Conseil d'arrondissement du 13 mars 2023
Le conseil d’arrondissement du 13 mars 2023 s’est tenu au 555, rue Chabanel Ouest. (Photo: capture d’écran. JDV)

Le conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville s’est tenu le 13 mars au 555, rue Chabanel Ouest. Voici cinq faits saillants de cette réunion mensuelle.

Hommage aux femmes

Trois figures connues du milieu communautaire d’Ahuntsic-Cartierville ont été honorées lors de ce conseil, par la signature du livre d’or.

D’abord Carole Brousseau dont l’action n’est plus à présenter quand on parle de problèmes de logements, notamment à Ahuntsic-Cartierville. Longtemps organisatrice communautaire au CLSC d’Ahuntsic, cette femme continue d’œuvrer notamment pour le développement de l’écoquartier Louvain Est.

Céline Carrière, longtemps membre du conseil d’administration du centre Sablon, continue de travailler pour lui et est connue pour son engagement auprès des jeunes. Depuis 2008, elle a œuvré aussi pour l’accueil des réfugiés, d’abord syriens puis ukrainiens.

Nayiri Tavlian, fondatrice de l’organisme Hay Doun, est reconnue pour son action auprès des communautés réfugiées. Elle continue de travailler auprès d’organismes d’accueil des immigrants.

Chaque mois de mars, le conseil d’arrondissement souligne la journée Journée internationale des droits des femmes par cette signature particulière de son livre d’or.

«Nous choisissons trois femmes qui changent la vie, qui ont un impact positif dans leur communauté et nous voulons souligner leur travail», a indiqué Emilie Thuillier, mairesse de l’arrondissement.

Conseils itinérants

Cette année, cinq conseils d’arrondissement se tiendront dans des endroits autres que la salle du conseil de la mairie d’arrondissement au 555, rue Chabanel Ouest.

Ainsi, le 8 mai, le conseil d’arrondissement se tiendra au centre communautaire Saints-Martyrs-Canadiens. Le conseil du 5 juin aura lieu au centre Henri-Julien. Le 4 juillet, les élus iront à la rencontre des citoyens au parc de Mésy, en extérieur. Le 8 septembre, c’est à la Maison de la culture Ahuntsic que le rendez-vous mensuel aura lieu. Le 10 octobre, le 4C, nouveau Centre culturel et communautaire de Cartierville, accueillera élus et citoyens.

50 000 $ à Solidarité Ahuntsic

Le conseil d’arrondissement a accordé un soutien financier non récurrent de 50 000 $ à Solidarité Ahuntsic pour l’aider à s’acquitter du loyer pour le centre communautaire sur la rue Laverdure pour l’année 2023. La contribution est versée pour couvrir une partie de l’augmentation de loyer du centre communautaire qu’il doit au Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM).

«L’organisme doit faire face à la hausse des coûts liés à la location de l’espace et maintenir des frais abordables pour les organismes. La contribution de l’arrondissement est nécessaire pour maintenir l’offre d’activités et de services aux citoyens qui fréquentent le centre communautaire», indique-t-on dans le sommaire décisionnel.

En 2021 et 2022, la même somme a été accordée à Solidarité Ahuntsic pour la même raison.

De l’argent pour la RUI

La démarche de revitalisation urbaine intégrée du secteur Laurentien/Grenet (RUI) bénéficie d’une aide de 136 151 $ pour l’année 2023.

La somme est octroyée au Conseil local des intervenants communautaires (CLIC) de Bordeaux-Cartierville qui gère ce programme.

Une somme de 96 151 $ provenant du Service de la diversité sociale et de l’inclusion sociale (SDIS) de la Ville de Montréal est destinée à soutenir les actions liées au plan d’intervention issu de la démarche de revitalisation urbaine intégrée du secteur Laurentien-Grenet.

Une enveloppe de 40 000 $ provient du Fonds d’initiative et de rayonnement de la métropole (FIRM) du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) depuis 2012.

Les démarches de revitalisation urbaine intégrée (RUI) touchent les secteurs à forte concentration de pauvreté et d’exclusion sociale. Les problèmes de santé, de chômage, de pauvreté, d’intégration, de sécurité alimentaire, de sécurité urbaine, d’habitation et d’environnement font que ces actions concertées imbriquées permettent une amélioration des conditions de vie des personnes qui y résident.

Plantes envahissantes

La lutte contre les plantes envahissantes se poursuit. Une convention de services a été signée avec le Comité écologique du Grand Montréal (CEGM) pour un montant de 89 735 $. L’accord vise la protection et la mise en valeur des milieux naturels aux parcs des Bateliers, de la Merci et du Boisé-de-Saint-Sulpice, pour l’année 2023.

Cette lutte incessante se poursuit depuis 2016. «Étant donné le caractère persistant du nerprun, entre autres, les interventions débutées en 2016 se sont poursuivies de 2017 à 2022», indique l’arrondissement dans son sommaire décisionnel concernant les parcs des Bateliers et de la Merci.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le résumé du dernier conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville cette année

Les élus ont participé à la dernière séance du conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville…

Qui est Ray Coelho, auteur de la pétition pour rebaptiser l’avenue Christophe-Colomb?

Depuis quelques jours une pétition circule à Montréal pour réclamer le changement…
marche pauvreté

Une marche contre la pauvreté le 17 octobre à Ahuntsic-Cartierville

Une marche est organisée mardi 17 octobre à Ahuntsic-Cartierville à l’appel de…
Nicolas Boudon, français chambre des communes

Français : l’offense qui occulte l’essentiel?

Traité «de plein de marde» par le député fédéral Francis Drouin, Nicolas…