Pour Mariam Lagaad, coordonnatrice de la Maison du Monde dans Saint-Simon, trouver un pot de «sauce tomate» avec des graffitis de croix gammée dessinés dessus n’était pas anodin. 

«C’était bizarre!, a confié Mme Lagaad à journaldesvoisins.com, et très stressant. J’ai dû garder mon calme pour rassurer les familles. Mais on ne sait pas comment procéder dans ce genre de situations.»

Symboles haineux

Le 29 mars dernier, un récipient contenant un liquide rouge et recouvert de symboles haineux a été découvert devant la porte de la Maison du monde, 20 rue Chabanel Ouest.

Les auteurs et les raisons qui ont motivé ce geste restent toujours inconnus, mais Solidarité Ahuntsic, la table de quartier qui chapeaute les activités de la Maison du Monde, dénonce vivement cet acte provocateur à caractère raciste.

La Maison du monde est un centre soutenu par l’arrondissement pour permettre aux citoyens d’accéder à des  services offerts par des organismes sur place et participer à des activités communautaires. L’organisme cherche à développer la vie de quartier, à lutter contre la pauvreté, à susciter l’entraide citoyenne, à soutenir l’intégration des personnes immigrantes et à améliorer le sentiment de sécurité pour tous les citoyens du quartier. Ses portes sont ouvertes aux personnes de tous les milieux et de toutes les origines.

Les actes perpétrés contre la maison de citoyens, bien qu’ils n’aient fait aucun dégât matériel, sont très préoccupants puisqu’ils s’inscrivent dans un contexte où les tensions sont déjà vives entre certaines communautés qui résident ou transitent dans le quartier.

Mission mal comprise

Pour Solidarité Ahuntsic, peu importe les motifs qui ont poussé leurs auteurs à commettre ces actes, ceux-ci témoignent d’une mauvaise compréhension de la mission de la Maison du monde et ne peuvent qu’attiser les rancœurs déjà existantes.

«En effet, poursuit l’organisme dans un communiqué expédié aux médias, depuis quelques années, certains résidents ont de la difficulté à accepter l’arrivée d’une vague de nouveaux arrivants et la communauté de St-Simon est de plus en plus traversée par des clivages socioéconomiques, ethniques et religieux. Or, l’organisme qui a été ciblé par les symboles haineux a pour objectif de transcender ces clivages et de créer une communauté d’entraide et de respect.»

Le poste de police d’Ahuntsic a été interpellé à ce sujet.

Solidarité Ahuntsic est toujours en attente des suites du dossier.

«Il va sans dire que nous espérons, dans un contexte où les élus et les corps policiers du Québec disent accroitre leur vigilance au sujet des propos haineux, que ces actes ne seront pas ignorés», conclut le communiqué de l’organisme.

 


Vous avez apprécié cet article? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journaldesvoisins.com donne droit à un reçu fiscal.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Présence policière

Armes à feu : Ahuntsic-Cartierville a-t-il perdu sa quiétude?

(Texte 1 de 2) Des coups de feu et des victimes de…

ADM (presque) muet devant le bruit des avions

Aéroports de Montréal (ADM) émet un couvre-feu sur la circulation des gros…

Le Canard Pilet, un canard barboteur à l’appendice remarquable

Parmi les nombreux palmipèdes qui nous arrivent au printemps, il y a…

Avis publics – Semaine du 25 février 2022

Cette page est une courtoisie du Journaldesvoisins.com pour le bénéfice de ses…