Le conseil d'arrondissement du 4 juillet se tenait à la salle Charles-Daudelin au Centre culturel et communautaire de Cartierville (Photo: Camille Vanderschelden, JDV)
Le conseil d’arrondissement du 4 juillet se tenait à la salle Charles-Daudelin au Centre culturel et communautaire de Cartierville (Photo: Camille Vanderschelden)


Le conseil d’arrondissement s’est déroulé dans la salle Charles-Daudelin au Centre culturel et communautaire de Cartierville. La séance, qui devait se tenir au parc de Mésy, a été déplacée à l’intérieur en raison de la mauvaise qualité de l’air et des orages violents.
Les élus ont souhaité la bienvenue aux nouveaux résidents de l’arrondissement, qui s’y sont installés au 1er juillet.

1-Les parcs font peau neuve

La période estivale marque la saison des travaux au sein des parcs de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. Un montant de 100 000$ a été accordé à la direction des Travaux publics pour réaliser des travaux d’entretien dans les parcs.

Le parc Marcelin-Wilson accueillera bientôt une placette dédiée aux jeunes, située au coin de l’Acadie et de la rue Dudemaine. Celle-ci sera en premier lieu éphémère, pour une durée de deux ans, et sera ensuite pérennisée.

Les terrains de basketball du parc feront également l’objet d’un agrandissement pour doubler leur taille. Une consultation publique se tiendra à ce sujet au parc Marcelin-Wilson, le 12 juillet de 17h à 20h.

Au parc Saint-Simon-Apôtre, les jeux d’eau tant attendus sont enfin ouverts. L’arrondissement est intervenu après l’abandon du chantier par l’entrepreneur, afin d’assurer aux résidents de pouvoir se rafraîchir à l’approche de la canicule. Le terrain de soccer est également ouvert. Le reste des travaux se terminera graduellement, notamment pour les bassins de rétention et les sentiers.

Au parc Henri-Julien, les jeux d’eau sont encore en travaux et devraient être terminés d’ici la fin de l’été. Toutefois, des brumisateurs ont été mis en place.

2- L’arrondissement investit dans le communautaire

Un soutien financier de 63 383$ sera investi par l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville dans une quinzaine de projets communautaires. Ces projets visent à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

Ainsi, Solidarité Ahuntsic et La corbeille Bordeaux-Cartierville recevront un apport financier de 6 000$ pour leur Opération sac à dos. Celle-ci offrira des sacs à dos remplis de fournitures scolaires à de nombreux élèves du primaire et du secondaire.

«La rentrée, c’est souvent un moment difficile et exigeant financièrement pour beaucoup de familles, notamment avec l’inflation actuelle. Cet argent va permettre de soutenir des centaines de familles et d’enfants pour leur rentrée scolaire», a déclaré Nathalie Goulet, conseillère du district Ahuntsic.

L’arrondissement dédie un apport financier de près de 100 000$ à Prévention du crime Ahuntsic-Cartierville (PCAC) pour les soutenir à la réalisation de son Plan d’action 2023 pour des milieux de vie plus inclusifs et sécuritaires. Ce financement appuiera les actions de l’organisme visant à promouvoir la sécurité et le sentiment de sécurité des citoyens de l’arrondissement.

3- Déminéralisation et rue partagée

L’entreprise Urbex construction inc. s’est vu accorder un contrat à hauteur de près de 1 million $ pour mener des travaux de déminéralisation dans l’arrondissement. Plusieurs rues et trottoirs verront leur asphalte ou béton retiré pour permettre la plantation d’arbres et d’îlots de verdure.

Ce projet, financé par l’arrondissement ainsi que par la Ville de Montréal dans le cadre de son budget participatif, entre dans les objectifs du plan maître de plantation 2022-2031.

«Créer des îlots de fraîcheur et des zones verdies vient agir comme une infrastructure verte. Lorsqu’on a des pluies abondantes ou des pluies subites, l’eau de ruissellement va être captée par ces zones verdies», explique Jérôme Normand, conseiller du Sault-au-Récollet.

De plus, le projet temporaire de rue partagée sur le boulevard Gouin, entre les rues De Lorimier et des Prairies, se pérennise comme le Journal des voisins vous en faisait état.

Les travaux, qui se termineront en octobre, sont assumés à 60% par le gouvernement fédéral, qui y a accordé un peu plus de 1,5 million$. L’ordonnance d’une vitesse désormais limitée à 20 km/h pour tous les usagers de la route vient concrétiser l’implantation de cette rue partagée.

4- Un concert en plein air au parc Ahuntsic

L’arrondissement dédie un financement de 50 000$ pour une représentation en plein air de l’Orchestre Métropolitain (OM). Ce concert s’invitera au parc Ahuntsic le 5 août 2023 à 19h30, dans le cadre de la série de concerts «L’OM prend l’air…dans votre arrondissement».

En outre, l’évènement est gratuit, il s’agit du seul concert de la programmation mené par le chef d’orchestre Yannick Nézet-Séguin. Il n’est pas nécessaire de réserver sa place.

5- Sécurisation des rues et mobilité active

L’arrondissement débloque un financement de 46 250$ de sa réserve développement 2023 pour assurer la mise en place de plusieurs mesures d’apaisement et de sécurisation des rues. Le stationnement en bordure de rue sera soumis lui aussi à plusieurs mesures de gestion.

Ce montant vient augmenter le budget du plan local de déplacement (PLD), adopté par l’arrondissement en 2019. Le plan directeur vise à réduire la dépendance envers l’automobile et à encourager les déplacements en transport actif et collectif.

Toutefois, le projet Henri-Bourassa a par exemple inquiété plus d’un citoyen du secteur, majoritairement les commerçants. Inquiets de perdre une partie de leur clientèle avec la disparition du stationnement, certains décident même de quitter l’artère.

Nathalie Goulet se veut rassurante sur les effets positifs à long terme du projet sur cet «axe névralgique» qu’il faut, selon elle, décloisonner. Elle assure que l’arrondissement suivra de près le projet, qui doit bénéficier à tous.  

Le 15 juin dernier, une rencontre concernant le projet Henri-Bourassa s’est tenue aux Jardins Millen, pour les commerçants. Mais de nombreux commerçants témoignent n’avoir reçu aucune communication à ce sujet et déplorent le projet.

Les rues transversales, qui disposent d’environ 300 places de stationnement, seraient sujettes à accueillir l’achalandage créé par ce retrait du stationnement sur Henri-Bourassa. Or, plusieurs citoyens présents au conseil d’arrondissement s’inquiètent de l’arrivée possible de vignettes dans ces rues.

 



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le résumé du dernier conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville cette année

Les élus ont participé à la dernière séance du conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville…
Nicolas Boudon, français chambre des communes

Français : l’offense qui occulte l’essentiel?

Traité «de plein de marde» par le député fédéral Francis Drouin, Nicolas…

Un café avec nos élus: Nathalie Goulet

Dans cette nouvelle série de portraits, le Journal des voisins vous invite…
greve college ahuntsic front commun enseignant professeur

Grève du Front commun: plusieurs services touchés à Ahuntsic-Cartierville

La journée de grève du 6 novembre lancée par le Front commun…