Intersection Salaberry et O’Brien dans Cartierville. En rouge, le trajet du camion et en vert celui de la dame blessée gravement (Photo : Googlemaps, infographie : jdv – Philippe Rachiele)

Lundi 10 septembre vers 9 heures du matin, une retraitée de 67 ans connue dans le quartier, Élise, promenant son chien, a été frappée grièvement par une bétonnière, alors qu’elle traversait l’intersection Salaberry et O’Brien dans Cartierville, sur un passage piétonnier. 

Selon l’agent Jean-Pierre Brabant, porte-parole du SPVM, et les témoignages recueillis, la dame traversait la rue O’Brien à l’intersection Salaberry en direction ouest, alors qu’un camion (une bétonnière) qui tournait à droite à cette même intersection l’aurait heurtée. La dame a été grièvement blessée.

Le conducteur du camion, quant à lui, aurait été traité pour un choc nerveux.

Les enquêteurs aux collisions du SPVM ont été appelés sur les lieux pour tenter de reconstituer la scène afin de faire la lumière sur l’événement.

La rue O’Brien a été fermée jusque vers midi, lundi.

Aux dernières nouvelles, l’état de santé de la dame était toujours critique alors qu’elle se trouvait au bloc opératoire le 11 septembre, en après-midi. Le jeudi 13 septembre, le SPVM ne pouvait donner plus de renseignements, malgré l’appel du jdv.

Intersection dangereuse depuis longtemps

Selon Anne Drolet, pharmacienne-propriétaire du Familiprix situé à cette intersection, l’un des premiers arrivés sur la scène de la collision serait un cycliste, médecin-résident à l’hôpital Sacré-Cœur, qui avait terminé son quart de travail.

Lui et les médecins de la clinique médicale du secteur ont donné les premiers soins à la dame toujours consciente, dont un soluté, en attente des ambulanciers. Ce sont les pompiers, premiers répondants, qui sont arrivés très rapidement sur les lieux, leur caserne étant située à quelques centaines de mètres de l’intersection, suivis des ambulanciers.

Toujours selon Anne Drolet, qui travaille à cette pharmacie depuis 30 ans, l’intersection est «très dangereuse» et ce, malgré les modifications qui y ont été apportées il y a quelques années.

Mme Drolet mentionne également qu’il y a au moins une collision sérieuse par année à cet endroit. Auparavant, a-t-elle dit au jdv, ce sont les médecins de la défunte Clinique d’urgence Salaberry, située sur le coin sud-est de l’intersection, qui ont souvent été sollicités pour donner les premiers soins aux blessés à cet endroit.

Vérification faite par journaldesvoisins.com, selon une carte de la Direction de la santé publique de Montréal (DSP), on constate qu’il y a plusieurs piétons et cyclistes qui ont été blessés tout au long de la rue de Salaberry, entre 2006 et 2015. (ndlr: voir carte plus bas).

Trop gros pour les villes ?

Selon Frédéric Bataille, porte-parole de l’organisme de transport actif Ahuncycle, plusieurs villes exigent maintenant que le transport de marchandises au sein de leurs municipalités soit effectué par des camions plus petits, les plus gros camions étant plus susceptibles d’obstruer la vue du chauffeur avec les grands angles morts.

M. Bataille rappelle que la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ) souligne dans un dépliant les dangers des angles morts des camions.

«Il faudrait  se questionner sur la grosseur des camions à qui l’on donne la permission de circuler en ville», a-t-il dit au jdv.

De plus, a fait valoir le porte-parole d’Ahuncycle, il existe des camions à devant plat pour lesquels les angles morts sont grandement réduits. M. Bataille s’étonne que l’usage de ces camions en ville ne soit pas généralisé pour des raisons évidentes de sécurité.

Finalement, mentionnons que le chien de la dame s’en est tiré indemne. Selon la pharmacienne Anne Drolet, le chien aurait été placé dans la voiture d’un médecin de la clinique en attendant l’ambulance, puis pris en charge par quelqu’un de la famille de la dame blessée. Le chien répond au nom de Chopin, avons-nous appris par Radio-Canada.


Carte des piétons et cyclistes blessés par des véhicules entre 2006 et 2015 dans le secteur. Ne tient pas compte des blessés dans des collisions entre véhicules (Source : DSP)

 

Carte représentant les blessés lors de collisions de véhicules moteurs de 2006 à 2015. (Source : DSP)



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Projet Action jeunesse: pour une jeunesse sécurisée et épanouie à Ahuntsic-Cartierville

La jeunesse d’Ahuntsic-Cartierville fait encore face aujourd’hui à de nombreuses discriminations et…

Les cinq points à retenir du conseil d’arrondissement

Le conseil d’arrondissement du 13 novembre se déroulait au 555 rue Chabanel…

Une marche pour les droits des femmes à Ahuntsic

Le 8 mars est la Journée internationale des droits des femmes. L’occasion…

Itinérants: une grande collecte de dons matériels avant l’hiver

Une collecte de dons matériels est organisée au profit des personnes en…