Vue aérienne des berges du mur Simon-Sicard à la hauteur de Berthiaume-du-Tremblay (Photo : jdv - Philippe Rachiele) Hydro-Québec Ahuntsic Cartierville Montréal
Vue aérienne des berges du mur Simon-Sicard à la hauteur de Berthiaume-du-Tremblay (Photo : Philippe Rachiele, JDV)

Nous souhaitons attirer l’attention des Montréalais sur le projet de réfection du mur de soutènement du barrage Simon-Sicard, sur la rivière des Prairies dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. Ce projet d’Hydro-Québec est passé un peu inaperçu dans sa phase 1, dont les résultats sont très décevants. Ainsi, nous avons plusieurs raisons d’être inquiets pour la phase 2, qui devrait débuter en 2021, et ce, malgré les consultations citoyennes prévues et un éventuel rapport du Bureau d’audience publique sur l’environnement (BAPE).

L’urgence des travaux dans ce site du barrage Simon-Sicard permettait à Hydro-Québec d’escamoter la consultation du BAPE et la société d’État ne s’en est pas privée, ce que nous déplorons. Cependant, le BAPE aura son mot à dire pour la phase 2 des travaux. Nous soulignons le manque de vision à long terme d’Hydro-Québec qui l’a amenée à réaliser cette première phase en urgence, alors qu’il s’agit d’une structure suffisamment ancienne (1929) pour voir venir le besoin d’entretien de cette structure.

Aussi, le nom du projet porte à confusion. Pour la phase 1, nous ne croyons pas que le mot réfection soit approprié pour décrire les travaux qui ont réellement eu lieu le long de trois sections de la rive de la rivière des Prairies. Il s’agit beaucoup plus d’un projet d’enrochement massif que de réfection du mur de soutènement, ce qui est fort différent.

À certains endroits, l’enrochement est à ce point envahissant et imposant qu’il bloque l’accès, voire, la vue, à ce plan d’eau très important pour les riverains. De plus, l’enrochement crée une cicatrice incohérente avec le milieu naturel environnant, ce qui a un impact visuel négatif majeur pour tous les citoyens, qu’ils soient riverains ou usagers de la rivière. Puis, la clôture métallique est un obstacle physique et visuel supplémentaire, notamment pour les personnes à mobilité réduite. Finalement, nous sommes inquiets de la qualité des aménagements paysagers (notamment sur le choix des espèces) réalisés à la suite des travaux de la phase 1.

Par conséquent, nous souhaitons vivement que la réalisation de la phase 2 du projet permette aux citoyens un véritable accès à la rivière des Prairies.

 

Vers une promenade riveraine continue

Dans l’étape de consultation et de planification des travaux de la phase 2 de cet important projet de réfection du mur de soutènement, nous désirons recommander qu’Hydro-Québec aménage une promenade riveraine entre la rue St-Charles et la digue du barrage. Dans la partie Ouest, la promenade pourrait être rattachée à l’aménagement riverain du parc Maurice-Richard. Dans la partie Est, elle pourrait être rattachée à la promenade déjà aménagée sur la digue du barrage tout près du pont de l’autoroute 19. Ainsi, le Parcours Gouin pourrait s’enrichir d’une promenade entre deux parcs.

Une table de travail a été mise sur pied par Hydro-Québec, à laquelle ont siégé des élus, des citoyens et des représentants d’Hydro-Québec. Des recommandations seront émises par cette table et nous souhaitons qu’Hydro-Québec en tienne compte. Nous tenons également à ce que les citoyens de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville aient une voix forte sur cet enjeu d’accès à la rivière.

En tant que citoyens, nous serons là pour soutenir un projet de promenade dans la mesure où il respecte les notions d’accès universel, ainsi que les bonnes pratiques de stabilisation et de renaturalisation des berges; tout en intégrant les principes de développement durable sur les plans environnemental, social et économique. Nous savons à quel point la nature de proximité joue un rôle important sur la santé mentale des citoyens. Nous fondons beaucoup d’espoir sur la conscience sociale d’Hydro-Québec et sur la collaboration des autorités municipales.

Cette promenade offre un potentiel exceptionnel d’aménagement permettant d’offrir une variété d’expériences visuelles et physiques avec le milieu riverain. Le contact avec la rivière et les berges pourrait être très dynamique et éducatif pour le promeneur.  Des propositions d’aménagement qui tiennent compte de ce potentiel mettraient en valeur ce tronçon de la berge tant sur le plan écologique qu’historique, voire même hydroélectrique.

Vous êtes invités à vous joindre à nous. Écrivez-nous à promenadedusault@gmail.com

Nous inscrirons votre adresse de courriel sur une liste qui nous permettra de vous faire parvenir de l’information, notamment lorsqu’il y aura des consultations citoyennes.

Nous vous invitons également à joindre notre groupe Facebook Promenade du Sault (Berges)

Le Comité de citoyens pour l’aménagement de la Promenade-du-Sault

promenadedusault@gmail.com

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

COMMUNIQUÉ: La Coalition pour la dignité des aînés tiendra des États généraux sur les conditions de vie des aînés 

Québec, le vendredi 18 février – Les représentants des médias sont conviés à une…

COMMUNIQUÉ: Le prix RSSS Coup de cœur des ministres est décerné à la Résidence Berthiaume-Du Tremblay

C’est avec un sentiment de fierté immense et une admiration indéfectible pour…

COMMUNIQUÉ: Montréal décerne deux prix d’excellence en arts visuels : Découvrez les lauréats 2021 du prix Pierre-Ayot et du prix Louis-Comtois

MONTRÉAL, le 26 novembre 2021 – La Ville de Montréal, en collaboration…

COMMUNIQUÉ: Le Défi GEStes, un nouveau défi de réduction des gaz à effet de serre pour les Montréalais.es de 13 à 17 ans, est officiellement lancé!

  Montréal, le 15 février 2022 ‒ La première édition du Défi…