Traversée du boulevard Henri-Bourassa, angle Tolhurst, avec brigadier (Photo: archives JDV)

Le Service de Police de la Ville de Montréal (SPVM) est présentement à la recherche active de brigadiers scolaire. Diverses stratégies de recrutement ont été déployées, notamment une campagne sur les réseaux sociaux et un affichage sur le site de la Ville de Montréal. Les postes de quartier (PDQ) sont aussi appelés à communiquer avec leurs partenaires et les centre d’emplois locaux. C’est ce que font les postes de quartier d’Ahuntsic-Cartierville, le 10 et le 27, qui accusent aussi, comme plusieurs en ce moment, un manque de brigadiers.

Ce manque de brigadiers avait d’ailleurs été remarqué récemment lors d’une opération de sécurisation des écoles St-Paul-de-la-Croix et St-André-Apôtre à laquelle deux élues de l’arrondissement avaient participé.

Capacité de répondre aux besoins

Anouk St-Onge, commandante du poste de quartier 27 dans Ahuntsic, affirme que la COVID-19 a entraîné plusieurs démissions de brigadiers dans l’arrondissement.

Malgré ces démissions, la commandante assure que le SPVM et la Ville de Montréal arrivent tout de même à gérer le retour à l’école des enfants et la sécurisation des rues qu’ils empruntent pour s’y rendre.

« Il y a des brigadiers venant des autres postes qui nous ont donné un coup de main. Il y avait aussi des policiers qui contribuaient à la tâche pour les intersections prioritaires », explique-t-elle.

Gabrielle Fontaine-Giroux, relationniste à la Ville de Montréal, se fait également rassurante.

« En tout temps, Montréal a la capacité de combler l’ensemble des traverses scolaires nécessaires pour assurer la sécurité des écoliers sur son territoire », affirme-t-elle.

Recrutement en cours

Le recrutement de brigadiers demeure tout de même nécessaire et prioritaire.

« Dans le contexte actuel de pandémie, nous avons dû effectuer un recrutement intensif pour l’embauche de brigadiers scolaires en prévision de la rentrée scolaire, afin de prévoir les besoins », indique la relationniste de la Ville de Montréal.

Ce recrutement vise à constituer une banque de candidats afin de combler d’éventuels postes vacants, ainsi qu’à établir une banque de candidats pour combler des besoins temporaires (remplacements, maladie, etc.).

Gabrielle Fontaine-Giroux explique que les candidats retenus feront partie du groupe des brigadiers scolaires surnuméraires, dont le nombre varie en fonction notamment du nombre de brigadiers par arrondissement et des absences.

Toute personne désirant devenir brigadiers peut proposer sa candidature sur le site de la Ville de Montréal. On peut aussi se présenter directement à son PDQ pour remplir un formulaire d’emploi.

Malgré le fait que les individus de plus de 70 ans soient plus à risque de vivre des complications liées à la COVID-19, la commandante du poste de quartier 27 assure que le SPVM ne fait pas de discrimination en fonction de l’âge pour son choix de candidats. Les retraités de plus de 70 ans peuvent donc également soumettre leur candidature.

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Un Ahuntsicois initie ses enfants à l’action civique contre la vitesse excessive

Angelo Migliara, un résidant et père de famille habitant la rue Meilleur,…

Covid-19: Bientôt de nouveaux patrons dans nos CHSLD pour faire face à la 2e vague

Comme Québec le lui a demandé, le CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal recrute présentement…
Emportiérage sur Fleury Ouest le 6 novembre 2019 (Photo : jdv - Jules Couturier)

Cycliste blessée lors d’un emportiérage sur Fleury Ouest

Le mercredi 6 novembre, à l’heure de pointe du matin, une dame…

Points de presse du 5 juin – 52 398 cas confirmés — PAB: Québec pose ses conditions/Ottawa allonge 14 milliards de $ aux provinces

Aujourd’hui, au Québec, dans le dossier de la Covid-19, à retenir: plus…