidats officiels au 25 octobre


Photo

Afin de permettre à nos lecteurs de s’y retrouver, nous présentons cette semaine la liste qui regroupe les candidats à la mairie de l’arrondissement; et les candidats des différents partis et les candidats indépendants, pour les postes de conseillers, par district.

Candidats à la mairie d’arrondissement :
Coalition Montréal — Marcel Côté : Étienne Brunet
Équipe Denis Coderre : Pierre Gagnier
Vrai changement pour Montréal — Groupe Mélanie Joly : Hasmig Belleli
Intégrité Montréal : Claude Allard
Projet Montréal — Équipe Bergeron :  Pierre Bastien

Candidats aux postes de conseillers:
District Ahuntsic 
Coalition Montréal — Marcel Côté : Chantal Jorg
Équipe Denis Coderre: Diane Rodrigue
Vrai changement pour Montréal — Groupe Mélanie Joly: Laurette Racine
Intégrité Montréal: Julie Ducharme
Projet Montréal — Équipe Bergeron: Émilie Thuillier

District Bordeaux-Cartierville
Candidat indépendant: Ali Bel Kacem
Coalition Montréal: Jean Héon
Équipe Denis Coderre: Harout Chitilian
Équipe Mélanie Joly: Ibrahim Bruno El-Khoury
Intégrité Montréal: Marc Essertaize
Projet Montréal — Équipe Bergeron: Maria Ximena Flores

District Saint-Sulpice
Coalition Montréal — Marcel Côté: Jean-Jacques Lapointe
Équipe Denis Coderre: Pierre Desrochers
Vrai changement pour Montréal – Groupe Mélanie Joly: pas de candidat
Intégrité Montréal: Martin Félip Rainville
Projet Montréal — Équipe Bergeron: Martin Bazinet

District Sault-au-Récollet
Candidat indépendant: Dominique Grondin
Candidat indépendant: Nathalie Nyangono
Coalition Montréal — Marcel Côté: Louis-Gilles Molyneux
Équipe Denis Coderre: Nathalie Hotte
Vrai changement pour Montréal — Groupe Mélanie Joly: Lorraine Pagé
Intégrité Montréal: Mario Lemieux
Projet Montréal — Équipe Bergeron: Sophie-Anne Legendre

Également, plus d’infos sur les candidats à la mairie de Montréal (des partis et indépendants), et sur tous les candidats de l’arrondissement: ici

(Par Christiane Dupont) (2013-10-25)


________________________________
Résidants d’Ahuntsic Est: ce week-end…
Faites connaissance avec journaldesvoisins.com papier


Photo

Dans la chronique “Page d’histoire”, l’auteur vous présente les artistes qui ont fait de l’Église de la Visitation une oeuvre d’art en soi.
Journaldesvoisins.com prend du galon! Depuis plus d’un an, outre nos Actualités du vendredi sur Internet, nous distribuons un bimestriel papier dans Ahuntsic Ouest.
À compter de ce week-end, les résidants d’Ahuntsic Est (à l’est de St-Hubert) recevront aussi leur exemplaire papier, légèrement différent de la version d’Ahuntsic Ouest, notamment par les publicités.

Notre but: bien informer les résidants d’Ahuntsic sur les enjeux locaux et l’actualité municipale, tout en plafonnant la publicité à 45% du contenu, ce qui plaira sans doute à nos lecteurs, et également à nos annonceurs. Journaldesvoisins.com tire donc sa version papier, dorénavant, à 22 100 exemplaires. Comme nous sommes un journal communautaire, ces réalisations sont rendues possibles grâce à la collaboration de nos nombreux bénévoles, dont les journalistes, chroniqueurs et camelots.

Vous y trouverez donc des articles de fond, notamment sur nos voisins immigrants qui s’établissent de plus en plus dans l’arrondissement; des chroniques intéressantes avec lesquelles vous ferez connaissance, si vous êtes d’Ahuntsic Est, (Page d’histoire – Éco-pratico – Chronique urbaine de quartier – Belle rencontre), et, tel que promis et annoncé dans notre dernier numéro papier d’août-septembre, plusieurs pages qui ont été consacrées aux élections municipales qui approchent à grand pas. Vous pourrez y lire les plateformes des divers candidats à la mairie de l’arrondissement et des candidats aux postes de conseillers.

La distribution de la version papier d’Ahuntsic Est commence samedi. Dites-nous ce que vous en pensez; écrivez-nous! Bonne lecture! (Par Christiane Dupont) (2013-10-25)

______________________________________________

Le lecteur anonyme…
Un p’tit nouveau qui devrait AUSSI nous suivre sur le Web…

Cliquez ici pour vous abonner gratuitement aux Actualités internet chaque semaine.

__________________________________

BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES


Photo

La démocratie en action! Un rendez-vous entre citoyens(nes) et représentants(tes) du conseil d’arrondissement, de la CSDM et du CSSS. Si les enjeux comme la participation citoyenne, la vie démocratique et le pouvoir d’influence de la communauté vous interpellent, vous êtes invité(e) à une rencontre de réflexion et d’action, le samedi 26 octobre, de 10 h à 14 h 30, au Centre communautaire Laverdure, 10780, rue Laverdure. Inscription obligatoire. Rens.: 514 382-9090. Collecte de bouteilles des scouts de St-André le 26 octobre.  Venez porter vos bouteilles vides et piles usées à l’arrière de l’église St-André-Apôtre (coin Prieur et de l’Esplanade) et rencontrer les 73 valeureux bénévoles entre 10 h et 11 h 30.  Si vous recevez un feuillet pour la collecte, alors les scouts passeront à votre porte. Rens. : 514 557-0775. Journées Portes
ouvertes
à l’école primaire alternative ATELIER de la CSDM en vue des
inscriptions pour 2014-15. Mardi 5 novembre 2013 de 9 h à 11 h
30 et de 13 h à 14 h 30 et en soirée dès 19 h, au 10 055, rue J.J.Gagnier (près St-Michel / Sauriol). Rens. : www.ahuntsic.com/ecoleatelier.  Lits, sièges d’autos et
vêtements pour bébés demandé
s pour venir en aide à des familles de notre
communauté.  Merci à l’avance de votre
générosité.  Rens. : 514 237-5107.  

Atelier-causerie avec Ville
en vert, sur les saines habitudes de vie, à la Maison du monde (20, rue Chabanel
ouest) de 13 h 30 à 15 h 30 le 25 octobre.

Corvée de nettoyage au Parc
Marcellin-Wilson
le samedi 26 octobre. 
Rendez-vous à 11 h devant l’école Évangéline (11845, boul. l’Acadie)
avec votre lunch. 

Les Québecois-es (et les Ahuntsicois-es?) sont parmi
les plus gros producteurs de déchets par personne au monde, une seule solution :
RÉDUIRE! Voir le site Web de Ville en vert au www.ecoquartier.ca durant la semaine
québécoise de réduction des déchets du 19 au 27 octobre.

M. Bernard Drainville et Mme
De Courcy
discuteront de la Charte des valeurs québécoises avec les étudiants
du Cégep Ahuntsic de 11 h 45 à 12 h 45 lundi 28 octobre à l’auditorium du
collège. 

Refusons les compteurs
Ahuntsic
vous invite à une séance d’information publique sur les enjeux
entourant les compteurs dit «intelligents» avec le Dr Pau Héroux, professeur
agrégé de la faculté de médecine de l’Université McGill, le 29 octobre à 19 h
au 6965, rue St-Denis.  Rens. : refusonscompteurs@gmail.com

La CDEC vous invite à prendre
part à la journée de la culture entrepreneuriale d’Ahuntsic-Cartierville le
mercredi 13 novembre prochain.  Au
programme ; 10 h 30 séance d’information pour ceux qui souhaitent démarrer leur
entreprise ; 17 h Cocktail-réseautage ; 19 h : Conférence « Oubliez vos
limites » de l’athlète paralympique Benoît Huot.  Inscription : www.cdec.qc.ca/journee-entrepreneuriale

Suivi sur les soirées
citoyennes
sur la sécurité publique ICI.  

Une nouvelle voie réservée aux autobus a été implantée sur la rue Grenet.
Elle sera ouverte aux bus et aux taxis entre les rues De Serres et Deguire, du
lundi au vendredi, aux heures de pointe du matin et du soir. Plusieurs bus
circuleront sur cette chaussée exclusive dont les lignes suivantes : 64, 126,
128, 164, 468. 

Les écocentres changent d’horaire. 
Depuis le 15 octobre, ils sont ouverts du mardi au samedi de 10 h à 18 h
et ce jusqu’au 14 avril 2014.  

La Direction de l’évaluation foncière vient de déposer les rôles d’évaluation
foncière pour les exercices financiers 2014-2015-2016.  Plus de renseignements ICILa Parentrie vous invite à une conférence sur le
thème « Comment obliger une personne qui a un trouble grave de santé
mentale à quitter notre domicile? », le mercredi 30 octobre à 19 h au centre
communautaire Ahuntsic.  Frais de 3$.
Inscriptions : 514 385-6786.  La bibliothèque de Salaberry offre maintenant des ouvrages destinés aux
adultes, principalement des ouvrages à succès. 
De plus, les heures d’ouvertures ont été étendues.  Renseignements : 514 872-1521.  Le SNAC a un poste de chauffeur, 35
heures/semaine à combler.  Contrat de six
mois.  Doit être admissible à une
subvention salariale avec Emploi Québec. 
Aussi poste de cuisinière à temps partiel (20 à 25 heures) à combler.
Poste permanent.  Renseignements :
514 385-6499.  Le CANA vous invite à
vous préparer à votre premier hiver au Québec pour profiter pleinement de la
blanche saison, le 31 octobre à 13 h 30. 
Inscriptions : 514 382-0735 poste 225. Haltes maraichères : mercredi de 15 h à 16 h 30 devant l’école Saints-Martyrs Canadiens, le jeudi de 11 h 30 à 13 h devant le pavillon A du CEGEP Ahuntsic puis de 15 h à 16 h 30 devant l’école Saint-Simon-Apôtre Recherche d’artisans et artistes pour un marché de Noël le vendredi 6 décembre à l’école Ahuntsic.  Les profits de location des tables à 25$ iront à la fondation de l’école.  Rens. : 514 596-5167    Mourir dans la dignité : Rencontre pour échanger sur le projet de loi, organisé par la députée de Crémazie, Diane De Courcy, au sous-sol du centre Scalabrini au 655, rue Sauriol Est, le 27 octobre prochain, de 15 h à 16 h 30. Inscriptions au magasin-partage du SNAC.  Permet au gens sous le seuil de pauvreté de choisir leurs provisions des fêtes en payant 10 % de leur achats.  Pour les conditions et renseignements : 514 385-6499.  Besoin de bénévoles , dons en argent, denrées ou jouets bienvenus. Collecte des résidus verts: la
collecte automnale des résidus verts continue jusqu’au jeudi 28 novembre. Chaque district a sa journée de collecte. Toutes les informations et les dates de passage ici.     (2013-10-25)


____________________________________________________
QUOI FAIRE DANS LE QUARTIER?


Photo

POUR TOUS
15e Semaine des bibliothèques publiques du Québec du 19 au 26 octobre:
à chacun son évasion!  Nombreuses
activités pour tous les goûts cliquez ici pour voir la programmation.
ENFANTS
Les sorcières de l’UFA vous attendent déguisés à l’Halloween à 18 h, à côté de l’école St-André-Apôtre.
Les bibliothèques de l’arrondissement fêtent
l’Halloween
 

À l’occasion de la fête de l’Halloween, les bibliothèques
de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville réservent aux enfants de nombreuses
activités palpitantes les samedi 26 et dimanche 27 octobre.

Accompagnés de leurs parents, les enfants
pourront profiter d’une ambiance amusante qui sera rythmée de maquillage, d’une
pièce de théâtre, d’animaux effrayants ainsi que des heures du conte sur la
thématique de l’Halloween. Il y en aura pour tous les goûts et pour tous les
âges.
Bibliothèque
d’Ahuntsic 

–      
Des
animaux effrayants …pour te hanter

Venez à la rencontre d’animaux qui vous
feront dresser les cheveux sur la tête! 
Vous pourrez manipuler scorpion, tarentule, lézard, serpent, araignée et
même la grande vedette, l’alligator!
Le
samedi 26 octobre à 14 h pour les enfants de 5 ans et plus.

–      
Les
heures du conte en pantoufles avec Caroline Barber

Caroline Barber recevra les petits pour les
amuser en lecture.
Le
samedi 26 octobre à 10 h 30 pour les enfants de 2 à 5 ans et leurs parents.

Les inscriptions se font par téléphone en
composant le 514 872-0568 ou en vous présentant à la bibliothèque
d’Ahuntsic, située au 10 300, rue Lajeunesse.
Bibliothèque
de Cartierville

–      
Les
malheurs de Grichette

La sorcière Grichette a perdu son chat
Fripouille et s’est fait voler son livre de recettes de bonbons. Chapidoux
l’épouvantail aidera la malheureuse sorcière afin de
pouvoir sauver la fête d’Halloween. Cette amusante pièce de théâtre de
marionnettes est une création de La
Petite valise.
Le
samedi 26 octobre à 14 h pour les enfants de 2 à 7 ans et leurs parents
.

Pour y participer, vous devez vous inscrire
par téléphone en composant le 514 872-6989 ou vous présenter sur place au
5900, rue de Salaberry.
Bibliothèque
de Salaberry

–      
Il
était une fois…avec Julie

Des histoires à faire peur aux monstres, des
bricolages et du plaisir à coup sûr!
Le
dimanche 27 octobre à 14 h pour les enfants de 6 à 9 ans.

–      
Maquillage
d’Halloween

Mise à disposition d’un service de maquillage
professionnel par Fanie Grégoire pour célébrer l’Halloween avec nos petits
monstres.
Le
dimanche 27 octobre de 14 h 30 à 16 h 30 pour toute la famille.

Les inscriptions doivent se faire sur place
au 4170, rue de Salaberry ou par téléphone au 514 872-1521
ADULTES
Au Brûloir: Fate Hop and Glory, pop-rock acoustique, vendredi 1er novembre, 20 h ; Chems, musique orientale, chansons traditionnelles et compositions actuelles, vendredi 15 novembre 20 h ; Jesse Mac Cormack, vendredi 8 novembre, 20 h ; Julie Hamelin Trio Jazz, compositions originales,vendredi 29 novembre, 20 h;  Tremblay, chanson francophone, vendredi 18 décembre, 20 h ; 343, rue Fleury Ouest; Rens.: 514 508-2888.
DERNIÈRE CHANCE : Treize artistes professionnels d’Ahuntsic-Cartierville présentent 13 univers avec «Appartenance et démesure» jusqu’au 26 octobre à la Maison de la culture. 
Concert au bout du monde avec H’Sao, le 2 novembre.  Reconnu pour leur extraordinaire performance vocale à capella, ils s’inspirent du gospel, des musiques traditionnelles africaines et de leurs racines tchadiennes.  Avec ses paroles empreintes d’espoir, l’énergie est palpable et la joie de vivre, contagieuse.  Laissez passer nécessaires, à la maison de la culture.
Jean-Claude Vigor, horticulteur et chroniqueur bien connu, sera le prochain conférencier de la Société d’horticulture et d’écologie du nord de Montréal , mercredi 6 novembre à 19 h 30, à l’école Louis-Colin, 10122, Boul. Olympia (coût : 5$ pour un non-membre.). Par sa grande  expérience et ses judicieux conseils plein d’humour,  il démystifiera pour nous « La taille des arbres et des arbres fruitiers ».
Cafés-rencontres du mercredi : La bibliothèque de Cartierville convie les aînés et la famille à des ateliers d’écriture sur la thématique « Histoire de famille », qui se tiendront sur place les mercredis 30 octobre, 6, 13 et 20 novembre à 14 h. L’activité est ouverte à tous, mais votre présence est requise aux quatre rencontres. Cafés et boissons seront servis gratuitement sur place! Réservations : 514 872-6989.
Conférence animée par la globetrotteuse, Hélène Tremblay au Café de Da de la bibliothèque d’Ahuntsic le mardi 29 octobre à 19 h 30 au 545, rue Fleury Est.  Elle vous amènera au cœur de l’humanité des familles et de ses multiples visages. Par son témoignage et ses magnifiques photos, elle invite son public à un voyage hors de l’ordinaire; celui de l’aventure du cœur.  Inscriptions : 514 872-0568
Les jeudis Jazz présentent à 20 h le 31 octobre, la 5e route bleue, inspirée du métissage des villes urbaines.  Une production d’OktoEcho, orchestre en résidence de création à la maison de la culture Ahuntsic-Cartierville avec 5 artistes.  Laissez-passer nécessaires.
Karim Ouellet : Fox, avec son univers pop renouvelé, le 1er novembre à 20 h.  Au chant et à la guitare, Karim sera accompagné de King Abid aux percussions et drum machine et de Guillaume Tondreau à la basse.  Laissez passer nécessaires, à la maison de la culture.(2013-10-25)

________________________________________________________________________


Vous avez manqué les précédentes Actualités?

Allez sur «Archives – Actualités» tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

_________________________________________________________________________

Journaldesvoisins.com, c’est…

  • 1 130 abonnés à nos Actualités hebdomadaires sur Internet
  • Plus de 2 500 visiteurs hebdomadaires sur notre site
  • 147 membres de l’OBNL journaldesvoisins.com
  • 356 abonnés Facebook
  • 157 abonnés Twitter
  • 9 membres au conseil d’administration
  • 9 membres au comité de rédaction
  • 4 journalistes bénévoles
  • 4 chroniqueurs invités
  • 16 bénévoles pour la distribution, lorsque nécessaire
  • 2 versions papier, pour Ahuntsic Ouest, et Ahuntsic Est
  • 6 numéros papier par année
  • 52 semaines d’Actualités par année sur Internet
  • 1 siège social dans Ahuntsic
  • 2 membres fondateurs résidants d’Ahuntsic depuis 25 ans.

Bref, toute une communauté, la vôtre!
UN VRAI JOURNAL COMMUNAUTAIRE!


___________________________________________________________________________

Journaldesvoisins.com et ses artisans sont membres de:


Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ
________________________________________________________________________

Photo

8100 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires