Les Pollués de Montréal-Trudeau (LPMT) invitent les citoyennes et les citoyens à profiter de l’élection municipale pour évaluer le bilan des uns et les engagements de tous, en ce qui concerne les pollutions causées par le trafic aérien, qui survole jour et nuit le ciel de Montréal.

LPMT rappellent les objectifs que les candidats devraient endosser et appuyer, si la qualité de la vie de leurs électrices et électeurs leur tient à cœur réellement: La Ville de Montréal analyse la qualité de l’air depuis 1970 avec un réseau de stations de mesure dont les données sont publiques, il est plus que temps d’accorder le budget nécessaire au Service de l’environnement de la Ville, afin de mettre sur pied un réseau de stations de mesure du bruit aérien, équipés de stations professionnels de classe 1, dont les données seront publiques et mises à jour 24 heures sur 24, 7 jours par semaine.

Ce réseau et ces données permettront aux Montréalaises et aux Montréalais de constater quelle est la qualité du climat sonore auquel ils sont soumis, particulièrement en ce qui concerne les décibels générés par les avions qui fréquentent l’aéroport PierreElliott-Trudeau. Il a été démontré devant la Cour supérieure que les heures d’exploitation de l’aéroport Montréal-Trudeau sont établies par Aéroports de Montréal (ADM) à l’aide de simples documents administratifs de régie interne, sans aucune vérification par le parlement fédéral ou le gouvernement à Ottawa.

Pour assurer des nuits paisibles et protéger ainsi la santé des citoyens Les Pollués exigent le respect d’un couvre-feu de 23h à 7h, sans égard aux tonnages ou aux dimensions des aéronefs. Des grandes villes importantes comme Frankfort, Zurich, San Diego appliquent cette mesure, leurs citoyens s’en portent mieux et leur économie également.

Aéroports de Montréal a dévoilé en 2018, puis remis dans ses tiroirs en 2020, des projets d’agrandissement qui annonçaient la construction d’une nouvelle aérogare offrant pas moins de 10 nouvelles portes pour l’accueil des avions à Dorval. Il est important de savoir si les élus Montréalais du 7 novembre prochain, réclameront avec les citoyens des études d’impact et une consultation publique, le jour où ce projet fera surface. Car il est clair qu’une augmentation de la capacité d’accueil à Montréal Trudeau signifiera une augmentation du trafic aérien dans le ciel et des décibels dans les oreilles des citoyens.
L’attribution de la gestion des grands aéroports canadiens à des groupes privés est une création du gouvernement conservateur de monsieur Brian Mulroney en 1990.

Cette façon de diminuer les responsabilités du gouvernement a entrainé une perte de contrôle des pollutions générées par les activités aéroportuaires, pollutions qui sont subies par les voisinages des grands aéroports. Le collectif de citoyens Les Pollués de Montrél-Trudeau (LPMT) est enregistré comme organisme sans but lucratif depuis 2013.

LPMT réclament principalement, outre des dommages et intérêts compensatoires pour bruit excessif, reddition de compte,  transparence, une gestion moderne des impacts environnementaux des activités de l’aéroport Montréal-Trudeau et l’application d’un couvre-feu strict entre 23 h et 7 h. Plus d’information au www.lpdmt.org

(Source: Les Pollués de Montréal-Trudeau)

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Brève – Raphaël Michel, étudiant en Soins préhospitaliers d’urgence, reçoit la médaille de l’Assemblée nationale du Québec

Montréal, le 2 décembre 2020 – Raphaël Michel, étudiant en Soins préhospitaliers…

Brève – La 44e édition des Jeux de Montréal – Les défis du Passe-Sports virtuel et la tournée estivale

Montréal, le 1er avril 2021 – Dans une formule renouvelée et adaptée à la…
Laureate -CES Ahuntsic_Gabrielle Hamelin

Brève – Gabrielle Hamelin remporte la finale locale de Cégeps en spectacle du Collège Ahuntsic!

Montréal, le 4 février 2021 – La finale locale 2021 de Cégeps…

Les Pollués de Montréal-Trudeau interpellent Ottawa

Condamnés à verser 20 000 dollars en dommages à Aéroports de Montréal…