(Photo: archives jdv)

Deux nouvelles pages Facebook enrichissent le paysage virtuel de notre arrondissement depuis quelques mois. Il s’agit de Bazar du Sault-au-Récollet  créée par Martin Desmarais et Faune sauvage et domestique d’Ahuntsic créée par Marie-Eve Laurendeau, deux résidants. Les deux initiatives visent à combler des besoins ressentis chacune dans son domaine.

Selon Martin Desmarais, la création de ce bazar hyper local répond à un besoin de proximité. La création de ce groupe réservé aux habitants du Sault-au-Récollet permet, dit-il, de faciliter les échanges, notamment  en réduisant considérablement les distances entre les membres. Il note, à ce propos, les inconvénients des bazars qui couvrent de vastes zones géographiques et dont la grosseur limite leur efficacité à assurer une meilleure fluidité des échanges.

« Au bazar du Sault-au-Récollet, les échanges se passent entre des personnes qui habitent à quelques rues les unes des autres. Ce qui permet de pallier les complications liées aux déplacements  et aux prises de rendez-vous », dit-il.

M. Desmarais note avec satisfaction le déroulement des échanges sur cette nouvelle plateforme qui dispose aussi d’une section permettant d’échanger des conseils pratiques entre les membres.  Il  souligne aussi l’avantage de cette nouvelle page Facebook de ne pas être encombrée par trop d’annonces commerciales.

À ce propos, soulignons l’un des règlements de ce groupe, qui demande aux artisans et entreprises du Sault-au-Récollet de ne publier qu’une seule annonce sur le bazar, sous forme de « publication de vente » ou dans l’album photos dédié à cet effet.

« Les autres publicités sont interdites», indique l’administrateur, en précisant que le bazar est un « lieu de vente et d’échange personnelle ».

Parmi les autres règlements de ce groupe, qui compte, jusqu’à présent, une centaine de membres, à noter l’obligation pour un vendeur de respecter l’ordre de priorité des acheteurs intéressés et l’obligation d’indiquer  le prix demandé dans l’annonce.

« Les enchères sont interdites », indique l’administrateur qui ne manque pas de sens de l’humour… «Effacez vos annonces une fois les biens vendus! Faites vous-même votre ménage. Votre maman ne travaille pas pour le bazar…»

La vérité sur les coyotes !

La deuxième nouveauté virtuelle de ces derniers mois dans notre quartier présente un  groupe de partage d’information et de ressources sur les animaux sauvages et domestiques d’Ahuntsic.

Cette initiative signée Marie-Eve Laurendeau, une ancienne bénévole de la SPA (Société protectrice des animaux), vise à mettre en place une plateforme d’échange d’informations, notamment en ce qui concerne les animaux domestiques perdus, à l’instar d’autres arrondissements qui disposent de pages Facebook sur les chats perdus, par exemple.

Mais, aussi et surtout, ce groupe de partage qui compte, jusqu’à présent, environ 90 membres, se propose de relayer des informations pertinentes sur le comportement d’animaux sauvages, tels que les coyotes dont on parle beaucoup ces temps-ci.

À ce propos, Mme Laurendeau affirme que la création de cette page, il y a trois mois, traduit le désir qui anime les amoureux de la faune de partager les bonnes informations sur toutes sortes d’espèces présente sur le territoire de l’arrondissement. 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le Petit Flore fête son 30e anniversaire

Une institution dans le quartier Ahuntsic, le café Le Petit Flore, a…

Une trame verte pour relier les parcs à Ahuntsic

Le boisé de l’éco-centre Acadie. (Photo: François Robert-Durand, archives JDV) De nos…

Louvain Ouest: après les tournesols… les logements?

Singularité de l’arrondissement, Ahuntsic-Cartierville dispose d’un second grand terrain, propriété de la…

La directrice générale de l’Institut Pacifique nommée Chevalière de l’Ordre de Montréal

Isabelle Boissé, directrice générale de l’Institut Pacifique, a reçu l’insigne de l’Ordre…