Les Actualités du 4 septembre 2015

________________________________________________________________________

VOTRE MAGAZINE PAPIER DE LA RENTRÉE MAINTENANT DISPONIBLE!
________________________________________________________

Classes d’accueil 
Une intégration réussie pour les élèves syriens de l’école Sourp Hagop


PhotoClasse des petits de Mme Marie l’an dernier. (Photo : Mélanie-Meloche Holubowski)

Alors que le drame des migrants syriens fuyant la guerre continue de faire les manchettes, journaldesvoisins.com a fait le suivi cette semaine auprès de l’école arménienne Sourp Hagop pour s’enquérir de l’intégration des élèves syriens qui ont rejoint ses rangs en novembre dernier. Ainsi, avec deux nouvelles classes d’accueil ouvertes depuis lors et des efforts constants, le bilan à tirer près d’un an plus tard est largement positif.

Aux deux classes d’accueil ouvertes en novembre dernier sont ainsi venues s’ajouter une troisième classe au printemps puis une quatrième en cette rentrée scolaire, pour un nombre total désormais de 86 élèves syriens d’origine arménienne à Sourp Hagop.

Soutien de la communauté

« Ces élèves sont pris en charge par l’école, mais aussi par toute la communauté, ce qui aide à l’intégration dans la nouvelle société. Leur intégration, c’est surtout l’intégration d’abord dans la communauté ethnique et ensuite le temps qu’ils s’habituent à leur environnement, ce sera une intégration plus large. En attendant, l’école va contribuer aussi à leur intégration dans la société en les amenant à la bibliothèque municipale, les musées, en faisant des tours en autobus, etc. Ils sont bien entourés », a indiqué en entrevue au journaldesvoisins.com Lena Kadian, directrice de Sourp Hagop.

Si les élèves nouvellement arrivés peuvent compter sur le soutien de l’école et la mobilisation de la communauté dans leur processus d’adaptation, leurs nouveaux camarades y participent également. Au secondaire, l’école a ainsi mis en place un comité d’élèves pour faciliter leur accueil et « promouvoir l’amitié et les interactions entre les nouveaux et les anciens ». Des activités parascolaires sont également organisées en partenariat avec les parents.

Bonne adaptation

À leur arrivée, la plupart des élèves syriens ne parlent pas un mot de français. En outre, du fait de la guerre, ils ont tous connu des parcours divers, ayant perdu parfois un à trois ans de scolarité avant leur arrivée au Canada. Le temps passé en classe d’accueil varie donc en fonction des progrès de chaque élève. Compte tenu de leurs progrès, plusieurs ont déjà pu d’ailleurs intégrer le programme scolaire habituel, dès cette rentrée.

Quand l’Histoire se répète

Côté psychologique, si les changements qu’ont connus ces enfants sont éprouvants, ils peuvent compter sur le soutien de leurs familles, déjà passées par des parcours migratoires semblables, a expliqué la directrice.

« C’est sur que c’est difficile pour un enfant qui avait tout ce qui lui fallait dans son pays natal et qui a dû subir beaucoup de voyages et de changements. Par contre, étant donné (…) que dans le cas spécifique du peuple arménien, depuis 1915, on ne fait que changer de pays, il y a une phrase que j’entends souvent et qui dit : “le destin arménien”. Et étant donné que l’Histoire, en 1915, a connu une déportation et un massacre du peuple, les parents disent toujours que l’histoire se répète », a déclaré Mme Kadian soulignant par ailleurs que « la majorité des parents de nos enfants qui sont nés ici » ont eux-mêmes immigré au Canada au lendemain de la guerre du Liban qui a commencé en 1975. « C’est quelque chose qui existe dans les familles depuis plusieurs générations. Le peuple arménien apprend à se battre et on choisit le meilleur pays d’accueil donc évidemment le Canada et spécifiquement Montréal », a fait valoir Mme Kadian. (Par Rabéa Kabbaj) (2015-09-04)


________________________________________________________________________

_________________________________________________

Agrandissement de l’école Ahuntsic-Annexe
La CSDM déposera sa demande de permis jeudi prochain à l’arrondissement


Photo

Maquette de l’agrandissement futur de l’école Ahuntsic-Annexe (Photo : Archives jdv)
Contrairement à ce qui était annoncé dans un autre média, c’est le 10 septembre prochain que la CSDM déposera à l’arrondissement les plans exigés pour la demande de permis en vue de l’agrandissement de l’école Ahuntsic Annexe.

C’est ce qu’a déclaré la commissaire Chantal Jorg en entrevue à journaldesvoisins.com, le 3 septembre, précisant qu’on l’avait mal comprise lorsqu’elle avait mentionné qu’une demande de permis avait été transmise récemment à l’arrondissement à ce sujet.

Jointe par journaldesvoisins.com, un peu plus tôt ce même jeudi, la conseillère du district d’Ahuntsic, Émilie Thuillier avait déclaré à journaldesvoisins.com, qu’aucune demande de permis n’avait encore été faite à ce sujet, d’où la surprise des élus de l’arrondissement de lire cette information dans un autre journal. 

Sujet sensible

La conseillère Thuillier avait ajouté que, règle générale, quand une demande de permis n’exige pas de dérogation, les élus sont rarement informés des demandes de permis transmises à l’arrondissement. Toutefois, le sujet de l’agrandissement de l’école Ahuntsic Annexe étant « un sujet sensible », les élus avaient demandé à la direction de l’arrondissement de les prévenir dès qu’une demande de permis concernant cet agrandissement leur serait transmise, ce qui n’avait pas été le cas au moment où nous avons parlé à Mme Thuillier. 

Le rendez-vous est maintenant pris. À suivre. (Par Christiane Dupont) (2015-09-04)
______________________________________________________________________

 

________________________________________________________________________

Changement de zonage pour lieu de culte déjà installé sur Legendre Ouest
Consultation dans une salle polarisée


Photo (Photo : François Lauzon)

Bien que l’arrondissement soit en voie d’adopter un nouveau règlement d’urbanisme qui vise à préciser les définitions des termes « activités communautaires et socioculturelles », « école d’enseignement spécialisé », et « lieu de culte », tel que l’écrivait votre journal communautaire à la suite de la consultation publique du 11 mai dernier, les élus participaient à une autre assemblée publique de consultation jeudi 3 septembre, pour le changement de zonage d’un lieu de culte dans le quartier St-Simon du district de St-Sulpice. 

Au moins une centaine de personnes étaient présentes, fait rare pour une consultation publique. (NDLR: Ce fut toutefois le cas pour le projet Musto).

Il s’agissait d’autoriser l’occupation d’un centre communautaire installé depuis 2014 dans un immeuble du 406, rue Legendre Ouest à des fins de lieux de culte, d’activités communautaires socioculturelles et d’école d’enseignement spécialisé, le tout au même endroit.

De nombreux membres de la communauté maghrébine du district St-Sulpice étaient présents, d’un côté de la salle, tandis que de nombreux résidants installés de longue date dans le district, dont des membres de la communauté italienne, étaient également présents, de l’autre côté de la salle. Les deux groupes s’étaient visiblement donné respectivement rendez-vous.

Plusieurs interventions

L’assemblée a été mouvementée. Au menu, il y eut des dizaines d’interventions autant des utilisateurs du lieu de culte (qui ont précisé qu’il ne s’agissait pas d’une mosquée même si les utilisateurs y font des prières) que des membres de la communauté italienne et résidants de l’endroit. Ces derniers ont fait valoir, notamment, que l’achalandage sur les rues des environs et le stationnement requis par les utilisateurs du lieu de culte nuiraient à leur propre utilisation de l’espace limité de stationnement devant leurs résidences. L’un de ces résidants a précisé que c’était déjà le cas en ce qui le concernait, que les voitures bloquaient souvent son passage.

Toutefois, les utilisateurs du lieu de culte se sont faits fort de déclarer qu’ils fréquentaient l’établissement depuis 2014 et que, jusqu’à présent, la présence de leur lieu de culte n’avait dérangé personne. Par ailleurs, ils ont précisé se déplacer souvent à pied pour s’y rendre puisqu’ils habitent au plus à un kilomètre de l’endroit.

Ségrégation?

Par ailleurs, Michèle Roy, l’une des participantes, a mentionné que les portes séparées de l’endroit déjà occupé étaient identifiées « hommes » d’une part, et « femmes » d’autre part. Cette constatation la heurtait, a-t-elle poursuivi, ajoutant que cela constituait de la ségrégation à ses yeux. À cela, les utilisateurs du lieu de culte ont répondu que c’était la religion qui  voulait cela et qui dictait également «qu’on se prosterne » séparément. 

Les élus n’ont pas donné suite aux propos sur la religion. Le conseiller du district de Bordeaux-Cartierville, Harout Chitilian, est intervenu fermement en disant : « Pas d’intervention autre que sur le changement de zonage ou sur le stationnement. On n’aborde pas l’aspect de la religion! »

Pas de débat de religion

En conclusion, Pierre Desrochers, conseiller du district de Saint-Sulpice, et président du comité exécutif de la Ville, a de plus déclaré : « Je ne ferai pas de débat de religion. Il faut qu’on apprenne à vivre ensemble. L’enjeu du stationnement n’en sera pas un selon nos experts », a-t-il ajouté, sans préciser les noms des experts en question.

La rencontre aura duré un peu plus d’une heure et demie au terme de laquelle, la secrétaire de l’arrondissement, Chantal Châteauvert, a précisé aux personnes présentes que le processus allait suivre son cours et qu’un référendum aurait lieu, le cas échéant. 

Référendum ?

Rappelons que pour qu’un référendum ait lieu, il faut d’abord qu’ un avis public soit publié dans un média local (pas journaldesvoisins.com qui ne reçoit aucun avis public de l’arrondissement). À la suite de cet avis public, les personnes intéressées à ce qu’il y ait référendum devront aller signer le registre référendaire aux bureaux de l’arrondissement. S’il n’y a pas un nombre suffisant de signatures, il n’y aura pas de référendum et le processus d’adoption du changement de zonage suivra son cours sans autre obstacle.

Même si journaldesvoisins.com ne reçoit pas d’avis public de l’arrondissement à publier sur son site Web, nous vous tiendrons informés. (Par François Lauzon et Christiane Dupont) (2015-09-04).  

Pour lire l’article du journaldesvoisins.com de mai dernier sur le nouveau règlement précisant les définitions « activités communautaires et socioculturelles », « école d’enseignement spécialisé » et « lieu de culte » cliquez ici.

Pour voir d’autres photos de l’assemblée publique, cliquez ici.


________________________________________________________________________
________________________________________________________________________

Ils soulignent la rentrée le 1er septembre
Des chaînes humaines formées autour de plusieurs écoles pour les «protéger» 


Photo

À l’école de la Visitation (Photo : Philippe Rachiele)

Photo

École St-Paul-de-la-Croix (Photo : Philippe Rachiele)

Photo

École Louis-Collin (Photo : Philippe Rachiele)
À l’occasion de la rentrée, parents, employés des écoles, et écoliers se sont donné rendez-vous à proximité de l’établissement de leur quartier pour former des chaînes humaines, un peu partout dans l’arrondissement. 

Plusieurs écoles ont participé et cette liste n’est pas exhaustive: école St-Isaac-Jogue, de la Visitation, St-Paul-de-la-Croix, Louis-Colin, Christ-Roi, et Ahuntsic.

Les participants voulaient, par cette action, laisser entendre qu’ils ne sont pas d’accord avec les compressions envisagées par Québec pour les écoles. Ils entendent bien répéter l’exercice le 1er octobre prochain. (C.D.)

________________________________________________________________________
________________________________________________________________________

Centre Notre-Dame-de-la-Merci
Plus d’espace aux soins palliatifs 


Photo

Bâtiment existant pour les soins palliatifs à l’hôpital Notre-Dame-de-la-Merci (Photo : Philippe Rachiele)
Le processus d’agrandissement du Pavillon Florence et Charles-Albert Poissant du Centre de soins palliatifs du Centre hospitalier Notre-Dame-de-la-Merci suit son cours.

Lors d’une assemblée de consultation publique tenue à la salle du conseil d’arrondissement jeudi 3 septembre, le projet a été présenté aux personnes présentes qui étaient nombreuses, mais qui s’étaient déplacées pour l’autre sujet à l’ordre du jour (voir texte concernant changement de zonage pour lieux de culte, etc).

La présentation du dossier de l’agrandissement du pavillon de soins palliatifs n’a duré que quelques minutes, le temps d’en apprendre plus sur le projet.

L’aile présentement destinée aux soins palliatifs sera agrandie à même l’espace actuellement réservé au stationnement. Huit nouvelles chambres de soins seront ajoutées ainsi que des bureaux de chercheurs et une salle polyvalente. 

La nouvelle partie s’étendra sur 689 mètres carrés. Sur les 327 unités de stationnement que compte le terrain, sept d’entre elles disparaîtront au profit de l’agrandissement. Une vingtaine d’arbres seront plantés dans des îlots sur le terrain de stationnement même, en bordure de la rivière des Prairies et en bordure de l’agrandissement du Pavillon. (F.L., C.D.)

_______________________________________________________________________
________________________________________________________________

ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2015
9 sept.: ouverture du local de campagne 
Le Bloc Québécois en mode séduction auprès des jeunes
Coup de cœur pour les réseaux sociaux


Photo(Source : Fil Twitter de Nicolas Bourdon)

Même avec des raideurs au cou, conséquence d’un accident de voiture survenu en plein cœur de l’été sur l’autoroute des Cantons de l’Est, le candidat du Bloc Québécois dans Ahuntsic-Cartierville, Nicolas Bourdon, n’entend pas rester en retrait avec la « véritable » campagne qui s’amorce après la Fête du travail.

Trois soirs par semaine, M. Bourdon, fait du porte-à-porte, une expérience qu’il dit adorer, et en plus, il peut compter sur l’équipe du Bloc dans la circonscription, dont le président Jean Archambault. Mais aussi, il utilise abondamment les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.

Adepte des réseaux

Lors de la journée « chaîne humaine » autour des écoles publiques, en début de semaine, le jeune candidat du Bloc dans Ahuntsic-Cartierville a vite téléchargé plusieurs photos sur son compte Facebook pour que les gens sachent qu’il était solidaire des parents dans le combat contre l’austérité et les compressions en éducation, et ce même si ce dossier ne relève pas d’Ottawa.

 « J’effectue du porte-à-porte et je rencontre la population dans la rue, mais, dit celui qui enseigne aussi au Cégep Blois-de-Boulogne, pour joindre les gens de la circonscription, les jeunes surtout, les réseaux sociaux sont très utiles. C’est une bonne façon de les joindre rapidement. C’est pour moi indispensable » a-t-il insisté.

Samuel, l’un de ses anciens étudiants, l’aide justement par l’entremise des réseaux sociaux à joindre d’autres jeunes afin qu’ils militent et votent pour le Bloc. « C’est important pour le mouvement souverainiste d’avoir le vote des jeunes» a-t-il mentionné. Pendant longtemps, ce vote des jeunes était acquis au  Bloc (et au PQ), mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Il y a donc beaucoup de travail à faire de ce côté.

Lutte contre les fédéralistes

Malgré un maigre 15 % accordé au Bloc à l’échelle québécoise dans les derniers sondages, Nicolas Bourdon ne s’en fait pas outre mesure. Lors de ses rencontres avec les gens, le candidat du parti de Gilles Duceppe ne rate pas une occasion pour dire que le NPD est quand même un parti fédéraliste en faveur, entre autres, du projet d’oléoduc d’Énergie est.

« En 1995, avec Lucien Bouchard, il y avait une force de frappe à Ottawa et un gouvernement péquiste à l’Assemblée nationale. La présence du Bloc a aidé et nous sommes passés à un cheveu de gagner le référendum » a fait remarquer le jeune candidat bloquiste. « Pensez-y bien, un vote NPD est un vote fédéraliste, un parti qui, lors d’un référendum défendra le Canada à tout prix », a soutenu Nicolas Bourdon.

Le Bloc ouvrira officiellement son local de campagne électorale le mercredi 9 septembre sur la Promenade Fleury, entre les rues Curotte et Francis. Il est déjà ouvert depuis la mi-août pour accueillir les militants. (Par Alain Martineau) (2015-09-04)


________________________________________________________________________

Cas « isolés »?
Des incidents près du métro Sauvé soulèvent certaines inquiétudes

Des méfaits ont été commis à la mi-août sur des résidences situées près du métro Sauvé à la mi-août. La police a tenté de calmer le jeu en parlant de cas « isolés », mais il faut rester aux aguets.

Un ou des hurluberlus en mal de sensations fortes (a) ont lancé des pierres et bouteilles dans les fenêtres d’au moins trois logis, selon les informations transmises par la page de Sécurité communauté Ahuntsic, sur Facebook.

Bouteille

Sophie Tremblay demeure rue Saint-Denis, non loin de la station de métro Sauvé. Dans la nuit du vendredi à samedi (dans la nuit du 15 août) peu avant 3 heures du matin, la vitre de sa chambre à coucher a été fracassée. « Une bouteille de bière a traversé la fenêtre de notre chambre, a-t-elle mentionné sur Facebook et au journaldesvoisins.com. Nous n’avons pas pu regarder immédiatement à l’extérieur. Peut-être que la personne visait quelque chose d’autre et que la bouteille s’est retrouvée dans notre fenêtre », a-t-elle soulevé comme hypothèse. Mais l’expérience ne fut pas tout à fait agréable. Après avoir alerté la police, Mme Tremblay s’est fait dire par les policiers qu’elle a été victime d’un cas « isolé ».

Roche

Mais une autre résidante de la même rue était aussi victime du mauvais plaisantin au cours de la même nuit. Cette fois, une roche a été utilisée pour briser la vitre de l’une des fenêtres du deuxième étage d’un immeuble. Mais la dame n’a porté plainte que le dimanche. De plus, une autre personne, la même nuit, mais plus loin (dans le secteur des rues Fleury et Lajeunesse) devait aussi composer avec un incident semblable. Selon cette dernière, les incidents sont probablement liés. « L’incident s’est produit vers 3 h 30 du matin chez moi, Fleury-Lajeunesse », a-t-elle écrit sur Facebook.

Contacter le 911

Mme Tremblay recommande de contacter le 911 le plus tôt possible. « Pourtant, la rue Saint-Denis était fermée à cause des travaux sur la rue Sauvé. Je n’ai pas idée qui a pu commettre ce méfait » a-t-elle dit, dans ce qui semble un ou des méfaits commis au hasard.

Il va sans dire qu’il y a beaucoup de déplacements tard lors des belles nuits d’été. Notamment après la fermeture des bars. Dans le secteur, la nuit, il y a de l’activité, mais le tout est davantage concentré sur Lajeunesse, dans le giron de la station-service ouverte 24 heures sur 24 et du motel juste à côté dont le gabarit a fondu de moitié il y a quelques années avec la vente d’une bonne portion de l’établissement hôtelier et l’arrivée d’immeubles en copropriétés.

Par le passé, au cours de l’été, on a aussi noté des rassemblements en pleine nuit sur la rue Millen entre la voie ferrée et la rue Sauvé et au parc Ahuntsic. Quoi qu’il en soit, il y a lieu de rapporter tout événement au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Des dénonciations peuvent se faire de façon anonyme. Il ne faut pas se gêner pour dénoncer, bien que malheureusement, trop de gens font le lien avec « délation » ou ne veulent pas se mouiller, craignant les représailles ou la crainte de se retrouver à identifier un malfrat au poste de police ou devant le Tribunal.

L’agent sociocommunautaire au poste de police 27 (Papineau et Fleury) est en contact avec Tandem Montréal pour faire du porte-à-porte afin de sensibiliser les résidants à la vigilance quand survient un incident. Mais dans ce cas-ci, il n’y a pas eu de visites de porte-à-porte. (Par Alain Martineau) (2015-09-04)

________________________________________________________________________

Projet de loi controversé
Le cégep Ahuntsic demeure vigilant dans la lutte contre la radicalisation


Photo

En attendant le libellé de l’éventuelle loi 59, le Cégep Ahuntsic continuera de faire montre de vigilance dans le cadre de la lutte à la radicalisation, mais l’institution de la rue Saint-Hubert rappelle qu’elle est aussi un lieu « ouvert ».

Depuis plusieurs mois, les collèges et universités sont interpellés alors que Québec prépare, par le biais d’un projet de loi, une réponse face au phénomène de la radicalisation. On parle de prévention et de lutte contre les discours haineux, dont les discours incitant à la violence, qui se traduira par des modifications aux lois pour renforcer la « protection des personnes ».

Récemment, la Fédération des cégeps parlait d’« insulte » alors que le gouvernement du Québec, dans son plan de match, veut s’octroyer un pouvoir d’enquête et de sanction envers toutes les institutions d’enseignement où seraient propagés des propos haineux.

Un retour d’appel

Journaldesvoisins.com a lancé un appel aux trois cégeps de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. Seul Ahuntsic, au moment de mettre sous presse, nous avait rappelés. Ainsi, et l’on suppose que c’est la même chose partout, on nous renvoie à Bernard Tremblay, le président-directeur général de la Fédération des cégeps, qui est intervenu récemment pour dire que les établissements d’enseignement se posaient encore des questions sur la meilleure façon de contrer la radicalisation.

Pour résumer, il va sans dire que tous attendent la « recette miracle » pour faire face à la musique. La Fédération compte intervenir et présenter un mémoire à l’occasion des audiences sur le projet de loi 59, à Québec.

Débat cégeps

Rappelons que le débat a été lancé (ou relancé) l’hiver dernier quand des jeunes fréquentant le collège de Maisonneuve, dans l’est de Montréal, ont été arrêtés, tandis que quatre autres se sont envolés pour la Syrie pour frayer avec les « amis » de l’État islamique. Il y a aussi eu cette controverse autour des locaux loués au controversé Adil Charkaoui.

Au Cégep Ahuntsic, la porte-parole, Anne Milot, directrice et secrétaire générale aux communications, a indiqué que le cégep, qui compte maintenant 7500 étudiants, a accepté de répondre à nos questions. On ne reste pas les bras croisés. « On a un travailleur social, un comité interculturel actif depuis plusieurs années, du travail de terrain et un aussi un travail de réflexion à ce sujet », a indiqué Mme Milot. On reconnaît aussi qu’il faut être « vigilant » quand vient le temps de louer des locaux.

Tout porte à croire que le cégep en fait déjà beaucoup dans ce créneau, mais Mme Milot rappelle aussi que l’établissement est aussi un lieu « ouvert ». Ailleurs, entre autres, comme à Maisonneuve, des enseignants et des membres du personnel ont été formés pour faire face à des comportements douteux.

Projet controversé

Le projet de loi 59 a été déposé en juin. Le gouvernement libéral compte modifier la Charte québécoise des droits et libertés de la personne pour interdire les discours haineux. Il confierait les plaintes en cette matière à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse qui aurait aussi des pouvoirs d’enquête et d’intervention.

Mais des experts en droit de la personne comme Me Julius Grey et l’opposition sont inquiets. Pour Me Grey entre autres, il s’agit rien de moins que d’un « canon » qui brime des droits fondamentaux, dont la liberté d’expression. Ainsi, la Commission, si le projet est adopté tel quel, aurait un pouvoir « arbitraire » d’enquête et de sanctions beaucoup trop vaste. (Par Alain Martineau) (2015-09-04)

________________________________________________________________________

Trois musées dans Ahuntsic-Cartierville
Des vocations différentes qui suscitent beaucoup d’intérêt auprès des visiteurs


Photo

Cité historia, dans Ahuntsic-Est, de même que les musées des sœurs de la Miséricorde et de la Providence, dans Cartierville, se déclarent satisfaits des entrées enregistrées cet été par rapport à l’an dernier bien que les données seront dévoilées plus tard.

Nos musées ont donc bien fait à l’instar des autres institutions muséales de Montréal (surtout au centre-ville) qui ont noté une hausse de l’affluence cet été avec notamment une augmentation du nombre de touristes étrangers, une donne qui a toutefois un impact limité dans le nord de Montréal.

Cité Historia

Au Musée du Sault-au-Récollet, dans le giron de  l’Ile-de-la-Visitation, on dresse un bilan positif de l’été avec la nouvelle exposition (sur l’histoire de notre quartier depuis le 17e siècle) et aussi la mise en place d’une nouvelle formule.

L’organisme se retrouve dans une année charnière de son développement. «Cette année était une année de première, a indiqué Vincent Garneau, directeur du développement historique de Cité historia.  Nouvelle exposition permanente dans une nouvelle formule sur deux étages du musée. De plus, pour la première fois, nous avions un prix d’entrée pour avoir accès au musée. Ainsi, il s’agit d’une première année pour toutes ces formules. Nous avons connu une légère baisse de l’achalandage par rapport à 2014 qui s’explique par ces premières» a-t-il précisé dans un courriel au journaldesvoisins.com.

Cité historia s’est par ailleurs mis en mode  «375e anniversaire de Montréal». Les promoteurs prévoient renouveler l’exposition temporaire du Musée du Sault et «développer un projet pour s’inscrire dans les festivités de l’arrondissement et la mise en valeur des berges», a confié M. Garneau.

Notons par ailleurs qu’il y aura une table ronde samedi (5 septembre) à 14 heures au même endroit sur le thème «Un patrimoine à protéger, pistes de solution». Rappelons que le Musée se trouve à la Maison du Pressoir, au 10 865, rue du Pressoir. Le tarif est de cinq dollars. Il est ouvert tous les jours jusqu’au 31 octobre, de midi à 18 heures.

Hommage à Rosalie Cadron-Jetée

Au Musée des Sœurs de la Miséricorde, qui raconte l’historique de la congrégation et de sa fondatrice,  Rosalie Cadron-Jetté, les chiffres de l’été 2015 seront dévoilés plus tard mais d’ores et déjà, on se déclare satisfait du nombre de visiteurs.

«Ce fut un bon été de façon globale, l’on voit une certaine stabilité pour l’achalandage. Nous avons un créneau spécifique, très particulier, voire hors-norme, d’expliquer la porte-parole Julie Duchesne, comparativement aux autres musées, ce qui fait que les comparaisons sont difficiles à faire» a-t-elle averti. «Le musée est l’un des rares à faire des visites dites «un à un», sauf les premiers vendredis et samedis de chaque mois, des journées portes ouvertes. Nous avons des gens qui partent de loin, comme de la Montérégie pour venir ici» a indiqué Mme Duchesne.

Demain (le samedi 5 septembre) le musée sera ouvert, ce qui permet de combiner la sortie avec celle des souks sur Gouin Ouest. L’institution offrira ce samedi des visites sans rendez-vous, avec des départs à 10 h 30 et à 14 h.  C’est toujours gratuit.

Par ailleurs, à l’occasion des Journées de la culture les 25 et 26 septembre, on soulignera le 170e anniversaire de fondation de la 1ère maternité francophone de Montréal, voire du Québec, par les Sœurs de Miséricorde. Le musée porte sur le travail acharné de Rosalie Cadron-Jetté et ses compagnes qui ont mis les bouchées doubles pour assister les «filles mères » et leurs enfants, tout en luttant contre les préjugés.

Le Musée est situé au 12435, avenue de la Miséricorde, tout près de l’hôpital du Sacré-Cœur. Pour plus d’informations :  514-332-0550 poste 1-393 ou www.museemisericorde.org

Musée Émilie-Gamelin

Un peu au sud, toujours près de l’hôpital, on trouve le musée consacré aux des Sœurs de la Providence, et à leur époque, alors que Montréal composait avec bon nombre de démunis au 19e siècle. Un pan important du musée est consacrée à sa fondatrice Émilie Gamelin

«Cet été, l’institution du 12055 rue Grenet, a accueilli des camps de jour pour la première fois et des gens qui se trouvaient à faire le Parcours Gouin », a indiqué la responsable du Musée, Nancy Prada. Il faut compter entre une heure et deux heures 30, selon son rythme, pour visiter le musée,   seul ou en groupe. On y trouve trois salles dont une qui relate le travail des sœurs auprès des gens souffrant de surdité.

Le musée, gratuit aussi, est ouvert de 9 heures à 4 heures. Pour plus d’infos, il faut expédier un courriel à nprada@providenceintl.org ou appeler au 514 334-9090. (Par Alain Martineau) (2015-09-04)

________________________________________________________________________

Parc urbain au Complexe environnemental Saint-Michel
La première phase des réaménagements est prévue pour le 375e de Montréal

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a annoncé la semaine dernière que la Ville ouvrira l’accès à quelques nouveaux secteurs du parc du Complexe environnemental Saint-Michel (CESM), chez nos voisins de Villeray-St-Michel-Parc Extension, à l’occasion du 375e anniversaire de Montréal, en 2017. Une ouverture partielle du parc qui sera suivie d’une finalisation de l’aménagement de cet ancien site d’enfouissement à échéance de 2023.

« Ce parc est unique par son histoire et par les vestiges encore visibles laissés par ses vocations antérieures. Sa transformation représente l’un des plus ambitieux projets de réhabilitation environnementale jamais entrepris en milieu urbain en Amérique du Nord et le site est déjà reconnu à l’international pour son avant-gardisme », a notamment déclaré M. Coderre lors de l’annonce. Un réaménagement « hautement symbolique » et « attendu depuis plus de 30 ans par les Montréalais », selon le maire.

Réaménagement très attendu

Une nouvelle qui devrait ravir la population, particulièrement celle de Saint-Michel, qui souhaite depuis plusieurs années déjà avoir accès à la totalité de ce grand parc. « Nous avions promis à la population de Saint-Michel de transformer ce qui a été un dépotoir en un lieu de rassemblement unique. Aujourd’hui, je suis fière de pouvoir dire que nous avons tenu promesse! », a souligné Mme Anie Samson, mairesse de l’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension et vice-présidente du comité exécutif, lors de la conférence de presse de l’annonce.

Rappelons qu’en 2013 le projet d’implantation d’un centre de compostage au sein du Complexe environnemental de Saint-Michel s’était heurté à la désapprobation des citoyens, opposés au choix de ce site en particulier. Alors candidat à la mairie de Montréal, Denis Coderre avait annoncé que s’il était élu, il annulerait ce projet.

Budget prévu

D’après le portail de la Ville, pour souligner les célébrations des 375 ans de Montréal, 33,7 M$ seront investis pour rendre accessible à la population deux secteurs à ce jour fermés au public sur la couronne ceinturant le parc et au centre du site, un espace totalisant ainsi 17,7 hectares. De même, des améliorations des aménagements de la couronne dans deux secteurs stratégiques (5,4 hectares) adjacents au nouveau stade de soccer intérieur et à la portion du centre ouverte en 2017 vont être réalisées. Les phases ultérieures du projet (post 375e) seront quant à elles budgétées par la suite dans les prochains PTI.

Le futur Central Park de Montréal?

D’ici 2023, ce parc de 153 hectares – soit une superficie comparable à celle du parc du Mont-Royal – « mariera harmonieusement l’environnement, la valorisation de ressources, le verdissement, le transport actif, l’art public, la technologie, les sports et loisirs » a fait valoir le maire Coderre en conférence de presse.

Un projet d’envergure que d’aucuns annoncent déjà comme le futur « Central Park » de Montréal. À noter que les travaux pour le legs du 375e se dérouleront de juillet 2015 à mai 2017. L’aménagement des autres secteurs du parc démarrera en 2016 pour se terminer en 2023. (Par Rabéa Kabbaj) (2015-09-04)
______________________________________________________________________

L’utilisation de Communauto parmi les options étudiées
Projet-pilote pour recruter des bénévoles pour du transport médical pour les aînés
L’abonnement à Communauto serait sans frais pour eux

Cet automne, dans Ahuntsic-Cartierville, de nouveaux modèles pour assurer le transport médical d’aînés seront testés. Vieillir Mobile est un projet conjoint entre la Table de concertation des aînés de l’île de Montréal (TCAIM) et l’organisme Entraide Ahuntsic-Nord.  

« L’accompagnement-transport pour motif médical est une problématique complexe et systémique. On essaie de trouver des solutions en tentant de nouvelles méthodes », explique Maëlle Plouganou, chargée de projet accompagnement-transport pour motif médical au TCAIM.

Recruter des bénévoles est une tâche difficile pour tous les organismes, mais, en plus d’offrir du temps, les bénévoles pour le transport doivent avoir une voiture. « Il y a beaucoup de personnes qui n’ont pas de voiture, mais voudraient être bénévoles », explique Maëlle Plouganou.

D’ailleurs, plusieurs centres d’action bénévole (CAB), dont celui de Bordeaux-Cartierville, ont été contraints d’abandonner le transport d’accompagnement. L’organisme passait plus de temps à essayer de recruter des bénévoles qu’à aider les gens qui avaient besoin de transport.

Le TCAIM a étudié plusieurs options pour offrir plus de transport, incluant celle de trouver les fonds nécessaires pour payer une personne qui ferait des accompagnements de façon régulière. Mais, la loi du taxi leur en empêche… « On peut seulement dédommager un bénévole pour l’utilisation de leur auto. (Si on les paie), il faudrait acheter une licence de taxi. Aucun organisme bénévole ne peut se payer un permis de taxi! », dit Mme Plouganou.

Bénévoles sans auto

C’est pourquoi, jusqu’en décembre, le TCAIM essayera d’attirer des bénévoles avec un permis, mais sans voiture, en utilisant le service de Communauto. Les bénévoles bénéficieraient d’un abonnement gratuit au service de Communauto. Le TCAIM va également essayer d’autres modes de transport – tels que l’utilisation du transport en commun ou même un accompagnement à pied – pour les aînés qui sont un peu plus mobiles.

Une autre difficulté est le coût du transport d’accompagnement. Certes, il existe des services de transports privés, mais ils sont souvent trop onéreux pour les aînés qui ont un revenu limité. Des organismes comme Entraide Ahuntsic Nord offrent du transport, mais il est limité aux gens qui ont un revenu très faible. « Il y a des zones grises, des gens qui tombent dans les craques : les gens qui ont un revenu un peu au-dessus du seuil du revenu minimum, mais pas si important; les gens avec un peu de perte d’autonomie, etc. »

Des besoins

Combien d’aînés ont besoin de ce type de service? Difficile de le dire puisqu’il n’y a pas de statistiques précises. Toutefois, la TCAIM estime qu’il y a 50 000 aînés qui ont du soutien à domicile, mais seulement 16 000 aînés ont droit au transport adapté. « S’ils ont besoin de soins à domicile, on présume que plusieurs d’entre eux auraient besoin d’accompagnement pour les emmener aux rendez-vous », ajoute Mme Plouganou.

Ce projet pilote servira aussi de collecte de données. Ainsi, le TCAIM pourra mieux cerner les besoins et trouver les fonds nécessaires pour offrir le service à un maximum d’aînés.

L’effet des compressions

Mme Plouganou déplore le fait que le gouvernement parle de maintien à domicile pour les aînés, tout en n’offrant pas suffisamment de ressources pour leur permettre de continuer à vivre dans leur communauté. Le transport est oublié dans l’équation budgétaire, affirme-t-elle.

Les services de santé offraient jadis le service de transport médical, mais ce service a été annulé avec les compressions budgétaires des dernières années. Le gouvernement compte maintenant sur les organismes communautaires pour offrir ce service, mais ne leur donne pas de fonds pour le faire, précise-t-elle.

Qui peut être un bénévole?

Le TCAIM recherche des bénévoles avec un permis de conduire et un bon dossier de conduite. Les bénévoles deviendront des membres de Communauto. On demande d’être disponible trois heures par semaine, et ce, jusqu’en décembre. (Par Mélanie Meloche-Holubowski) (2015-09-04)
_______________________________________________________________________

Des jeux d’eau activés en continu ?


Photo

Photo prise le 28 août au parc Ahuntsic. (Photo : Philippe Rachiele)
Après avoir constaté que certains jeux d’eau se déclenchaient dans des parcs de l’arrondissement même en l’absence de résidants à proximité, journaldesvoisins.com a contacté l’arrondissement pour en comprendre les modalités de fonctionnement. Il semble que, malgré le fait qu’il y ait des détecteurs de présence, certaines installations émettent de l’eau en continu.

L’arrondissement a en effet confirmé à journaldesvoisins.com que tous les jeux d’eau de son territoire sont munis d’un ou deux poteaux de détection qui permettent d’actionner une séquence de jeux programmés. «Il faut simplement apposer la main sur le pommeau du poteau de détection pour faire fonctionner les jeux d’eau. Une programmation est effectuée pour que les jeux ne soient opérationnels qu’entre certaines heures (8 h 30 à 21 h,)» nous ont indiqué les services de communications de l’arrondissement, en notant que les séquences sont d’une durée approximative de 15 minutes.

«Ceci dit, il est vrai que certains jeux peuvent fonctionner de façon continue. C’est le cas notamment de celui du parc Saint-Benoît où le tableau de programmation n’est plus fonctionnel. Nous devons donc l’actionner manuellement. Il y a aussi celui du parc de Mésy pour lequel nous éprouvons des problèmes avec les bornes d’activation. Ce jeu est mis en fonction avant 9 h, le matin et en arrêt vers 20 h, en soirée. Toutefois, les jeux des parcs Saint-Alphonse et Saul-au-Récollet sont fonctionnels», a également expliqué l’arrondissement lorsqu’interrogé sur le sujet.

D’après le portail de l’arrondissement, Ahuntsic-Cartierville compte sept jeux d’eaux sur son territoire, ouverts sept jours par semaine de juin à septembre. (R.K.)

Les emplacements de ces jeux d’eau sont consultables en cliquant ici. 

______________________________________________________________________

Fête champêtre, édition 2015

La Fête champêtre, édition 2015, Le partage des fruits de l’amitié,  a eu lieu le dimanche 30 août dernier.  Soeur Angèle Rizzardo était bien heureuse que plus de 700 invités et de nombreux bénévoles aient répondu à son invitation et soutenu l’événement qui s’est tenu sur le terrain des Soeurs du Bon Conseil, à l’angle de la rue Millen et du boulevard Gouin, au bénéfice de plusieurs oeuvres pour les jeunes.

Les invités ont pu entendre les prestations des chanteurs André Lejeune, Chantal Pary et Giorgia Fumanti, ainsi que celle de la flûtiste Linda Dumouchel.  Pour l’événement,  la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec (SCCPQ), région de Montréal, a organisé le grand repas champêtre annuel.  

Le maire de Montréal Denis Coderre ainsi que de Pierre Gagnier, maire d’AhuntsicCartierville, ainsi que son épouse, étaient présents de même que les artistes Ginette Reno et Serge Laprade. 

Lors de l’événement, le maire Denis Coderre a célébré deux mariages. Pour l’occasion, un chapiteau a été installé sur le terrain de la communauté de sœur Angèle (l’Institut Notre-Dame du Bon-Conseil de Montréal), situé au 665, boulevard Gouin Est. 

Lors de l’événement, on a souligné le 25e anniversaire cette année de la fondation Les Œuvres Marie Gérin-Lajoie, du nom de la fondatrice de la communauté des Sœurs du Bon-Conseil.  (par Philippe Rachiele) (2015-09-04)

Cliquez ici pour voir plus de photos

_______________________________________________________________________

50e anniversaire des Loisirs Sophie-Barat


Photo

(Photo : Philippe Rachiele)
Le 21 août dernier, ce fut la fête sur le terrain de l’école Sophie-Barat à l’occasion du 50e anniversaire des Loisirs Sophie-Barat. Pour l’occasion, différentes activités ont été réalisées auxquelles étaient conviés les résidants et les utilisateurs des loisirs. Quelques politiciens étaient sur place. Au moment où le photographe du journaldesvoisins.com est passé, il a constaté la présence de la députée de Crémazie, Marie Montpetit, et la députée et candidate NPD, Maria Mourani.

Cliquez ici pour voir d’autres photos de la fête anniversaire

________________________________________________________________________

JARDINS ET POTAGERS

Le temps des récoltes, en famille!
Par Patrick De Bortoli


Photo(Image : Pierre Lecourt)

Voilà encore le temps qui nous file entre les doigts et nous force, par ses lentes transformations, à actualiser nos sens afin d’apprécier de nouvelles textures saisonnières. Certes, l’été n’est pas terminé, et les chaleurs des derniers jours sont là pour faire naître l’espoir qu’il ne s’éteindra jamais. En revanche, la flore de notre quartier, elle, ne cache pas les empreintes de son passage : les vivaces automnales sont bien en vue, la cime des frênes revêt lentement ses couleurs de fin de saison et les fruits et les légumes du potager tombent de fraîcheur à nos pieds.

Alors que les courges et les citrouilles, les choux tardifs et autres légumes poussent à l’extrême le temps de la récolte, souvent même jusqu’aux premiers gels, pour la plupart des jardiniers, la grande récolte se met en branle vers la fin août et le début du mois de septembre. 


Les tomates sont emblématiques de cette période de l’année, alors qu’elles sont imbibées de soleil et de grandes chaleurs et nous rendent maintenant toute la saveur de l’été dans notre assiette. Il faut profiter au maximum de leur fraîcheur et éviter qu’elles ne mûrissent trop longtemps sur les plants. Comme tels, en sauce ou en conserves, les légumes de fin de saison abondent et il faut les cueillir!

Récolte sociale

Si la récolte est en soit très horticole, elle est aussi, à mon sens, très sociale. À l’époque préindustrielle, et c’est encore le cas aujourd’hui pour certaines productions maraîchères, la récolte était une affaire de village et surtout, de famille. Tout le monde y mettait du sien pour rendre l’impossible possible, et ensuite partager les victuailles. 


Pour nos petits potagers, surtout lorsqu’ils sont riches d’une diversité végétale, il est vrai que les récoltes sont plutôt multiples et étalées sur la saison, et moins insurmontables qu’elles l’étaient jadis, alors qu’on cultivait des légumes qui arrivaient tous à maturité au même moment. Il n’en reste pas moins que je privilégie la fin de l’été comme un temps presque sacré, qui tire à sa fin et qui fait naître, chez moi, une frénésie à tout vouloir consommer et conserver, pour éviter les pertes.

Goûter ce plaisir!

C’est dans cet élan que j’entraîne, davantage encore, mes enfants et mon épouse à participer et à goûter ce plaisir. Nous attendons un moment de la semaine ou les légumes semblent particulièrement abondants pour partir en mission. 


Les enfants adorent et surtout apprennent, çà et là, en dilettante, une pléthore de petites choses. Ils apprennent, par exemple, à reconnaître les signes de la nature, qui nous indiquent quels fruits et quels légumes sont matures pour la cueillette. Ils découvrent, souvent à leur grand désarroi, qu’il existe aussi une technique de cueillette, sans quoi le plant et le fruit s’en trouvent abîmés et la production future compromise.

Mode d’emploi

Ils pensent aux soins à donner dans l’immédiat, mais sans qu’il y ait récompense spontanée. L’appréciation de l’attente y est aussi développée, car une tomate presque rouge n’est pas aussi savoureuse qu’elle le sera demain. Et où peut-on mettre ou ne pas mettre les pieds? Ainsi les enfants comprennent le respect du sol, et qu’un sol piétiné est un sol compact et peu productif. 


Ce sont là de bien menues leçons, bien sûr, mais qui alimentent lentement une sensibilité pour le vivant; et pour l’humain aussi, en l’occurrence. Car j’oubliais le plus important encore! Le partage! Ce choix que nous faisons de partager un moment pour être en famille, baume les parois du cœur et esquisse les souvenirs de demain. Nous en profitons aussi pour partager la récolte avec nos proches, nos amis et voisins. Ici, les enfants comprennent l’importance de prendre soin d’autrui, de partager l’abondance, du plaisir à donner et finalement ils constatent que d’un simple potager, peut naître une communauté!

Bon partage!
Au plaisir de faire votre connaissance dans un potager près de chez nous!
Votre fermier urbain,
Patrick De Bortoli 

Nous en profitons pour vous inviter de nouveau à adresser vos questions à votre fermier urbain préféré, à l’attention de journaldesvoisins.com puisque cette chronique se poursuivra au moins jusqu’à la fin du mois de septembre, alors que les récoltes vont bon train actuellement dans nos potagers et que l’automne nous donnera de quoi travailler dans nos jardins et potagers. En outre, cette chronique a toujours sa place dans l’édition bimestrielle de notre magazine papier.

Adressez vos questions à journaldesvoisins@gmail.com, à l’attention de Patrick De Bortoli. (C.D.)

__________________________________________________________________

Atchoum!!! 
Allergique à l’herbe à poux?

N’oublions pas de vérifier nos terrains pour s’assurer d’éradiquer l’herbe à poux qui pourrait s’y trouver, plante qui incommode malheureusement de nombreux résidants à cause du pollen. On peut l’arracher avec nos mains sans danger car ce n’est pas de l’herbe à puce. (Texte et photo :Philippe Rachiele)

_____________________________________

LETTRES OUVERTES

Journaldesvoisins.com se fait un plaisir de publier vos lettres ouvertes si elles traitent d’une situation, d’une problématique, ou encore d’un événement concernant le territoire. Prière d’envoyer vos lettres avant le mercredi, 17 heures, en fichier Word (et non en pdf), et d’en vérifier l’orthographe avant l’envoi. Nous nous réservons le droit de les éditer, de les raccourcir si nécessaire, ou de les corriger en espérant que vous aurez fait vos devoirs avant de nous faire parvenir votre missive. Merci! (C.D.)

L’agrandissement de l’école Ahuntsic-Annexe, 
par Luc Giguère

Un pas dans la bonne direction
par Catherine Tremblay

__________________________________________________
Pour septembre…
Votre magazine papier disponible 
Trente-deux ou trente-six pages : qui dit mieux?


PhotoLa murale de la Maison du Monde calligraphiée en plusieurs langues. (Photo: N. Mouterfi)

En juillet dernier, la Maison du Monde située dans le quartier Saint-Simon du district Saint-Sulpice de l’arrondissement, a organisé une activité avec les jeunes du quartier: écrivez “Maison du Monde” dans votre langue. Cela a donné lieu à une belle murale colorée exposée sur les lieux. Lisez la chronique de notre collaborateur Nacer Mouterfi, “Nos voisins venus du vaste monde” dans l’édition de septembre.

Savez-vous ce qu’est une dérogation mineure? Vous l’apprendrez en lisant notre prochain magazine papier, disponible dès le vendredi 28 août. Pour faire court, il s’agit d’une demande faite par un résidant, à l’arrondissement, pour se soustraire à  titre exceptionnel à un ou plusieurs des nombreux règlements qui régissent déjà les normes de construction sur le territoire. Il peut être difficile d’obtenir une dérogation mineure, comme il peut être frustrant de ne pas l’obtenir, ou encore qu’un voisin l’obtienne… Certains l’ont appris à la dure, comme vous pourrez le constater à la lecture de notre magazine.

Notre magazine bimestriel papier de la rentrée est présentement distribué jusqu’au 8 septembre dans les boîtes aux lettres sur le territoire d’Ahuntsic et une partie du territoire de BordeauxCartierville. Un certain nombre d’exemplaires seront également disponibles dans les bibliothèques de l’arrondissement, au Centre communautaire Ahuntsic, sur la rue Laverdure, dans certains commerces, et au YMCA de BordeauxCartierville.

Dossier Élections 2015

Notre magazine compte 32 ou 36  pages, selon qu’il s’agisse de la version ouest ou est, dont un important dossier concernant les élections fédérales qui se tiendront le 19 octobre prochain. Vous ne savez pas pour qui voter? Entre deux ou trois candidats, votre cœur balance? Journaldesvoisins.com vous présente les candidats des cinq principaux partis de la circonscription AhuntsicCartierville et un survol des candidats de la circonscription de Bourassa qui rejoint une petite partie de notre lectorat.

Nouvelle chronique en éducation

Également au menu : un sondage auprès des résidants marcheurs dans l’arrondissement; l’inquiétude des résidants quant à la détérioration des infrastructures et des lieux patrimoniaux; l’autopartage et ce qui est disponible à cet égard dans AhuntsicCartierville; ainsi que les chroniques habituelles. Une nouvelle chronique, « Tout sur l’éducation », plaira sans doute aux parents qui ont des enfants à l’école ou aux résidants que la chose scolaire intéresse. Bref, un contenu diversifié destiné à vous informer et à vous divertir jusqu’au prochain numéro du magazine, fin octobre.

Dans l’intervalle, n’oubliez pas de lire nos Actualités hebdomadaires sur le Web, à www.journaldesvoisins.com

Bonne lecture! (C.D.)


__________________________________________________

BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈV


Photo

Un GMF quitte Ahuntsic-Cartierville

La Clinique médicale Longévité, un des importants groupes de médecine familiale (GMF) d’Ahuntsic-Cartierville quittera officiellement ses bureaux de la rue Fleury Ouest pour se joindre aux praticiens de la Clinique médicale Elna située au 6900, boul. Décarie, bureau M160, au Centre commercial Décarie Square, à Côte St-Luc, à proximité de la station de métro Namur. À terme, les médecins y pratiquant, notamment le docteur David Lévi, Dahlia Lévi, et Yves Lévi, se joindront à l’équipe des médecins de la Clinique Elna, à commencer par le docteur David Lévi, dès le 18 septembre prochain. Le docteur Dalia Lévi se joindra à lui au retour de son congé de maternité, tandis que le docteur Yves Lévi les rejoindra après la période de vaccination qui aura lieu comme à l’habitude à ses bureaux de la rue Fleury Ouest.

Selon la directrice de l’administration de la Clinique Longévité, ce déménagement est rendu nécessaire puisque, à l’heure actuelle et depuis un bon moment, les médecins en poste doivent mettre les bouchées doubles compte tenu de deux absents, un médecin en congé parental, et un autre en congé de maladie. Ils ne suffisent donc plus à la tâche.

Pour les patients qui veulent suivre leur médecin, ils pourront communiquer avec eux au 514 373-ELNA (ou à la clinique habituelle en attendant). Pour les résidants qui voudraient trouver un médecin dans les environs, il vous faudra demander au médecin que vous trouverez de faire transférer votre dossier à sa pratique; pour ce faire, il vous fera remplir un formulaire. Évidemment, pour trouver un nouveau médecin, c’est une autre histoire. Nous aurons plus d’infos la semaine prochaine. À suivre. (C.D.)

Moins de graffitis

Selon Tandem Montréal, même si les données ne sont pas toutes comptabilisées, il y aurait eu moins de graffitis à enlever cet été que l’an dernier, ce qui constitue une bonne nouvelle. Au cours de l’été, des jeunes ont été embauchés pour se débarrasser des pseudoœuvres qui se retrouvent ou s’attaquent au mobilier urbain. Parallèlement, une entreprise est appelée à enlever les graffitis sur des maisons ou commerces de l’arrondissement. Le service est gratuit. Rappelons que Tandem, qui compte 33 ans d’existence, est le Programme montréalais de soutien à l’action citoyenne en sécurité urbaine dans les arrondissements. 

Depuis 1987, l’organisme communautaire Prévention du crime Ahuntsic-Cartierville est le mandataire du programme sur notre territoire. Le programme fait appel à la participation de tous les citoyens afin d’améliorer leur sécurité, leur qualité de vie ainsi que celle de leur environnement. Pour plus d’informations, on peut contacter l’organisme Prévention du crime Ahuntsic-Cartierville, au  1405, boul. Henri-Bourassa Ouest, bureau 004. Téléphone : 514 335-0545 Courriel : tmac@bellnet.ca  (A.M.)

Confirmation de la candidature de Mélanie Joly

Dans un bref communiqué envoyé aux médias en fin de journée mercredi 2 septembre, Parti libéral du Canada (PLC) confirmait la candidature de Mélanie Joly comme candidate officielle du PLC dans Ahuntsic-Cartierville, rejetant ainsi l’appel de Mme Grace Batchoun, candidate arrivée deuxième lors de l’investiture du PLC dans la circonscription..

 « Le Comité permanent d’appel formé de Me Simon Potter, président du panel, Me Christopher Richter, membre du panel, et de Me Stéphane Lacoste, coprésident du comité et membre du panel, a avisé le PLC qu’après avoir entendu les deux parties, il rejetait l’appel de madame Batchoun et confirmait la candidature de Mélanie Joly. Rappelons que le Comité permanent d’appel est une entité formelle enchâssée dans la Constitution du Parti libéral du Canada. Ses règles et son fonctionnement sont également enchâssés dans la Constitution qui a été adoptée par les membres du Parti. Le CPA opère indépendamment du Parti en vertu de ses propres règles. Les décisions du Comité permanent d’appel sont finales et exécutoires. »

Journaldesvoisins.com a tenté de joindre la candidate pour obtenir ses commentaires quant à cette décision, mais, au moment de mettre sous presse, nous n’avions pas eu de retour d’appel. (C.D.)

Une nouvelle directrice à l’école Saint-Benoît

La rentrée a été marquée par l’arrivée d’une nouvelle directrice à l’école Saint-Benoît en remplacement de Isabelle Côté. Il s’agit de Sandra Michèle, qui était auparavant directrice par intérim et directrice adjointe de l’école La Dauversière. Soulignons que Mme Michèle connaît bien le secteur puisqu’elle a été enseignante à l’école Ahuntsic il y a quelques années. (C.D.)

Maria Mourani soutient les familles. Dans un communiqué qu’elle a fait parvenir aux médias, Maria Mourani, députée sortante et candidate du NPD dans Ahuntsic-Cartierville, rappelle que travailler pour le bien-être des  familles doit être une priorité. D’ailleurs, Ahuntsic-Cartierville est l’un des arrondissements comptant le plus de familles à Montréal, selon Mme Mourani. « Soutenir les familles, c’est offrir un environnement où nos enfants pourront pleinement s’épanouir. Cela passe par un milieu de vie sécuritaire, des logements abordables, des services de garde de qualité, un système de santé accessible et des activités sportives à faibles coûts pour les jeunes. « De plus, depuis 2006, j’octroie une part importante du budget du programme Emploi été Canada aux camps de jour, permettant ainsi d’offrir aux jeunes des activités estivales de qualité » a affirmé Maria Mourani. Le NPD s’engage à investir dans un programme national de garderies, avec droit de retrait et pleine compensation financière pour le Québec; à annuler les compressions des Conservateurs dans les transferts en santé et à collaborer avec les provinces et les municipalités pour ramener des investissements stables et à long terme dans le logement abordable. Le NPD investira aussi 28 millions de dollars dans Sport Canada pour le soutien aux jeunes sportifs. (Source : Étienne Charron, NPD)
Fête du Travail − Ouvert ou fermé? À l’occasion de la fête du Travail, le bureau Accès Montréal et le comptoir des permis de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville seront fermés le lundi 7 septembre prochain.

Les installations fermées le lundi 7 septembre 2015 sont :

·les trois bibliothèques de l’arrondissement;
·le Café de Da;
·la maison de la culture Ahuntsic-Cartierville;
·la piscine Sophie-Barat;
·l’aréna Marcelin-Wilson;
·l’aréna Ahuntsic.

Quant à la piscine du YMCA Cartierville, celle-ci est fermée depuis le 24 août dernier, et ce, jusqu’au 14 septembre prochain, afin d’en faire l’entretien. Outre le centre de bocce l’Acadie, qui sera ouvert de 13 h 30 à 17 h et 19 h à 22 h 30, tous les autres centres de loisirs d’Ahuntsic-Cartierville seront fermés.

Les installations ouvertes :

·Les terrains de tennis seront ouverts selon les horaires prévus.

De plus, les collectes des ordures ménagères et des matières recyclables seront maintenues selon les horaires habituels. (Source : Arrondissement)
Vous possédez un foyer ou un poêle à bois? Un nouveau règlement est en vigueur. Vous devez vous y conformer. Le 18 août 2015, la Ville de Montréal a adopté le Règlement concernant les appareils et les foyers permettant l’utilisation d’un combustible solide. Ce nouveau règlement qui s’applique dans les 19 arrondissements consiste à :

· Interdire l’utilisation d’appareil à combustible solide durant les avertissements de smog, et ce, dès maintenant;
· Obliger les propriétaires de ces mêmes appareils à les déclarer au cours des 120 jours suivant l’adoption du règlement, soit d’ici le 22 décembre 2015;
· Interdire, dès le 1er octobre 2018, l’utilisation d’appareils à combustible solide sauf s’ils font l’objet d’une reconnaissance par l’EPA (Environmental Protection Agency) à l’effet qu’ils n’émettent pas plus de 2,5 g/h*  de particules fines dans l’atmosphère**;
· Autoriser l’utilisation de tous les appareils à combustible solide, qu’ils soient conformes ou non, lors de pannes d’électricité d’une durée de plus de trois heures. 

Pour déclarer votre appareil, c’est simple. Vous pouvez remplir le formulaire de déclaration en ligne au www.ville.montreal.qc.cq/chauffageaubois. Vous trouverez, par ailleurs, sur cette même page web toutes les informations relatives au règlement, à son application et notre Foire aux questions. Vous pouvez aussi nous adresser votre question par courriel à l’adresseenvironnement@ville.montreal.qc.ca ou par téléphone en composant le 514 280-4326. Un employé du Service de l’environnement de la Ville de Montréal vous répondra dans les meilleurs délais. (Source : Arrondissement)


Picture

Collecte des résidus verts
Dates de collecte
Automne 2015 : du 21 septembre au 26 novembre




Déposez vos résidus en bordure de la rue entre 5 h et 8 h le matin de la collecte.

Il est interdit de déposer des feuilles mortes dans la rue. Contenants autorisés :
 
Sacs en papier;
– Boîtes de carton;
– Récipients en métal ou en plastique rigide munis de poignées ou d’anses et n’ayant aucun couvercle.


Résidus verts acceptés :

– Résidus de nettoyage des jardins, de potagers et d’arbres fruitiers;
– Rognure de gazon, MAIS la pratique de l’herbicyclage est fortement suggérée;
– Feuilles mortes;
– Branches de conifères (par exemple : haie de cèdres) de moins de 1 m de long et de 5 cm de diamètre, attachées en fagot avec de la corde ou disposées dans les contenants autorisés;

-Tous les sacs en plastique sont interdits.

Afin de lutter contre l’infestation de l’agrile du frêne, les branches, de toutes espèces de feuillus, ne sont pas acceptées dans les résidus verts. Pour plus de détails sur la lutte contre l’agrile du frêne dans l’arrondissement, cliquez ICI.

Résidus refusés :

– Résidus alimentaires (notamment les restes de table);
– Litière d’animaux;
– Terre et pierre;
– Souches, troncs d’arbres et branches de feuillus.

Poids maximum
Les contenants et les sacs ne doivent pas dépasser 25 kg, sinon ils ne seront pas ramassés. Renseignements: 311
www.ville.montreal.qc.ca/environnement  www.ville.montreal.qc.ca/collectes (Source: Arrondissement)


 

Ramassage des branches de feuillus (en lien avec l’infestation de l’agrile du frêne) Connaissez-vous la collecte de branches de feuillus? Voici la procédure à suivre pour le ramassage des branches de feuillus ayant un diamètre de 20 centimètres ou moins:

1. Composez le 311 afin d’effectuer une requête;
2. Déposez vos branches en bordure du trottoir, en paquets non ficelés;
3. Les branches seront ramassées dans les dix jours ouvrables suivant votre demande.

Les branchages provenant d’un émondage privé doivent être ramassés par l’entrepreneur ayant effectué la coupe. Si vous devez faire ramasser des troncs, des souches ou des branches de feuillus ayant un diamètre supérieur à 20 centimètres, mentionnez-le en téléphonant au 311. L’abattage d’arbres sur le domaine privé est réglementé et nécessite l’obtention d’un permis ou d’un certificat d’abattage. Pour connaître la procédure détaillée pour disposer des branches ou des troncs, cliquez ici.

Pour en savoir plus sur l’agrile du frêne, sur les options offertes aux propriétaires de frênes, sur le plan de lutte montréalais et bien plus, visitez le site www.ville.montreal.qc.ca/agrile. (Source: Arrondissement)
 

Ensemble, prêtons attention aux écoliers. Les policiers du poste de quartier 27 desservant l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville ont donné le coup d’envoi en intensifiant leurs interventions de prévention et de contrôle concernant la sécurité routière des écoliers en organisant diverses activités. Ces actions s’inscrivent dans le cadre de la campagne 100 % vigilant (volet sécurité routière des écoliers) que le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) déploie du 27 août au 27 septembre prochain, sur l’ensemble du territoire montréalais. Cette campagne vise à améliorer la sécurité des enfants âgés de 5 à 12 ans aux abords des écoles et près des autobus scolaires. Elle rappelle aux écoliers, à leurs parents et aux conducteurs les comportements sécuritaires à adopter ainsi que l’importance de respecter le travail des brigadiers scolaires, la signalisation, les limites de vitesse et la réglementation du Code de la sécurité routière. Dans le cadre de cette campagne, les policiers du PDQ 27 tiendront des activités de sensibilisation auprès des écoliers du primaire en les faisant participer à des opérations radar préventives. Ils effectueront également des opérations de contrôle dans les zones scolaires en vue de faire respecter les limites de vitesse, les règles relatives aux traverses de piétons, aux feux de circulation et aux arrêts obligatoires. Pour ce faire, ils bénéficieront du soutien de leurs collègues de la Section métro pour intervenir près des stations, de celui des agents motards et de la section circulation du SPVM lors d’opérations locales. Quant aux agents de stationnement, ils appliqueront la réglementation selon la signalisation présente dans les zones scolaires. (Source : SPVM)


Photo

Le Marché Ahuntsic-Cartierville continue sa route jusqu’au 30 octobre ! L’été s’achève doucement, mais vos marchés saisonniers continuent de plus belle ! C’est en effet la saison des récoltes qui commence. Connaissez-vous le Marché Ahuntsic-Cartierville ? À vocation communautaire, c’est plus de dix marchés de fruits et légumes par semaine qui se tiennent dans l’arrondissement pour donner accès à des fruits et légumes frais, locaux et à prix abordables. Consultez notre calendrier de la rentrée en cliquant sur la carte de tous nos emplacements sur http://www.villeenvert.ca/marcheac/ Dès le 1er septembre, vous retrouverez votre Marché mobile aux écoles de La Visitation, SaintsMartyrs-Canadiens, Saint-Antoine-Marie-Claret et au Cégep Ahuntsic, accompagné des Haltes maraichères (dégustations gratuites et vente de produits de saison). Pour davantage d’informations ou pour vous impliquer sur les marchés, n’hésitez pas à contacter Caroline au 514-576-1858 ou par courriel à mac@villeenvert.ca (Source: MAC)

________________________________________________________
Un bal en blanc pour les 30 ans de la Coopérative Oasis Sauvé de Montréal

La Coopérative d’habitation Oasis Sauvé de Montréal a fêté son 30e anniversaire le samedi 29 août dernier. La fête a pris la forme d’un « bal en blanc » qui a eu lieu sur le terrain même de la coopérative, située au 9921, Millen à Ahuntsic sous un chapiteau érigé pour l’occasion. Le projet de coopérative a vu le jour grâce, en partie, à des fonds obtenus aux termes du Programme de logement sans but lucratif de la SCHL relevant de l’article 95. La Coopérative d’habitation Oasis Sauvé de Montréal a été aménagée sur un terrain adjacent à l’école Fernand Séguin que la Ville de Montréal lui a cédé par un bail de 50 ans. Le complexe procure 78 logements sûrs et abordables à près de 150 personnes.   La SCHL octroie des subventions qui aide la Coopérative à épauler les occupants d’une vingtaine de logements, notamment des aînés et des personnes handicapées, afin qu’ils puissent demeurer dans leur appartement et leur milieu. Fidèles aux principes du modèle coopératif, les membres participent à la gestion et à l’entretien des bâtiments en siégeant à des comités (finances, sélection des membres, éducation, entretien) et en prenant part à des corvées annuelles.  Les résidants ont confiance en l’avenir de leur coopérative, car elle a été bien gérée. Cette fête a été célébrée avec beaucoup d’émotion et de satisfaction. (Source : Coopérative Oasis) 
Cliquez ici pour voir d’autres photos du 30e anniversaire

Séance extraordinaire du conseil d’arrondissement, jeudi 10 septembre prochain, afin de dresser le budget 2016 et le Programme triennal d’immobilisations (PTI), à 19 h, à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage.

Séance ordinaire du conseil d’arrondissement le lundi 14 septembre. La séance a lieu à 19 h à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions. L’ordre du jour devrait être disponible 48 heures à l’avance sur le site de l’arrondissement, ici. 

__________________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

Vous êtes d’un organisme communautaire? Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, des succès ou des questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com en nous faisant parvenir un court texte (max.: 100 mots) dans un fichier WORD (et non en pdf). Prenez note que nos jour et heure de tombée sont le mercredi de chaque semaine, à MIDI. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception. Nous préférons garder notre temps pour bien gérer cette chronique et tenter de publier le plus possible de ce que nous recevons.


Photo

Devenez membre de l’Association des Retraités d’Ahuntsic ! Quelques places sont disponibles dans certains cours:  Acrylique, Aquarelle, Bridge, Anglais rendu facile, Dessin et Musclez vos méninges et Ciné-club. Début des cours : La semaine du 14 septembre. Carte de membre 17 $. Nos heures d’accueil sont du lundi au jeudi de 9 h 30 à 12 h 00, de 13 h 00 à 15 h 30 et le vendredi de 9 h 30 à 12 h 00. 514 382-0310 poste 101 (Source : ARA)

Assemblée régulière de Solidarité Ahuntsic
Venez discuter des élections fédérales et de ses enjeux
Il y aura assemblée régulière des membres de Solidarité Ahuntsic le mercredi 16 septembre, pour préparer, entre autres choses, les élections fédérales du 19 octobre prochain. Venez discuter des enjeux de l’élection et des engagements que les candidats devraient prendre.
Le Chœur Massenet cherche de nouveaux membres pour sa prochaine saison. Joignez-vous à un groupe dynamique et accueillant. Le chœur produira cette année deux concerts.  Répétitions tous les lundis soir à 19 h 30. Portes ouvertes les 8-15-22 et 29 septembre à l’église Saint-Jude (Ahuntsic). Outils d’apprentissage disponibles. Informations : (514) 284-2635 ou info@choeurmassenet.com ou sur le site : www.choeurmassenet.com (Source : Chœur Massenet)


Photo

Bénévole recherché(e) pour ateliers de conversation en anglais. Vous êtes intéressé de donner de votre temps en devenant animateur(trice) d’ateliers de conversation en anglais? Vous avez de l’expérience dans l’enseignement de la langue anglaise et vous voudriez le mettre à profit? Vous désirez faire de nouvelles rencontres et intégrer une équipe dynamique? N’hésitez pas à nous contacter ! Pour soumettre votre candidature ou pour plus d’informations, contactez Pauline Perrotte au 514 382 0735 poste 225 ou par courriel à inter05@cana-montreal.org (Source : CANA)

Vous aimez chanter ? Vous voulez rencontrer des gens de chœur? Joignez-vous au Chœur Alarica qui fêtera ses 40 ans cette année. Nos pratiques ont lieu tous les mardis. Pour information, contactez-nous au 514 703-3122. (Source : Chœur Alarica)


Photo

Venez rencontrer l’équipe du Centre des femmes et explorer un milieu de vie d’entraide et d’initiatives communautaires
stimulantes : relation d’aide, implication citoyenne, consultations juridiques en plus de divers cours, conférences et ateliers. Nous vous attendons le 10 septembre prochain dès 13 h 30, au 1586, rue Fleury Est, porte 100, pour découvrir la nouvelle programmation de l’automne et vous inscrire aux activités. Pour toute information, contactez-nous au 514 388-0980 ou consultez notre site Internet www.cfse.ca. (Source : Centre des femmes)


Le Club Toastmasters Expression Ahuntsic est une OBNL favorisant l’art oratoire chez les adultes dans une ambiance amicale. Les rencontres ont lieu les mardis soir de 18h45 à 21h15 au Centre Communautaire Ahuntsic, 10780 Laverdure. Les premières rencontres sont gratuites. Le mardi 15 septembre prochain aura lieu la soirée portes ouvertes. Informations: (514) 265-5780 ; www.expressionahuntsic.org (Source : Club Toastmasters Expression Ahuntsic)

Le Centre d’action bénévole de Bordeaux-Cartierville offre des formations gratuites aux résident(e)s du quartier. La créativité, le CA, la gestion du stress, mettre ses limites et l’écoute active seront entre autres touchés. Pour vous inscrire : 
514 856-3553, poste 4. La liste complète des formations du quartier est disponible sur formationcartierville.org. (Source: CABBC)

Popote roulante! Vous êtes disponible le mardi de 9 h 30 à midi et souhaitez fournir une aide concrète pour le quartier? Le CABBC recherche un conducteur ou une conductrice pour la popote roulante. Remboursement de 0,45 $/km. Intéressé(e)? Contactez Sylvain Caron au 514 856-3553, poste 1. (Source : CABBC)
Vous souhaitez vous impliquer dans le quartier? Le Centre d’action bénévole de BordeauxCartierville est là pour vous aider à trouver ce qui vous plaira.
514 856-3553, poste 4 ou agentliaison@cabbc.org (Source : CABBC)

Entraide Ahuntsic-Nord bénévolat. C’est bientôt la rentrée et quiconque désire s’impliquer auprès des aînés de notre quartier est le (la) bienvenu(e). Chauffeurs, baladeurs, gens de l’accueil et du travail administratif, les divers types d’engagement sont au rendez-vous et toute offre de service sera grandement appréciée. Pour information, contacter France Brochu, au 514 382-9171. (Source : Entraide Ahuntsic-Nord)

________________________________________________________________________

LE COIN DES COMMERÇANTS 

Vous êtes commerçant dans l’arrondissement et vous désirez mettre une publicité dans notre magazine papier de la rentrée? Il est encore temps pour la version qui sera distribuée à l’est de la rue St-Hubert. Vous avez jusqu’à lundi 31 août, 17 h, pour réserver votre espace, et à mardi 1er septembre, 17 h, pour nous faire parvenir votre prêt-à-imprimer. Contactez Éric Lescure, conseiller média, au 514 506-8665.

Sur FLO

Les mercredis piquenique se poursuivent au parc Tolhurst. Avis aux intéressés (ées) : il y aura une opération « Vide ton garde-robe » le mercredi 9 septembre prochain. Apportez les fringues que vous ne portez plus!

La boulangerie de la Bête à pain est de nouveau en fonction, avec de nouvelles variétés de pain, un nouveau four encore plus grand et fonctionnel, et une présentation revampée du local.

Sur La Promenade

Au courant de l’été, une nouvelle designer d’intérieur s’est installée sur La Promenade Fleury. Il s’agit de Viviane Dubreuil. Son bureau est situé au 1433, rue Fleury Est, en haut de Montréal Image, entre la rue Christophe-Colomb et la rue Olympia.

La Promenade Fleury

organise sa vente-trottoir automnale, du 10 au 13 septembre. La rue Fleury Est
sera piétonne seulement les 11 et 12 septembre, entre Saint-Hubert et Papineau.


Photo

À qui la chance de gagner 100$ ? Étudiants en chant ou en musique, où-vous?! Personne ne s’est encore manifesté. Vous jouez du piano? Vous chantez? Et vous aimeriez gagner des sous? La Promenade Fleury organise un concours : interprétez la chanson Imagine de John Lennon en vous accompagnant au piano sur l’un des pianos publics de La Promenade, et filmez-vous. Déposez votre vidéo sur la page Facebook de La Promenade; tout cela d’ici le 25 septembre. La meilleure interprétation sera choisie et le gagnant méritera 100$.

________________________________________________________________________

QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…

Voici certaines activités prévues cette semaine dans l’arrondissement :

Encore plus de samedis de « Souks sur Gouin Ouest » pour animer le cœur de BordeauxCartierville! Les samedis de marché en plein air ou « Souks » sur le boulevard Gouin Ouest sont de retour! Jusqu’au samedi 12 septembre, de 10 h à 17 h, les tentes d’une vingtaine de marchands éphémères sont regroupées sur un seul site, devant l’église Notre-Dame-des-Anges (5986, boulevard Gouin Ouest), face à l’Hôpital du Sacré-Cœur. Ce marché en plein air d’inspiration européenne et africaine vient compléter l’offre commerciale du boulevard Gouin. Les commerçants du boulevard Gouin Ouest sont aussi de la fête : plusieurs participent en sortant leurs marchandises sur le trottoir devant leur commerce ou en occupant un espace aux Souks. Pour s’informer ou
pour obtenir un espace gratuit aux samedis « Souks » sur Gouin Ouest, on visite
le site www.gouinouest.com. (Source : CDEC)


Picture

Le vendredi 4 septembre à 18 h 
Létourneau chante et rechante. Pierre Létourneau chante et raconte sa vie d’auteur-compositeur-interprète. Une Boîte à chansons, Tous les jours de la semaine à Jeunesse d’aujourd’hui, sa collaboration avec Nicole Martin (Laisse-moi partir), son quinzième album avec Tout de toi et Les Bébés-Boomers. Michel Robidoux, le frère qu’il aurait aimé avoir, l’accompagne à la guitare. On rit, on pleure, on écoute, on respire et on chante. Souper-spectacle 44,95 $, (Source : Le Rendez-vous du thé)  



Picture

Le samedi 5 septembre à 8 h
Observation ornithologique au Parc de la Coulée à Terrebonne. Un autre magnifique site à découvrir en ce début possible de la migration d’automne. Une belle occasion pour voir les passereaux migrateurs avant leur grand départ, dont les parulines en plumage d’automne. Départ du chalet de l’Île-de-la-Visitation. Covoiturage disponible pour 5 $. Ceux désirant se rendre directement pourront se rendre à l’École Les Trois Saisons, 1658, boulevard des Seigneurs (en haut de la côte, stationnement du côté droit) pour environ 8 h 30. Sortie gratuite pour les membres, 3 $ pour les non-membres. Information : 438 338-4138. (Source : COA)



Picture

Le samedi 5 septembre à 18 h 
Hommage à Piaf par Marc-André Cuierrier. Un habitué du Rendez-vous du thé, Marc-André Cuierrier, pianiste accompagnateur chevronné et choriste depuis plus de 25 ans (Tocadéo, Angélique Duruisseau, Catherine Sénart, Patsy Gallant, Céline Faucher et plusieurs autres), vous convie à un hommage à la grande Édith Piaf! La foule, Padam, Je ne regrette rien, ainsi que d’autres surprise de son répertoire étendu, le tout en s’accompagnant au piano. Souper-spectacle 44,95 $. (Source : Le Rendez-vous du thé)



Photo

Le samedi 5 septembre
Combinez une sortie au musée et aux souks. Le Musée des sœurs de Miséricorde invite le public à combiner une sortie au musée et aux souks sur Gouin Ouest. À ces dates, le Musée offre des visites sans rendez-vous, départs à 10 h 30 et à 14 h. Pour information : 514 332-0550, poste 1-393 ou museemisericorde.org. (Source : Musée des sœurs de Miséricorde)


Le Dimanche 6 septembre à 14 h
Visite guidée à vélo. Sortez vos vélos et suivez nos guides au cœur de l’histoire d’Ahuntsic. Du parc-nature de l’Île-de-la-Visitation au parc Nicolas-Viel, nous suivrons la piste cyclable du boulevard Gouin à la découverte des trésors patrimoniaux de l’arrondissement. Sur réservation : 15 $, apportez votre vélo et votre casque. (Source : Cité Historia)

Le lundi 7 septembre à 13 h 30
Visite guidée à pied du Sault-au-Récollet. Informations et réservations: tours.kaleidoscope@sympatico.ca ou (514) 990-1872 (Source : Kaleidoscope)


Picture

Le mardi 8 septembre à 18 h
Allan Wurtele & ses chansons par Allan Wurtele. L’univers poétique et la musique de cet auteur-compositeur-interprète sont à découvrir. Vous voyagerez en des ambiances aux inspirations pittoresques où se côtoient de petites histoires imprégnées d’imaginaire. De la chanson écrite dans la fraîcheur du jour et dans le silence de la nuit qui voltige entre les observations quotidiennes et le sentiment d’espérance; vacille entre le présent et la nostalgie; patiente entre demain et n’importe quand. Intimité, réflexion, joie, nonchalance, sagesse, rêveries; tout cela risque de vous être servi ce soir. Entrée libre – contribution volontaire (Source : Le rendez-vous du thé)


Photo

Le mercredi 9 septembre de 13 h 30 à 15 h 30
La saison d’automne des conférences de l’Alliance culturelle commence par une présentation des « trois ténors » du XXIesiècle : Álvarez, Flórez et Kaufmann, par Michel Veuilleux. Les conférences ont lieu à la salle de l’église Saint-Jude (10 120, avenue d’Auteuil). Gratuit pour les membres de l’Alliance culturelle, 10 $ pour les non-membres. Informations : 514 382-5716 ou www.allianceculturelle.qc.ca. (Source : Alliance culturelle)



Photo

Le mercredi 9 septembre à 18 h 
Bossa 1 (Soirée Brésilienne) par Suzi Silva, Frank O’Sullivan, Rui Abreu et Aquiles Melo. Laissez-vous emporter par les rythmes du Brésil avec le quatuor « Bossa 1 ». Ce quatuor est composé de quatre jeunes musiciens unis par leur passion envers la musique brésilienne (bossa-nova, samba, MPB, etc…) et tout un bagage d’expertise. Réunissant leurs diverses connaissances et expériences musicales ils vous emporteront dans un voyage dynamique chanté en portugais et métissé de rythmes brésiliens. Entrée libre – contribution volontaire (Source : Le rendez-vous du thé)

Des formations sont offertes à la bibliothèque d’Ahuntsic située au 10 300, rue Lajeunesse (514 872-0568) ou encore à la bibliothèque de Cartierville située au 5900, rue de Salaberry (514 872-6989) et s’inscrivent dans la volonté de l’arrondissement de proposer aux résidents d’Ahuntsic-Cartierville une variée d’activités toutes plus intéressantes, les unes que les autres.

Le mercredi 9 septembre de 10 h à 11 h 30
Découvrez votre ordinateur – Clavier et souris (bibliothèque d’Ahuntsic)

Le samedi 12 septembre de 11 h à 12 h 30
Initiation à l’informatique (bibliothèque d’Ahuntsic)

Le samedi 19 septembre de 11 h à 12 h 30
Initiation à internet (bibliothèque d’Ahuntsic)

Les inscriptions doivent se faire deux semaines avant la date de la formation, par téléphone ou sur place au comptoir de prêt de la bibliothèque où on souhaite se rendre. (Source : Arrondissement)


Photo

 
Le jeudi 10 septembre à 18 h
“B” comme…. par Claire Garand.“B“ comme… Barbara, Brel, Brassens, Bécaud, Béart….et les autres Bons, Beaux et Bien-aimés chanteurs français qui embellissent encore nos vies. Un mariage Bien-heureux d’artistes qui vous feront passer une Belle soirée en compagnie de Claire Garand, une bonne animatrice et chanteuse d’ici. Souper-Spectacle 42.95$ (Source : Le rendez-vous du thé)

Du jeudi 10 septembre jusqu’au 13 septembre
Vente trottoir sur la Promenade Fleury.  La rue est piétonne le 11 et 12. 
Le jeudi 10 septembre
C’EST EN ÉCRIVANT QU’ON DEVIENT ÉCRIVAIN! Si votre tête bourdonne d’histoires qui s’évanouissent dès que vous voulez les écrire, si vous aimez jouer avec les mots, si vous désirez rencontrer de nouvelles personnes intéressantes, venez vous amuser en groupe à L’Atelier de création littéraire animé par Pauline Dion, auteure et animatrice retraitée. Activité gratuite et inscription obligatoire.
Début : 10 septembre 2015
Quand : les jeudis de 14 h à 16 h
Fréquence : aux deux semaines
Coordonnées : Entraide Ahuntsic-Nord, 10780 rue Laverdure,
514 382-9171, pauline.dion@videotron.ca
(Source: Pauline Dion)


Photo

Le vendredi 11 septembre à 18 h 
Hommage à Francis Cabrel et Gerry Boulet par Rocky Chouinard. C’est avec fougue et passion que Rocky Chouinard présente un spectacle hommage à ces artistes majeurs du Québec et de la France que sont Gerry Boulet et Francis Cabrel. Guitariste et chanteur flamboyant, Rocky interprète les classiques d’Offenbach, des chansons de l’album solo de Gerry, ainsi que les plus belles chansons de Cabrel. Poésie, mélodies, énergie sont au rendez-vous. Souper-Spectacle 42.95$ (Source : Le rendez-vous du thé)



Photo

Le samedi 12 septembre (dimanche le 13 septembre en cas de pluie)
Randonnée au parc-nature de l’île-de-la-visitation organisée par le club d’ornithologie d’Ahuntsic. Venez faire une autre belle visite au parc alors que la migration s’amorce. Possibilité de plusieurs arrivants que nos guides très familiers avec ce site ne manqueront pas de nous signaler. On aura l’occasion de refaire connaissance avec les nouveaux arrivants du moment. Après la randonnée, l’exécutif du COA convie les membres à un vin et fromages gratuit. Profitez de cette magnifique occasion d’échanger avec les passionnés d’ornithologie. Veuillez vous inscrire avant le samedi 5 septembre. Pour plus d’informations ou pour vous inscrire, veuillez contacter madame Yvette Roy au 450-628-1427 ou à notre adresse courriel : coamessages@gmail.com (Source : COA)


Le samedi 12 septembre
Vente trottoir sur la Promenade Fleury.  La rue est piétonne.  Venez ajouter votre voix à la chorale pour chanter Bonne Fête! à la Promenade à 13 h devant l’église St-Paul-de-la-Croix.  Profitez en pour venir manger un morceau du gâteau d’anniversaire.  (Source : La Promenade)


Photo

Le samedi 12 septembre à 18 h
Hommage à Joe Dassin par Raphael Torr. Doté d’une solide expérience de scène ainsi que d’une voix chaude et grave naturellement semblable à celle de Joe Dassin, l’interprète, Raphaël Torr, fait revivre les plus grands classiques de Dassin. De “Salut les Amoureux” à “l’Amérique”, en passant par “Les Champs-Élysées” et “L’été indien”, c’est un véritable voyage dans le temps qui vous attend. Le spectacle de celui qu’on désigne comme ”le meilleur interprète de Joe” devient vite une véritable fête à la mémoire de Dassin. Souper-Spectacle 44.95$ (Source : Le rendez-vous du thé)



Photo

Le dimanche 13 septembre à 18 h 
Soirée avec Lucille Roy par Lucille Roy accompagnée au Piano par Hélène Carrière. Passionnée de la chanson et de la musique depuis toujours, héritage de ses parents, Lucille Roy a commencé son parcours artistique en tant que chanteuse. Dans les années 90, elle a accumulé les expériences de scène comme interprète en chansons françaises puisant alors dans les œuvres des grands auteurs et interprètes tels que Piaf, Aznavour, Trenet et biens d’autres. Souper-Spectacle 39.95$ (Source : Le rendez-vous du thé)

Le dimanche 13 septembre à 14 h
Sault-au-Récollet – un quartier créé par les Sulpiciens. Parcourez le boulevard Gouin, un tracé fondateur et découvrez cet ancien village rural, riche en bâtiments historiques, issu des premiers établissements des Sulpiciens. Départ à l’angle de l’avenue Saint-Charles et du boulevard Gouin E. À proximité de la station de métro Henri-Bourassa ou via l’autobus 69 E. Le parcours se termine à l’angle du boulevard Gouin Est et rue du Pressoir. (Source : Héritage Montréal)


Photo

Le mercredi 16 septembre à 19 h 30
Conférence sur l’arrivée des sables bitumineux au Québec par Steven Guilbeault, au Café de DA, 545 Fleury Est. Inscription à partir du 2 septembre au comptoir du prêt ou par téléphone 514 872-0568 (Source : Arrondissement)

Le samedi 19 septembre à 20 h
La Société d’Astronomie de Montréal (SAM) présente un atelier d’initiation à l’astronomie au chalet du Parc-nature de l’Île-de-la-Visitation, 2425, boul. Gouin Est. L’atelier d’initiation portera sur « Constellations et cherche-étoiles ». Quelles constellations seront visibles dans le ciel au mois de septembre? Où trouver la lune et les planètes? Apprenez à utiliser un cherche étoile (si le ciel est étoilé) ou venez prendre des conseils pour vous initier à l’astronomie. Cette soirée est offerte gratuitement. Après la conférence, des télescopes et jumelles seront mis à votre disposition. Prenez note que l’observation à l’aide de télescopes n’aura pas lieu si le ciel est couvert. (Source : SAM)

Autres idées d’activités sans date précise

L’Antenne Ahuntsic-Bordeaux-Cartierville de l’Université de Sherbrooke offrira les jeudis du 17 septembre au 5 novembre inclusivement à la salle communautaire de l’église Saint-Jude, située au 10120 avenue d’Auteuil, huit conférences sur “La géopolitique de l’Europe centrale et orientale – de l’Estonie à l’Albanie” présentées par Monsieur Benoît Gascon. Les conférences auront lieu le matin de 9h30 à 12h et seront répétées l’après-midi de 13h à 15h30. Les gens de 50 ans et plus sont les bienvenus. Une préinscription est obligatoire à www,usherbrooke.ca/uta/abc. (Source : Université de Sherbrooke)
Cet été, venez profiter des différentes activités estivales sur l’avenue Park-Stanley!
Programmation des fins de semaine (vendredi, samedi, dimanche) du 26 juin au
6 septembre :


Vendredi : évaluation de la condition physique, de 18 h à 21 h

Samedi : évaluation de la condition physique, de 10 h à 13 h
Chasse au trésor GPS (géocaching) le jour sur le Parcours Gouin
Yoga en plein air avec Pop Yoga, de 18 h 30 à 19 h 30

Dimanche : évaluation de la condition physique, de 10 h à 13 h
Escouade Energiz’toi, de 13 h à 16 h
Chasse au trésor GPS (géocaching) le jour sur le Parcours Gouin
Cours de cardiovélo en plein air avec les Loisirs Sophie-Barat, de 9 h 15 à 10 h 15
Volleyball de plage, de 13 h 30 à 15 h 30 (Source : Arrondissement)

Exposition et animation à la Maison de la culture
Jusqu’au 5 septembre est présentée l’exposition Avoir du panache, réalisée par le sculpteur et photographe Simon Beaudry. Des ateliers d’animation accueillent les clubs de vacances et les jeunes de l’arrondissement ainsi que leurs parents. Une grande murale installation sera créée à partir des œuvres réalisées par les quelque 300 jeunes qui y participeront pendant l’été. 
Inscrivez-vous dès maintenant en téléphonant
au 514 872-8749. (Source: Arrondissement)

Découvrez les nombreuses activités offertes par l’Association récréoculturelle AhuntsicCartierville. L’ARAC offre des activités sur deux sites de l’arrondissement : le site nautique Sophie-Barat (au 10851, avenue Saint-Charles) et le parc de Beauséjour (au 6891, boulevard Gouin Ouest). Leurs activités varient de la location de kayak à la randonnée en vélo-kayak en passant par l’initiation au kayak. Fondé en 2002, l’ARAC est un organisme à but non lucratif dont la mission première est de mettre en valeur le potentiel récréoculturel de l’arrondissement par le développement et la coordination d’activités de plein air, culturelles, de loisirs et sportives. Visitez son site Internet pour tous les détails. (Source : Arrondissement)


Photo

Cet été, venez découvrir le Musée des sœurs de Miséricorde situé à Cartierville. Les visites du Musée et de ses alentours se font sur rendez-vous, sauf le 4 et le 5 septembre. Départs : 10 h 30 et 14 h. Les familles avec enfants et les groupes sont invités à réserver. Pour information, composez le 514 332-0550, poste 1-393, ou visitez le site museemisericorde.org. Le Musée est situé au 12435, avenue de la Miséricorde. (Source : Musée des sœurs de Miséricorde)


Photo

Prêt gratuit de vélos jusqu’au 15 octobre. À L’Escale verte, au 10416, rue Lajeunesse. Profitez de la piste cyclable qui longe les berges et découvrez les nombreux parcs qu’elle traverse. Réservation : 514 447-6232. (Source : Ville en vert)


Picture

Marcher pour rester en santé. L‘Association des retraités d’Ahuntsic offre des marches santé
au parc-nature
de l’Île-de-la-Visitation. C’est une heure
de randonnée agréable et stimulante à travers les sentiers. Chacun se balade à
son rythme, en bonne compagnie et dans la bonne humeur. 
C’est
gratuit pour les membres de l’ARA (la carte pour l’été ne coûte que 6 $). 
Rien à
réserver : il suffit de se présenter. L
es lundis matin à 9 h 30 (sauf
en cas de pluie) 
au bistro du parc de la Visitation (10897, rue du Pont, en prenant par le boulevard Gouin, un peu à l’ouest de De
Lorimier). (Source : ARA)


______________________________________________________________________
Numéros de téléphone utiles
Bibliothèque d’Ahuntsic : 514 872-0568
Bibliothèque de Cartierville : 514 872-6989
Bibliothèque de Salaberry : 514 872-1521
Café de Da : 514 872-5674
Le Rendez-vous du thé : 514 384-5695
Maison de la culture : 514 872-8749

* Les renseignements de la section « Quoi faire » sont publiés à titre indicatif. C’est avec plaisir que journaldesvoisins.com corrige les coquilles, mais il ne peut être tenu responsable d’erreurs ou d’omissions. 


_______________________________________________________________________

Merci Raluca!


Picture

Notre stagiaire d’été, étudiante en journalisme à l’UdeM et résidante d’Ahuntsic-Cartierville, a terminé son stage à journaldesvoisins.com à la fin du mois d’août. Elle a collaboré efficacement à la rédaction des Actualités hebdomadaires tout au long de l’été, et nous l’en remercions vivement. Il est possible que nos lecteurs retrouvent sa signature dans les pages de notre magazine papier et sur nos Actus Web, à l’occasion, en cours d’année. (C.D.)

La Société des amis du journaldesvoisins.com
Parce que la qualité de l’information nous tient à cœur!
Devenez UN AMI du jdv!


Photo

Faites comme 160 autres résidants d’Ahuntsic–Cartierville! Joignez les rangs de La Société des amis du journaldesvoisins.com.

Faites-le par Paypal ou encore par la poste en envoyant votre chèque libellé à l’ordre de journaldesvoisins.com et vos coordonnées au 10780, rue Laverdure Montréal, QC, H3L 2L9. Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une) et votre adresse postale.

Pour devenir membre, cliquez ici.

________________________________________________________________


Pour plus de nouvelles, « Aimez-nous »
sur Facebook, à
journaldesvoisins.com
Nous sommes également sur Twitter : @jdesvoisins

________________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur « Archives – Actualités » tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

________________________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de la Corporation de développement économique (CDEC) AhuntsicCartierville dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

  • -Cartierville, édition 2014
  • Mention Coup de cœur du jury au Concours québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie Économie sociale

Journaldesvoisins.com :

  • Gagnant de cinq (5) Prix d’excellence au congrès annuel 2015 de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ): catégories “nouvelle”, “reportage”, “entrevue”, “photo de presse”, et 2e meilleur média.
  • Gagnant d’une bourse de 5000 $ au concours Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention Coup de cœur du jury au Concours québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie Économie sociale

Journaldesvoisins.com est un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour les résidants d’Ahuntsic–Cartierville, et dont le siège social se trouve à Ahuntsic. Notre journal est un magazine bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne qui, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic–Cartierville, se consulte sur le Web, à www.journaldesvoisins.com

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).

Courriel : journaldesvoisins@gmail.com.
Téléphone : 514 770-0858.

CORRESPONDACE: 10780, rue Laverdure, Montréal (Québec) H3L 2L9


Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!


Conseil d’administration : Paul Guay, FCA, président; Pierre Foisy, PhD., vice-président;
Me Hugo Hamelin, secrétaire; Douglas Long, trésorier; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et les gens d’affaires), Pascal Lapointe, administrateur, et Liliane Gingras-Lessard, administratrice.


Éditeur et cofondateur : Philippe Rachiele.
Conseiller Média : Éric Lescure, 514 506-8665, ou publicitedesvoisins@gmail.com
Rédactrice en chef et cofondatrice: Christiane Dupont
Rédacteur en chef adjoint : Alain Martineau.
Rédactrice en chef, été 2015: Mélanie Meloche-Holubowski
Rédacteurs en chef adjoints suppléants : François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski

Photographes: Philippe Rachiele, Élaine Bissonnette, François Lauzon
Journalistes, version Web : Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj, Mélanie Meloche-Holubowski, Elizabeth Forget-Le François, et Raluca Tomulescu.
Journalistes, version papier : Alain Martineau, François Barbe,
Mélanie Meloche-Holubowski, Rabéa Kabbaj.
Journalistes et collaborateurs à la rédaction:Diane Éthier, Laetitia Cadusseau, Justine Castonguay-Payant, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Laurent Gariépy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Patrick De Bortoli, Hélène Maillé, Nacer Mouterfi, Gabrielle Ramain, et Daphné Dupont-Rachiele.


Photos : Philippe Rachiele.

Conception graphique originale version papier et nouveaux logos : Nacer Mouterfi
Mise en page : Philippe Rachiele, Christiane Dupont et Nacer Mouterfi.
Illustrations originales : Claire Obscure.
Caricaturiste : Florence Tison.
Correction/révision, version Web : Christiane Dumont.
Correction/révision, version papier : Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Chrétien, et Christiane Dumont.
Réseaux sociaux : Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele.
Impression, version papier : Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier : journaldesvoisins.com

Dépôt légal, version papier : BNQ – ISSN1929-606
Dépôt légal, version Web : BNQ – ISSN1929-607X

________________________________________________________________________

Journaldesvoisins.com et quelques-uns de ses artisans sont membres de :


Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ; Mélanie Meloche-Holubowski, rédactrice en chef remplaçante, membre FPJQ; Alain Martineau, rédacteur en chef adjoint, membre FPJQ; Rabéa Kabbaj, journaliste, membre FPJQ.
________________________________________________________________________

Photo

34 000 exemplaires papier distribués

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires