De gauche à droite: Jérôme Normand, Julie Roy, Emilie Thuillier et Nathalie Goulet au conseil d’arrondissement le lundi 11 mars 2024. (Saisie d’écran)

Le deuxième conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville de l’année a eu lieu le lundi 11 mars à la Maison de la culture Ahuntsic.

Nids de poule, déneigement des rues et des pistes cyclables, transformation du boulevard Henri-Bourassa, pataugeoires… Les changements climatiques bouleversent notre vie et ça se reflète jusqu’aux questions des citoyennes et citoyens. Outre ces préoccupations, le Journal des voisins (JDV) vous propose un tour d’horizon de 7 autres points forts.

1- On rend hommage

Le conseil a rendu hommage à plusieurs personnes ayant signé le livre d’or de l’arrondissement. En premier lieu, Pierre Gingras, qui a consacré plus de 30 ans de sa vie à la gestion d’organismes communautaires. Il a notamment fondé le Centre des jeunes Saint-Sulpice, devenu l’Entre-Maisons Ahuntsic, qu’il a dirigé jusqu’en 2016.

Puis, il a été nommé directeur général du Carrefour jeunesse emploi d’Ahuntsic Bordeaux-Cartierville. Il fut aussi président de la Table de quartier, en plus de s’impliquer dans la Table de concertation jeunesse et au sein de divers organismes en employabilité.

Dans le contexte du 8 mars, la Journée internationale des  droits des femmes, le conseil a aussi honoré Ghislaine Raymond. Résidente depuis 30 ans dans Ahuntsic et enseignante en adaptation scolaire, elle s’est engagée pour le droit d’accès aux garderies et pour l’égalité du droit des femmes au travail. Elle est aussi un pilier du projet d’Écoquartier Louvain Est. 

Les élus ont aussi honoré Barbara Maass, résidente depuis 1989, qui a un long parcours en géographie urbaine, urbanisme et bibliothéconomie. Elle s’est impliquée comme chercheuse bénévole dans nombre de projets dans l’arrondissement. Elle a notamment contribué de façon importante à l’avancement du projet Écoquartier Louvain Est.

Enfin, le conseil a honoré Fatema Flitani, figure clé de la petite enfance dans Ahuntsic-Cartierville. En 2000, elle ouvre une des premières garderies familiales subventionnées dans l’arrondissement. Elle a aussi siégé au sein du comité consultatif du bureau coordonnateur de la garde en milieu familial dans Bordeaux-Cartierville et est membre du conseil de Concertation Femme.

La mairesse Emilie Thuillier au conseil d’arrondissement le lundi 11 mars 2024. (Saisie d’écran)

La mairesse de l’arrondissement, Emilie Thuillier, a souligné que cette citoyenne originaire de Syrie «incarne le récit si riche de nombreuses personnes immigrantes qui embellissent la mosaïque culturelle dans Ahuntsic-Cartierville».

2- Ariel Kouakou

Les élus ont rappelé qu’aujourd’hui (12 mars), il y a six ans, le petit Ariel Jeffrey Kouakou disparaissait de nos rues. L’affaire a fait grand bruit dans les médias, notamment dans le Journal des voisins. «Il est toujours dans nos cœurs, nous pensons à sa famille», a commenté Mme Thuillier.

Photo retouchée en tenant compte du vieillissement d’Ariel Jeffrey Kouakou, par la Sûreté du Québec. (photo: saisie d’écran, site Réseau Enfants-Retour)

Le Réseau Enfants-Retour vient de publier une photo retouchée réalisée par des experts de la Sûreté du Québec, qui donne un aperçu de l’apparence que l’adolescent aurait aujourd’hui, six ans plus tard. Ariel Kouakou avait 10 ans au moment de sa disparition.

3- Collecte de résidus alimentaires

L’arrondissement a signé une entente de services avec l’organisme Ville en vert pour l’implantation d’un nouveau type de collecte des déchets. Il s’agira des résidus alimentaires destinés à la fabrication de compost, recueillis dans les immeubles de neuf logements et plus, les commerces, les institutions et les industries. L’entente s’étend du 12 février 2024 au 31 janvier 2025, au coût de 344 922,17 $.

La collecte couvrira Ahuntsic et Saint-Sulpice. Le projet concerne 180 immeubles, 700 commerces et institutions et 11 écoles primaires et secondaires. Une brigade d’éducation sera déployée sous peu.

Un projet similaire, implanté l’automne dernier dans Sault-au-Récollet, a très bien fonctionné, selon les élus.

La nouvelle collecte remplacera une des deux collectes hebdomadaires des ordures ménagères dès juin dans Ahuntsic et dès octobre dans Saint-Sulpice.

4- Boisés

L’arrondissement a signé une convention de 91 039,70 $ avec le Comité écologique du Grand Montréal (CEGM) pour l’entretien des boisés à haute valeur écologique dans les parcs Basile-Routhier, de la Merci, l’Île Perry et le boisé de Saint-Sulpice.

Boisé de Saint-Sulpice (Photo: Anne Marie Parent, JDV)
Le boisé de Saint-Sulpice avec le complexe sportif Claude-Robillard en arrière-plan. (Photo: Anne Marie Parent, JDV)

Le but est de conserver leur valeur écologique et de lutter notamment contre le nerprun, une espère végétale envahissante.

En 2018, l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a adopté une entente de conservation à perpétuité de ces boisés.

5- Revitalisation urbaine dans Cartierville

Le conseil a accordé une aide financière de 136 151 $ au Conseil local des intervenants communautaires de Bordeaux-Cartierville pour poursuivre la réalisation du plan d’action 2024 de la démarche de revitalisation urbaine intégrée (RUI) du secteur Laurentien-Grenet.

6- Le couvent des Sœurs de Miséricorde

Parmi les questions soulevées par le public, M. Jean Paul Dubreuil a rappelé que le couvent des Sœurs de Miséricorde, dans Cartierville, avait été vendu à un promoteur il y a quelques jours pour 4 millions de dollars. Il a demandé des précisions aux élus sur ce projet. La mairesse Emilie Thuillier lui a répondu qu’elle ne savait pas si les fonctionnaires municipaux avaient été sollicités par le promoteur.

Jean Paul Dubreuil, résident d’Ahuntsic, posant une question à la mairesse Emilie Thuillier au conseil d’arrondissement le lundi 11 mars 2024. (Saisie d’écran)

Évidemment, un changement d’affectation de l’immeuble devra être présenté aux élus et, surtout, au Comité consultatif d’urbanisme. «Pour l’instant, les règles d’urbanisme sont claires, a souligné Mme Thuillier. Nous avons des fiches détaillées sur ce qu’on peut faire et ne pas faire dans ce secteur.»

À SURVEILLER! Le JDV reviendra demain sur ce projet dans un article en ligne et dans la prochaine édition de notre journal papier, au début d’avril.

7- Bornes de recharge, bassins de rétention, dos d’âne, voie ferrée

Julie Roy, conseillère de la Ville du district de Saint-Sulpice, au conseil d’arrondissement le lundi 11 mars 2024. (Saisie d’écran)

La conseillère Julie Roy a révélé que dix autres bornes de recharge pour voitures électriques seront installées cette année au complexe sportif Claude-Robillard, qui en compte déjà quatre. L’endroit deviendra le site de recharge le plus important de la métropole.

Elle a aussi indiqué que des travaux en cours, rue Émile-Journault, concernent l’aménagement de bassins de rétention en cas de fortes pluies, qui permettront de désengorger les réseaux d’égouts. Ils se termineront au printemps.

Jérome Normand, conseiller de la Ville du district du Sault-au-Récollet, au conseil d’arrondissement le lundi 11 mars 2024. (Saisie d’écran)

Le conseiller Jérôme Normand a rappelé, suivant des questions citoyennes, que l’arrondissement aménage chaque année environ 120 dos d’âne.

Selon certaines études, ils permettent la réduction de 6 % des blessés graves chez les piétons et de 23 % chez les automobilistes.

La conseillère Julie Roy a révélé qu’un dos d’âne sera enfin installé rue Legendre cette année par la Ville de Montréal pour ralentir le trafic, majoritairement banlieusard, ainsi que des séparateurs permanents pour protéger la piste cyclable.

Enfin, un citoyen rêve qu’un passage sous la voie ferrée soit aménagé, permettant un lien cyclable entre les rues Berri et Verville, puis jusque dans le Marché Central.

La mairesse Emilie Thuillier a répondu qu’il ne fallait pas se faire d’illusions: «C’est un rêve de longue haleine, mais les compagnies de chemin de fer sont très fermées sur cette question. Le viaduc Chabanel est un des derniers à avoir été aménagé à Montréal.»

NDLR: L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a publié ses faits saillants.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Carole Charbonneau
Carole Charbonneau
29 Jours

Collecte des résidus alimentaires: comment cela sera géré sans augmenter les dépotoirs à ciel ouvert qui existent autour de tous les HLM de St-Sulpice. Les bacs noirs toujours ouverts amenant les oiseaux, écureuils et rats à s’y alimenter. Malgré que ces situations soient connues des élus, rien ne change. Il y a des moments règlementés pour sortir les vidanges auxquels les HLM ne se sont jamais conformés. C’est un laisser aller inconcevable et qu’en sera t’il des résidus: malpropreté augmentée et insalubrité ignorée des élus!

Vous pourriez aussi aimer ces articles

En images: Rallye Vélo d’Ahuncycle

Le 2e Rallye Vélo d’Ahuntsic, organisé par Ahuncycle, s’est tenu samedi 10…

Le résumé de l’actualité du mois de novembre en photos

Le Journal des voisins propose un résumé de l’actualité du mois de novembre…

Projet Action jeunesse: pour une jeunesse sécurisée et épanouie à Ahuntsic-Cartierville

La jeunesse d’Ahuntsic-Cartierville fait encore face aujourd’hui à de nombreuses discriminations et…

Un suspect de vols de colis Amazon et… de vélos arrêté à Ahuntsic

Un homme a été arrêté le 22 novembre pour vols de colis…