Sirène d'alerte - Courtoisie Ville de Montréal (FB)
Selon le nouveau règlement sur le bruit, le son d’une sirène est spécifiquement prohibé sauf si la personne détient un permis. (Photo : Courtoisie Ville de Montréal (FB))

Le 23 septembre, entre 16 h et 20 h, la Ville de Montréal effectuera le test annuel de sirènes d’alerte de produits toxiques ou d’un déversement de matières dangereuses à Montréal.  

Pour Ahuntsic-Cartierville, la sirène d’alerte la plus proche est localisée sur le terrain de l’entreprise Saputo Produits laitiers Canada, située au 365, chemin de la Côte-de-Liesse dans Saint-Laurent. 

Rayon impact de la sirène de l'usine Saputo Saint-Laurent - Crédit Courtoisie ville de Montréal
Rayon impact de la sirène de l’usine Saputo Saint-Laurent – Crédit Courtoisie ville de Montréal

La population devrait entendre la sirène émettre « un son montant et descendant durant 3 minutes dans un rayon de 335 m à 1 860 m », selon la Ville de Montréal.

« La sécurité des citoyennes et des citoyens est une priorité et la population doit être prête à réagir en cas de fuite de produit toxique. C’est pour cette raison que, de manière proactive, le Centre de sécurité civile et la Direction stratégique et de la prévention incendie du Service de sécurité incendie de Montréal, de concert avec les industries assujetties au Règlement sur les urgences environnementales et ses partenaires, procèdent annuellement à un test de sirènes d’alerte dans les secteurs à risque », a expliqué Alain Vaillancourt, responsable de la sécurité publique au sein du comité exécutif, dans le communiqué de presse de la ville de Montréal du 17 septembre 2022 Montréal procédera à son test annuel de sirènes d’alerte le 23 septembre

Son de la sirène d’alerte – Crédit Ville de Montréal

 

En cas d’alerte de produits toxiques ou d’un déversement de matières dangereuses à Montréal, la municipalité demande à la population de se mettre à l’abri en pénétrant dans le bâtiment le plus proche, d’empêcher l’air extérieur de rentrer dans la pièce servant de refuge.

Afin de laisser les communications libres pour les équipes de secours, la Ville de Montréal demande de ne pas utiliser les téléphones ou cellulaires, à moins d’une urgence (911).

La population peut aussi s’inscrire aux avis et alertes de la Ville de Montréal. Les démarches se font par le site internet de la Ville de Montréal.

 

 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Photoreportage: inauguration des nouveaux aménagements cyclables d’Ahuntsic-Cartierville

Samedi 14 octobre, l’organisme de mobilité durable Ahuncycle organisait une balade à…

Le coin communautaire – Semaine du 27 novembre 2023

Exposition l’Art de vivre ensemble: « Retour imaginé » L’exposition annuelle de…

Le coin communautaire – Semaine du 11 decembre 2023

Appel à projets culturels à Ahuntsic-Cartierville Artistes, collectifs, organismes culturels… participez à…

Le coin communautaire – Semaine du 20 novembre 2023

Yolande Marceau remporte un prix régional pour ses cinq décennies de bénévolat…