Cœur-Nomade, la première bibliothèque et espace culturel interarrondissement de Montréal sera ouverte au public en 2027. Une séance d’information ouverte à tous s’est tenue le 6 juin dernier à l’école secondaire Marie-Clarac.

Affichage de maquettes de Cœur-Nomade lors de la séance d’information ouverte au public le 6 juin 2024, à l’école Marie-Clarac. (Photo : Sabrina Lakhouch, JDV)

 

Le début de la construction du bâtiment de 4 193 m² est prévu le 25 juin  à l’angle du boulevard Henri-Bourassa Est et de l’avenue Oscar, à la frontière des arrondissements d’Ahuntsic-Cartierville et de Montréal-Nord. «On sait que traditionnellement les services sont déployés pour un seul arrondissement, mais cette fois-ci, on innove», déclare Dominique Riberdy, cheffe de division culture et bibliothèques pour l’Arrondissement de Montréal-Nord. 

Un emplacement stratégique 

Le choix de cet emplacement vise à répondre à un enjeu principal : combler le manque d’espaces culturels dans cette zone. En 2013, la Ville de Montréal avait établi un diagnostic désignant cette région comme un désert culturel. «On avait reçu le document et on voyait un trou assez grand à l’est d’Ahuntsic et à l’ouest de Montréal-Nord. On avait constaté qu’on avait vraiment besoin d’avoir une bibliothèque à cet endroit», précise Émilie Thuillier, mairesse de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. 

Ce constat est partagé par les élus des deux arrondissements, qui soulignent la désuétude de la bibliothèque Belleville et l’absence d’offre culturelle dans le district de Sault-Au-Récollet. De plus, cette zone est jugée inadaptée pour la diffusion des activités des organismes communautaires. Cœur-Nomade aspire à devenir un pilier infrastructurel en offrant une multitude de services à la population des deux arrondissements concernés. «C’est ultra important comme projet, pour les deux arrondissements et la Ville de Montréal. […] À la frontière d’Ahuntsic-Cartierville et Montréal-Nord, il y a carrément un désert culturel, on le nomme souvent. C’est un projet qui est attendu par la population des deux arrondissements», affirme Jérôme Normand, conseiller de la Ville du district du Sault-au-Récollet.

À la demande de la ville, mais aussi des habitants 

À proximité de nombreux établissements scolaires, services de garde et résidences pour aînés, Cœur-nomade se veut un acteur clé dans le mouvement de modernisation du réseau des bibliothèques de Montréal. Ainsi, ce nouveau projet aura pour objectif de promouvoir et de soutenir activement les dialogues interculturels ainsi que les échanges intergénérationnels. Bien plus qu’une bibliothèque et espace culturel, Cœur-Nomade aspire à soutenir les habitants dans divers aspects de leur vie en proposant plusieurs services, notamment le soutien à l’utilisation des ressources numériques, l’accompagnement à l’employabilité ainsi que la mise en place d’ateliers de  création et de pratique artistique amateur et professionnelle.

«Cela va vraiment permettre une meilleure inclusion sociale et numérique pour rétablir une certaine équité dans le secteur», souligne Christine Black, mairesse de l’arrondissement de Montréal-Nord. Ces services sont principalement inspirés de demandes des citoyens et d’organismes ayant participé à une consultation citoyenne préliminaire.

Combien et par qui ? 

Le coût de construction de Cœur-Nomade s’élève à 39 M$, taxes incluses, tandis que le coût total du projet est de 55 M$, taxes incluses. Le projet est financé par plusieurs organismes, notamment le ministère de la Culture et des Communications dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal, conclue entre la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec.

Le financement provient également du programme de rénovation, agrandissement et construction des bibliothèques de la Ville de Montréal, du programme de soutien aux équipements culturels municipaux de la Ville de Montréal, du programme d’innovation en construction de bois, financé par le Plan pour une économie verte 2030.

De plus, le projet bénéficie du programme de subventions pour la réhabilitation de terrains contaminés ainsi que des financements des arrondissements d’Ahuntsic-Cartierville et de Montréal-Nord.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Concert Ahuntsic en Fugue à l'église de la Visitation.

Musique, danse, histoire, photo… sept événements à ne pas rater en mars à Ahuntsic-Cartierville

Tous les mois, le Journal des voisins (JDV) publie une sélection des activités…

Youville accueillera deux nouvelles ruelles vertes

Deux nouvelles ruelles vertes prendront forme dans le quartier Youville du district…

Des p’tits nouveaux dans nos parcs et rues!

  Le temps est plus chaud. Il fait bon se promener ici…
Pavillon des bâtisseurs PR (2) Itinérants

Pourquoi un centre pour itinérants à Bordeaux?

L’ouverture d’un centre d’hébergement pour une cinquantaine d’itinérants dans le quartier Nouveau-Bordeaux…