Les Actualités du 31 janvier 2014

Saga des élections dans Sault-au-Récollet
Retour des parties le 12 mai, en Cour supérieure


Photo

Les parties reviendront devant le tribunal le 12 mai prochain dans le
dossier de la requête en contestation de l’élection de Lorraine Pagé dans
Sault-au-Récollet, dans l’arrondissement.


L’adversaire de Mme Pagé, Nathalie Hotte, de l’Équipe Denis Coderre pour Montréal, a enclenché une procédure sur le plan judiciaire afin de contester l’élection de l’ex-syndicaliste qui avait gagné de justesse.

Les parties se sont retrouvées devant le tribunal lundi 27 janvier et elles devront se pointer en Cour supérieure au printemps prochain mais entretemps, Lorraine Pagé, élue au sein du Groupe Mélanie Joly, demeure bien en selle comme conseillère municipale.

Lundi, l’avocat de Mme Hotte, Maître Pierre-Éloi Talbot, a présenté sa requête devant le juge. À la suite de l’audition de sa requête, il va maintenant procéder à l’interrogatoire de ses témoins. Le processus inclut donc ces interrogatoires, dont les notes sténographiées doivent être retranscrites, puis certifiées et remises à la Cour, d’où le délai qui est, paraît-il normal et raisonnable dans ce cas.

Il s’agit d’une procédure standard. Les parties se sont aussi entendues sur un échéancier et ont procédé à l’échange des documents.

Estimant qu’il s’agit d’une situation d’urgence, l’avocat de Mme Hotte a affirmé que le procès pourrait avoir lieu au cours de l’été. Mais la cause pourrait s’étirer davantage si la partie qui va perdre décide de porter le tout en appel.

De huit à 1 voix

Après le scrutin de novembre, alors que Mme Pagé l’emportait par seulement huit voix, il y a eu dépouillement judiciaire, appelé autrefois recomptage judiciaire.

Cela peut paraître incroyable, mais seulement une voix devait finalement séparer les deux candidates, ce qui confirme l’adage voulant que chaque vote compte. Lorraine Pagé a été assermentée un peu plus de deux semaines après l’élection.

Dans une entrevue à journaldesvoisins.com, Me Talbot, a rappelé essentiellement que des irrégularités ont été, selon lui, relevées quand on a procédé au dépouillement judiciaire. Le litige porte sur cinq bulletins. 

Rappelons que la poursuite soutient qu’il y avait des bulletins dont l’endos n’avait pas été initialé par le scrutateur ou encore de l’encre verte avait été utilisée. Or, en rejetant ces bulletins, a estimé  Me Talbot, la candidate Hotte l’emporterait par quatre voix sur Mme Pagé.

Situation pas souhaitable

Pour sa part , Mme Pagé, résignée, a indiqué au journal que la situation est hors de son contrôle et pas du tout souhaitable. Mais cela ne l’empêche pas de jouer pleinement son rôle à l’hôtel de ville.

 ‘’Je continue de siéger avec sérénité et rigueur et je suis disponible’’ nous a confié Mme Pagé. ‘’Je ne compte pas me laisser distraire par ce processus, ce n’est pas mon choix’’, a-t-elle ajouté, concluant: “Les électeurs n’ont pas à subir les inconvénients de cette situation”.

Mme Pagé, qui en a vu d’autres, après avoir été soumise au stress des élections alors qu’elle était présidente de l’Alliance des professeurs de Montréal, puis présidente de la Centrale de l’Enseignement du Québec, a signalé avec aplomb à journaldesvoisins.com qu’une telle situation serait de nature à déstabiliser n’importe qui. On comprend qu’elle-même ne l’est pas! Elle n’a d’ailleurs pas attendu le résultat de cette saga pour bien s’installer dans son bureau de l’arrondissement et travailler à prendre connaissance de ses dossiers au bénéfice des résidants du district de Sault-au-Récollet. Elle est également présente aux séances du conseil municipal de Montréal, comme c’était le cas ce mercredi.

Les mis-en-cause

Parallèlement dans la requête en dépouillement judiciaire, le directeur de l’élection et le greffier sont aussi mis en cause dans cette saga, devant démontrer au juge qu’ils ont bien fait leur travail.

Signalons en terminant que l
a Ville de Montréal doit défrayer les frais juridiques, dont les honoraires des avocats, de ses officiers, de même que ceux de Mme Pagé, conseillère élue et assermentée. (Par Alain Martineau et Christiane Dupont) (2014-01-31)


_______________________________________________________
L’administration Coderre-Desrochers

Coderre tient ses engagements, du moins pour l’arrondissement d’ Ahuntsic-Cartierville


PhotoPierre Desrochers

L’administration Coderre-Desrochers  a joué la
carte de la prudence en dévoilant mercredi son premier budget; la hausse totale
du compte de taxes (ville centre et arrondissements) dépassera de loin
l’inflation (2013 ou 2014) mais les contribuables d’Ahuntsic-Cartierville s’en
tirent bien.


Se voulant à la fois ”responsable et pragmatique”,
le maire de Montréal, Denis Coderre a annoncé que la hausse moyenne du compte
de taxes sera de 1,9 pour cent. Mais attention, il faut ajouter un 0,9 pour
cent pour les arrondissements, ce qui fait concrètement 2,8 pour cent de façon
globale. En fait, ce sera en moyenne 96 dollars de plus à débourser, mais un
peu moins dans notre arrondissement.

Inférieure à l’inflation


En campagne électorale, Denis Coderre avait prévu
une hausse du compte inférieure à l’inflation. Mais le taux était légèrement
inférieur à un pour cent en 2013. Et pour cette année, le taux devrait tourner
autour de 1,7 pour cent.

Le maire a affirmé haut et fort que le budget n’est
qu’une première étape, une transition entre l’ancienne et la nouvelle ville. Ce
budget ne grimpe que de 1,3 pour cent et frise les 4,9 milliards $.

Après ceux de Montréal-Nord,  les proprios de
l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville sont ceux qui enregistrent les plus
faibles hausses soit 1,3 pour cent.

Le président du comité exécutif, Pierre Desrochers,
qui représente Saint-Sulpice à l’hôtel de ville, a estimé que le statu quo
n’était plus acceptable.

 ‘’ À notre arrivée, le déficit était de 175
millions de dollars. Si nous avions accepté toutes les demandes, les
contribuables auraient dû subir une hausse de l’ordre de sept pour cent’’
a-t-il martelé.

Uniformisation des services?


La ville compte par ailleurs uniformiser des
services afin qu’il y ait un meilleur équilibre (ville-centre et
 arrondissements).

On a confirmé une baisse des dépenses de la ville-centre de l’ordre de 60 millions, tel qu’annoncé à la mi-décembre, tout comme
le gel du budget des arrondissements; mais la ville s’engage à ne pas diminuer
les services.

La masse salariale des employés devrait diminuer de
22 millions de dollars. Au seul poste du régime des caisses de retraite des
employés, on prévoit une dépense de pas moins de 597 millions de dollars. Il va
sans dire que tout sera fait pour baisser la note en 2014.

La Commission sur les finances et l’administration
étudiera maintenant le budget de fonctionnement.

Le budget devrait être adopté le mois prochain et
les contribuables auront un mois de plus pour payer leurs comptes de taxes,
pour les 1er avril et 1er juillet.

Tous les documents relatifs au budget 2014 de la
Ville de Montréal sont disponibles à l’adresse suivante : www.ville.montreal.qc.ca/finances 
(Par Alain Martineau) (2014-01-31)


Opposition déçue du budget Coderre-Desrochers

À l’unisson, l’opposition à l’hôtel de ville
a vivement déploré le contenu du premier budget de l’ère Coderre-Desrochers
déposé mercredi matin.


Projet Montréal a dénoncé à la fois le manque
d’originalité de ce budget de 4,9 milliards de dollars et l’absence de mesures
pour attirer entre autres les familles de la banlieue.

« C’est avec beaucoup de déception que
j’ai constaté le manque d’audace de l’administration Coderre dans l’élaboration
de son premier budget », a dit son chef Richard Bergeron, du premier parti
d’opposition.

« Le budget Coderre ne s’attaque
aucunement aux grands enjeux budgétaires de Montréal. Il maintient la
dépendance de notre ville aux taxes foncières et ne propose aucune mesure pour
retenir et attirer les familles. Ce budget aurait pu être le 12e ou 13e budget
de Gérald Tremblay », a-t-il dit.

La formation a aussi soutenu que dans les
faits, la Société de transport de Montréal aura un budget moindre en raison
entre autres de compressions faites par la Ville-centre. 

« Ces compressions sont inacceptables
étant donné que le réseau de transport en commun est à capacité et qu’il faut
l’améliorer », a mentionné le chef de Projet Montréal.

Sa conseillère dans Ahuntsic-Cartierville,
Émilie Thuiller, a pour sa relevé, sur son compte Facebook, les compressions
qui toucheront la Société de transport de Montréal. Elle a mis en ligne un
texte d’un quotidien sur le manque à gagner de 20 millions $ dans le budget
2014 de la Société de transport de Montréal, aussi déposé mercredi, et la
réduction de trois pour cent des heures de service des autobus en dehors des
heures de pointe.

Le leader de la Coalition Montréal, Benoit
Dorais, a estimé qu’il s’agit d’un budget  « mi-figue mi-raisin ». 

M. Dorais, de la deuxième opposition, s’est
montré inquiet face au  gel de la dotation aux arrondissements mais
satisfait de mesures comme la création d’un service de la performance.

La chef de Vrai changement pour Montréal,
Mélanie Joly, a pour sa part dit trouver  « malhonnête » le fait
que le maire Denis Coderre n’ait pas respecté son engagement électoral. 

« Le compte de taxes municipales des
Montréalais ira au-delà du taux de l’inflation », a noté amèrement Mme
Joly.

Le maire de l’arrondissement, Pierre Gagnier,
s’est pour sa part félicité du fait que pour les contribuables du secteur, la
hausse du compte de taxes dans Ahuntsic-Cartierville est en-deçà de celle qui
touche les autres arrondissements.  Cette taxe sert à éponger le manque à
gagner au niveau de l’arrondissement.

«À 1,3 pour cent, c’est la deuxième plus
basse hausse des taxes  par arrondissement, après Montréal-Nord », a
indiqué M. Gagnier. Il a rappelé son engagement de ne pas avoir de taxe locale
contrairement à certains autres arrondissements. (Par Alain Martineau) (2014-01-31)

____________________________________________________________________________

______________________________________________________
Période de renouvellement des baux
Déjà beaucoup de logis à louer dans l’arrondissement


Photo

On commence à voir de plus en plus d’affiches “logement à louer” dans l’arrondissement, et ça ne fait que commencer.

La période de renouvellement des baux est relancée; des propriétaires ont commencé à renouveler les baux de leurs locataires car bon nombre de contrats de location de logement se terminent le 30 juin, société distincte oblige. 
Les avis dans le cadre de l’opération renouvellement doivent être expédiés plus de trois mois avant la fin du bail.
 
Le locataire a un mois pour répondre après avoir reçu l’avis de son propriétaire, qui signifie entre autres le montant de hausse du loyer.
Mais de plus en plus de propriétaires se déplacent pour parler de personne à personne de cette question parfois délicate.

Afin d”’aider” les parties à s’entendre, la Régie du logement vient de dévoiler les pourcentages applicables pour le calcul des augmentations des loyers en 2014. Elle suggère, en début de négociation, des augmentations moyennes de 1,1 % pour un logement chauffé à l’électricité ou au gaz, de 0,6 % pour un logement chauffé au mazout et de 0,8 % pour un logement non chauffé. Mais, avertit la Régie du logement, ces estimations ne prennent pas en compte les spécificités de chaque immeuble. Il va sans dire qu’une hausse plus importante est prévue si par exemple des travaux majeurs ont été effectués dans le logement.  ”Les dépenses d’exploitation pour un immeuble peuvent justifier une variation de loyer distincte de ces estimations’,’ a claironné la Régie dans son communiqué de presse de vendredi dernier.  Le propriétaire doit aussi tenir compte de facteurs comme l’augmentation des taxes municipales et scolaires, ainsi que des assurances.

Comme à chaque année, divers groupes d’intérêt ont réagi en répétant sensiblement leurs mêmes arguments, selon leur camp.

Locataires avertis


Le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) suggère aux locataires d’examiner de près toute hausse de loyer supérieure aux indices de la Régie du logement et à refuser toute hausse jugée abusive après évaluation. Le groupe de pression reconnait qu’il est souvent difficile pour des locataires qui ne possèdent pas toute l’information nécessaire de statuer sur le caractère ‘’excessif’’ d’une hausse. Le RCLALQ invite les locataires à communiquer avec leur comité logement afin d’être appuyés dans leurs démarches.

Proprios en furie

Pour sa part, la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ) qualifie les ajustements de loyers d’‘’insignifiants’’. On signale entre autres que les scénarios sont trompeurs car ils omettent les taxes.

Selon un récent sondage de la Corpiq effectué auprès de ses membres, près de la moitié a répondu qu’ils demanderont à leurs locataires des hausses variant entre 1 % et 1.99 %, alors que près du tiers prévoit demander une augmentation de l’ordre de 2 à 2,99 %.

Le groupe représentant des proprios demande par ailleurs au ministre responsable du dossier, Sylvain Gaudreault, d’apporter des changements à la Régie du logement qui n’est plus à son avis ‘’digne de confiance’’.  (Par Alain Martineau) (2014-01-31)


___________________________________________________________________________


Pas de fusion des deux CSSS du secteur
Le statu quo est privilégié par le c.a. du CSSS de Bordeaux-Cartierville-Saint-Laurent

Ça y est! Le verdict est tombé! Au terme de rencontres exploratoires et d’étude d’un rapport d’analyse au sujet d’une éventuelle fusion volontaire, il n’y aura pas de fusion entres le CSS d’Ahuntsic/Montréal-Nord et celui de Bordeaux-Cartierville/Saint-Laurent.

Les conclusions du rapport proposaient trois scénarios :

A. Choisir le statu quo
B. Enclencher la démarche de fusion
C. Poursuivre les travaux exploratoires et préparatoires

Alors que le conseil d’administration du CSS d’Ahuntsic et Montréal-Nord, en réunion à huis-clos, le 28 janvier, privilégiait de poursuivre les travaux exploratoires et préparatoires, soit l’option “C”, celui de Bordeaux-Cartierville/Saint-Laurent a, pour sa part, fait le choix du scénario « A », soit le statu quo.

Co
mpte tenu que les deux organisations n’ont pas privilégié un scénario commun, les travaux entourant une démarche de fusion volontaire ne se poursuivront pas.
(Par Christiane Dupont) (2014-01-31)

_________________________________________________________________________

Un peuplier en Cour…
Suite (et fin) de l’histoire
“J’aime les arbres, madame, la canopée, aussi.
Ici, c’est mon arrondissement depuis près de 50 ans.”
– M. Lapointe


Photo(Source: Flore laurentienne)

La semaine dernière, journaldesvoisins.com vous a fait part d’un jugement de la Cour supérieure favorable à un résidant, M.  Marc Lapointe, qui était demandeur dans le dossier d’un arbre à abattre, alors que l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville était défenderesse dans ce dossier.

M. Lapointe a communiqué avec nous, à la suite de la parution de notre article dans nos Actualités, pour rectifier certaines faits. Nous relatons la conversation téléphonique que nous avons eue avec lui et citons également des extraits d’un courriel qu’il nous a fait parvenir.

La situation de l’arbre

“L’arbre est situé dans la ruelle
et non dans la contre-allée de la rue Papineau. Il pousse sur la servitude d’Hydro-Québec et de Bell où les fils sont enfouis. Il est situé à huit mètres des
fondations. Sa cime dépasse de 60 pieds les toits des maisons. La photo du
peuplier que vous avez joint à votre article ne reflète nullement l’image du peuplier concerné. (Journaldesvoisins.com aurait voulu prendre une photo de l’arbre en question mais nous n’avions pas l’adresse du demandeur; en outre, durant la saison morte, outre la hauteur, la photo n’aurait pas vraiment reflété la réalité).”

Dans d’autres villes…


M. Lapointe trouvait
utile de rappeler que de nombreuses municipalités interdisent la présence de
peupliers à moins de 20 mètres des infrastructures, comme les villes de Laval, de Boucherville, de Sherbrooke et de St-Hyacinthe.

Selon M. Lapointe, la politique de l’arbre à
la ville de Montréal prévoit que l’on peut abattre un arbre s”il  a entamé son processus de dépérissement, s’il
nuit à la croissance d’un autre arbre. “Dans ce cas précis, dit-il, ce
peuplier avait entamé son processus de dépérissement et nuisait à la croissance
d’un chêne situé à 4,3 mètres.”

“Je crois, ajoute M. Lapointe, que le discernement des
fonctionnaires auraient évité de nombreux inconvénients aux résidents
et propriétaires voisins, ainsi que des frais énormes d’avocats et d’experts tant à la Ville de Montréal qu’à moi-même. Personnellement, mes frais s’élèvent à 15 000 $.” Le jugement précise que la Ville devra lui rembourser la somme de 9 500$ avec l’intérêt légal et l’indemnité; additionnelle depuis le 17 mai 2010.

La deuxième fois

Fait à signaler, signale Marc Lapointe, c’est la
deuxième fois en quelques années que l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville et
les mêmes fonctionnaires se font ordonner par la Cour Supérieure d’abattre un arbre ou d’émettre des permis d’abattage.

“Personnellement, madame, je considère indispensable
la présence d’arbres dans le milieu urbain. M. Lapointe fait valoir qu’il a trois propriétés dans l’arrondissement sur lesquelles il a planté feuillus et conifères. “J”ai aussi un jardin communautaire
depuis plus de 35 ans aux jardins St-Sulpice et j’ai contribué financièrement et
manuellement afin d’améliorer ces jardins. Je me considère donc un vert
rationnel.” Et M. Lapointe de conclure: “J’aime les arbres et la canopée. Et j’habite cet arrondissement depuis près de 50 ans!”. (Par Christiane Dupont) (2014-01-31)

___________________________________________________________________________


______________________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE…………………………………….


Photo




Vous êtes d’un organisme communautaire? Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, succès ou questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com, ou appelez-nous au 514 770-0858.
(Par Philippe Rachiele) (2014-01-31)

PRÉRETRAITÉS HORIZON, organisme pour retraités et préretraités de 50 ans ou plus. 
1474 rue Fleury est, Montréal, tél: 514 382-0310, poste 203 (activités le soir et fin de semaine)  Danse intermédiaire facile, zumba, mise en forme, bridge pour débutants, cours: “Je vis pleinement la vie de ma retraite”.  Conférences: Histoire des rues d’Ahuntsic, Condition des femmes à travers le monde et l’Égypte. Conversation anglaise, rencontres amicales, Pour sorties en métro, (4e dimanche du mois) contactez Monik 514 389-5855.

Le Service de nutrition et d’action communautaire (SNAC)
dont la mission est d’offrir de l’aide alimentaire aux résidants du quartier Ahuntsic ayant un revenu sous le seuil de la pauvreté remercie chaleureusement toutes les personnes qui ont contribué généreusement à la réalisation de son activité Magasin-Partage de Noël.  Cependant, les gens ont faim à l’année longue. Le SNAC a toujours besoin de denrées pour desservir ses trois points de distribution de dépannages alimentaires. Le SNAC compte donc encore sur votre générosité pour recevoir des denrées non périssables et de l’argent pour en acheter.  Donnez généreusement : 514 385-6499.

ALLIANCE
CULTURELLE pour les 50 ans et plus
La
carte annuelle de membre (30$), permet d’assister à des conférences et matinées
musicales (8$ par activité pour les non-membres) à la salle de l’église
Saint-Jude (10 120, d’Auteuil), les mercredis à 13h30. Le 5 février: concert de
musique de l’Europe de l’Est, avec Sergei et Olga Trofanov. Des
cours se donnent à PRÉSÂGES (1474,
rue Fleury Est). À partir du 10 février: les grandes étapes de l’évolution de
l’homme et la vie ailleurs dans l’univers, par Yvan Reny. Quatre rencontres le lundi matin.
Coût: 29$ (pour les membres). Info
: 514
382-5716
ou www.allianceculturelle.qc.ca


___________________________________________________________________________

………………………………….LE COIN DES COMMERÇANTS


Photo

Sur Henri-Bourassa Ouest:
Le restaurant L’Oeuforie a eu la douloureuse surprise de constater un beau matin de la semaine dernière qu’un tuyau avait éclaté durant la nuit et inondé une partie du resto. Fermé durant deux jours pour nettoyer, le restaurant de Lise Rivière est maintenant rouvert. La nouvelle rallonge que Mme Rivière a fait construire au resto bien connu aura été baptisée à l’eau de tuyauterie!

Sur St-Laurent :
Une nouvelle boulangerie ouvrira bientôt ses portes près de la rue Prieur dans l’ancien centre de matériel de plongée sous-marine.  Y vendra-t-on des sous-marins?! 

Fleury Ouest:

Avez-vous vu l’ours polaire sur sa banquise, tenant un poisson fraîchement pêché? Vivant, non! Mais une superbe sculpture signée Julien Doré, devant la Chocolaterie Bonneau. Courez vite voir! Pour infos, cliquez ici C’est le proprio de l’édifice, Richard Doran, qui a eu la bonne idée de retenir les services de M. Doré pour enjoliver la devanture de ses locataires.

La Promenade Fleury:

La vente glaciale se termine le 31 janvier, mais se poursuit encore quelques jours dans certains cas.
___________________________________________________________________________

_______________________________________________________

BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES


PhotoPhoto : courtoisie Collège Ahuntsic

Deux salons des employeurs se
sont tenus au Collège Ahuntsic
les 23 et 25 janvier derniers. Organisés chaque
début d’année, ces salons permettent aux étudiants de rencontrer des employeurs
et d’établir des contacts avec eux. Non seulement, ils facilitent le
recrutement et l’embauche de finissants dans divers secteurs d’activité, mais
ils favorisent le partenariat entre le milieu de l’enseignement collégial et le
marché du travail.


La CDEC vous invite à rencontrer son commissaire à l’international le 4 février à 7 h 30 pour discuter des possibilités d’augmenter vos ventes à l’étranger. Inscriptions ICI

Votre chien ou votre chat a-t-il sa nouvelle licence. 
Il faut le faire avant le 15 février.  Cela permettra de l’identifier et de vous le
retourner avant qu’il ne se retrouve à la fourrière.

Le 24
janvier dernier, la députée de Crémazie, Mme Diane De Courcy
a annoncé à la communauté du Collège de Bois-de-Boulogne l’octroi d’une aide financière
de  1 397 252$. 

Cette aide
gouvernementale tirée du Programme de soutien aux installations sportives et
récréatives-Phase II soutiendra le projet de réfection et de mise aux normes de
la piscine du Complexe sportif du Collège de Bois-de-Boulogne.

Entrepreneurs, vous voulez faire des déclarations de revenus irréprochables? La CDEC Ahuntsic-Cartierville
peut vous donner un bon coup de main! Si vous êtes une entreprise individuelle ou un travailleur autonome, et que vous voulez connaître les principales déductions auxquelles vous avez droit pour la dernière année, vous êtes invité à un déjeuner d’affaires le mardi 11 février, à 8 heures, dans ses locaux, au 433, rue Chabanel Ouest, bureau 304, Montréal. Gratuit pour les membres, 20 $ pour les autres. Confirmez votre présence à www.cdec.qc.ca/inscription.

Signalisation le long des berges.  Donnez votre avis sur les panneaux qui seront installés le long des berges.  Cliquez ICI

Soirée d’inscription et
d’information
au Collège André-Grasset

le 4 février 2014 de 16 h à 21 h.  Renseignements : 514 381-4293

La CDEC offre du mentorat pour aider les entrepreneur à y voir plus clair.  Renseignements : 514 858-1018.

L’association libérale de Crémazie annonce une assemblée d’investiture le 3 février pour officialiser la candidature de Mme Marie Montpetit dans la circonscription de Crémazie aux prochaines élections provinciales.

L’arrondissement
d’Ahuntsic-cartierville invite tous les citoyens à s’inscrire au Défi Santé 5/30 Équilibre,
la plus vaste
campagne de promotion des saines habitudes de vie au Québec. L’inscription au Défi Santé 5/30 Équilibre permettra aux petits
et grands de passer à l’action pour leur santé, à leur rythme et dans le
plaisir. Les citoyens qui désirent relever ce défi peuvent s’inscrire jusqu’au
1er mars en visitant le site Internet www.defisante.ca.  En tant que participants,
les citoyens auront environ six semaines, du 1er mars au 11 avril,
pour améliorer leurs habitudes de vie. Plus concrètement, il s’agira de viser
l’atteinte de trois objectifs gagnants : manger mieux, (cinq aliments sains par jour), bouger plus, (30 minutes d’exercice par jour) et prendre soin de soi.
Pour plus d’infos,
visitez le site Internet www.defisante.ca

Le CANA propose des sujets très variés et intéressants pour ses prochaines séances de formation. Le 30 janvier, les normes du travail; le 13 février, l’alimentation et ‘économie; le 27 février, le permis de conduire;  le 27 mars : l’emploi en région et le 10 avril, la formation de courte durée. Appelez des maintenant et réservez votre place!!! . Infos et réservations : 514-382-0735 poste 225.

Par ailleurs, il y aura reprise des séances ordinaires du conseil d’arrondissement, le lundi 10 février, à 19 heures, à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions, pour vous inscrire.  (Par Philippe Rachiele et Christiane Dupont) (2013-01-31)
___________________________________________________________________


QUOI FAIRE….QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI


PhotoPhoto : gracieuseté de l’arrondissement

Les conifères, ces
indispensables
– Conférence de la paysagiste Sylvie Fullum  à la Société d’horticulture et d’écologie du nord de
Montréal, mercredi  le 5 février prochain à 19 h 30, à l’école Louis-Colin,
10122, boul. Olympia, Montréal H2C 2V9 (coût : 5$ pour un
non-membre). Pour information : (514) 384-5681.

Au parc-nature de l’Île-de-la-Visitation, dans le cadre de l’activité, “Un hiver au poil”, le 2 février prochain, venez découvrir les différentes stratégies que les bêtes poilues emploient pour passer l’hiver, telles que vous les fera découvrir un éducateur-naturaliste. Les visiteurs pourront, en outre, toucher les fourrures pour mieux comprendre leur importance.

Fête d’hiver au parc Berthe-Louard
de 13 h à 16 h le 8 février.

Maison de la culture d’Ahuntsic-Cartierville. Concert au bout du monde, avec Roberto Lopez,
orchestre de jazz Afro-colombien. Ahuntsicois d’origine colombienne, Roberto Lopez est compositeur et guitariste. Il nous convie à une rencontre entre les ensembles à vent de la côte caraïbe colombienne et les ensembles de jazz nord-américains.  Laissez-passer nécessaires et déjà disponibles.

Rose & Violet, Nébule, La flûte magique
et Le collectionneur de sons
Ces quatre courts-métrages ont pour sujets des sœurs siamoises, l’homme le plus fort du monde, une corde enchantée, une flûte magique et un collectionneur de sons. Cette activité gratuite aura lieu le samedi 1er février à 14 h, à la bibliothèque d’Ahuntsic, située au 10300 rue Lajeunesse. Elle s’adresse aux jeunes de 5 à 8 ans. Renseignements 514 872-0568 ou rendez-vous directement sur place.

L’état des patinoires est disponible ICI

Musée des Sœurs de Miséricorde – Profitez des portes ouvertes du musée pour découvrir la nouvelle Vénérable du Québec, Rosalie Cadron-Jetté, fondatrice de cette communauté. Les 1er et 2 février, visites sans réservation à 10 h 30 et à 14 h (90 min). Le Musée est situé au 12435, av. de la Miséricorde, secteur Cartierville à Montréal. Information : 514-332-0550 poste 1-393.

Pour la programmation culturelle de l’hiver de l’arrondissement, cliquez ICI !

Structures Modulaires : suite chromatique.  Elisabeth Picard exploite les propriétés physiques et mécaniques des matériaux industriels dont particulièrement les attaches à tête d’équerre (ty-rap).  L’utilisation prend plusieurs formes que l’on peut associer à l’architecture de certains squelettes d’animaux et de plantes.  À la maison de la culture jusqu’au 22 février.

Siméon & Martin Arriola – Plateau double.  Folk franco et rock francophone, au
Brûloir, 343, rue Fleury Ouest, le 31 janvier à 20 h.

Concert hommage à Dave Brubeck, avec l’Ahuntsicois
Vincent Dionne à la batterie le samedi 8 février à 20 h au théâtre
Outremont.  Renseignements 514 495-9944

Le prix des mots : Film de l’ONF.  Thriller documentaire troublant se déroulant dans les coulisses de la justice canadienne.  À la maison de la culture le 5 février à 19 h 30.  Laissez-passer disponibles dès maintenant.

______________
Les bibliothèques offrent une programmation Olympique spéciale.

Les grands champions ne comptent pas sur la chance
Samedi 8 février à 14 h – bibliothèque d’Ahuntsic
Dimanche 16 février à 14 h – bibliothèque de Cartierville
Avec Daniel Aucoin qui présentera une conférence amusante et
remplie d’anecdotes olympiques apprises auprès des grands champions.

Pour toute la famille, à partir de 7 ans.

Dimanche 9 février à 14 h à la bibliothèque de Salaberry

Viens te faire raconter un merveilleux conte sur
la magie des sports olympiques mis en valeur par le fidèle compagnon de
l’animatrice Maxsam, son ordinateur portable.

Pour les enfants de 6 à 12 ans.

Histoire du hockey en Russie
Mercredi 12 février à 19 h – bibliothèque de Cartierville
Avec Mathieu Boivin-Chouinard qui vous présentera les hauts
faits de la Russie
en matière de hockey et dressera un parallèle avec les enjeux politiques de
l’Union soviétique et de la
Russie moderne. Pour les adultes.

Activités gratuites, mais inscription obligatoire.

Bibliothèque de Salaberry, 4170, rue de
Salaberry (514 872-1521).

Bibliothèque d’Ahuntsic, 10300, rue Lajeunesse
(514 872-0568).

Bibliothèque de Cartierville, 5900, rue de
Salaberry (514 872-6989).
_______________

ENFANTS

Devenez Débrouillards en participant avec votre enfant (âgé entre 6 et 12 ans) à cette série d’activités. Chaque équipe, composée d’un enfant accompagné d’un parent, réalisera les expériences proposées en manipulant le matériel et en effectuant l’observation et l’analyse des résultats obtenus. Quel rapport existe-t-il entre la crème glacée et le cycle de l’eau? Le pain est-il vivant? Comment fabriquer des perles de jus de fruit? Avec l’aide d’un animateur chevronné, voilà quelques-unes des questions auxquelles le duo parent-enfant devra répondre. Cette série d’ateliers se déroulera les dimanches du 9 février au 30 mars,  de 15 h 30 à 16 h 30 avec relâche le 2 mars à la bibliothèque d’Ahuntsic (514 872-0568) et de 13 h 30 à 14 h 30 avec relâche le 16 février à la bibliothèque de Cartierville (514 872-6989).  Inscription obligatoire.

Fête d’hiver au parc Berthe-Louard de 13 h à 16 h le 8 février.

Théâtre pour 4 ans et plus : Spectacle pour clown seul.  Spectacle de clown fascinant qui promet de rendre un bel hommage aux jeux des enfants et de ceux qui le sont restés!  À la maison de la culture le 2 février à 14 h.  Laissez-passer disponibles dès maintenant.

 (Par Philippe Rachiele) (2014-01-31)
___________________________________________________________________________



Pour plus de nouvelles, «Aimez-nous»
sur Facebook!


_______________________________________________________


Merci à nos donateurs!
Merci aux membres qui renouvellent leur adhésion pour 2014!

Si vous désirez renouveler votre carte de membre, devenir membre, ou faire un don à journaldesvoisins.com, il vous sera possible de le faire, dimanche 9 février prochain,  à la Chocolaterie Bonneau, au 69, rue Fleury Ouest, de 11 heures à 16 heures. Commencez l’année 2014 du bon pied!

La carte de membre de journaldesvoisins.com coûte 10$.

Vous pouvez également devenir membre en faisant parvenir un chèque à journaldesvoisins.com, avec vos coordonnées (nom, prénom, adresse POSTALE, adresse courriel, et numéro de téléphone), à:

Journaldesvoisins.com
10369, rue Clark
Montréal (Québec)
H3L 2S3

(Par Christiane Dupont) (2014-01-31)

________________________________________________________________________

Le journal papier distribué dans tout Ahuntsic
Ne manquez pas notre numéro de février


PhotoFrancine et Maurice Brasseur

Avec le numéro de février de journaldesvoisins.com, version papier, tous les Ahuntsicois qui possèdent une boîte aux lettres auront leur exemplaire du journal papier cette fois-ci, puisque nous avons élargi le territoire de votre journal communautaire à Ahuntsic, au grand complet.

Dans ce numéro, il y aura plusieurs reportages que vous ne retrouvez pas sur vos Actualités du vendredi: Vous prenez l’autobus, mais lequel?; Les luttes citoyennes, “qu’ossa donne?“; et plusieurs de nos chroniques habituelles, dont celle de Sandrine Dussart,  “Nos aînés actifs”, qui vous présentera Francine et Maurice Brasseur (notre photo).

Un vingt pages riches en informations de toutes sortes et de nature à vous divertir encore une fois. Bonne lecture! (Par Christiane Dupont) (2014-01-31)

___________________________________________________________________________

Vous avez manqué les précédentes Actualités?

Allez sur «Archives – Actualités» tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

_________________________________________________________________________

Journaldesvoisins.com est un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour les résidants d’Ahuntsic-Cartierville, et dont le siège social se trouve à Ahuntsic. Notre journal est un bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic-Cartierville qui se consultent sur le Web à:
www.journaldesvoisins.com

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).
Coordonnées: journaldesvoisins@gmail.com Téléphone: 514 770-0858
Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!
Conseil d’administration: Diane Viens, présidente; Pierre Foisy, vice-président; Me Hugo Hamelin, secrétaire; Philippe Rachiele, trésorier; Douglas Long, administrateur; Christiane Dupont, secrétaire adjointe; Marie-Eve Laurendeau, administratrice; Maurice Paquette, administrateur, et Pascal Lapointe, administrateur.
Éditeur et représentant publicitaire: Philippe Rachiele
Représentant publicitaire indépendant: Pierre Hébert Marketing
Rédactrice en chef: Christiane Dupont
Journalistes, version Web: Christiane Dupont, Philippe Rachiele et Alain Martineau
Journalistes, version papier: Christiane Dupont, Alain Martineau, Élizabeth Forget-Le François, François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski.
Collaborateurs à la rédaction et à la photographie: Élaine Bissonnette, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Alain Martineau, Benjamin Dupont.
Photos: Philippe Rachiele
Mise en page: Philippe Rachiele et Christiane Dupont
Illustrations originales: Sylvie Baillargeon (Claire obscure)
Caricaturiste: Fanie Grégoire
Correction/révision, version papier: Samuel Dupont-Foisy
Impression, version papier: Pierre Hébert Marketing
Distribution, version papier: journaldesvoisins.com
Dépôt légal, version papier: BNQ-ISSN1929-6061
Dépôt légal, version Web: BNQ – ISSN1929-607X
_________________________________________________________________________

Journaldesvoisins.com et ses artisans sont membres de:


Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ
________________________________________________________________________

Photo

22 100 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires