Les électeurs d’Ahuntsic-Cartierville n’ont pas mis tous leurs œufs dans le même panier en déposant leur vote à trois volets dans la boîte de scrutin à l’élection municipale de Montréal, le 5 novembre dernier.

Dans notre arrondissement, les résultats ont été, pour le moins, partagés entre les deux principaux partis, Équipe Coderre et Projet Montréal. Le parti dirigé par Valérie Plante, qui était dans l’Opposition jusqu’ici, a raflé la mairie (Émilie Thuillier) et deux districts sur quatre (Nathalie Goulet dans Ahuntsic et Jérôme Normand dans Sault-au-Récollet).

Dans les deux autres districts, les candidats du camp Coderre ont gagné (Ellie Giannou dans Bordeaux-Cartierville et Hadrien Parizeau dans Saint-Sulpice).

Avant de partir en campagne électorale, à la dissolution, Équipe Coderre était pourtant bien en selle avec quatre élus sur cinq, en incluant Lorraine Pagé qui est passée dans la formation du maire sortant il y a quelques mois à peine.

La nouvelle mairesse d’Ahuntsic-Cartierville, Émilie Thuillier, déposant l’un de ses votes dans l’urne, le 5 novembre. (Photo: page Facebook)

Avec deux mille voix de majorité, Émilie Thuilier a parlé de victoire «claire», mais elle aurait pu ajouter «une victoire personnelle» a indiqué une experte des questions urbaines, Danielle Pilette, professeure au département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale de l’École des sciences de la gestion (ESG) de l’UQAM.

C’est qu’au niveau global de l’arrondissement, Denis Coderre a obtenu quelque 3000 voix de majorité. Si l’on compare le score de l’ex-maire au vote de Mme Thuiller, on peut certes parler de «grande victoire» pour celle qui avait fait deux mandats comme conseillère dans Ahuntsic avant de viser le poste de maire d’arrondissement.

En plus, elle a battu Harout Chitilian, une grosse pointure de l’administration sortante; après avoir été vice-président du comité exécutif, Denis Coderre lui avait promis rien  de moins que la présidence.


RÉSULTAT POUR LA MAIRIE DE LA VILLE DANS AHUNTSIC-CARTIERVILLE

Valérie PLANTE (Projet Montréal)     18 152

Denis CODERRE (Équipe Coderre)     21 288

Jean FORTIER (Démocratie Montréal)   471


Coderre en avance

Une lecture de la carte interactive préparée par le quotidien Le Devoir  démontre la force de Denis Coderre à l’ouest du boulevard l’Acadie, dans Bordeaux-Cartierville, là où Harout Chitilian avait été conseiller avant lui aussi de viser la mairie de l’arrondissement.

Ailleurs, le résultat pour la mairie de Montréal a été plus serré avec quelques petits secteurs plus favorables à Mme Plante notamment parmi les électeurs le long de la ligne de métro.

La vague Coderre et le travail fait par M. Chitilian pendant deux mandats auront aidé à l’élection de la candidate du parti, Effie Giannou, de l’emporter facilement.

« Quelle semaine! Je ne peux pas croire que ma campagne électorale et les élections municipales font déjà partie du passé », a mentionné la nouvelle venue en politique sur son compte Facebook. Outre des remerciements envers ses bénévoles et sa famille, Mme Giannou  a pris soin de souligner l’appui de la famille Chitilian qui dit-elle, «a cru en moi et qui m’a appuyée tout au long de ma campagne».

Cette mère de deux enfants a mérité l’appui de deux électeurs sur trois dans son district. Harout Chitilian a mené une grosse bataille au cours de ses deux mandats pour redévelopper le secteur Gouin-Laurentien-Lachapelle et amené un centre communautaire et une bibliothèque dans la partie centrale de son district.


Maire de l’arrondissement Majorité Bureau de votes dépouillés
Émilie THUILLIER

Projet Montréal – Équipe Valérie Plante

1 986 voix 309 / 309 Résultats détaillés
Conseiller de la Ville Majorité Bureau de votes dépouillés
District Sault-au-Récollet
Jérôme NORMAND

Projet Montréal – Équipe Valérie Plante

454 voix 75 / 75 Résultats détaillés
District Saint-Sulpice
Hadrien PARIZEAU

Équipe Denis Coderre pour Montréal

735 voix 80 / 80 Résultats détaillés
District Ahuntsic
Nathalie GOULET

Projet Montréal – Équipe Valérie Plante

1 814 voix 84 / 84 Résultats détaillés
District Bordeaux-Cartierville
Effie GIANNOU

Équipe Denis Coderre pour Montréal

2 229 voix 70 / 70

Source : Élection Montréal


Tout porte à croire que Nathalie Goulet a pu profiter du travail sans relâche d’Émilie Thuillier pendant huit ans dans le district Ahuntsic. Elle a gagné facilement avec plus de 1800 voix d’avance sur contre son adversaire Raphaël Melançon. Dans sa paroisse, St-André-Apôtre, elle a obtenu des scores très élevés, tout comme Valérie Plante à la mairie.

Au sud, pas de changement non plus, alors qu’Hadrien Parizeau l’a aussi emporté avec une bonne avance, plus de 700 voix. Là aussi il peut s’agir d’une «victoire personnelle» compte tenu que Pierre Desrochers (nommé président du comité exécutif, mais qui ne se présentait pas pour un deuxième mandat) l’avait aussi emporté, mais par quelques voix seulement en novembre 2013.

« C’est un secteur qui compte beaucoup de francophones, a rappelé Danielle Pilette. M. Parizeau a pu compter sur leurs votes dont ceux qui avaient déjà voté pour Lisette Lapointe (ex-députée provinciale de Crémazie, mariée à l’ex-premier ministre Jacques Parizeau). Les gens étaient sûrement au courant de ça. Il a profité de ce rayonnement », a analysé l’urbaniste qui prédit que M. Parizeau votera souvent en faveur des propositions de l’équipe majoritaire dans l’arrondissement.

Dans l’est de l’arrondissement, Lorraine Pagé a perdu par 454 voix face à une autre recrue politique, Jérôme Normand, de Projet Montréal (la plus faible majorité dans l’arrondissement) alors que plusieurs observateurs avaient prédit la victoire de l’ancienne chef syndicale.

« Ce fut le cas aussi de ceux qui ont changé d’allégeance  », a indiqué la spécialiste en gestion municipale.

Un vote pour le milieu de vie?

Mais comment expliquer les écarts entre le vote Coderre à la mairie et le vote beaucoup plus élevé de Projet Montréal dans les districts ou au niveau de l’arrondissement?

« Je crois qu’il s’agit d’un phénomène montréalais, a suggéré Mme Pilette. Peut-être que les Montréalais ont voulu faire montre d’un certain pragmatisme en votant différemment. Oui, parfois pour Coderre sur les grands enjeux à l’hôtel de ville, mais un vote différent dans leur milieu de vie », a-t-elle avancé.

Un fait important à signaler : il y a quatre ans, la lutte s’est faite à trois ou même à quatre (avec la formation de Mélanie Joly, Vrai changement pour Montréal, maintenant rayée de la carte et Coalition Montréal, alors représenté par Marcel Côté) alors que cette année, Montréal était polarisée. Ainsi, le troisième parti, Coalition Montréal, n’a récolté qu’un maigre 5%.

La situation aurait aussi pu être différente si la controversée Anne-France Goldwater s’était présentée (seule ou avec une équipe). Le vote de l’Opposition aurait été fragmenté, ce qui aurait pu rendre plus difficile une victoire de Projet Montréal.

Reste maintenant à donner la chance aux coureurs. Mais Danielle Pilette (comme plusieurs observateurs) a dit s’attendre à une gouvernance en dents de scie. Il en sera question la semaine prochaine.

 

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Mimi Can
Mimi Can
4 Années

On a bien compris qui a voté Coderre.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le Collège Ahuntsic : une référence en matière de décolonisation et d’autochtonisation

Après avoir commémoré mardi l’anniversaire du décès de Joyce Echaquan, une femme…

Écoquartier Louvain Est : du progrès et des embûches

Une centaine de personnes étaient présentes lundi à une rencontre sur l’écoquartier…

Haroun Bouazzi confirmé candidat de Québec solidaire dans Maurice-Richard

Ce sera Haroun Bouazzi qui portera les couleurs de Québec solidaire dans…

Des résidants d’Ahuntsic-Cartierville touchés de près par la guerre en Ukraine

Écrire que Lyubov Semenyuk est inquiète serait un euphémisme. La jeune femme…