Chorale Antioche
La chorale Antioche de Cartierville sur la scène de la maison de la culture le 15 mai. (Photo : courtoisie)

La chorale Antioche de Cartierville sera sur la scène de la maison de la culture ce dimanche. Le spectacle est une prémisse à une performance de plus grande envergure intitulée « Les chants de l’île » que le public montréalais pourra apprécier en juillet.

La chorale qui a sa résidence à la cathédrale Saint-Sauveur des Grecs-Melkites catholiques à Cartierville est connue pour interpréter des chants religieux chrétiens arabes, notamment à Noël. Elle proposera cette fois des œuvres lyriques du patrimoine du moyen orient à la maison de la culture d’Ahuntsic-Cartierville, gratuitement.

« Ce sera des textes du patrimoine chanté en arabe, de Syrie particulièrement et majoritairement de la région d’Alep », précise le directeur artistique de la chorale, Edouard Zerbe.

Le programme permettra d’écouter deux pots-pourris de 20 minutes chacun environ qui présenteront un échantillon de ces chants souvent très populaires dans le monde arabe.

« Il y aura aussi un poème original écrit par un des membres de la chorale qui sera déclamé. Il raconte la vie en Syrie notamment », souligne M. Zerbe.

Le poème a été demandé par l’initiateur du projet, André Pappathomas.

« Dire un poème dans leurs langues, c’est inviter les gens à écouter la musicalité d’une langue quand elle est parlée », relève M. Pappathomas.

Ensemble

Car ce spectacle entre dans le cadre d’un concert beaucoup plus ambitieux mis sur pied par M. Pappathomas, artiste interdisciplinaire et directeur de chœur qui œuvre dans le milieu artistique québécois depuis les années 1980.

M. Pappathomas a dirigé de nombreux ensembles vocaux et a conçu entre autres le concert « Souffles » en 2017 qui avait réuni sur scène dix chœurs de dix pays différents.

Cette fois, son spectacle intitulé « Les chants de l’île » permet préalablement à une dizaine de chœurs issus de différentes origines de présenter des spectacles dans leurs langues originelles sur les scènes de plusieurs maisons de la culture de Montréal.

La station finale culminera avec un grand concert de chants de toutes ces chorales regroupées venues de référents culturels patrimoniaux divers qui présenteront aussi des morceaux tirés du fond québécois.

« Il y aura un poème de Claude Gauvreau que chaque chœur interprétera avec ses propres phonèmes. Ce sera deux minutes de création à partir de la même œuvre », explique M. Pappathomas.

Il fera aussi appel à des textes plus populaires de chanteurs québécois plus accessibles.

« Il y aura des entre-pièces où on va utiliser des chants de Robert Charlebois pour lier Madagascar avec Haïti », indique-t-il.

L’idée générale est de faire apprécier au public des chants à travers les mots sans prendre en considération leur sens.

« Les chœurs des communautés culturelles constituent les meilleurs interlocuteurs pour élaborer des réflexions sur la francisation », croit M. Pappathomas.

Chorale Antioche, le 15 mai, à 15h, à la maison de la culture d’Ahuntsic-Cartierville.

Grand concert « Les chants de l’île » réunissant toutes les chorales, le 2 juillet à 20h30 au Théâtre de Verdure du parc La Fontaine.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Sur la RUI François Poulin, directeur de la maison des jeunes de Bordeaux-Cartierville et Guillaume B.Turenne, responsable du projet RUI au CLIC.

De l’argent et des actions pour la RUI cette année

Les projets cette année dans la zone Revitalisation urbaine intégrée (RUI) de…

Un retour triomphal à Génies en herbe pour l’école Sophie-Barat

Après plus de 15 ans d’absence, l’activité Génies en herbe a fait…
Phase 2 PIC lancement

PIC, des millions de dollars pour juguler la pauvreté

La deuxième phase du Projet impact collectif (PIC) dotée de 21,5 M$…

Candidatures aux élections municipales : les jeux sont faits !

La liste des candidatures officielles aux élections municipales ayant été confirmée vendredi…