(Photo: jdv P. Rachiele)

Désireux de savoir à quoi servent les cheminées de métal dans la ruelle au coin de la rue Lighthall, entre Clark et Saint-Laurent, des lecteurs nous ont contactés il y a deux semaines à ce sujet.

Après vérification, nous avons appris qu’il s’agit là « des cheminées de ventilation de l’édicule souterrain et de la structure de chute à égout que l’on appelle « Saint-Laurent » », comme l’a indiqué Karine Tougas, porte-parole de l’arrondissement.

« Une chute à égout, c’est un système qui permet de déverser les eaux usées des égouts de petites dimensions vers un collecteur ou un intercepteur de grand diamètre », a également précisé Mme Tougas.

Le mystère est donc levé sur la nature et l’utilité de cette structure, que certains résidants pensaient être des pièces pour l’aqueduc qui fournit l’eau à l’arrondissement.

 

 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

L’Ahuntsicois Quentin Miller repêché par le Canadien

Le gardien de but Quentin Miller, un jeune hockeyeur originaire d’Ahuntsic-Cartierville, fera…

Les loyers sont chers à Ahuntsic-Cartierville

Cet article est paru dans la version imprimée du Journal des voisins, le Mag…

Les nouvelles brèves de la semaine dans Ahuntsic-Cartierville – 19 février

Chaque lundi, le Journal des voisins fait le tour de  nouvelles ou de sujets…

Dossier itinérance – Les invisibles: être une femme dans la rue

Les femmes itinérantes sont nombreuses à Montréal, mais elles échappent souvent à…