Les Actualités du 31 juillet 2015

________________________________________________________________________

Vous êtes nouveau, nouvelle, dans Ahuntsic-Cartierville? Bienvenue!
_________________________________________________________

ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2015
Course à l’investiture libérale dans Ah.-C.
Y aura-t-il un vote comme promis par Justin Trudeau pour choisir le candidat ?


Photo

Seuls quatre des huit candidats qui avaient manifesté leur intention de se présenter à l’investiture demeurent en lice : Elie Kassissia, Viken Attarian, Grace Batchoun et Mélanie Joly .(Photos : Facebook)
Tout indique que Stephen Harper déclenchera les élections fédérales dimanche ou lundi. Mais, dans Ahuntsic-Cartierville, le Parti libéral du Canada (PLC) tarde à annoncer la date de l’investiture qui permettra aux partisans de choisir le candidat qui défendra leur couleur dans la circonscription. C’est pourquoi le candidat Eli Kassissia presse son parti d’agir rapidement et de ne pas renoncer à la promesse d’une investiture ouverte et démocratique.

« Alors que les candidats des autres partis sont déjà connus et profitent de la saison estivale pour participer à différentes activités populaires dans le comté et solliciter l’appui des gens, le PLC n’a pas encore fixé la date de l’assemblée d’investiture », écrit M. Kassissia dans un communiqué.

Le PLC confirme qu’une quarantaine d’investitures n’ont pas encore été menées à travers le pays. « Nous sommes le parti qui avons tenu le plus d’investitures. Nous n’accusons pas de retard, il n’y a pas de délai dans Ahuntsic-Cartierville. La date sera annoncée prochainement », dit Olivier Duchesneau, porte-parole du PLC, sans donner plus d’indices quant à une possible date. Il ajoute qu’il n’est pas inhabituel que certaines investitures n’aient pas été terminées lors du déclenchement d’une élection.

Plusieurs candidats ont déjà commencé leur campagne depuis longtemps. Seuls quatre des huit candidats qui avaient souligné leur intention de se présenter à l’investiture demeurent en lice : Elie Kassissia, Grace Batchoun, Viken Attarian et Mélanie Joly.

Mais les rumeurs continuent d’abonder dans le sens que Justin Trudeau parachuterait Mélanie Joly dans la circonscription afin de commencer rapidement la campagne. « On a toujours un seul scénario  celui d’avoir une investiture », affirme Mélanie Joly.

« Ça ne prend pas la tête à Papineau pour comprendre que le PLC espérait faire de Mélanie Joly sa candidate dans Ahuntsic-Cartierville. Mais cette dernière s’est présentée dans la course à la dernière minute et les autres aspirants, tout comme moi, avions déjà un bon bout de chemin de parcouru. Elle fait sa campagne avec une attitude de prima donna. Elle n’est pas sur le terrain. Elle fait plutôt des tractations dans les coulisses », accuse Elie Kassissia.

« Est-ce qu’il y a une crainte (qu’un candidat soit choisi par Justin Trudeau)? Oui, il y a une possibilité. Mais notre chef a promis de tenir des investitures ouvertes », dit Viken Attarian avec confiance. « Si on n’a pas une investiture démocratique, ce sera difficile de rassembler tous les militants pour appuyer la personne gagnante. »

En fait, Viken Attarian s’inquiète plutôt du fait qu’une investiture tardive aurait un effet négatif sur la quantité de dons pour le parti dans la circonscription.

Un candidat doit-il habiter la circonscription?

Même si Mélanie Joly a grandi à AhuntsicCartierville, les autres candidats, tous résidants de l’arrondissement, estiment qu’elle ne devrait pas être parachutée dans la circonscription. Mme Joly a affirmé au journal Le Devoir qu’elle ne promet pas de déménager dans la circonscription si elle est élue. « Les gens sont intelligents. Pourquoi avoir quelqu’un de l’extérieur? Qui dit une chose un jour et quelque chose d’autre un autre jour? » Les gens préfèrent un candidat qui réside dans la circonscription, affirme Mme Batchoun.

Mélanie Joly a insisté sur le fait qu’elle fait campagne « chez elle ». « J’ai grandi ici, ma mère est établie ici depuis des années. Je suis allée à Regina Assumpta. Pour moi, il n’y avait qu’une seule circonscription qui faisait du sens. » Elle ajoute que son seul but est d’aider à déloger Stephen Harper et d’assurer que la circonscription d’Ahuntsic-Cartierville redevienne libérale. « Je veux qu’Ahuntsic-Cartierville soit important dans l’échiquier politique au Canada. »

Mme Batchoun dénonce aussi le fait que les médias ont été complètement éblouis par la candidature de Mélanie Joly et ont laissé de côté les autres candidats. « On parle toujours de Mélanie Joly comme si les autres candidats n’étaient pas à la hauteur », se désole-t-elle.

Le PLC pourrait-t-il remporter la circonscription?

Selon le site politique www.Threehundredeight.com, le PLC aurait 84 % de chances de remporter le scrutin dans Ahuntsic-Cartierville. Selon ces estimations, Maria Mourani, l’ex-députée du Bloc québécois et maintenant candidate pour le Nouveau parti démocratique, risque de perdre son siège. (Par Mélanie Meloche-Holubowski) li

_______________________________________________________________________________

_________________________________________________________

Personnel déplacé et fermeture de lits
La présidente de la FIQ en furie à cause des changements à l’Hôpital Fleury


Picture

L’annonce du retrait de 13 lits récemment ajoutés à l’Hôpital Fleury a fait bondir la présidente de la Fédération interprofessionnelle du Québec (FIQ), Régine Laurent, qui estime qu’il y a des gens qui font montre d’improvisation dans le dossier.

Jointe par journaldesvoisins.com, Mme Laurent, dont le syndicat représente plus de 65 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires au Québec, était bien au fait de la situation qui prévaut à l’hôpital de la rue Fleury.

« On tricote et on détricote, a indiqué la leader syndicale. Un gestionnaire a pris une décision en février d’ajouter des lits et du personnel et l’on apprend par la suite que le financement ne venait pas avec. Y a-t-il eu planification? Ça sent l’improvisation », a décrié Mme Laurent.

« Imaginez l’impact d’une telle décision sur les employées qui ne savent pas maintenant où elles iront, sans connaître non plus les nouveaux horaires de travail qui les attendent », a-t-elle ajouté.

Coupes chez les infirmières auxiliaires

La présidente de la FIQ s’étonne des compressions qui toucheront aussi huit infirmières auxiliaires dans le cadre du projet d’urgence dite intégrée.

« Qui compensera pour le travail de ces infirmières auxiliaires en poste depuis plusieurs années? », a relevé Mme Laurent.

À son avis, l’employeur procède à des coupes sans une réelle analyse des conséquences sur la qualité des soins en utilisant le prétexte de vouloir mettre en place de meilleures pratiques cliniques et administratives.

Pour la FIQ, ce sont les infirmières auxiliaires qui subissent les plus grandes conséquences de la réorganisation en cours puisque 12 postes d’infirmières auxiliaires au total seront supprimés.

Réaction patronale

Selon la porte-parole du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal, Sylvie Lanthier, l’embauche de ces infirmières auxiliaires a eu lieu il y a quelques années dans un contexte de pénurie d’infirmières.

« Leur champ de pratique est restreint et elles doivent être supervisées par des infirmières. Elles doivent travailler en tandem et ne peuvent pas, par exemple, procéder à une évaluation du patient. Des décisions similaires ont déjà eu lieu au CHUM et à Maisonneuve-Rosemont. Mais nous tenons à rappeler que leur travail est apprécié. Ces employées ont été rencontrées et seront relocalisées», a précisé Mme Lanthier.

Rappelons que Fleury s’est vu dans l’obligation de procéder à une réorganisation afin d’éviter un déficit annuel récurrent de 2,8 millions de dollars.

La FIQ au combat

Mais la FIQ estime que les infirmières auxiliaires peuvent jouer un rôle très important dans la dispensation des soins. Le syndicat compte suivre de près les prochaines étapes du déploiement du nouveau plan qui sera mis en place le 8 septembre. En attendant, les syndiquées poursuivent leurs actions de mobilisation (port d’un t-shirt le mercredi, entre autres) en maintenant aussi le combat au plan des communications. 

La FIQ fait campagne depuis plusieurs mois en proposant des suggestions « pour améliorer le système ». Entre autres, le syndicat propose d’élargir considérablement la capacité des infirmières à prescrire des médicaments. (Par Alain Martineau) 


_______________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________________

Monnaie virtuelle
Un guichet de bitcoins dans Ah.C.


PhotoUn guichet Bitcoin dans Ahuntsic-Cartierville (Photo : Raluca Tomulescu)

Les Ahuntsicois utilisateurs de bitcoins n’auront plus besoin d’aller très loin pour se procurer leur monnaie virtuelle. Depuis le 5 juin 2015, un guichet automatique leur permettant d’en acquérir rapidement leur est accessible à l’Euromarché Latina, situé au 11847 rue Lachapelle, dans l’ouest de l’arrondissement.

« Je viens ici à l’occasion, j’ai besoin de bitcoins pour acheter des produits électroniques en ligne », explique James, résidant du quartier et utilisateur du guichet automatique.

L’appareil est situé dans un coin à l’entrée du supermarché, à côté d’une pile de paniers et entouré de petites annonces. Il permet aux personnes d’échanger leurs dollars canadiens contre des bitcoins de façon « rapide, simple et économique », comme s’en vante Instacoin sur son site web, la compagnie qui exploite le guichet.

Selon le propriétaire de l’Euromarché Latina, Dominic Saltarelli, le succès de l’appareil ne s’est pas fait attendre. « Il y a déjà 30 à 40 personnes qui l’utilisent chaque jour », indique-t-il.

La procédure se résume en trois étapes. L’utilisateur présente un code QR (un type de code barre) à la machine, qu’il soit imprimé ou affiché sur son téléphone intelligent, afin que celle-ci accède à son portefeuille virtuel. C’est là que sont stockés ses bitcoins, en quelque sorte.

L’acheteur y introduit ensuite le nombre de billets désiré, pour qu’ils soient convertis selon le prix du bitcoin en vigueur. Une fois le transfert lancé, un reçu numérique de la transaction apparaît à l’écran, que l’on peut photographier afin d’en conserver une copie.

Distinction importante

Il faut toutefois bien distinguer les guichets automatiques de bitcoins des guichets automatiques bancaires traditionnels. « Un guichet classique est associé à votre compte bancaire et vous permet de retirer de l’argent, tandis qu’un guichet de bitcoins n’est en fait qu’une machine distributrice. Il vous permet seulement d’acheter des bitcoins avec votre argent, comme si vous les achetiez d’une autre personne », met en garde Francis Pouliot, directeur de l’Ambassade Bitcoin, une entreprise privée montréalaise dédiée à la promotion du bitcoin. Dans ce cas, les bitcoins proviennent directement de l’entreprise exploitante du guichet automatique, Instacoin.

Selon le site coinatmradar.com, l’île de Montréal compte 19 guichets automatiques permettant la vente et l’achat de bitcoins. L’entreprise Instacoin, dont les guichets permettent uniquement d’acheter cette monnaie virtuelle, en exploite la majorité. La plupart du temps, les appareils sont installés chez des commerçants, à qui les exploitants versent un loyer ou une partie des profits qu’ils réalisent.

Faire preuve de prudence

En février 2014, l’Autorité des marchés financiers (AMF) invitait les Québécois à être prudents lorsqu’ils utilisent le système Bitcoin, puisque les transactions impliquant cette technologie ne sont pas couvertes par le Fonds d’indemnisation des services financiers ni par le Fonds d’assurance-dépôts, et sont donc pas couvertes contre d’éventuelles pertes.

Le bitcoin est une monnaie virtuelle décentralisée, créée en 2009 pour contrer la dépendance aux banques. La valeur d’un bitcoin fluctue selon l’offre et la demande. Au moment d’écrire ces lignes, un bitcoin valait 410,96 $CAN selon le site web instacoinatm.com. En octobre 2014, www.coindesk.com comptait plus de 7,5 millions de portefeuilles virtuels à travers le monde. (Par Raluca Tomulescu)

_______________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________

AhuntsicCartierville commencera la collecte de déchets organiques en 2016


PhotoEn plus du recyclage, les Ahuntsicois auront bientôt droit à la collecte de déchets organiques. (Photo : Mélanie Meloche-Holubowski)

L’arrondissement
d’Ahuntsic
Cartierville commencera graduellement, dès l’an prochain, la
collecte des matières organiques comprenant les résidus de table.


La
Politique québécoise de gestion des matières résiduelles appelle les
municipalités à traiter les déchets de table, les restes des repas et tout ce
que l’on retrouve en périphérie : pelures de fruits et légumes, mais aussi serviettes de table en papier et pâtes non englouties par votre estomac!


À
compter de 2016, confirme l’arrondissement d’Ahuntsic
Cartierville, on prévoit
implanter graduellement une collecte des résidus alimentaires de « porte à porte ».


Selon
le Service des communications de l’arrondissement,  les
détails de cette collecte seront connus au cours de l’automne.


« Il
est trop tôt pour avancer un échéancier détaillé, précise-t-on. La gestion des
résidus alimentaires sur le territoire de l’arrondissement s’inscrit dans une
démarche collective qui s’appuie sur les orientations et les objectifs de la
Politique québécoise de gestion des matières résiduelles qui vise le
bannissement des matières organiques (incluant les résidus alimentaires) d’ici
2020 », a-t-on ajouté.


Récupération commencée sur l’île

Pour
arriver à son objectif, le gouvernement du Québec a mis en 
œuvre un programme
de soutien financier justement pour l’implantation d’infrastructures de
traitement.


D’ailleurs,
la métropole a déjà commencé la collecte des déchets de table dans
certains secteurs de la ville. L’automne dernier, 20 000 nouveaux foyers ont
reçu l’équipement nécessaire pour y participer.


Sur
l’île, on peut dire que près de 100 000 foyers participent à la collecte de
déchets organiques, notamment dans une bonne partie de Rosemont.


Signalons
que, chaque année, les Montréalais produisent pas moins d’un million de tonnes
d’ordures, dont 40 % sont des résidus provenant de la table. Pour l’instant, il
semble que le pourcentage de déchets collectés pour des fins de compost soit
faible : un peu plus
de 10 %.


Objectif ambitieux

Pour
l’instant, c’est en aval que tout est au ralenti. 
Un
responsable de la ville a même reconnu que Montréal ne sera pas capable
d’atteindre l’objectif qu’a fixé le gouvernement pour 2015, soit de récupérer 60
% des restes de table.


Jean-François
Lesage, agent de recherche à la Ville de Montréal, a confié récemment à un
média national que l’objectif était trop ambitieux, notamment pour le
traitement, qui présentement se fait surtout à l’extérieur de Montréal.


La
ville récupère une partie des résidus « traités », qui se
retrouvent en compost, lequel est par la suite distribué aux citoyens au Complexe environnemental
de Saint-Michel.


Appels d’offres pour des centres de traitement

La Ville a lancé récemment des appels d’offres pour la construction de Centres de
traitement des matières organiques (CTMO).


On
prévoit la construction de cinq nouvelles infrastructures, réparties sur quatre
sites : deux centres de compostage, deux centres de biométhanisation
et un centre pilote de prétraitement.


On
maintiendra la plateforme de compostage au Complexe environnemental de
Saint-Michel.
Des appels de candidatures pour les comités de suivi des futurs CTMO ont aussi
été lancés. 
(Par
Alain Martineau)


_______________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________________

Mise en valeur des locaux vacants
Programme cherche participants


Photo

Photo : Raluca Tomulescu

Photo

Photo : Raluca Tomulescu

Photo

Photo : Mélanie Meloche-Holubowski
L’arrondissement d’AhuntsicCartierville en a assez des vitrines placardées et barbouillées de graffitis annonçant que les lieux sont inoccupés. Depuis le 1er janvier 2015, un programme de mise en valeur des vitrines des locaux commerciaux vacants est en vigueur sur l’ensemble du territoire, offrant jusqu’à 500 $ en subvention pour l’habillage des devantures. Une ombre au tableau toutefois : aucun propriétaire ne s’est encore prévalu de ce privilège.

Le but du programme, c’est que les façades des bâtiments restent belles et animées afin de préserver la « continuité de la trame commerciale » même lorsque des locaux sont inoccupés, selon un document de l’arrondissement dont journaldesvoisins.com a obtenu copie. Pour ce faire, le programme prévoit de rembourser la moitié des frais engagés par un propriétaire qui améliore l’apparence des vitrines de ses locaux vacants jusqu’à un maximum de 500 $.

« C’est sûr qu’un tel programme, c’est bon pour l’achalandage du secteur. C’est toujours mieux qu’il y ait un signe de vie quelconque », affirme Éric Bussière, propriétaire de la Cordonnerie Kelly située au 139, boulevard Henri-Bourassa Est. L’entrepreneur se dit surpris que le programme n’ait encore bénéficié à personne. Au cours des derniers mois, son coin de rue a vu plusieurs locaux se vider et les vitrines tapissées de papier brun.

La gérante Aurélie Lacombe, quant à elle, estime que les commerces vides qui entourent son café, Le Brûloir, situé au 343, rue Fleury Ouest, n’ont pas eu d’incidence sur ses propres affaires. Mais elle nuance ses propos. « C’est une zone qui est en train de se développer, c’est sûr qu’on gagnerait à ce qu’elle soit plus jolie, à ce que les vitrines soient plus entretenues », ajoute-t-elle.

L’arrondissement compte reconduire le programme annuellement, pour une dizaine de propriétés chaque fois. Pour être admissibles, celles-ci doivent respecter un ensemble de critères déterminés par la Direction du développement du territoire (DDT). Par exemple, les locaux doivent « être situés principalement au niveau du rez-de-chaussée d’un bâtiment » ou « à un endroit particulièrement visible en raison de l’achalandage piétonnier et véhiculaire ».

« Théorie de la vitre brisée »

L’idée d’AhuntsicCartierville d’améliorer l’apparence des vitrines laissées à l’abandon est sans doute inspirée de l’expérience de Philadelphie, aux États-Unis, qui a vu depuis 2011 la criminalité diminuer de façon significative dans les secteurs où les propriétaires avaient entretenu les portes et les fenêtres de leurs locaux vacants.

« Il s’agit de la “théorie de la vitre brisée”, selon laquelle le délabrement du bâti dans un quartier entraîne généralement une détérioration du cadre de vie », expliquait le journaliste Pierre-André Normandin dans La Presse, le 17 juillet dernier.

L’Association des commerçants du boulevard Saint-Laurent semble avoir également été séduite par le concept, puisqu’elle a décidé d’investir dans un projet d’amélioration des façades pour contrer le vandalisme, apprenait-on dans le même article. Depuis quelques semaines, un recouvrement en vinyle affichant des œuvres artistiques protège les vitrines de plusieurs locaux vacants du boulevard, ce qui améliore l’atmosphère dans le quartier, selon les personnes interrogées.

Alors, propriétaires de locaux vacants d’AhuntsicCartierville, à quand votre tour? (Par Raluca Tomulescu)
______________________________________________________________________________

Marché mobile d’AhuntsicCartierville
Des produits frais et accessibles dans les déserts alimentaires du quartier


Photo

(Photo: Philippe Rachiele)
Depuis le 16 juin, c’est le grand retour annuel du marché mobile. Géré par l’organisme Ville en vert, le camion du marché mobile sillonne les rues de l’arrondissement, tenant une dizaine de marchés par semaine pour offrir des fruits et légumes frais à bas prix là où le besoin s’en fait sentir.

« L’idée, c’est de se déplacer avec un camion de fruits et légumes dans les communautés qui sont les plus mal desservies dans Ahuntsic et Cartierville. (…) On va dans des zones qui sont ciblées par la Direction de la santé publique  dont on reçoit principalement notre financement  et que l’on appelle des zones de désert alimentaire. Ce sont des zones dans l’arrondissement où il faut parcourir plus de 500 mètres à pied pour accéder à des fruits et légumes frais », a expliqué en entrevue au journaldesvoisins.com Caroline Raimbault, coordonnatrice du Marché AhuntsicCartierville (MAC) chez Ville en Vert.

D’après Mme Raimbault, si ces déserts alimentaires correspondent aussi généralement à des quartiers à plus faibles revenus, elles constituent donc avant tout des lieux où les besoins d’approvisionnement en fruits et légumes frais se font sentir. Organisme sans but lucratif, le MAC propose dans son marché mobile des produits le plus souvent en provenance de fermes locales québécoises et à des prix plus bas que ceux de l’épicerie.
« La mission du marché, c’est d’être accessible », résume Mme Raimbault.


Bon accueil

« Il y a une très bonne réception. (…) On va beaucoup dans les résidences de personnes âgées : là on sent un réel besoin d’approvisionnement. Le marché est aussi une activité sociale, donc on est très bien accueillis, on revoit les mêmes personnes chaque semaine. On a également des marchés comme au métro Sauvé où, là, c’est plus des travailleurs, des gens de passage. Mais c’est pareil : on est là du mardi au vendredi et il y a toujours un très bon roulement dans les achats », estime la coordonnatrice.

Outre des emplacements comme le YMCA Cartierville ou le CSSS Cartierville « qui ont encore besoin d’être développés », le marché mobile rejoint depuis cette saison de nouveaux lieux comme le Parc des Hirondelles dans Ahuntsic, où, a d’ailleurs noté Mme Raimbault, le bouche à oreille parmi les résidants s’est fait en quelques semaines.

« En général, c’est vraiment très positif, on est vraiment contents des commentaires des gens, parce qu’ils trouvent que les produits sont frais, qu’ils sont de qualité, qu’ils ne sont pas trop chers », souligne-t-elle en notant que le travail de sensibilisation des communautés et de développement des emplacements se poursuit.

Produits bio disponibles

Grande nouveauté cette saison, le marché mobile propose également à sa clientèle des produits biologiques – jusqu’à 20 % de l’ensemble de ses produits  en provenance d’une ferme de Lanaudière, la Ferme des libellules. L’occasion pour l’organisme de faire découvrir à sa clientèle de nouveaux produits, comme la fleur d’ail. Ville en vert offre également parfois des haltes maraîchères qui permettent des découvertes et des dégustations culinaires.

Né d’une concertation d’acteurs communautaires en 2009, le MAC a développé son volet marché mobile à compter de 2013. Il opère sous la gestion de Ville en vert depuis janvier 2015. Pour cette saison, le marché mobile poursuit ses activités jusqu’au 31 octobre.
(Par Rabéa Kabbaj)


Pour voir tous les emplacements et les horaires.

________________________________________________

Ajout de descriptifs en français sur les enseignes
Verra-t-on bientôt plus de français affiché au Marché central? 


PhotoPhoto : Philippe Rachiele

Avec la nouvelle réglementation sur l’affichage commercial qui impose un descriptif en français sur les enseignes extérieures et qui doit entrer en vigueur en 2016, le visage du Marché central dans AhuntsicCartierville risque de changer.

Il y aurait environ 20 % d’entreprises au Québec dont la marque de commerce est uniquement en anglais.

Au Marché central, de nombreux commerçants se contentent de ne mettre que leur nom d’entreprise ou leur générique sur leur enseigne.

L’immense secteur commercial compte une soixantaine de locataires, de grosses pointures dans le commerce de détail. On compte des entreprises comme Brick, Calvin Klein, Golf Town, Guess et Pier 1 Imports, pour ne nommer que celles-là.

De ce nombre, le tiers environ pourrait être invité à ajouter une touche de français sur leur affiche extérieure.

La situation est toutefois fort différente sur des artères comme Fleury Est et Ouest ou sur le boulevard Henri-Bourassa. On y trouve surtout des commerces de proximité et, depuis longtemps, contrairement à ce qu’on déplore chez plusieurs grands commerces, l’affichage se fait en français et comprend rarement un seul nom propre.

Les exceptions sont rares. Sur Fleury, le restaurant chinois « On Rock Garden » (au coin de Saint-Hubert) a finalement changé de nom il y a trois ans, avec l’arrivée d’un nouveau propriétaire.

Historique de l’affichage

Rappelons que la Cour Supérieure du Québec, dans un jugement rendu l’an dernier, a permis aux grands détaillants de poursuivre leurs activités sans avoir à modifier leurs enseignes commerciales pour inclure le français dans leur marque de commerce.

Le gouvernement du Québec a porté ce jugement en appel mais, au printemps dernier, la Cour d’appel a tranché en faveur des huit gros détaillants dans le dossier, dont Best Buy, Costco, Guess et Walmart.

Québec a décidé ne pas porter le jugement devant la Cour suprême, mais a plutôt annoncé qu’il allait jouer une autre carte en modifiant le règlement sur l’affichage commercial.

Une approche plus souple, comme l’a indiqué Hélène David, ministre de la Culture et des Communications, et responsable de la langue française. Rejoint par journaldesvoisins.com, son attaché de presse, Philip Proulx, a indiqué que la réglementation pourrait exiger qu’un slogan en français soit apposé sur l’enseigne.

Par exemple, la transnationale Costco pourrait ajouter une mention dans la langue de Félix à son enseigne géante du Marché central.

« Le projet de réglementation sera présenté à l’automne, a dit M. Proulx. Par la suite, les divers groupes d’intérêt réagiront et, si nécessaire, on pourrait apporter des
modifications », a-t-il mentionné.

Une aide financière pourrait être prévue pour certaines entreprises. « Nous parlons ici de nouvelles entreprises du secteur de détail, comme des gens qui viendraient s’installer au Québec. Il pourrait y avoir un processus d’aide pour eux », a mentionné le porte-parole. Mais il n’est pas question de venir en aide aux grosses entreprises. (Par Alain Martineau)


________________________________________________
Troc littéraire sur La Promenade Fleury
Trois boîtes d’échange de bouquins ont pignon sur rue


PhotoLes boîtes à livres sur la rue Fleury (Photo : Alain Martineau)

Depuis le début du mois, plusieurs ont pu remarquer la présence de ce qui semble être des boîtes à journaux recyclées et décorées sur le trottoir devant des commerces de la Promenade Fleury.

Ces boîtes renferment des trésors de littérature et vous pouvez peut-être y retrouver un livre qui vous tentait depuis belle lurette.

Le concept est simple : il s’agit d’un genre de troc de livres. On prend un livre, mais on est aussi invité à déposer un livre dont on ne veut plus. L’opération de partage, bien sûr tout à fait gratuite, bat son plein sur Fleury.

Comme les trois vieux pianos à « aire ouverte » installés plus tôt cet été, et qui suscitent beaucoup de curiosité, les boîtes à livres sont elles aussi au nombre de trois.

Elles se retrouvent devant la fromagerie Hamel (coin Saint-Charles), Kumon AhuntsicSaint-Michel, (près d’Olympia) et Renaud-Bray (coin Garnier).

Cette initiative connaît aussi beaucoup de succès ailleurs. Sur cette rue commerciale, il s’agit ici de l’un de nombreux projets de François Morin, le directeur général de la Promenade Fleury.

Plusieurs personnes ont collaboré au projet dont Marc-André Duranleau pour le design des boîtes, des élèves du Collège Mont-Saint-Louis, Karl Dupéré-Richer et Nico Lalart pour la décoration, ainsi que Les Ateliers d’Antoine pour la construction des boîtes. (Par Alain Martineau)


_______________________________________________________________________________

Parc Tolhurst
Faute de bénévoles, Moisson Montréal se retire des mercredis pique-niques


Photo

Photo : Élaine Bissonnette


PhotoPhoto : Élaine Bissonnette

Les mercredis pique-niques au Parc Tolhurst continuent d’attirer badauds et gourmands. Cette semaine, des jeunes ont participé à la
création d’une fresque, qui est maintenant affichée au Jean-Coutu sur la rue
Fleury Ouest.

Malheureusement, Moisson Montréal a annoncé qu’elle ne peut
plus participer à cette activité, comme elle l’avait fait le 8 juillet dernier,
par manque de bénévoles. Cet été, Moisson Montréal participe à divers
événements avec les camions de bouffe de rue afin d’encourager les gens à acheter un
repas en attente. Pour 10 $, les gens peuvent acheter un coupon qui permet à
une personne dans le besoin de se procurer un repas auprès des restaurateurs de
rue.

« On a dû retirer notre participation; on manque
de ressources à Moisson Montréal », explique Alexandra Cloutier.

Elle note toutefois que la participation de l’organisme au
mercredi pique-nique du 8 juillet dans le quartier a permis de sensibiliser
plusieurs Ahuntsicois aux besoins de Moisson Montréal. Quelques personnes
ont pu même profiter des coupons ce soir-là auprès du camion du Pied de cochon.

Déjà plus de 400 coupons ont été achetés dans toute la ville.
Moisson Montréal a comme objectif de distribuer 1000 coupons-repas d’ici
la fin de l’été.

Si Moisson Montréal ne peut pas venir aux Ahuntsicois, il
est toujours possible de faire un don sur son site web ou en envoyant un texto au #20222 avec le message « moisson ». Un don de 5 $
est alors débité sur votre compte de téléphone.

Les mercredis pique-niques se poursuivent jusqu’au 16
septembre. (Par Mélanie Meloche-Holubowski)


______________________________________________________________________________

Nettoyage des puisards dans le quartier


PhotoNettoyage des puisards sur la rue Clark (Photo: Mélanie Meloche-Holubowski)

Peut-être avez-vous été réveillés la semaine dernière par tout un vacarme sur certaines rues d’Ahuntsic. C’est que les employés municipaux s’affairaient au nettoyage des puisards, des travaux qui se font une fois aux trois ans.

Ce opération permet de retirer tous les débris qui s’y trouvent (boue, feuilles, roches et autres objets) et qui pourraient les obstruer. 

Le nettoyage permet notamment d’éviter les inondations, tout en assurant une meilleure circulation de l’eau dans les égouts et l’élimination potentielle des mauvaises odeurs. 

La Ville de Montréal compte près de 148 000 puisards sur son territoire. Les activités d’entretien et de nettoyage sont réalisées par les arrondissements. Annuellement, plus de 50 000 puisards sont nettoyés.  (Par Mélanie Meloche-Holubowski)


_______________________________________________________________________________

Conseiller média au jdv
Éric attend votre appel!


PhotoLe nouveau conseiller média du journaldesvoisins.com, Éric Lescure. (Photo : P. Rachiele)

Pour soutenir sa progression, journaldesvoisins.com vient de retenir les services d’Éric Lescure, à titre de conseiller média.

Si vous êtes commerçant ou résidant et que vous désirez acheter une publicité pour la faire paraître sur le site Web
du jdv ou sur sa version papier, Le Mag, vous pouvez communiquer avec Éric. Il saura vous aider!  
(P.R.) (2015-07-10)

Pour joindre Éric Lescure : publicitedesvoisins@gmail.com 
ou 514 506-8665 


________________________________________________________________________

LETTRES OUVERTES 

Journaldesvoisins.com se fait un plaisir de publier vos lettres ouvertes si elles traitent d’une situation, d’une problématique, ou encore d’un événement concernant le territoire. Prière d’envoyer vos lettres avant le mercredi, 17 heures, en fichier Word (et non en pdf), et d’en vérifier l’orthographe avant l’envoi. Nous nous réservons le droit de les éditer, de les raccourcir si nécessaire, ou de les corriger en espérant que vous aurez fait vos devoirs avant de nous faire parvenir votre missive. Merci! (C.D.)
________________________________________________________________________

UN MAGAZINE À SAVOURER TOUT L’ÉTÉ
Journaldesvoisins.com, le mag, pour vous!


Photo

La distribution du magazine estival est terminée sur le territoire d’Ahuntsic. À titre de projet-pilote, nous avons distribué des exemplaires dans une petite partie de Bordeaux-Cartierville. Il en reste toujours une petite quantité à la bibliothèque Ahuntsic. Vous pouvez aussi consulter la version pdf (voir plus bas).

Au menu, des chroniques et des articles sur le voisin idéal; le 100e anniversaire du génocide arménien que les descendants ne veulent pas voir tomber dans l’oubli; les 30 ans de La Promenade Fleury; le mystère des dates de péremption; la nouvelle exposition de Cité historia; des oasis dans les déserts alimentaires; une présentation de Leo Fiore, dg de Tandem, et d’autres sujets qui sauront vous intéresser.

Faites-nous part de vos commentaires en nous écrivant à journaldesvoisins@gmail.com!
(C.D.)

Pour télécharger la dernière édition, cliquez ici


_____________________________________________________________________

BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…

375e anniversaire de Montréal : AhuntsicCartierville attend vos projets 

La Ville de Montréal a lancé un appel de projets pour son 375e anniversaire et invite tous les organismes de quartier à proposer des projets culturels, innovateurs et créatifs!

Chaque arrondissement a obtenu un budget pour la réalisation des projets, dont 
270 695 $ pour AhuntsicCartierville. L’arrondissement allouera 50 000 $ de cette somme à l’animation du Parcours Gouin dans le cadre du 375e anniversaire. Donc, la somme attribuée aux projets des organismes totalise 220 695 $. Chaque projet retenu se verra octroyer un montant maximum de 40 000 $. 

L’objectif principal de l’arrondissement est la mise en valeur de la rivière des Prairies et de ses berges. Les organismes sont invités à soumettre des projets culturels en fonction de cet objectif. Jumelez vos talents et vos idées pour proposer un projet qui suscitera l’intérêt et dont on se souviendra longtemps! Ces projets devront créer des ponts entre la culture, l’histoire et la diversité. 

Les projets doivent être soumis avant le 23 octobre 2015, 17 h.

Information sur l’appel de projets de quartier


PhotoJoscelyne Jacques, présidente du CA du jardin communautaire Saint-Sulpice et Joel Rousseau, attaché politique de Marie Montpetit. (Photo : Bureau de Marie Montpetit)

Marie Montpetit visite les jardins communautaires du quartier

Le programme des jardins communautaires célèbre cette année son 40e anniversaire. C’est pourquoi l’attaché politique de Marie Montpetit était présent au barbecue annuel du jardin communautaire Saint-Sulpice, situé à l’intersection des rues André-Grasset et Émile-Journeault. 

La présidente du conseil d’administration, Joscelyne Jacques, a souligné que ce jardin est celui qui offre le plus d’espaces sur l’île de Montréal et elle est bien fière du partenariat entre les bénévoles du jardin et le SNAC.

« L’agriculture urbaine est un exemple concret de la vie de quartier très active que nous avons dans Ahuntsic. Je suis très fière d’encourager tous les jardiniers à travers mon programme de Soutien à l’action bénévole et de participer à cette belle initiative locale », a déclaré Mme Montpetit. (Source : Bureau de Marie Montpetit)



Picture

Coup de pouce pour une famille du quartier. Grâce aux fonds amassés par le magasin Loblaws d’AhuntsicCartierville, une famille du quartier a reçu un don de la Fondation pour les enfants le Choix du Président. Ainsi, Anis Karou recevra 2500 $ pour des séances d’orthophonie. (Source: Loblaws)    

Séance ordinaire du conseil d’arrondissement le lundi 10 août. La séance a lieu à 19 h à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions. Le conseil d’arrondissement fait relâche pour les vacances d’été, en juillet. L’ordre du jour devrait être disponible 48 heures à l’avance sur le site de l’arrondissement, ici. 
_______________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

Vous êtes d’un organisme communautaire? Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, des succès ou des questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com. Prenez note que nos jour et heure de tombée sont le mercredi de chaque semaine, à 17 h. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception. Nous préférons garder notre temps pour bien gérer cettonique et tenter de publier le plus possible de ce que nous recevons.



Picture

Recherchée : laine à donner pour le CAB BordeauxCartierville. Afin d’assurer la pérennité de ses ateliers de tricot, le Centre d’action bénévole de BordeauxCartierville accepte les dons de laine ou de tout autre matériel pour le tricot et le crochet. Les bénévoles impliquées dans cette activité créent des vêtements et des accessoires destinés principalement à des enfants de moins de cinq ans. Les tricots sont distribués gratuitement par différents organismes de Montréal. Pour tout don, communiquer avec Isabelle Ladouceur, au 514 856-3553, poste 2, ou par courriel à projet@cabbc.org. (Source : Centre d’action bénévole de BordeauxCartierville)


Bénévoles recherchés pour les visites d’amitié aux aînés. Vous avez envie de vous investir bénévolement auprès des aînés de votre quartier? Le Centre d’action bénévole de BordeauxCartierville vous invite à découvrir son stimulant projet de visites d’amitié. Nous sommes à la recherche de citoyens dynamiques qui désirent contribuer à l’amélioration de la qualité de vie d’un aîné. Pour plus d’informations, communiquez avec Isabelle Ladouceur, coordonnatrice de projets, au 514 856-3553 poste 2, ou écrivez à projet@cabbc.org.
,


Picture

Fermeture estivale du SNAC. Le SNAC (Service de nutrition et d’action communautaire) sera fermé pour les vacances estivales du 27 juillet au 7 août inclusivement. De retour le lundi 10 août avec les services habituels. Le SNAC est un organisme sans but lucratif qui offre de l’aide alimentaire (repas communautaires, dépannage alimentaire) aux résidents du quartier d’Ahuntsic qui ont un revenu sous le seuil de la pauvreté. (Source: SNAC)


Photo

Cours de préparation à l’examen de citoyenneté. Vous avez reçu votre guide pour apprendre l’histoire du Canada? Vous avez besoin d’un coup de main pour réviser votre examen? Inscrivez-vous à nos cours de préparation pour étudier en groupe et avec l’aide d’un professeur. Les inscriptions se font dès maintenant et les cours commencent à partir du mardi 4 août, de 13 h à 14 h 30, ou du jeudi 6 août , de 18 h à 19 h 30, pour une durée de quatre semaines. 20 $ la session de quatre cours (un cours par semaine). Pour plus de renseignements, appeler au 514 382-0735, poste 228. Le CANA est situé au 10780, rue Laverdure, métro Henri-Bourrassa. Pour en savoir plus, visitez notre site http://www.cana-montreal.com. (Source : CANA)



Photo

Cuisinons avec la Maison des jeunes! Venez cuisiner avec les jeunes pour leur montrer certains mets traditionnels et partager le fruit de vos créations. Dégustez, savourez, partagez! Le
mercredi 5 août à la Maison des jeunes, au 12120, rue Grenet,
de 10 h à midi. (Source: 
Collectif-Aînés)

Le Club Toastmasters Expression Ahuntsic est une OBNL favorisant l’art oratoire chez les adultes dans une ambiance amicale. Les rencontres ont lieu les mardis soir de 18h45 à 21h15 au Centre communautaire Ahuntsic, au 10780, rue Laverdure. Les premières rencontres sont gratuites. Soirée portes ouvertes le mardi 11 août 2015. 
Info : 514 265-5780; www.expressionahuntsic.org (Source : Club Toastmasters Expression Ahuntsic)


Picture

Le Centre des femmes recrute des bénévoles pour l’automne. Si vous désirez vous engager au sein de votre communauté, le Centre des femmes vous offre la possibilité de choisir parmi plusieurs types de bénévolat, selon votre intérêt et vos disponibilités. Mettez à profit vos connaissances et vos compétences! Et, surtout, faites partie d’une équipe active! Remplissez le Formulaire de demande de bénévolat. Faites-nous parvenir vos intentions par courriel à info@cfse.ca ou en vous rendant au 1586, rue Fleury Est, porte 100. (Source : Centre des femmes solidaires et engagées)


Picture

Collectif-Aînés : un nouveau projet dans Cartierville. Le projet a pour but le rassemblement hebdomadaire des aînés du secteur de la RUI Laurentien-Grenet et l’animation d’activités variées de la fin juin à novembre 2015. Les objectifs du projet Collectif-Aînés Laurentien-Grenet sont les suivants :

  1. Améliorer le sentiment de sécurité des aînés : la création d’un réseau de sociabilité permet de briser l’isolement des personnes âgées dans le secteur Laurentien-Grenet, augmentant ainsi leur sentiment d’appartenance à la communauté.
  2. Créer un échange intergénérationnel : démystifier les jeunes et sensibiliser les aînés à l’utilisation de technologies modernes.
  3. Agir sur la sécurité des aînés : prévenir la criminalité chez les aînés en offrant diverses séances d’information sur la sécurité au quotidien. Pour participer, appeler au
    514 335-0545. 
    (Source : Tandem)



Photo

Le CANA, Carrefour d’aide aux nouveaux arrivants, vous propose des cours de français à temps partiel cet automne. Cours de français de niveau avancé à temps partiel débutant le 21 septembre. Évaluation obligatoire le 1er septembre entre 16 h et 19 h. Inscription dès maintenant! Halte-garderie disponible (jour). Nos cours sont subventionnés par le MIDI, ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion. Pour info et inscription, faites le 514 382-0735, poste 223. Le CANA est situé au 10780, rue Laverdure, près du métro Henri-Bourrassa. Pour en savoir plus, visitez notre site web http://www.cana-montreal.com ou notre page Facebook. (Source : CANA)

________________________________________________________________________

LE COIN DES COMMERÇANTS 

Le coin des commerçants fait relâche jusqu’au 14 août.

________________________________________________________________________

QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI


Picture

Les vendredis 31 juillet et 7 août
Du cinéma sous les étoiles au parc de Mésy. Pour profiter au maximum des chaudes soirées d’été, le Comité Fêtes de quartier BordeauxCartierville vous propose de venir à ses événements de cinéma en plein air. Toute la famille pourra apprécier ces projections qui auront lieu les vendredis à la tombée de la nuit au parc de Mésy. À l’affiche, vous pourrez voir ou revoir Les nouveaux héros, Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, L’histoire d’une tortue et Le Pacificateur. Un service de cantine sera assuré par la Maison des jeunes et vous offrira maïs soufflé et boissons. Nous vous y attendons avec vos chaises pliantes et vos couvertures! Pour plus d’information, communiquer avec Charles Castonguay,
au 514 856-3553, poste 4.
(Source : Centre d’action bénévole BordeauxCartierville)

Le mercredi 5 août
Unique au monde, le parc Exalto propose plusieurs parcours tracés dans d’imposantes structures en bois et en acier. Venez relever le défi en famille! Information et inscription : 514 382-0735, poste 225. (Source : CANA)


Picture

Le mercredi 5 août à 18 h 
Soirée Ambiance Jazz par Mike Gauthier, Jean Cyr et Maude Bastien. Au cours des deux dernières années, le guitariste Mike Gauthier s’est concentré dans l’art du trio de guitare jazz (guitare, basse & batterie), il décide d’exploiter cet art lors de sa présentation au Rendez-Vous Du Thé. Afin de rendre sa soirée inoubliable, Mike sera accompagné de Jean Cyr à la basse et Maude Bastien à la batterie. Entrée libre  contribution volontaire (Source : Le Rendez-vous du thé)


Photo

Le jeudi 6 août à 18 h 
Hommage à Leclerc et Vigneault. Renald Ouellet, auteur-compositeur-interprète, vous invite à redécouvrir les plus beaux textes de Félix Leclerc et de Gilles Vigneault. Tout en douceur, au piano, il vous interprète, à sa manière, les plus grands succès de ces deux grands poètes québécois. En toute intimité, il vous présente également quelques-unes de ses chansons originales. Entrée libre  contribution volontaire (Source : Le Rendez-vous du thé)


Picture

Le vendredi 7 août à 18 h
Soirée avec auteure-compositrice par Ariel Anisman. Passionnée de la musique, Ariel est une jeune auteure-compositrice, avec plusieurs chansons à saveur pop, ravie d’être en mesure de vous présenter ses œuvres le temps d’une belle soirée de musique! Entrée libre  contribution volontaire (Source : Le Rendez-vous du thé) 

Le vendredi 7 août à 17 h 
Poésie Blues  Le Blues de l’homme invisibleDans le cadre du volet Poésie Blues, le FestiBlues International de Montréal et la bibliothèque d’Ahuntsic présentent, au Café de Da, Le Blues de l’homme invisible, un hommage au poète Patrice Desbiens. Animée par Maxime Nadeau, la soirée réunira Claude Beausoleil, Lucia Carballo, Urbain Desbois, François Guerrette, Caroline Le Gal, Vladimir Lortchenkov, Alain-Arthur Painchaud, Caroline Scott et Valérie Jacques-Bélair autour du poète invité pour une lecture d’extraits de son œuvre. Cette rencontre donnera lieu à la création d’un poème collectif à partir d’un vers du poète. C’est un rendez-vous à ne pas manquer, le Café de Da est situé au 545, rue
Fleury Est. Pour participer à cette activité gratuite, vous devez vous inscrire en composant le 514 872-0568 ou en vous présentant à la bibliothèque d’Ahuntsic, située au 10300, rue Lajeunesse. Les heures d’ouverture sont les suivantes : lundi, de midi à 18 h, mardi et mercredi, de 13 h à 21 h, jeudi, de 10 h à 21 h, vendredi, de 10 h à 18 h, samedi, de 10 h à 17 h, et dimanche, de midi à 17 h. (Source : Arrondissement)


Photo

Le samedi 8 août à 18 h 
Burles’Québec par Angélique Duruisseau. Angélique dans la peau de Mlle Lecocq vous propose une revisite des chansons de la Bolduc, d’Alys Robi, de Diane Dufresne et de Céline Dion. Soirée festive, humoristique et un tantinet coquine! Entrée libre  contribution volontaire. (Source : Le Rendez-vous du thé)  



Photo

Les samedis 8 août et 5 septembre
Combinez une sortie au musée et aux souks. Le Musée des sœurs de Miséricorde invite le public à combiner une sortie au musée et aux souks sur Gouin Ouest. À ces dates, le Musée offrira des visites sans rendez-vous, départs à 10 h 30 et à 14 h. Pour information : 514 332-0550, poste 1-393 ou museemisericorde.org. (Source : Musée des sœurs de Miséricorde)


Photo

Le dimanche 9 août à 18 h 
Romance sous rythmes tropicaux par Charles Alnave. Auteur, compositeur et interprète, multi-instrumentiste (guitare, accordéon, piano, viola), il a appris, dès sa plus tendre jeunesse, à utiliser la musique comme médium pour communiquer aux autres ses vibrations. Autodidacte convaincu, il fait de la guitare un refuge, une compagne, une confidente à qui confier sa liesse et sa tristesse. Loin d’intensifier la chaleur, le feu des rythmes variés que nous apporte l’artiste Charles Alnave nous mène à un degré de rafraîchissement qui aura pour complice l’attrayante et chaleureuse ambiance du Rendez-vous du thé. Entrée libre  contribution volontaire. (Source : Le Rendez-vous du thé)


Concerts Ahuntsic en Fugue
25 $ (60 $ pour trois concerts incluant Tango boréal)

Le mercredi 12 août à 20 h
Florilège estival : mélodies d’Europe méridionale à l’église Saint-André Apôtre, 10530, rue Waverly

Le jeudi 13 août à 20 h 30
Tango boréal : cour privée, adresse dévoilée après la réservation des billets.

Le vendredi 14 août à 20 h
Soirée hommage à la rue Chabanel et à l’industrie du vêtement : musique pour la fin du temps au 555, rue Chabanel, à l’espace des défilés.

Le samedi 15 août à 20 h
La filière Brahms : chefs d’œuvre pour cordes et piano, collège Regina Assumpta, au 1750, rue Sauriol Est.


Le samedi 15 août à 14 h
Sault-au-Récollet, un quartier créé par les Sulpiciens. Parcourez le boulevard Gouin, un tracé fondateur, et découvrez cet ancien village rural, riche en bâtiments historiques, issu des premiers établissements des Sulpiciens. Départ à l’angle de l’avenue Saint-Charles et du boulevard Gouin Est, à proximité de la station de métro Henri-Bourassa ou en empruntant l’autobus 69 Est. Le parcours se termine à l’angle du boulevard Gouin Est et de la rue du Pressoir. (Source : Héritage Montréal)


Photo

Le dimanche 30 août, entre 15 h 30 et 17 h
Animation en danse et musique traditionnelle québécoise sur l’avenue Park-Stanley. La Société pour la promotion de la danse traditionnelle québécoise – SPDTQ/Espacetrad  aura le plaisir d’animer la nouvelle rue piétonne estivale sur l’avenue Park-Stanley, près du pont Viau. La SPDTQ/Espacetrad invite la population à faire l’expérience du Trad : sets carrés, contredanses, démonstration de gigue et valses sont au programme. Pour plus d’information, visitez notre site http://espacetrad.org/2015/07/03/animations-en-danse-cet-ete-dans-ahuntsic/. Apportez votre pique-nique! (Source : SPDTQ)


Autres idées d’activités sans date précise

Cet été, venez profiter des différentes activités estivales sur l’avenue Park-Stanley!
Programmation des fins de semaine (vendredi, samedi, dimanche) du 26 juin au
6 septembre :


Vendredi : évaluation de la condition physique, de 18 h à 21 h

Samedi : évaluation de la condition physique, de 10 h à 13 h
Chasse au trésor GPS (géocaching) le jour sur le Parcours Gouin
Yoga en plein air avec Pop Yoga, de 18 h 30 à 19 h 30

Dimanche : évaluation de la condition physique, de 10 h à 13 h
Escouade Energiz’toi, de 13 h à 16 h
Chasse au trésor GPS (géocaching) le jour sur le Parcours Gouin
Cours de cardiovélo en plein air avec les Loisirs Sophie-Barat, de 9 h 15 à 10 h 15
Volleyball de plage, de 13 h 30 à 15 h 30 (Source : Arrondissement)

Encore plus de samedis de « Souks sur Gouin Ouest » pour animer le cœur de Bordeaux-Cartierville! Les samedis de marché en plein air ou « Souks » sur le boulevard Gouin Ouest sont de retour! Dès le samedi 8 août et jusqu’au samedi 12 septembre,
de 10 h à 17 h, les tentes d’une vingtaine de marchands éphémères seront regroupées sur un seul site, devant l’église Notre-Dame-des-Anges (5986, boulevard Gouin Ouest), face à l’Hôpital du Sacré-Cœur. Ce marché en plein air d’inspiration européenne et africaine viendra compléter l’offre commerciale du boulevard Gouin. Les commerçants du boulevard Gouin Ouest seront aussi de la fête : plusieurs participeront en sortant leurs marchandises sur le trottoir devant leur commerce ou en occupant un espace aux Souks. 
Pour s’informer ou
pour obtenir un espace gratuit aux samedis « Souks » sur Gouin Ouest, on visite
le site www.gouinouest.com. (Source : CDEC)
Les aînés peuvent s’activer dans les parcs grâce à un programme sportif adapté. L’arrondissement AhuntsicCartierville a planifié un programme estival d’activités sportives pour les aînés. Ce programme s’adresse à toutes les personnes de l’âge d’or qui désirent faire une heure d’activité physique dans les parcs des environs. Que ce soit pour faire de la gymnastique douce, de l’aquaforme, du zumba, de la danse en ligne ou de la marche active, toutes ces activités sont adaptées pour les personnes âgées qui sont intéressées à demeurer en forme. Les activités se déroulent en juillet et en août dans les parcs Raimbault, Ahuntsic, Gabriel-Lalemant, des Hirondelles et Marcelin-Wilson. Renseignements : Marlene Ouellet, 514 793-1119. (Source : Arrondissement)

Exposition et animation à la Maison de la culture
Du 10 juillet au 5 septembre est présentée l’exposition Avoir du panache, réalisée par le sculpteur et photographe Simon Beaudry. Des ateliers d’animation accueillent les clubs de vacances et les jeunes de l’arrondissement ainsi que leurs parents. Une grande murale installation sera créée à partir des œuvres réalisées par les quelque 300 jeunes qui y participeront pendant l’été. 
Inscrivez-vous dès maintenant en téléphonant
au 514 872-8749. (Source: Arrondissement)

Découvrez les nombreuses activités offertes par l’Association récréoculturelle AhuntsicCartierville. L’ARAC offre des activités sur deux sites de l’arrondissement : le site nautique Sophie-Barat (au 10851, avenue Saint-Charles) et le parc de Beauséjour (au 6891, boulevard Gouin Ouest). Leurs activités varient de la location de kayak à la randonnée en vélo-kayak en passant par l’initiation au kayak. Fondé en 2002, l’ARAC est un organisme à but non lucratif dont la mission première est de mettre en valeur le potentiel récréoculturel de l’arrondissement par le développement et la coordination d’activités de plein air, culturelles, de loisirs et sportives. Visitez son site Internet pour tous les détails. (Source : Arrondissement)


Photo

Cet été, venez découvrir le Musée des sœurs de Miséricorde situé à Cartierville. Les visites du Musée et de ses alentours se font sur rendez-vous, sauf aux dates suivantes : 7 et 8 août, 4 et 5 septembre.
Départs : 10 h 30 et 14 h. Les familles avec enfants et les groupes sont invités à réserver. Pour information, composez le 514 332-0550,
poste 1 – 393, ou visitez le site museemisericorde.org. Le Musée est situé au 12435, avenue de la Miséricorde. (Source : Musée des sœurs de Miséricorde)

Activités estivales : profitez des installations de l’arrondissement
Que ce soit pour jouer au tennis, au soccer, au football ou encore pour vous rafraîchir dans une de nos piscines ou pataugeoires, visitez les différentes installations de l’arrondissement. Consultez le Bulletin aux pages 10, 11 et 26 pour connaître l’horaire et les emplacements. (Source : Arrondissement)


Photo

Prêt gratuit de vélos jusqu’au 15 octobre. À L’Escale verte, au 10416, rue Lajeunesse. Profitez de la piste cyclable qui longe les berges et découvrez les nombreux parcs qu’elle traverse. Réservation : 514 447-6232. (Source : Ville en vert)


Picture

Marcher pour rester en santé. L‘Association des retraités d’Ahuntsic offre des marches santé
au parc-nature
de l’Île-de-la-Visitation. C’est une heure
de randonnée agréable et stimulante à travers les sentiers. Chacun se balade à
son rythme, en bonne compagnie et dans la bonne humeur. 
C’est
gratuit pour les membres de l’ARA (la carte pour l’été ne coûte que 6 $). 
Rien à
réserver : il suffit de se présenter. L
es lundis matin à 9 h 30 (sauf
en cas de pluie) 
au bistro du parc de la Visitation (10897, rue du Pont, en prenant par le boulevard Gouin, un peu à l’ouest de De
Lorimier). (Source : ARA)


______________________________________________________________________
Numéros de téléphones utiles
Bibliothèque d’Ahuntsic : 514 872-0568
Bibliothèque de Cartierville : 514 872-6989
Bibliothèque de Salaberry : 514 872-1521
Café de Da : 514 872-5674
Le Rendez-vous du thé : 514 384-5695
Maison de la culture : 514 872-8749

* Les renseignements de la section « Quoi faire » sont publiés à titre indicatif. C’est avec plaisir que journaldesvoisins.com corrige les coquilles, mais il ne peut être tenu responsable d’erreurs ou d’omissions. 

_________________________________________________

La Société des amis du journaldesvoisins.com
Parce que la qualité de l’information nous tient à cœur!
Devenez UN AMI du jdv!


Photo

Faites comme 160 autres résidants d’Ahuntsic–Cartierville! Joignez les rangs de La Société des amis du journaldesvoisins.com.

Faites-le par Paypal ou encore par la poste en envoyant votre chèque libellé à l’ordre de journaldesvoisins.com et vos coordonnées au 10780, rue Laverdure Montréal, QC  H3L 2L9. Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une) et votre adresse postale.

Pour devenir membre, cliquez ici.

________________________________________________________________


Pour plus de nouvelles « Aimez-nous »
sur Facebook, à
journaldesvoisins.com
Nous sommes également sur Twitter : @jdesvoisins

________________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur « Archives – Actualités » tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

________________________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de la Corporation de développement économique (CDEC) AhuntsicCartierville dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Journaldesvoisins.com :

  • Gagnant de cinq (5) Prix d’excellence au congrès annuel 2015 de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ): catégories “nouvelle”, “reportage”, “entrevue”, “photo de presse”, et 2e meilleur média.
  • Gagnant d’une bourse de 5000 $ au concours
    Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention Coup de cœur du jury au Concours
    québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal
    au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie Économie
    sociale



Journaldesvoisins.com
est
un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour
les résidants d’Ahuntsic–Cartierville, et dont le siège social se trouve
à Ahuntsic. Notre journal est un magazine bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne qui, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic–Cartierville, se consulte sur le Web, à www.journaldesvoisins.com

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).

Courriel : journaldesvoisins@gmail.com.
Téléphone : 514 770-0858.

CORRESPONDACE: 10780, rue Laverdure, Montréal (Québec) H3L 2L9


Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!


Conseil d’administration : Paul Guay, FCA, président; Pierre Foisy, PhD., vice-président;
Me Hugo Hamelin, secrétaire; Douglas Long, trésorier; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et les gens d’affaires), Pascal Lapointe, administrateur, et Liliane Gingras-Lessard, administratrice.


Éditeur et cofondateur : Philippe Rachiele.
Conseiller Média : Éric Lescure, 514 506-8665, ou  publicitedesvoisins@gmail.com
Rédactrice en chef et cofondatrice: Christiane Dupont
Rédacteur en chef adjoint : Alain Martineau.
Rédactrice en chef, été 2015: Mélanie Meloche-Holubowski
Rédacteurs en chef adjoints suppléants : François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski

Photographes: Philippe Rachiele, Élaine Bissonnette
Journalistes, version Web : Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj, Mélanie Meloche-Holubowski, Elizabeth Forget-Le François, et Raluca Tomulescu.
Journalistes, version papier : Alain Martineau, François Barbe,
Mélanie Meloche-Holubowski, Rabéa Kabbaj.
Journalistes et collaborateurs à la rédaction:Diane Éthier, Laetitia Cadusseau, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Laurent Gariépy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Patrick De Bortoli, Hélène Maillé, Nacer Mouterfi, Gabrielle Ramain, Maximilien-Antoine Rathier-Létourneau et Daphné Dupont-Rachiele.


Photos : Philippe Rachiele.

Conception graphique originale version papier et nouveaux logos : Nacer Mouterfi
Mise en page : Philippe Rachiele, Christiane Dupont et Nacer Mouterfi.
Illustrations originales : Claire Obscure.
Caricaturiste : Florence Tison.
Correction/révision, version Web : Christiane Dumont.
Correction/révision, version papier : Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Chrétien.
Réseaux sociaux : Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele.
Impression, version papier : Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier : journaldesvoisins.com

Dépôt légal, version papier : BNQ – ISSN1929-606
Dépôt légal, version Web : BNQ – ISSN1929-607X

________________________________________________________________________

Journaldesvoisins.com et quelques-uns de ses artisans sont membres de :


Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ
________________________________________________________________________

Photo

34 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires