Clôture du parc Nicolas-Viel. Photo : Philippe Rachiele, JDV

La clôture du parc Nicolas-Viel vient d’être partiellement réparée… huit ans après l’apparition des dommages. Le mur gagnerait encore à être maçonné afin de retirer certains aspects disgracieux, selon des riverains.

«C’est pas très joli, la réparation», s’est exclamée une citoyenne qui demeure près du mur partiellement réparé au parc Nicolas-Viel, en entrevue avec le Journal des voisins.  Elle a ajouté que la peinture «craque de partout et que tout le mur aurait avantage à être réparé».

Clôture endommagée au parc Nicolas-Viel, en avril 2015. (Photo : Philippe Rachiele, JDV)

En avril 2015, le Journal des voisins (JDV) vous annonçait que le panneau récemment défoncé de la clôture du parc Nicolas-Viel allait être réparé dans les prochaines semaines selon l’arrondissement.  Ce n’est que huit ans plus tard qu’a été réparé le fer forgé, mais comme les blocs de béton décoratifs sont toujours manquants, le JDV est allé aux nouvelles.

«Le fer forgé a été réparé au printemps dernier», nous a appris Émilie Miskdjian, chargée de communications à l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.  Elle a ajouté que le long délai était dû aux multiples recherches effectuées pour trouver un entrepreneur qui était en mesure de faire ce type de travaux.

Concernant les blocs de béton courbés, l’arrondissement aurait tenté sans succès de trouver un fournisseur de blocs avec le profil courbé, toujours selon Émilie Miskdjian.

Réparation à l’interne

«Cela pourrait coûter 400 $ à 500 $ de matériel, plus le salaire des employés, si c’était fait à l’interne par des employés de l’arrondissement», estime Michel Morency, entrepreneur en maçonnerie, maintenant à la retraite.  Il croit qu’en prenant des blocs présents sur d’autres portions de la clôture, il serait possible de fabriquer des formes et, par la suite, de recréer de nouveaux blocs. Michel Morency souligne, de plus, que le mur entier aurait besoin d’une cure de rajeunissement.

 

Base du mur du Parc Nicolas-Viel. (Photo : Philippe Rachiele, JDV)

Le coût des réparations

Le coût de réparation du fer forgé, 4000 $, a été pris en charge par le budget des travaux publics. N’étant pas à l’emploi de l’arrondissement en 2015, Émilie Miskdjian ne connaissait pas la rumeur sur l’origine du bris : une collision avec un véhicule.  Dans ce cas, c’est l’assureur du propriétaire du véhicule qui aurait dû prendre en charge la réparation des dégâts et non pas l’ensemble des citoyens.

Le JDV avait annoncé en 2018 que d’importants travaux au Parc Nicolas-Viel allaient être réalisés, suivis par une consultation.

présentation parc nicolas-viel 046b
La placette prévue dans les plans d’amélioration du parc Nicolas-Viel.

En 2019, une maquette a été présentée à la population et les travaux ont commencé, mais cela ne concernait que la stabilisation des berges. La clôture n’en faisait pas partie.

Début des travaux au parc Nicolas-Viel (Photo : jdv - Philippe Rachiele) Ahuntsic Cartierville Montréal Parcours gouin
Début des travaux au parc Nicolas-Viel, en juin 2019. (Photo : Philippe Rachiele, JDV)



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Les brèves de la semaine dans Ahuntsic-Cartierville – 10 juin

Chaque lundi, le Journal des voisins fait le tour des nouvelles à…
Tournées agricultures montréalaises

À la découverte de la diversité des agricultures montréalaises

Les tournées des agricultures montréalaises sont des occasions rares pour se familiariser…

Qui est Alain Dupuis, directeur général de la SDC Promenade Fleury?

Depuis septembre 2022, Alain Dupuis assume le poste de directeur général à…

Les langues parlées à Ahuntsic-Cartierville: le français et bien plus

Quelles langues parlent les résidents d’Ahuntsic-Cartierville? Principalement le français (à la maison…