Travaux rue Olympia en juin 2020 (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

Après plusieurs difficultés pour les résidants du boulevard Olympia, dans Ahuntsic, ceux-ci s’inquiètent du fait que leurs terrains comptent moins de terre qu’ils n’en avaient avant les travaux de refonte des égouts, l’été dernier. 

Les résidants du boulevard Olympia, entre le boulevard Henri-Bourassa et la rue Fleury, ont passé un long été! Des travaux bruyants ont éventré leur rue pendant plusieurs mois, leur faisant craindre pour la santé de leurs grands arbres. 

Maintenant, ils se demandent quand ils pourront planter de nouveau. 

Beaucoup moins de terre qu’avant

Des résidants ressentent encore les effets des travaux sur le boulevard Olympia. (Photo: Éloi Fournier – JDV)

Pour ces citoyens d’Ahuntsic qui ont été affectés par les travaux de la Ville-centre, la plantation sera sans doute moins aisée. En effet, la Ville a accordé 12 pouces de terre à ceux qui avaient déjà des plantes ou des haies sur la partie excavée, et 18 pouces de terre pour ceux qui avaient des arbustes. Tous les autres résidants ont obtenu six pouces de terre. 

Selon Daniel Gaudry, du Comité citoyen de la rue Olympia, cela représente un changement important sur le terrain des gens. 

« Avant les travaux, ces grandes superficies avaient au moins 40 pouces de terre en profondeur (donc aptes à faire pousser plantes, ou arbustes). Pourquoi ne peuvent-ils pas ravoir leur même terrain dans la situation d’avant les travaux? »

La Ville de Montréal se défend, mentionnant que ces travaux n’ont pas touché aux terrains des gens. 

« Rappelons d’abord que les travaux ont été effectués sur les terrains de la Ville », soutient Marilyne Laroche Corbeil, relationniste pour la Ville de Montréal. « Les équipes chargées de la réalisation des travaux basent leurs décisions sur les documents techniques normalisés de la Ville pour spécifier les interventions à faire. »

Travaux aussi sur partie privée

(Mise à jour 2020-11- 25) Selon Daniel Gaudry, notaire de profession, et résidant du boulevard Olympia, dire que les travaux ont été effectués sur les terrains de la Ville n’est pas l’entière vérité.

«ll faut savoir qu’ici la plainte n’est pas exclusivement pour du remplissage de terrain appartenant à la Ville comme pour la plupart des cas pour des bandes de terrains excavées près des trottoirs ( i.e. celles habituelles de 3 ou 4 pi. allant de la bordure du trottoir vers la maison).»

(Photo: courtoisie)

Sur la photo, on voit une ligne orange qui montre la limite du terrain du propriétaire mesurée par un arpenteur. L’excavation a donc empiété sur une bonne partie privée du terrain.

Si le/la  propriétaire ne retrouve pas son terrain avec la situation ou qualité du sol d’avant les travaux, selon Daniel Gaudry, il s’agit d’une situation d’expropriation (sans indemnité) d’un actif privé puisque ce propriétaire se retrouve à devoir payer s’il veut retrouver la même qualité de terrain d’avant les travaux (qualité qui permettait des plantations).

«On ne veut pas nécessairement planter des arbres, mais au moins des plantes, petits arbustes ou haies tout comme auparavant, et cela nécessite environ 18 po. de terre (tout comme la Ville l’a reconnu indirectement) et non pas le 6 po. accordé.»

Pour sa part, M. Gaudry a dû enlever le gravier mis pas la Ville sur son terrain. Il ajoute:

«J’ai payé et remplacé tout ce gravier pour ravoir ainsi un 18 à 20 pouces de terre (et non plus le 6 pouces. empêchant des plantations).

Réponse encourageante

Cependant, le bureau de Sylvain Ouellet, du Comité exécutif de la Ville-centre, a offert une réponse encourageante à M. Gaudry à la mi-novembre. 

« Vous soulevez des points qui nécessitent effectivement une réflexion de notre part afin d’encourager le verdissement des terrains privés tout en respectant une vision à plus long terme pour notre environnement. Soyez assuré que la Ville tend à améliorer ses façons de faire et que cette question est considérée par nos experts des différents Services impliqués. »

À l’avenir, il est donc possible que les citoyens puissent bénéficier d’une plus grande quantité de terre afin d’encourager la plantation. 

Planter au-dessus des tuyaux, une bonne idée? 

Comme beaucoup de gens vont devoir vivre avec des travaux d’égout sur leur rue lors des prochaines années, le JDV s’est renseigné à savoir s’il est judicieux de planter des arbres au-dessus des nouveaux tuyaux. 

« Afin d’éviter que les conduites soient endommagées à long terme, on ne devrait pas planter des arbres au-dessus des branchements d’eau et/ou d’égout qui connectent les conduites aux résidences », souligne Marilyne Laroche Corbeil. 

Dans les prochaines années, les résidants du boulevard Olympia vont sans doute surveiller attentivement l’état de leurs arbres de rue, car il pourrait se révéler difficile de planter sur leurs terrains. Cependant, bien des questions demeurent encore sans réponse.

Soulignons, par ailleurs, que les résidants de la rue Clark, entre Port-Royal et Prieur, ont également vécu les six derniers mois avec d’importants travaux d’égout et de conduites d’eau sur leur rue. Les terrains des propriétaires de cette portion de rue ont également été remis en l’état par les responsables des travaux; cependant aucun comité citoyen n’est né dans la foulée de ces travaux.

Travaux rue Olympia en juin 2020 (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Lancement de la Station Youville : un nouvel « Espace Citoyen » est né!

Des dizaines de résidants du secteur Youville ont répondu présent, samedi après-midi,…

Le SRB Sauvé/Côte-Vertu, c’est pour bientôt

La ligne 121 se refait une beauté. Annoncés pour fin 2020, des…

Recyclage du verre: déjà plus de 8 tonnes amassées!

Lu sur la page Facebook de Verrecycle:  «Après moins d’un mois d’existence,…

Consultation sur le pôle alimentaire Louvain Est

Les démarches relatives au redéveloppement du site Louvain Est se poursuivent. Le…