Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Malgré les frênes abattus

Ahuntsic-Cartierville, toujours vert

Publié le 01/08/2019
par Jules Couturier

Photo: jdv

L’arrondissement Ahuntsic-Cartierville est reconnu comme étant l’un des arrondissements les plus verts et ouverts à l’agriculture urbaine de l’île de Montréal. Cet été, de nouveaux projets d’agriculture urbaine viennent confirmer cette perception

L’arrondissement compte huit jardins communautaires où sont répartis plus de 1 000 jardinets.

Pour l’été 2019, l’organisme Ville en vert reprend la gestion du jardin communautaire Les Castors situé à l’intersection de la rue Berri, juste au sud de la voie ferrée.

« C’est un jardin communautaire un peu moribond que Ville en vert entend restaurer pour en optimiser l’espace », nous explique la mairesse d’Ahuntsic-Cartierville, Émilie Thuillier.

Des poules dans l’arrondissement

Grande nouveauté cette année dans l’arrondissement. Ce jardin communautaire sera l’hôte d’un projet expérimental : un poulailler communautaire. Il y aura deux petits poulaillers pour un total de six poules.

La mairesse souligne toutefois que l’arrondissement n’est toujours pas prêt à accepter la possession de poules chez soi.

L’arrondissement de Rosemont-La-Petite-Patrie, pour sa part, poursuit son projet-pilote qui examine la possibilité de permettre la possession de poules par les particuliers.

Dans le cadre de cette expérience menée en partenariat avec le Laboratoire en agriculture urbaine (AULAB), une cinquantaine de personnes sont autorisées par l’arrondissement à posséder de deux à quatre poules dans leur cour arrière (jardin).

Ahuntsic-Cartierville, de son côté, observe les résultats de ce projet et en discute. La mairesse nous rappelle qu’il est très exigeant d’avoir des poules chez soi et que cela requiert beaucoup d’encadrement.

« Pour l’instant, nous encourageons les citoyens à aller voir les poulaillers communautaires du jardin communautaire Les Castors. Ils verront ainsi s’ils sont prêts à s’engager dans une telle aventure », nous dit-elle.

La mairesse précise que l’endroit accueillera aussi toutes sortes d’activités et de conférences en plus des poulaillers.

Le potager SALSA

Mme Thuillier nous annonce une autre nouveauté dans l’arrondissement : le potager du Comité SALSA.

Le Comité SALSA (Système alimentaire local, saine alimentation et sécurité alimentaire) de Bordeaux-Cartierville est une instance de concertation qui rassemble des acteurs locaux concernés et intéressés par les questions de sécurité alimentaire, de saine alimentation et d’agriculture urbaine.

Sur un terrain de la ville, à l’arrière du futur centre communautaire et culturel de Cartierville sur la rue Grenet, le Comité SALSA entretiendra un petit potager destiné à dépanner une trentaine de famille dans Bordeaux-Cartierville.

Des initiatives qui se renouvellent

Outre ces nouveautés, la distribution gratuite de fleurs, de compost et de paillis aux citoyens s’est répétée cette année le 1er juin.

La campagne Un arbre pour mon quartier était également de retour du 24 avril au 2 juin. Les citoyens intéressés pouvaient se procurer un arbre pour 25 $ et un arbre fruitier pour 35 $.

L’objectif de cette campagne est d’encourager les gens à planter des arbres sur leur terrain et ainsi à participer à un effort global de verdissement de leur quartier.

Bref, avec tous ces efforts déployés, Ahuntsic-Cartierville peut conserver sa réputation d’arrondissement vert, bien que des milliers de frênes aient été abattus sur le territoire. Refaire le couvert forestier à l’identique prendra du temps.

Cet article a été publié une première fois dans notre mag papier du printemps 2019.