Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Des dépliants « identitaires » dans Ahuntsic-Cartierville

Publié le 11/04/2019
par Joran Collet


C’est avec étonnement que plusieurs résidants ont constaté jeudi dernier, l’apparition de tracts anti-immigration dans les rues du Sault-Au-Récollet. Pour l’instant, aucun groupe ne revendique ces feuillets. Ce serait la première fois que de tels tracts sont aperçus dans Ahuntsic-Cartierville.

Des résidants ont eu toute une surprise jeudi dernier, lorsqu’ils ont constaté la présence de tracts «identitaires» dans leur boîte aux lettres. Impossible de savoir combien de personnes ont fait cette découverte et sur combien de rues les tracts ont été distribués. Une résidante de l’avenue Saint-Charles aurait toutefois vu des tracts dans plusieurs boîtes aux lettres sur sa rue.

Sur la rue Fleury, des autocollants portant des slogans anti-immigration relayant le même type de message anti-immigration étaient apposés sur les panneaux d’abribus, des lampadaires et autres supports.

Un feuillet vague

Le tract reprend certaines idéologies opposées à l’immigration.  Aucun groupe ne revendique toutefois clairement ce message. Il  invite les lecteurs à rejoindre des groupes «identitaires», dont un groupe connu au Québec pour ses actions anti-réfugiés.

D’autres documents du même genre ont été distribués dans les villes de Sherbrooke et de Trois-Rivières. Dans chacun des cas, aucun groupe ne revendiquait la distribution de ces tracts.

Selon Rémy Robitaille, cela fait près de cinq mois maintenant que des tracts du même genre sont distribués au Québec. À sa connaissance toutefois, c’est la première fois que ce genre d’action se déroule dans l’arrondissement.

SPVM informé

Michèle Blais, chargée de communications à l’arrondissement, à toutefois confirmé au jdv que les faits étaient connus de l’arrondissement et du service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

«Mme Giroux [ndlr: la directrice générale de l’arrondissement] a effectivement porté la chose à l’attention des policiers», a confirmé Mme Blais.

Selon Mme Blais, le commandant du PDQ 27, Dany Diotte, a accusé réception de la demande de Mme Giroux.

D’autres penchants politiques

La sollicitation de nature politique ne constitue pas, par ailleurs, un crime au Québec, dans la mesure où elle ne dérange pas l’ordre public.

Si les tracts distribués sont une nouveauté, il n’est pas rare de voir apparaître des messages politiques sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville.

Plusieurs groupes aux affiliations politiques diverses profitent notamment de l’affluence au terminus Henri-Bourassa pour faire la distribution de dépliants de toutes sortes aux utilisateurs de la STM.

D’autres toutefois indiquent clairement leur message dans l’espace public…et parfois sur des terrains privés du territoire. Si les affiches sur les poteaux constituent la forme la plus fréquente, c’est aussi à l’aide de graffitis sur les murs des commerces tels que Pizza Pizza et Mike’s qu’ils font passer leur message.