Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Les Actualités du 7 aout 2015

Publié le 07/08/2015
par Rédaction

Les Actualités du 7 aout 2015

________________________________________________________________________

NOTRE MISSION: BIEN VOUS INFORMER!
________________________________________________________

ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2015
En début de campagne…
D
es candidats prêts et motivés


Photo

À ce jour, seules les pancartes du NPD ont été affichées dans la circonscription. Photo : Mélanie Meloche-Holubowski

Photo

Photo : Mélanie Meloche-Holubowski


PhotoRassemblement d’Élie Kassissia la semaine dernière. (Photo : Courtoisie Élie Kassissia)

Finies les spéculations sur le début officiel de la campagne électorale fédérale. Le premier ministre Stephen Harper a déclenché dimanche une des plus longues de l’histoire du pays, qui culminera le 19 octobre, jour où les Canadiens devront se rendre aux urnes. Dans la circonscription d’Ahuntsic-Cartierville, les candidats s’affairent, même si le Parti libéral n’investira son représentant que le 23 août.

La date du scrutin, le 19 octobre, était déjà connue de tous puisque le gouvernement fédéral avait adopté en 2007 une loi forçant la tenue d’élections à date fixe, soit le troisième lundi d’octobre. Toutefois, c’est la longueur de la campagne – 78 jours – qui alimente les reproches des partis d’opposition, incluant ceux de leurs candidats dans la circonscription d’Ahuntsic-Cartierville.

 « C’est dommage, c’est une campagne qui va coûter le double. L’argent, on en a besoin pour des choses beaucoup plus importantes », déplore la candidate du Nouveau Parti démocratique (NPD), Maria Mourani. Nicolas Bourdon, du Bloc Québécois, dénonce lui aussi l’impact financier que la campagne aura sur les Canadiens. « Pour les contribuables, on trouve que ça n’a pas de sens », a-t-il déclaré. Rappelons que les partis politiques sont admissibles à un remboursement de 50 % de leurs dépenses électorales, selon certaines conditions.

« Aux 100 000 $ que coûte une campagne dans une circonscription, en moyenne, il va falloir ajouter au moins 50 % de frais (supplémentaires). Le double du loyer, des appels, et des dépenses supplémentaires », se désole Viken Attarian, aspirant candidat libéral dans la circonscription. François Fournier, l’attaché de presse de Mélanie Joly, autre candidate dans la course à l’investiture pour le PLC, ne se dit pas surpris par un déclenchement hâtif, mais il est déçu. « C’est une manœuvre assez mesquine, on déplore que ça alimente le cynisme des gens envers la politique », dit-il.

Du côté du Parti conservateur du Canada (PCC), le candidat Wiliam Moughrabi s’est contenté de reprendre les propos que son chef Stephen Harper a tenus au déclenchement des élections. « C’est sûr que ça va être long, mais les candidats sont déjà en campagne. Il faut que ça soit fair pour tout le monde, que tout le monde respecte les mêmes règles du jeu », a précisé le candidat.

Pas une surprise

La priorité de Wiliam Moughrabi, maintenant que la campagne est lancée, est de se faire connaître dans une circonscription qui n’a pas porté les couleurs conservatrices depuis 1993. « Mon but, c’est de cogner à toutes les portes, de me présenter aux gens et de leur parler de moi », explique-t-il.

Quant aux candidats des autres partis, même si les élections ont été déclenchées dimanche dernier, ils admettent qu’ils continuent un travail déjà bien amorcé de promotion de leur programme sur le terrain. « En ce qui nous concerne, nous sommes prêts, nous avions déjà déclaré notre équipe au mois de juillet », indique Élie Kassissia, aussi aspirant candidat libéral.

« Les gens répondent présents même si c’est l’été. On va être là dans des activités publiques pour rencontrer les citoyens au Festiblues et à la manifestation Épluchons l’austérité du 15 août », annonce le candidat du Bloc Québécois, Nicolas Bourdon. Selon lui, l’aspect positif d’une longue campagne, c’est « qu’on a le temps de faire plein de choses ».

Pour Maria Mourani, le coup d’envoi officiel de la campagne ne change pas grand-chose à sa stratégie. « On a déjà notre local, nos bénévoles et nos pancartes », lance-t-elle. D’ailleurs, vendredi, le NPD semblait être le seul parti à avoir posé des affiches électorales dans la circonscription.

Une investiture longuement attendue

Si le scrutin du 19 octobre occupe l’esprit des candidats confirmés de la circonscription d’AhuntsicCartierville, les aspirants représentants du PLC doivent franchir l’étape de l’investiture avant de pouvoir y penser. Longuement attendu par les candidats, l’événement se tiendra finalement le dimanche 23 août, tel qu’annoncé par le PLC plus tôt cette semaine.

Rappelons que quatre candidats sont toujours en lice pour le titre : Élie Kassissia, Viken Attarian, Grace Batchoun et Mélanie Joly. « On a hâte, on est prêts, on espère être élus », affirme François Fournier, dans l’équipe de Mélanie Joly. « On est où on est. On continue le travail », avance de son côté Viken Attarian. Élie Kassissia se fait quant à lui confiant. « Nous sommes la seule équipe qui est prête, je suis le vrai adversaire contre le NPD », s’est-il exclamé. Grace Batchoun n’a pas répondu à nos demandes d’entrevue. Mais la semaine dernière, elle a dit qu’elle se concentre à faire du porte-à-porte et à rencontrer le plus d’électeurs possible.

Résultats des dernières élections

Lors des dernières élections fédérales, en 2011, 2008 et 2006, c’est Maria Mourani, alors représentante du Bloc Québécois, qui a remporté les suffrages dans la circonscription d’Ahuntsic. En 2011, elle a récolté 31,8 % des voix, suivie de près par Chantal Reeves, du NPD, avec 30,29 %. Maria Mourani a rejoint le NPD en novembre 2014 comme militante, tout en siégeant à titre d’indépendante au Parlement.

Et dans Bourassa


La circonscription électorale de Bourassa, qui couvre un secteur de l’est de l’arrondissement d’AhuntsicCartierville, porte actuellement les couleurs libérales, représentées par Emmanuel Dubourg depuis novembre 2013. Les élections précédentes ont été remportées par le libéral Denis Coderre, mais celui-ci a démissionné pour briguer la mairie de Montréal.

Emmanuel Dubourg représentera de nouveau les Libéraux et affrontera Dolmine Laguerre du NPD. Les sites Web des autres partis n’affichaient pas de candidat pour la circonscription de Bourassa au moment d’écrire ces lignes. (Par Raluca Tomulescu)

________________________________________________________________________

______________________________________
Redécoupage de la carte électorale 
Un nouveau tracé a redessiné les circonscriptions


Photo

Circonscription de Bourassa (Source : Élections Canada)

Photo

Circonscription d’Ahuntsic–Cartierville (Source : Élections Canada)
Les électeurs de Sault-au-Récollet diront adieu à Maria Mourani le 19 octobre, même si elle est réélue dans AhuntsicCartierville. Une perte « malheureuse », soutient Maria Mourani.

C’est que des milliers d’électeurs pourtant naturellement dans Ahuntsic (entre Papineau et Saint-Michel) se retrouveront avec un nouveau député à cause du redécoupage de la carte électorale fédérale.

À Montréal, normalement, les circonscriptions fédérales correspondent à peu près aux délimitations des arrondissements. Une bonne idée, sauf qu’il est difficile de parvenir à une moyenne d’électeurs acceptable. Cela explique pourquoi il y a si souvent des ajustements. Et, de nouveau, le quartier Ahuntsic est encore charcuté.

Le Sault-au-Récollet se retrouve maintenant dans Bourassa, comme si les électeurs habitaient l’arrondissement de Montréal-Nord. La députée sortante estime qu’elle a fait sa part pour conserver le territoire de la circonscription quand une commission indépendante d’Élections Canada a déposé son projet de nouvelle carte donnant trois circonscriptions de plus au Québec, passant de 75
à 78.

Pressions abandonnées

Interrogée à ce sujet par journaldesvoisins.com, Mme Mourani n’a pas caché sa déception. « J’avais beaucoup de sympathisants dans ce secteur (….) Et cela n’a rien à voir avec la couleur politique. C’est dommage », a-t-elle soutenu.

Mme Mourani avait commencé un combat pour garder le Sault dans le giron d’Ahuntsic mais elle estime que ce n’est pas elle qui a battu en retraite sur les plans politique et juridique. «Pour contester les limites d’une nouvelle carte électorale, il faut l’appui d’un citoyen ou d’une citoyenne et celui du député », a-t-elle dit.

Mais après qu’elle ait monté le dossier et obtenu l’appui de divers groupes dans Ahuntsic, on lui a a signifié qu’elle devait recommencer le processus sur le plan juridique avec le dépôt de la nouvelle carte. Comme l’avait indiqué journaldesvoisins.com à l’automne 2013, Maria Mourani a dû rembourser personnellement 500 $ à la Chambre des communes pour les frais occasionnés par sa requête. « On n’avait pas le droit de faire la contestation avec les ressources de la Chambre, a expliqué Mme Mourani. Il a fallu payer les démarches et la citoyenne faisant partie de la contestation a renoncé à poursuivre le combat ».

Mais Maria Mourani estime que c’est le Bloc qui a plié l’échine. C’est qu’au même moment, Mme Mourani venait d’être évincée du caucus du Bloc Québécois pour avoir dénoncé la Charte des valeurs québécoises. Elle est alors devenue députée indépendante aux Communes. Mme Mourani a demandé au Bloc de poursuivre le processus, demande qui a été rejetée.

Portrait démographique de la circonscription d’AhuntsicCartierville

La circonscription d’autrefois avait comme limite ouest l’autoroute 15. Maintenant, dans sa partie nord-ouest, il faut ajouter le secteur Cartierville, et la portion au nord de la voie ferrée du Canadien national. À l’est, la limite est la rue Papineau ou l’autoroute 19. Au nord, c’est la rivière et au sud, la Métropolitaine.

Selon les statistiques de la Ville de Montréal, en 2014, les électeurs de la circonscription sont plus âgés que la moyenne montréalaise; près d’une personne sur cinq est âgée de
65 ans ou plus. L’âge médian frise les 41 ans contre 38,6 ans pour l’ensemble de la ville.

Près des deux tiers des quelques 33 000 familles ont des enfants vivant à la maison. Fait un peu surprenant : 40 % des ménages sont composés d’une seule personne. Plus de la moitié des résidents peuvent soutenir une conversation à la fois en français et en anglais. Le français demeure toutefois la langue la plus utilisée à la maison, même si l’anglais, l’arabe et l’espagnol sont utilisés au quotidien par un grand nombre de personnes.

Pas moins de 40 % de la population est originaire d’un autre pays, surtout d’Algérie, d’Italie, d’Haïti, du Liban et du Maroc. La concentration des nouveaux arrivants est plus forte dans la partie ouest de la circonscription. Signalons aussi que la circonscription compte une grande communauté arménienne. (Par Alain Martineau)

________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

Riche programmation à découvrir
La 18e édition du Festiblues est lancée!


Photo

Michel Rivard investit la scène avec son vieux Flybin Band, dont Mario Légaré, Rick Haworth et Sylvain Clavette. (Photo : Alain Martineau)


PhotoAngel Forrest, au Festiblues (Photo : Alain Martineau)

Au parc Ahuntsic, la chanteuse à la voix rauque Angel Forrest et l’indémodable Michel Rivard ont livré chacun un spectacle à la hauteur de leur talent pour lancer jeudi soir la 18e édition du FestiBlues International de Montréal, qui offre une fois de plus une programmation variée en 2015.

Le FestiBlues réunit cette année une cinquantaine d’artistes, dont plusieurs qui font partie de la relève musicale. D’ailleurs, des jeunes mordus de blues et de jazz seront sur scène jusqu’à la fin de l’événement dimanche soir pour démarrer la soirée.

La Montréalaise Angel Forrest, qui a déjà pondu sept albums, a fait honneur à sa réputation en livrant des chansons dans la lignée du blues pur et dur, appuyée par une solide équipe de musiciens. Mais en terminant sa prestation, elle a enfilé quelques classiques dont une excellente reprise de Whole Lotta Love, du groupe rock Led Zeppelin, l’incontournable Me and Bobby McGee, en hommage à Janis Joplin, et la douce Hallelujah, de Leonard Cohen.

Pour le deuxième grand spectacle de la soirée, Michel Rivard s’est pointé avec rien de moins que son Flybin Band et ses vétérans camarades dont Rick Haworth (guitares), Mario Légaré (basse) et Sylvain Clavette (batterie).

On a eu droit au spectacle Roi de rien que Rivard fait rouler depuis un an.

En ouverture, Michel Rivard a parlé du Ahuntsic qu’il a connu plus jeune. «J’ai en mémoire mes glissades sur cette côte, a-t-il dit en faisant allusion à la côte devant la scène. La rue Fleury, la rue Sauvé, le boulevard Henri-Bourassa, mes années au collège … »

Au grand bonheur de la foule, l’artiste polyvalent a enfilé ses incontournables dont La complainte du phoque en Alaska, Ginette, Je voudrais voir la mer, Un trou dans les nuages et Rive-Sud.

Il a toutefois fallu attendre une heure après le début du spectacle pour entendre Le blues de la Métropole, chanson dans laquelle il a inséré un passage de Revolution des Beatles.

Lisa Leblanc en liberté

Vendredi, ce sera au tout du chanteur et guitariste Bernard Adamus et de Lisa Leblanc, qui a lancé un mini-album en anglais à la fin de 2014, de livrer chacun une prestation sur la grande scène.

Samedi soir, Sylvie Desgroseillers, qui vient de lancer un album, ainsi que Mélissa Bel, réchaufferont la foule avant l’arrivée de Bobby Bazini, l’invité surprise du FestiBlues de 2015.

Enfin, dimanche soir, Alex Nevsky clôturera le festival, flanqué de ses invités Patrice Michaud et Karim Ouellet.

Place à la relève

Le festival réserve toujours une belle place à des artistes moins connus et aux membres de la relève en musique. Vendredi, Raphaël Roberge, 19 ans, qui est passé par Mixmania, sera sur scène à 18 h.

Raphaël, de Sainte-Thérèse, a confié vouloir faire carrière comme chanteur. Il a déjà sorti un mini-album sur iTunes. « J’aime beaucoup la musique pop et les balades. Je vise une carrière de chanteur », dit-il, tout en étant conscient que le contexte n’est pas facile pour les artistes. C’est un honneur pour lui de se retrouver parmi des artistes établis. Il fera la première partie de Bernard Adamus (19h30) et de Lisa Leblanc (21h15).

Des spectacles de groupes blues sont aussi présentés entre 17 et 18 heures sur une petite scène du parc Ahuntsic. D’autres artistes sont aussi à l’affiche dans huit bars ou cafés de l’arrondissement, de même qu’au parc Tolhurst, qui est en mode blues depuis mercredi soir. Les groupes Remain Solid et The Souldiers y offriront aussi des spectacles vendredi et samedi soir.


PhotoLancement du Festiblues (Photo : Alain Martineau)

Un évènement fort couru

Martin Laviolette, le président du FestiBlues international de Montréal, était visiblement optimiste alors qu’il participait à un point de presse mercredi, avant le début de son festival devenu « adulte ». Le FestiBlues attire entre 20 000 et
40 000 visiteurs payants.

Au cours des dernières années, le festival a dû composer avec deux années difficiles à cause du mauvais temps. En conséquence, l’organisme qui chapeaute l’événement (sans but lucratif) traîne un déficit total de 30 000 $.

Les billets coûtent 8 $ par soir alors que le carnet pour quatre soirées coûte 20 $. L’entrée est gratuite pour les 12 ans et moins. Des camions de rue sont également sur place. (Par Alain Martineau)


_______________________________________________________________________
_______________________________________________________________________

Festiblues
Poésie et slam avec des jeunes
de l’école secondaire Sophie-Barat

Pour une deuxième année, des jeunes de l’école secondaire Sophie-Barat livreront des prestations de Slam en blues pendant le Festiblues.
 
Cette année, des jeunes donneront un spectacle à l’école secondaire Sophie-Barat, samedi soir à 20 h 30, en première partie du slammeur David Goudreault. Le lendemain, ils l’accompagneront sur scène au parc Ahuntsic à 18 h.

Ce « poète musical » visite régulièrement les écoles pour encourager les jeunes à essayer le slam et à découvrir la poésie. « Même si on a l’impression que les jeunes sont prisonniers de leur téléphone et qu’ils sont dans leur bulle, ils découvrent vite que la poésie est déjà plus présente dans leur vie qu’ils ne le pensent », explique David Goudreault. 

Fort vent de relève


Les jeunes de l’école Sophie-Barat sont toujours excités lorsqu’ils découvrent qu’ils ont du talent en slam. D’ailleurs, des compétitions ont été organisées entre les classes pour choisir les jeunes qui participeront au Festiblues. « J’ai vu ce qu’ils préparent. C’est fort. Je dis aux slammeurs professionnels : la relève souffle fort », ajoute David Goudreault.

Mais slam et blues, ça se mélange? Tout à fait, croit David Goudreault. Les poètes et bluesmans doivent avoir un peu le même type d’âme créative pour véhiculer leur 
œuvres et leur passion au public. De plus, les jeunes vivent souvent de très fortes émotions lors de l’adolescence et leurs textes cadrent très bien avec l’esprit du blues, croit-il. 

Le slammeur est bien heureux que les organisateurs du festival encouragent autant la relève. « C’est une belle ouverture d’esprit du Festiblues d’inviter les jeunes poètes. » 

Le plaisir d’être sur scène

Un des participants, Noé Gaudet, 17 ans, se dit surexcité à l’idée d’être sur scène au Festiblues. « Je pense surtout à la chance que j’aurai pour y performer mes propres paroles. Cela a encore plus de valeur à mes yeux que l’envergure du spectacle. »

Son slam s’intitule L’enfant-porridge et aborde « la manipulation de certains jeunes qu’on considère prodigieux et qu’on surexploite jusqu’à l’usure ou qu’on élève parmi une élite isolée du monde. Pour tout comprendre ce que cela signifie, il faudra m’entendre sur scène! », explique Noé Gaudet.

Le jeune slammeur expose que son inspiration provient de ses expériences, de ses opinions, de ses rêveries, et aussi des jeux de mots qui flottent dans sa tête. « Je peux autant partir d’une idée et la transformer en poésie que trouver quelque chose qui sonne drôlement et lui donner un sens. » Il ajoute que cette expérience lui a permis de devenir un meilleur orateur. (Par Mélanie Meloche-Holubowski)

_________________________________________________________________________
_______________________________________________________________________

Parachèvement de l’Autoroute 19
Vers un boulevard urbain sur la R-335?


Photo

Source : Ministère des Transports du Québec
Le ministère des Transports du Québec a publié un communiqué cette semaine sans faire beaucoup de bruit concernant la prolongation de l’Autoroute 19. Le MTQ analyse présentement une option intérimaire de boulevard urbain avec aménagements de type autoroutier pour l’autoroute 19 entre les autoroutes 440 et 640, à Laval et Bois-des-Filion. 

En mars, le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) a présenté son rapport contenant plusieurs avis sur le projet suggéré lors de la consultation publique. Le BAPE recommande l’amélioration d’un lien routier, mais le MTQ devra retourner faire ses devoirs.

L’un de ces avis mentionnait « qu’une analyse comparative plus approfondie était requise entre les scénarios d’autoroute à deux voies et ceux de boulevards urbains, y compris celui avec carrefours plans et échangeurs ».
 
Cette analyse porte sur une option dont la réalisation pourrait s’effectuer en plusieurs étapes. Le ministère espère ainsi trouver une solution au problème de congestion du tronçon. L’analyse devrait être complétée au cours de l’automne 2015. 

Le BAPE avait également recommandé de soumettre à une contre-expertise indépendante les estimations d’achalandage de la circulation arrivant de l’Autoroute 19 sur la rue Papineau, dans Ahuntsic, telles que faites par le MTQ en ce qui concerne son incidence sur la circulation dans le district du Sault-au-Récollet. Le nouveau communiqué ne fait toutefois pas mention de cet avis. (Par Mélanie Meloche-Holubowski)

Pour voir les plans de cette option intérimaire, cliquez ici.

_________________________________________________________________________

_______________________________________________________________________

Le SPVM cherche des suspects
Rassemblement sur la rue Papineau en mémoire de deux jeunes tués au cours d’une agression au centre-ville

Dimanche, lundi et mercredi, quelques dizaines de personnes se sont rassemblées devant une maison de la rue Papineau, entre les boulevards Henri-Bourassa et Gouin, à la mémoire de deux hommes tués lors d’une altercation survenue le vendredi 2 août au centre-ville. 

Des policiers étaient sur place, après avoir été avisés du rassemblement, qui s’est déroulé dans le calme. 

Il y a une semaine, quatre individus ont été blessés par arme à feu et par arme blanche à la sortie des bars sur le boulevard Saint-Laurent. Deux hommes, de 24 ans et de 25 ans, sont morts de leurs blessures. 

Cinq personnes ont été arrêtées en lien avec le double homicide et la double tentative de meurtre. Un des suspects a été arrêté à Calgary.

Le SPVM demande l’aide du public afin d’identifier un suspect important qui serait relié à cet incident. Il s’agit d’un homme à la peau noire dans la trentaine. Il mesure environ 1,77 m
(5 pi 10 po) et pèse 82 kg (180 lb). Il a les cheveux noirs tressés vers l’arrière et pourrait porter la barbe. Il est considéré comme armé et dangereux. Toute personne qui croit être en présence de cet individu est invitée à communiquer avec le 911 ou Info-Crime,
au 514 393-1133. 

Selon les premières informations, certaines personnes impliquées dans l’altercation violente pourraient être associées aux gangs de rue, mais le SPVM précise que plusieurs pistes sont étudiées. (Par Mélanie Meloche-Holubowski)

VOYEZ LA VIDÉO DU SUSPECT DIFFUSÉE PAR LE SPVM: 

_______________________________________________________________________

Trop de restaurants sur La Promenade Fleury?


Photo

Photo: Alain Martineau
Il y a de quoi s’interroger sur Fleury, comme ailleurs, relativement au « phénomène » d’ouverture de nouveaux restaurants ou cafés-bistro. Avec un restaurant pour près de 400 habitants, le ratio de restaurants est plus élevé à Montréal que dans plusieurs grandes villes nord-américaines dont New York.

En début d’année, l’Association des restaurateurs du Québec s’était une fois de plus posée la question à l’instar de plusieurs chefs de renom et médias nationaux qui planchaient sur ce dossier. Deux visions s’affrontent. Des restaurateurs souhaitent une intervention en haut lieu pour imposer des quotas pour limiter le nombre de restaurants mais d’autres plaident plutôt pour le libre-marché tout simplement.

Fleury bouge

Il faut dire que la donne change rapidement d’autant plus que de façon générale, une majorité d’établissements ferment en moins de cinq ans. Ainsi, Le goût de la Thaïlande (au coin de Fleury et Sacré-Cœur) a fermé ce printemps. Mais un autre, d’un genre complètement différent, prendra la relève au début de l’automne.

Le vieux Farfadet, dont le proprio, Jean-Pierre Paulhus possède aussi la salle l’Ami-temps au-dessus de l’établissement, mise sur une formule bistro-pub. Le restaurant pourra accueillir une centaine de clients. «Sur semaine, il y aura un menu convivial, a dit M. Paulhus, joint par journaldesvoisins.com. Des plats à prix populaires le midi et le soir, on prévoit une formule nouvelle; des viandes sauvages au menu comme du bison, du cerf ou du wapiti, avec un spectacle de blues ou jazz lors du week-end», a-t-il indiqué.

M. Paulhus a insisté sur le fait que la formule est différente et que son offre sera à l’avantage de La Promenade Fleury, avec une clientèle de l’extérieure du quartier, et ne nuira pas, selon lui, aux autres restaurants du secteur.  «Cette formule n’existe pas, dit M. Paulhus. Et en plus on offrira une variété de bières privées, d’importation et des bières artisanales » a-t-il confié.

Changements à l’est

Pourtant, le Café-crème est récemment déménagé quelques mètres plus à l’est. Il occupe maintenant une partie du restaurant de pâtes Pasta express qui a réduit son offre d’espace.

Plus à l’est, la boutique FIDO avait réduit aussi son espace et depuis quelques semaines, c’est un autre comptoir de sandwichs qui a pris racine, tout près du resto-minute Subway. En même, le marché Métro en face sortait tables et chaises pour ceux qui viennent chercher un petit plat à consommer sur place. 

En face de l’église Saint-Paul-de-la-Croix, un secteur stratégique, le local vacant depuis plusieurs mois depuis le déménagement du Sushi Wa-Wa, un peu plus vers l’ouest, sera occupé bientôt par un autre restaurant, où l’on pourra apporter son vin.

Bref, les signaux sont pour le moins contradictoires. Certains se repositionnent dans des locaux plus petits mais d’autres foncent avec un nouveau projet. Mais est-ce que ces restos seront tous là dans deux ans?  (Par Alain Martineau)

_______________________________________________________________________

Ahuntsic en fugue
Histoire et musique de chambre au cœur du district Chabanel


PhotoSource : Ahuntsic en fugue

Ahuntsic en fugue présentera le vendredi 14 août un concert à la salle des défilés de mode du 555, rue Chabanel Ouest. Dans un décor spécialement conçu par des artisans du milieu, cet événement, porté par des artistes chambristes de talent, mettra à l’honneur l’industrie du vêtement de ce mythique quartier.

« Les gens vont rentrer dans la salle et vont vraiment avoir l’impression d’entrer dans un atelier. Il va y avoir cette rencontre avec les artisans et le concert va avoir lieu », a indiqué en entrevue au journaldesvoisins.com Clément Canac-Marquis, président-fondateur d’Ahuntsic en fugue.

Ce concert s’inscrit dans les objectifs de médiation culturelle poursuivis par l’organisme Ahuntsic en fugue, créé il y a un an. « Nos productions musicales servent aussi à mettre en lumière quatre secteurs de l’arrondissement : le secteur économique, le secteur de l’environnement, le secteur du milieu de vie et le secteur historique. Pour mettre en action le secteur de l’environnement, on a créé un événement autour d’une économie d’AhuntsicCartierville. Cette année, on a choisi l’économie de l’industrie du vêtement », a souligné M. Canac-Marquis, au sujet de ce concert qui aura lieu au 555, rue Chabanel, véritable « tour de contrôle » de l’industrie de la mode.

Mise en valeur du milieu

Ce spectacle a suscité la collaboration de plusieurs designers du quartier Chabanel que sont les Ateliers À Façon de Chantal Malboeuf, la compagnie de patronage 9218 et la Fabrique Maro, trois entreprises qui se chargent de la décoration de la salle et qui présenteront leur travail. En introduction, Cité historia offrira également une brève mise en contexte historique du récent passé industriel de Chabanel. L’événement donnera également l’occasion d’admirer les photographies de l’artiste multidisciplinaire Jacques Lebleu qui exposera ses œuvres, célébrations de la beauté méconnue du quartier.

Pièce centrale de l’événement, le concert est quant à lui assumé par Chloé Dominguez au violoncelle et Jean Marchand au piano, deux artistes chambristes de renom qui se sont inspirés pour l’occasion de la thématique de l’industrie du vêtement. Des œuvres des répertoires de Claude Debussy, d’Olivier Messiaen ou encore de Serge Garant seront notamment jouées. « La musique qui va être présentée est une musique expressive, émotive, descriptive, une musique de notre temps », a fait valoir M. Canac-Marquis en soulignant le haut niveau tant des artistes que du répertoire.

Un quartier chargé d’histoire

Fort de son patrimoine industriel qui s’est développé tout au long du XXe siècle, le quartier Chabanel est un haut lieu de l’industrie textile montréalaise. Ses premiers ateliers de manufacture remontent aux années 1970. Mais cette Cité de la mode n’échappera pas dans les années 1990 aux effets du déclin de l’industrie nord-américaine du vêtement et aux délocalisations qui l’accompagneront. Des quelque 80 000 travailleurs qu’employait le secteur textile dans les années 1980, on en compterait désormais moins de 10 000 de nos jours. Depuis 2007, Chabanel fait cependant l’objet d’importants projets de revitalisation.

Le concert du 14 août prend place dans le cadre de la seconde édition d’Ahuntsic en fugue. Sous la direction artistique de Chloé Dominguez et de Mathieu Gaudet, l’édition de cette année propose quatre soirées de concerts, du 12 au 15 août inclusivement, qui verront se succéder près d’une dizaine d’artistes. Les billets de l’événement du 555 rue Chabanel seront en vente sur place le soir de la représentation. (Par Rabéa Kabbaj)

_______________________________________________________________________

Le Petit vainqueur
Un dentiste-sculpteur fait don d’une œuvre au YMCA Cartierville


PhotoLe Petit vainqueur orne la devanture du YMCA Cartierville. (Photo : Mélanie Meloche-Holubowski)

Les utilisateurs du YMCA Cartierville auront peut-être remarqué une nouvelle œuvre d’art à l’entrée du bâtiment. Cette sculpture a été généreusement donné par un dentiste montréalais qui est également sculpteur. 

Harry Rosen a eu une vague d’inspiration, il y a une dizaine d’année, alors qu’il préparait des sculptures dans son atelier près d’Entrelacs. Son petit-fils de cinq ans le regardait travailler et soulever de grosses pierres pour créer son œuvre. « Il m’a dit : « un jour, je veux être aussi fort que mon grand-père ». J’ai alors créé une sculpture avec lui en tête. C’est un petit garçon qui tenait un poids dans sa main, qui est content et fort. »

Harry Rosen l’a appelé Petit vainqueur. Cette sculpture avait été placée devant l’hôpital Children’s à Montréal et sera déplacée sur le nouveau site du CUSM.

Inspiré par cette première sculpture, il en a produit quelques-unes de plus; chacune étant une variation sur le thème de l’œuvre originale. On en retrouve une devant le YMCA de Westmount, devant un YMCA torontois et maintenant devant celui de Cartierville.

Il a fait don de ces sculptures aux YMCA, parce qu’il sait que l’achat d’une œuvre pour de tels organismes est souvent impossible à cause des prix élevés. « Je suis dentiste depuis 60 ans. Je peux me permettre de donner mes sculptures. » 

De plus, il croit que le thème du Petit vainqueur cadre parfaitement avec la mission des YMCA, qui est d’aider à former la jeunesse. Harry Rosen espère que sa sculpture incitera quelques jeunes de l’arrondissement à avoir confiance en eux et à viser encore plus haut. (Par Mélanie Meloche-Holubowski)


________________________________________________________________________

Collectif Ahuntsic Montréal-Nord 
Rassemblement samedi pour dénoncer les mesures d’austérité


Photo

Certains groupes maintiennent la pression sur le gouvernement québécois même en plein cœur de l’été. Le Collectif Ahuntsic Montréal-Nord unis contre l’austérité organise une manifestation le samedi 15 août à la Voisinerie dans l’arrondissement de Montréal-Nord afin de défendre l’universalité, la qualité et l’accessibilité des services publics.

Composé d’employés du milieu communautaire, du réseau de la santé, de professeurs et d’étudiants, le mouvement citoyen dénonce le fait que les familles et les aînés subiront en premier les conséquences des coupes « draconiennes » du gouvernement libéral.

« Ce sont d’abord les gens démunis qui écoperont et n’auront plus accès à des services de qualité », a indiqué Bernard Guibord, le porte-parole du collectif composé de citoyens engagés contre les coupes du gouvernement. « Éventuellement, toute la population sera touchée ».

La manifestation se déroulera dans une atmosphère festive, car elle se tient en même temps qu’une épluchette de blé d’Inde. Jici Lauzon (candidat du Parti vert à la prochaine élection fédérale) sera présent.

Il s’agit de la quatrième activité publique du groupe, qui a notamment tenu une manifestation le 28 mars dernier dans les rues d’Ahuntsic. (Par Alain Martineau)


________________________________________________________________________

Jardins et potagers
L’érable de Norvège « Drummondii »


PhotoAcer Platanoïde Drummondii (Photo : Instagram/m_marcoulier)

Je vous présente, cette semaine, une autre chronique de la série intitulée Connaissez-vous les arbres de votre quartier?, qui met en vedette, tout au cours de l’été, des arbres qui agrémentent les rues de notre quartier, et à propos desquels, souvent, nous connaissons trop peu de choses.

Quoiqu’on ne le retrouve pas aussi fréquemment que son cousin l’érable de Norvège tout court, généreusement planté dans notre quartier dans les années 1950, ce cultivar particulier ne laisse pas indifférent. Éclatant de lumière par son feuillage panaché, ici et là, il ponctue de clarté certaines rues de notre voisinage.

De la famille des Sapindacées, son nom latin, Acer platanoides « Drummondii », signifie arbre aux feuilles similaires au platane. Son nom de cultivar est celui d’un célèbre botaniste écossais du début du XIXe siècle, du nom de Thomas Drummond.

Haut d’environ 8 à 10 mètres, il ornementera parfaitement une petite cour bien ensoleillée. Ses feuilles opposées sont formées de cinq lobes et sont panachées : vert clair au centre, et décorées d’un blanc crème au pourtour. On peut même remarquer quelques teintes rosacées sur ses jeunes pousses, et ses fleurs jaunes, regroupées en corymbes, apparaissent tôt au printemps, ce qui le rend précocement attrayant. Si on le rencontre en devanture de maison ou en bordure de rue, c’est que cet arbre est résistant à la pollution urbaine, ainsi qu’au sel de déglaçage. Il a aussi l’avantage de produire peu de semences (samares), au grand plaisir des résidents!

Panachure?

En revanche, ce qui en fait un spécimen particulièrement intéressant, est, de toute évidence, son aspect panaché. Mais qu’est-ce que la panachure, au juste? Comprendre les grandes lignes de ce phénomène nous aidera aussi à mieux comprendre notre arbre.

La panachure dans la plupart des cas est due à une mutation. Quel jardinier n’a pas déjà vu ce phénomène se produire dans son jardin? Il arrive, en effet, qu’une plante ou une partie de celle-ci se métamorphose, comme par magie, et donne naissance à un spécimen d’une autre couleur, ou encore d’une autre forme. Dans le cas de la panachure, il s’agira d’un manque de chlorophylle dans la feuille, qui dévoile ainsi les couleurs sous-jacentes de celle-ci, plus souvent qu’autrement le blanc, le jaune ou le rose.

Il est aussi possible que la panachure soit causée par un virus, qui affecterait la distribution de la chlorophylle dans la feuille, et une source m’a indiqué que la panachure de l’Acer platanoides « Drummondii » serait obtenue de cette façon. Cela reste néanmoins à vérifier. Lorsqu’il est question d’un arbre ou d’un arbuste, on pourra ainsi reproduire le plant par bouturage ou greffage, comme dans le cas de notre érable.

Oh, soleil, soleil!

Cependant, ce qui demeure important pour nous de comprendre est que la chlorophylle, qui donne la couleur verte à la feuille, est aussi responsable de la photosynthèse. Ainsi, moins verte sera la feuille, moins efficacement s’opérera la photosynthèse et moins vigoureux sera le plant. Ce dernier aura aussi tendance à vouloir retrouver éventuellement sa couleur verte d’origine. De ce fait, on explique du même coup la taille plus réduite de ce cultivar, son besoin de soleil important (pour éviter que les feuilles perdent de leur panache!) et sa très forte tendance à produire des pousses vertes, qui voudront bientôt dominer. Il sera donc très important, pour maintenir l’aspect très ornemental de cet arbre, de veiller à systématiquement tailler toutes les branches au feuillage vert, avant qu’elles ne deviennent trop imposantes et dénaturent l’allure de votre arbre. Zoné 4b, il tolère bien nos hivers montréalais, mais il faudra tout de même prendre garde de le mettre à l’abri des vents hivernaux. Vous trouverez un exemple de cet arbre à l’intersection du boulevard Henri-Bourassa et de la rue Curotte.

Au plaisir de faire votre connaissance dans un potager près de chez nous!

Votre fermier urbain,
Patrick De Bortoli 


__________________________________________________________________________


Picture

Plusieurs travaux dans nos rues

Plusieurs travaux de réfection de chaussées et de trottoirs sont présentement en cours dans les quatre districts de notre arrondissement. Évidemment, certains inconvénients peuvent être causés par ces travaux mais les mesures nécessaires pour en minimiser les impacts sont déployés.

Nous vous rappelons que, grâce à une application de la Ville de Montréal, l’arrondissement a mis à votre disposition une carte électronique sur son site Internet qui permet de voir les différents chantiers qui se déroulent sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville.

Cette carte regroupe la majorité des travaux qui ont lieu ou qui sont à venir. Cet outil permet de visualiser le type de travaux qui sont effectués, la durée de ceux-ci ainsi que l’avis aux résidents qui est distribué aux gens du secteur concerné par les travaux. Vous pouvez consulter cette carte en cliquant sur le bouton « Info-travaux » du site Internet de l’arrondissement, à l’adresse suivante : www.ville.montreal.qc.ca/ahuntsic-cartierville

Le site WEB de l’arrondissement

Venez visionner le site de l’arrondissement pour être informé des nouvelles de l’heure : www.ville.montreal.qc.ca/ahuntsic-cartierville.

En plus d’y obtenir une foule d’informations dans les différentes rubriques telles que Service aux citoyens, Activités de loisirs, Affaires et économie et Mairie d’arrondissement, vous y trouverez, au centre de la page, les sujets de l’heure dans les sections Info-citoyens et À surveiller.

Il est aussi possible de vous abonner, en ligne, à l’infolettre de l’Arrondissement. Vous y recevrez par courriel de l’information relative aux sujets d’intérêt.

Collecte des résidus verts

Un petit retour dans le passé pour vous informer que la collecte du printemps des résidus verts 2015 a été un succès. En effet, l’opération qui s’est déroulée du 20 avril au 4 juin dernier a permis de collecter 280 371 Kg de résidus verts comparativement à 257 680 kg en 2014 et 100 450 Kg en 2013.

En ce qui concerne la collecte d’automne, l’arrondissement a déjà planifié sa stratégie pour améliorer les opérations de collecte et ce tant au niveau de l’efficacité que de l’augmentation du volume. Nous aurons le temps de bien vous informer d’ici le début de la collecte qui débutera le 21 septembre.

Conseil d’arrondissement 

Après avoir fait relâche en juillet, nous vous invitons à participer au prochain conseil d’arrondissement qui aura lieu le lundi 10 août 2015, à 19h, à la salle du conseil située au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. 


Les personnes qui désirent poser une question aux élus doivent s’inscrire entre 18h30 et 19h au registre disponible à l’entrée.

Il est à noter que le conseil d’arrondissement est également diffusé sur le Web. Pour le visionner en direct ou en différé, il suffit d’aller à www.ville.montreal.qc.ca/ahuntsic-cartierville et de cliquer sur l’onglet correspondant.


_______________________________________________________________________

Parc Ahuntsic
La fontaine est prête pour les festivaliers!


PhotoPhoto : Élaine Bissonnette

La fontaine au parc Ahuntsic a été réparée juste à temps pour le Festiblues ce week-end. Elle avait été endommagée par une roche qui était entrée dans la pompe.

Ce n’était pas la première fois que la fontaine avait des problèmes de fonctionnement. La pompe a été réparée au mois de mai. 

Puis, en juillet 2014, le détecteur chargé d’empêcher la surchauffe de la pompe a fait défaut. Le dispositif avait finalement pu être réparé à temps pour le FestiBlues l’an dernier.


________________________________________________________________________

Park-Stanley
Une rue piétonne pleine de vie!

Décidément, il y a beaucoup d’action sur la rue piétonne Stanley-Park cet été!

De nombreuses activités sont organisées par la Ville et de nombreux citoyens en profitent. Du tai-chi, au cardio-vélo, en passant par la danse en ligne, le yoga et des ateliers de réparation de vélos… il y de quoi fait plaisir aux petits et grands. De plus, en guise de promotion de l’activité physique, un des conteneurs vert contient des articles qui peuvent être utilisés gratuitement. Consultez la programmation de la rue piétonne. 

Cliquez sur les photos pour voir les légendes. 
(Par Mélanie Meloche-Holubowski. Photos : Élaine Bissonnette)

____________________________________________________
LETTRES OUVERTES
 

Journaldesvoisins.com se fait un plaisir de publier vos lettres ouvertes si elles traitent d’une situation, d’une problématique, ou encore d’un événement concernant le territoire. Prière d’envoyer vos lettres avant le mercredi, 17 heures, en fichier Word (et non en pdf), et d’en vérifier l’orthographe avant l’envoi. Nous nous réservons le droit de les éditer, de les raccourcir si nécessaire, ou de les corriger en espérant que vous aurez fait vos devoirs avant de nous faire parvenir votre missive. Merci! (C.D.)

_____________________________________________________________________

BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…BRÈVES…

Concours de photographie. Photographes d’AhuntsicCartierville, voici votre chance de mettre en valeur les berges de l’arrondissement! Le Centre d’histoire de Montréal lance la 37e édition de son concours photographique Montréal à l’œil sur le thème « Montréal, les berges ».

Le concours est organisé en collaboration avec Tourisme Montréal, la Ville de Montréal et Photo Service. Cette année, le Conseil jeunesse de Montréal se joint au concours pour offrir un nouveau prix destiné aux jeunes de 12 à 30 ans.

Le premier prix est un contrat de photographie pour le compte de Tourisme Montréal, d’une valeur de 2000 $. Le deuxième prix est un bon d’achat de 1000 $ chez Photo Service et le troisième prix, un chèque-cadeau de 500 $ pour des activités nautiques chez KSF (Kayak sans frontières), une paire de billets Or pour l’International des Feux Loto-Québec et un forfait famille Espace pour la vie (une valeur de 750 $). Le prix pour les jeunes est un chèque cadeau « La Vitrine » d’une valeur de 750 $.

Il faut envoyer ses photos avant le 15 février 2016. Pour plus d’information. (Source: Ville de Montréal)


PhotoPierre-Paul, Rosaire, Jacques,
Nick, Aimé, André, Nil et Pierre invitent le public à venir les voir jouer au parc Martucci.

Jouer à la balle-molle à 80 ans pour maintenir la forme et entretenir la camaraderie

Rosaire a 88 ans; les autres joueurs sont plus jeunes, mais ils ont tous plus de 80 ans! Ils sont actifs au sein du Club des retraités sportifs en forme (CRSF), certains depuis plus de 20 ans. Ils jouent avec beaucoup de sérieux à une version modifiée de la balle-molle : des règles adaptées pour les frappeurs, les coureurs, les lanceurs, puisqu’il faut tenir compte de quelques limitations physiques causées par d’anciennes blessures (genoux, hanches) ou des opérations récentes (artères, mains).

Si les réflexes et la précision ne sont pas toujours aussi adéquats que souhaités, les taquineries et les espiègleries, au contraire, sont toujours très présentes !

N’hésitez pas à aller les encourager lors de leurs joutes au parc Martucci les lundis, mercredis et vendredis à
9 h. Vous n’y verrez peut-être pas d’exploits sportifs, mais des joueurs pleins de vitalité! Et Rosaire, avec ses bas rayés et ses shorts bariolés, vous accueillera avec fierté et vous surprendra par son dynamisme! (Source : Club des retraités sportifs en forme)


Séance ordinaire du conseil d’arrondissement le lundi 10 août. La séance a lieu à 19 h à la salle du conseil, au 555, rue Chabanel Ouest, 6e étage. Prière d’arriver à 18 h 30 si vous désirez poser des questions. Le conseil d’arrondissement fait relâche pour les vacances d’été, en juillet. L’ordre du jour devrait être disponible 48 heures à l’avance sur le site de l’arrondissement, ici. 
_______________________________________________

LE COIN COMMUNAUTAIRE

Vous êtes d’un organisme communautaire? Vous désirez faire part à nos lecteurs/lectrices des activités, des succès ou des questionnements de votre organisme? Écrivez-nous à journaldesvoisins@gmail.com. Prenez note que nos jour et heure de tombée sont le mercredi de chaque semaine, à 17 h. C’est avec plaisir que nous publierons vos infos. Faites en sorte qu’elles soient brèves. Indiquez-nous les deux semaines où vous voulez les voir publiées. Finalement, n’attendez pas un accusé de réception. Nous préférons garder notre temps pour bien gérer cettonique et tenter de publier le plus possible de ce que nous recevons.



Picture

Recherchée : laine à donner pour le CAB BordeauxCartierville. Afin d’assurer la pérennité de ses ateliers de tricot, le Centre d’action bénévole de BordeauxCartierville accepte les dons de laine ou de tout autre matériel pour le tricot et le crochet. Les bénévoles impliquées dans cette activité créent des vêtements et des accessoires destinés principalement à des enfants de moins de cinq ans. Les tricots sont distribués gratuitement par différents organismes de Montréal. Pour tout don, communiquer avec Isabelle Ladouceur, au 514 856-3553, poste 2, ou par courriel à projet@cabbc.org. (Source : Centre d’action bénévole de BordeauxCartierville)


Bénévoles recherchés pour les visites d’amitié aux aînés. Vous avez envie de vous investir bénévolement auprès des aînés de votre quartier? Le Centre d’action bénévole de BordeauxCartierville vous invite à découvrir son stimulant projet de visites d’amitié. Nous sommes à la recherche de citoyens dynamiques qui désirent contribuer à l’amélioration de la qualité de vie d’un aîné. Pour plus d’informations, communiquez avec Isabelle Ladouceur, coordonnatrice de projets, au 514 856-3553 poste 2, ou écrivez à projet@cabbc.org.
,


Picture

Fermeture estivale du SNAC. Le SNAC (Service de nutrition et d’action communautaire) sera fermé pour les vacances estivales du 27 juillet au 7 août inclusivement. De retour le lundi 10 août avec les services habituels. Le SNAC est un organisme sans but lucratif qui offre de l’aide alimentaire (repas communautaires, dépannage alimentaire) aux résidents du quartier d’Ahuntsic qui ont un revenu sous le seuil de la pauvreté. (Source: SNAC)

Le Club Toastmasters Expression Ahuntsic est une OBNL favorisant l’art oratoire chez les adultes dans une ambiance amicale. Les rencontres ont lieu les mardis soir de 18 h 45 à
21 h 15 au Centre communautaire Ahuntsic, au 10780, rue Laverdure. Les premières rencontres sont gratuites. Soirée portes ouvertes le mardi 11 août 2015. 
Info : 514 265-5780; www.expressionahuntsic.org. (Source : Club Toastmasters Expression Ahuntsic)


Picture

Le Centre des femmes recrute des bénévoles pour l’automne. Si vous désirez vous engager au sein de votre communauté, le Centre des femmes vous offre la possibilité de choisir parmi plusieurs types de bénévolat, selon votre intérêt et vos disponibilités. Mettez à profit vos connaissances et vos compétences! Et, surtout, faites partie d’une équipe active! Remplissez le Formulaire de demande de bénévolat. Faites-nous parvenir vos intentions par courriel à info@cfse.ca ou en vous rendant au 1586, rue Fleury Est, porte 100. (Source : Centre des femmes solidaires et engagées)


Picture

Collectif-Aînés : un nouveau projet dans Cartierville. Le projet a pour but le rassemblement hebdomadaire des aînés du secteur de la RUI Laurentien-Grenet et l’animation d’activités variées de la fin juin à novembre 2015. Les objectifs du projet Collectif-Aînés Laurentien-Grenet sont les suivants :

  1. Améliorer le sentiment de sécurité des aînés : la création d’un réseau de sociabilité permet de briser l’isolement des personnes âgées dans le secteur Laurentien-Grenet, augmentant ainsi leur sentiment d’appartenance à la communauté.
  2. Créer un échange intergénérationnel : démystifier les jeunes et sensibiliser les aînés à l’utilisation de technologies modernes.
  3. Agir sur la sécurité des aînés : prévenir la criminalité chez les aînés en offrant diverses séances d’information sur la sécurité au quotidien. Pour participer, appeler au
    514 335-0545. 
    (Source : Tandem)



Photo

Le CANA, Carrefour d’aide aux nouveaux arrivants, vous propose des cours de français à temps partiel cet automne. Cours de français de niveau avancé débutant le 21 septembre. Évaluation obligatoire le 1er septembre entre 16 h et 19 h. Inscription dès maintenant! Halte-garderie disponible (le jour). Nos cours sont subventionnés par le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion. Pour info et inscription, faites le 514 382-0735, poste 223. Le CANA est situé au 10780, rue Laverdure, près du métro Henri-Bourrassa. Pour en savoir plus, visitez notre site web http://www.cana-montreal.com ou notre page Facebook. (Source : CANA)

________________________________________________________________________

LE COIN DES COMMERÇANTS 

Le coin des commerçants fait relâche jusqu’au 14 août.

________________________________________________________________________

QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…QUOI FAIRE…

Voici les activités prévues cette semaine dans votre arrondissement:
Encore plus de samedis de « Souks sur Gouin Ouest » pour animer le cœur de Bordeaux-Cartierville! Les samedis de marché en plein air ou « Souks » sur le boulevard Gouin Ouest sont de retour! Dès le samedi 8 août et jusqu’au samedi 12 septembre,
de 10 h à 17 h, les tentes d’une vingtaine de marchands éphémères seront regroupées sur un seul site, devant l’église Notre-Dame-des-Anges (5986, boulevard Gouin Ouest), face à l’Hôpital du Sacré-Cœur. Ce marché en plein air d’inspiration européenne et africaine viendra compléter l’offre commerciale du boulevard Gouin. Les commerçants du boulevard Gouin Ouest seront aussi de la fête : plusieurs participeront en sortant leurs marchandises sur le trottoir devant leur commerce ou en occupant un espace aux Souks. 
Pour s’informer ou
pour obtenir un espace gratuit aux samedis « Souks » sur Gouin Ouest, on visite
le site www.gouinouest.com. (Source : CDEC)


Picture

Le vendredi 7 août
Du cinéma sous les étoiles au parc de Mésy. Pour profiter au maximum des chaudes soirées d’été, le Comité Fêtes de quartier BordeauxCartierville vous propose de venir à ses événements de cinéma en plein air. Toute la famille pourra apprécier ces projections qui auront lieu les vendredis à la tombée de la nuit au parc de Mésy. À l’affiche, vous pourrez voir ou revoir Les nouveaux héros, Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, L’histoire d’une tortue et Le Pacificateur. Un service de cantine sera assuré par la Maison des jeunes et vous offrira maïs soufflé et boissons. Nous vous y attendons avec vos chaises pliantes et vos couvertures! Pour plus d’information, communiquer avec Charles Castonguay,
au 514 856-3553, poste 4.
(Source : Centre d’action bénévole BordeauxCartierville)


Picture

Le vendredi 7 août à 18 h
Soirée avec auteure-compositrice. Passionnée de la musique, Ariel Anisman est une jeune auteure-compositrice de chansons à saveur pop, ravie d’être en mesure de vous présenter ses œuvres le temps d’une belle soirée de musique! Entrée libre  contribution volontaire. (Source : Le Rendez-vous du thé) 

Le vendredi 7 août à 17 h 
Poésie Blues  Le Blues de l’homme invisibleDans le cadre du volet Poésie Blues, le FestiBlues International de Montréal et la bibliothèque d’Ahuntsic présentent, au Café de Da, Le Blues de l’homme invisible, un hommage au poète Patrice Desbiens. Animée par Maxime Nadeau, la soirée réunira Claude Beausoleil, Lucia Carballo, Urbain Desbois, François Guerrette, Caroline Le Gal, Vladimir Lortchenkov, Alain-Arthur Painchaud, Caroline Scott et Valérie Jacques-Bélair autour du poète invité pour une lecture d’extraits de son œuvre. Cette rencontre donnera lieu à la création d’un poème collectif à partir d’un vers du poète. C’est un rendez-vous à ne pas manquer, le Café de Da est situé au 545, rue
Fleury Est. Pour participer à cette activité gratuite, vous devez vous inscrire en composant le 514 872-0568 ou en vous présentant à la bibliothèque d’Ahuntsic, située au 10300, rue Lajeunesse. Les heures d’ouverture sont les suivantes : lundi, de midi à 18 h, mardi et mercredi, de 13 h à 21 h, jeudi, de 10 h à 21 h, vendredi, de 10 h à 18 h, samedi, de 10 h à 17 h, et dimanche, de midi à 17 h. (Source : Arrondissement)


Photo

Le samedi 8 août à 18 h 
Burles’Québec. Dans la peau de Mlle Lecocq, Angélique Duruisseau revisite des chansons de la Bolduc, d’Alys Robi, de Diane Dufresne et de Céline Dion. Soirée festive, humoristique et un tantinet coquine! Entrée libre – contribution volontaire. (Source : Le Rendez-vous du thé)



Photo

Les samedis 8 août et 5 septembre
Combinez une sortie au musée et aux souks. Le Musée des sœurs de Miséricorde invite le public à combiner une sortie au musée et aux souks sur Gouin Ouest. À ces dates, le Musée offre des visites sans rendez-vous, départs à 10 h 30 et à 14 h. Pour information : 514 332-0550, poste 1-393 ou museemisericorde.org. (Source : Musée des sœurs de Miséricorde)


Photo

Le dimanche 9 août à 18 h 
Romance sous rythmes tropicaux. Auteur, compositeur, interprète et multi-instrumentiste (guitare, accordéon, piano, viola), Charles Alnave a appris, dès sa plus tendre jeunesse, à utiliser la musique comme médium pour communiquer aux autres ses vibrations. Autodidacte convaincu, il fait de la guitare un refuge, une compagne, une confidente à qui confier sa liesse et sa tristesse. Loin d’intensifier la chaleur, le feu des rythmes variés que nous apporte l’artiste nous mène à un degré de rafraîchissement qui aura pour complice l’attrayante et chaleureuse ambiance du Rendez-vous du thé. Entrée libre  contribution volontaire. (Source : Le Rendez-vous du thé)



Picture

Le lundi 10 août à 18 h
Soirée Ambiance Jazz par Mike Gauthier, Jean Cyr et Maude Bastien. Au cours des deux dernières années, le guitariste Mike Gauthier s’est concentré dans l’art du trio de guitare jazz (guitare, basse & batterie), il décide d’exploiter cet art lors de sa présentation au Rendez-Vous Du Thé. Afin de rendre sa soirée inoubliable, Mike sera accompagné de Jean Cyr à la basse et Maude Bastien à la batterie. Entrée Libre – Contribution volontaire (Source : le rendez-vous du thé)


Photo

Le mardi 11 août à 18 h 
Mardi Ambiance Jazz par Alex Desjardins et Francis Viau. Si chaque air de musique est un voyage en soi, eh bien! préparez-vous à être transportés dans un autre univers, en compagnie de ce duo de musiciens jazz talentueux venant directement de l’Université McGill. Intensité, émotions et frissons seront au rendez-vous! Alex Desjardins au trombone et Francis Viau à la contrebasse. Contribution volontaire. (Source : Le Rendez-vous du thé)


Picture

Le mercredi 12 août à 18 h 
Sissan (musique du Burkina Faso) par Sarah Milis, Daouda Sanou, Julien Bidar et Benjamin Tremblay-Carpentier. Sissan est né de l’heureuse rencontre entre des musiciens en quête de découverte, d’harmonie et de renouveau. Fortement inspirés des rythmes et des mélodies burkinabés, ils s’autorisent par ailleurs quelques incursions dans l’improvisation plus libre et les formes occidentales, offrant un métissage à l’équilibre fragile qui altère nos perspectives et notre rapport à la musique. Entrée libre – contribution volontaire. (Source : Le Rendez-vous du thé)

Concerts Ahuntsic en Fugue
25 $ (60 $ pour trois concerts incluant Tango boréal)

Le mercredi 12 août à 20 h
Florilège estival : mélodies d’Europe méridionale à l’église Saint-André Apôtre, 10530, rue Waverly.

Le jeudi 13 août à 20 h 30
Tango boréal : cour privée, adresse dévoilée après la réservation des billets.

Le vendredi 14 août à 20 h
Soirée hommage à la rue Chabanel et à l’industrie du vêtement : musique pour la fin du temps au 555, rue Chabanel, à l’espace des défilés.

Le samedi 15 août à 20 h
La filière Brahms : chefs-d’œuvre pour cordes et piano, collège Regina Assumpta, au 1750, rue Sauriol Est.


Photo

Le jeudi 13 août à 18 h
Sanza Percussions et Sadio Sissokho par Sadio Sissokho-Kora, Trevor John Ferrier-Sanza, François Séguin-Sanza et Julie Anne Ricard-Calebasse. Sanza Percussions et Sadio Sissokho est un projet de musique acoustique qui met en vedette la culture musicale des griots d’Afrique de l’Ouest. Ce projet explore la fusion entre la sanza (piano à pouces) et la kora (harpe africaine) à travers des compositions originales et des arrangements créatifs de la musique traditionnelle des griots. La fusion kora-sanza nous transporte dans une alchimie de sons de deux anciens instruments, qui sont rares et relativement peu connus. Entrée libre – contribution volontaire. (Source : Le Rendez-vous du thé)


Picture

Le vendredi 14 août à 18 h 
Les Grandes chansons d’hier. Pierrot Fournier, qui s’est d’abord fait connaître par ses inoubliables interprétations des chansons de Jacques Brel et, plus récemment, de Brassens et de Ferré, nous offre son nouveau récital, Les rands classiques de la chanson française. Puisant dans les répertoires des grands auteurs-compositeurs-interprètes que sont Ferrat, Reggiani, Aznavour, Ferré, Vian, Brel et plusieurs autres, Pierrot nous offre un bouquet des plus belles chansons de la langue française. Souper-spectacle, 44,95 $. (Source : Le Rendez-vous du thé)

Le samedi 15 août
Visites guidées en autobus à la découverte des maisons patrimoniales du boulevard Gouin à Montréal-Nord, offertes par la Société d’histoire et de généalogie de Montréal-Nord. Lieu de départ : Maison Brignon-dit-Lapierre, 4251 Gouin Est (réservation obligatoire). Information et réservation : 514 328-4000, poste 5580. (Source : Société d’histoire et de généalogie de Montréal-Nord)


Photo

Le samedi 15 août à 18 h 
Brel, Brassens, Ferré. Pierrot Fournier inteprète des classiques de Brel, de Ferré et de Brassens. Au Québec, l’excellence de son interprétation du répertoire brellien est depuis longtemps reconnue. Il « redonne vie aux tubes du grand Jacques à sa façon… Et soudain, sans crier gare, vlan! Voir un ami pleurer… Une soirée touchante et envoûtante. Souper-spectacle, 44,95 $ (Source : Le Rendez-vous du thé)

Le samedi 15 août à 14 h
Sault-au-Récollet, un quartier créé par les Sulpiciens. Parcourez le boulevard Gouin, un tracé fondateur, et découvrez cet ancien village rural, riche en bâtiments historiques, issus des premiers établissements des Sulpiciens. Départ à l’angle de l’avenue Saint-Charles et du boulevard Gouin Est, à proximité de la station de métro Henri-Bourassa ou en empruntant l’autobus 69 Est. Le parcours se termine à l’angle du boulevard Gouin Est et de la rue du Pressoir. (Source : Héritage Montréal)


Photo

Le dimanche 30 août, entre 15 h 30 et 17 h
Animation en danse et musique traditionnelle québécoise sur l’avenue Park-Stanley. La Société pour la promotion de la danse traditionnelle québécoise – SPDTQ/Espacetrad  aura le plaisir d’animer la nouvelle rue piétonne estivale sur l’avenue Park-Stanley, près du pont Viau. La SPDTQ/Espacetrad invite la population à faire l’expérience du Trad : sets carrés, contredanses, démonstration de gigue et valses sont au programme. Pour plus d’information, visitez le site http://espacetrad.org/2015/07/03/animations-en-danse-cet-ete-dans-ahuntsic/. Apportez votre pique-nique! (Source : SPDTQ)


Autres idées d’activités sans date précise

Cet été, venez profiter des différentes activités estivales sur l’avenue Park-Stanley!
Programmation des fins de semaine (vendredi, samedi, dimanche) du 26 juin au
6 septembre :


Vendredi : évaluation de la condition physique, de 18 h à 21 h

Samedi : évaluation de la condition physique, de 10 h à 13 h
Chasse au trésor GPS (géocaching) le jour sur le Parcours Gouin
Yoga en plein air avec Pop Yoga, de 18 h 30 à 19 h 30

Dimanche : évaluation de la condition physique, de 10 h à 13 h
Escouade Energiz’toi, de 13 h à 16 h
Chasse au trésor GPS (géocaching) le jour sur le Parcours Gouin
Cours de cardiovélo en plein air avec les Loisirs Sophie-Barat, de 9 h 15 à 10 h 15
Volleyball de plage, de 13 h 30 à 15 h 30 (Source : Arrondissement)

Les aînés peuvent s’activer dans les parcs grâce à un programme sportif adapté. L’arrondissement AhuntsicCartierville a planifié un programme estival d’activités sportives pour les aînés. Ce programme s’adresse à toutes les personnes de l’âge d’or qui désirent faire une heure d’activité physique dans les parcs des environs. Que ce soit pour faire de la gymnastique douce, de l’aquaforme, du zumba, de la danse en ligne ou de la marche active, toutes ces activités sont adaptées pour les personnes âgées qui sont intéressées à demeurer en forme. Les activités se déroulent en juillet et en août dans les parcs Raimbault, Ahuntsic, Gabriel-Lalemant, des Hirondelles et Marcelin-Wilson. Renseignements : Marlene Ouellet, 514 793-1119. (Source : Arrondissement)

Exposition et animation à la Maison de la culture
Du 10 juillet au 5 septembre est présentée l’exposition Avoir du panache, réalisée par le sculpteur et photographe Simon Beaudry. Des ateliers d’animation accueillent les clubs de vacances et les jeunes de l’arrondissement ainsi que leurs parents. Une grande murale installation sera créée à partir des œuvres réalisées par les quelque 300 jeunes qui y participeront pendant l’été. 
Inscrivez-vous dès maintenant en téléphonant
au 514 872-8749. (Source: Arrondissement)

Découvrez les nombreuses activités offertes par l’Association récréoculturelle AhuntsicCartierville. L’ARAC offre des activités sur deux sites de l’arrondissement : le site nautique Sophie-Barat (au 10851, avenue Saint-Charles) et le parc de Beauséjour (au 6891, boulevard Gouin Ouest). Leurs activités varient de la location de kayak à la randonnée en vélo-kayak en passant par l’initiation au kayak. Fondé en 2002, l’ARAC est un organisme à but non lucratif dont la mission première est de mettre en valeur le potentiel récréoculturel de l’arrondissement par le développement et la coordination d’activités de plein air, culturelles, de loisirs et sportives. Visitez son site Internet pour tous les détails. (Source : Arrondissement)


Photo

Cet été, venez découvrir le Musée des sœurs de Miséricorde situé à Cartierville. Les visites du Musée et de ses alentours se font sur rendez-vous, sauf aux dates suivantes : 7 et 8 août, 4 et 5 septembre.
Départs : 10 h 30 et 14 h. Les familles avec enfants et les groupes sont invités à réserver. Pour information, composez le 514 332-0550,
poste 1 – 393, ou visitez le site museemisericorde.org. Le Musée est situé au 12435, avenue de la Miséricorde. (Source : Musée des sœurs de Miséricorde)

Activités estivales : profitez des installations de l’arrondissement
Que ce soit pour jouer au tennis, au soccer, au football ou encore pour vous rafraîchir dans une de nos piscines ou pataugeoires, visitez les différentes installations de l’arrondissement. Consultez le Bulletin aux pages 10, 11 et 26 pour connaître l’horaire et les emplacements. (Source : Arrondissement)


Photo

Prêt gratuit de vélos jusqu’au 15 octobre. À L’Escale verte, au 10416, rue Lajeunesse. Profitez de la piste cyclable qui longe les berges et découvrez les nombreux parcs qu’elle traverse. Réservation : 514 447-6232. (Source : Ville en vert)


Picture

Marcher pour rester en santé. L‘Association des retraités d’Ahuntsic offre des marches santé
au parc-nature
de l’Île-de-la-Visitation. C’est une heure
de randonnée agréable et stimulante à travers les sentiers. Chacun se balade à
son rythme, en bonne compagnie et dans la bonne humeur. 
C’est
gratuit pour les membres de l’ARA (la carte pour l’été ne coûte que 6 $). 
Rien à
réserver : il suffit de se présenter. L
es lundis matin à 9 h 30 (sauf
en cas de pluie) 
au bistro du parc de la Visitation (10897, rue du Pont, en prenant par le boulevard Gouin, un peu à l’ouest de De
Lorimier). (Source : ARA)


______________________________________________________________________
Numéros de téléphones utiles
Bibliothèque d’Ahuntsic : 514 872-0568
Bibliothèque de Cartierville : 514 872-6989
Bibliothèque de Salaberry : 514 872-1521
Café de Da : 514 872-5674
Le Rendez-vous du thé : 514 384-5695
Maison de la culture : 514 872-8749

* Les renseignements de la section « Quoi faire » sont publiés à titre indicatif. C’est avec plaisir que journaldesvoisins.com corrige les coquilles, mais il ne peut être tenu responsable d’erreurs ou d’omissions. 

_________________________________________________

La Société des amis du journaldesvoisins.com
Parce que la qualité de l’information nous tient à cœur!
Devenez UN AMI du jdv!


Photo

Faites comme 160 autres résidants d’Ahuntsic–Cartierville! Joignez les rangs de La Société des amis du journaldesvoisins.com.

Faites-le par Paypal ou encore par la poste en envoyant votre chèque libellé à l’ordre de journaldesvoisins.com et vos coordonnées au 10780, rue Laverdure Montréal, QC, H3L 2L9. Vos coordonnées doivent inclure vos nom et prénom, votre adresse courriel (si vous en avez une) et votre adresse postale.

Pour devenir membre, cliquez ici.

________________________________________________________________


Pour plus de nouvelles « Aimez-nous »
sur Facebook, à
journaldesvoisins.com
Nous sommes également sur Twitter : @jdesvoisins

________________________________________________________________
Vous avez manqué des Actualités?

Allez sur « Archives – Actualités » tout en haut à gauche et choisissez la date voulue.

________________________________________________________________________

Nous reconnaissons la contribution financière du ministère de la Culture et des Communications du Québec dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Nous reconnaissons la contribution financière du Fonds d’économie sociale de la Corporation de développement économique (CDEC) AhuntsicCartierville dans la réalisation de journaldesvoisins.com.

Journaldesvoisins.com :

  • Gagnant de cinq (5) Prix d’excellence au congrès annuel 2015 de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ): catégories « nouvelle », « reportage », « entrevue », « photo de presse », et 2e meilleur média.
  • Gagnant d’une bourse de 5000 $ au concours
    Entreprenez à Ahuntsic-Cartierville, édition 2014
  • Mention Coup de cœur du jury au Concours
    québécois en entrepreneuriat, CQE Est de Montréal, édition 2014
  • Participant à la finale régionale de Montréal
    au Concours québécois en entrepreneuriat, édition 2014, dans la catégorie Économie
    sociale



Journaldesvoisins.com
est
un journal communautaire d’information fait par des résidants et pour
les résidants d’Ahuntsic–Cartierville, et dont le siège social se trouve
à Ahuntsic. Notre journal est un magazine bimestriel papier, mais surtout un journal en ligne qui, chaque vendredi, avec les Actualités hebdomadaires d’Ahuntsic–Cartierville, se consulte sur le Web, à www.journaldesvoisins.com

Nous sommes membres de l’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ).

Courriel : journaldesvoisins@gmail.com.
Téléphone : 514 770-0858.

CORRESPONDACE: 10780, rue Laverdure, Montréal (Québec) H3L 2L9


Les opinions émises dans ce journal n’engagent que leurs auteurs. Vous voulez nous aider? Écrivez-nous! Appelez-nous!


Conseil d’administration : Paul Guay, FCA, président; Pierre Foisy, PhD., vice-président;
Me Hugo Hamelin, secrétaire; Douglas Long, trésorier; Maryse Henri, administratrice (représentant les OBNL); Yves Bonneau, administrateur (représentant les commerçants et les gens d’affaires), Pascal Lapointe, administrateur, et Liliane Gingras-Lessard, administratrice.


Éditeur et cofondateur : Philippe Rachiele.
Conseiller Média : Éric Lescure, 514 506-8665, ou publicitedesvoisins@gmail.com
Rédactrice en chef et cofondatrice: Christiane Dupont
Rédacteur en chef adjoint : Alain Martineau.
Rédactrice en chef, été 2015: Mélanie Meloche-Holubowski
Rédacteurs en chef adjoints suppléants : François Barbe, Mélanie Meloche-Holubowski

Photographes: Philippe Rachiele, Élaine Bissonnette
Journalistes, version Web : Christiane Dupont, Philippe Rachiele, Alain Martineau, Rabéa Kabbaj, Mélanie Meloche-Holubowski, Elizabeth Forget-Le François, et Raluca Tomulescu.
Journalistes, version papier : Alain Martineau, François Barbe,
Mélanie Meloche-Holubowski, Rabéa Kabbaj.
Journalistes et collaborateurs à la rédaction:Diane Éthier, Laetitia Cadusseau, Sandrine Dussart, Samuel Dupont-Foisy, Laurent Gariépy, Geneviève Poirier-Ghys, Julie Dupont, Patrick De Bortoli, Hélène Maillé, Nacer Mouterfi, Gabrielle Ramain, Maximilien-Antoine Rathier-Létourneau et Daphné Dupont-Rachiele.


Photos : Philippe Rachiele.

Conception graphique originale version papier et nouveaux logos : Nacer Mouterfi
Mise en page : Philippe Rachiele, Christiane Dupont et Nacer Mouterfi.
Illustrations originales : Claire Obscure.
Caricaturiste : Florence Tison.
Correction/révision, version Web : Christiane Dumont.
Correction/révision, version papier : Samuel Dupont-Foisy, Geneviève Chrétien.
Réseaux sociaux : Christiane Dupont, Mélanie Meloche-Holubowski, Philippe Rachiele.
Impression, version papier : Hebdo Litho inc.
Distribution, version papier : journaldesvoisins.com

Dépôt légal, version papier : BNQ – ISSN1929-606
Dépôt légal, version Web : BNQ – ISSN1929-607X

________________________________________________________________________

Journaldesvoisins.com et quelques-uns de ses artisans sont membres de :


Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef,
membre AJIQ

Photo

Christiane Dupont, rédactrice en chef, membre FPJQ
________________________________________________________________________

Photo

34 000 exemplaires papier distribués