La série noire de piétons blessés ou tuée par des véhicules se poursuit, malheureusement, sur le territoire. Ainsi, une autre collision s’est produite vendredi 13 septembre, sur la rue de Salaberry, dans Bordeaux-Cartierville. L’impact a blessé sérieusement deux piétons, dont une enfant de près de 10 ans. La collision a impliqué cinq véhicules vers 16 heures, en heure de pointe. Récit des événements.

Lieu de la collision où deux piétons ont été blessés rue De Salaberry (Carte : Googlemaps)

Selon les premiers constats donnés par l’agent Manuel Couture, relationniste médias au SPVM, une dame âgée de 76 ans  au volant d’une voiture aurait, pour une raison inconnue, accéléré alors qu’elle roulait en direction Est sur la rue de Salaberry et heurté deux voitures près de l’intersection de la rue Pasteur.

Le véhicule de la dame a poursuivi sa trajectoire et heurté une troisième voiture près de l’intersection de la rue Frigon.

À cet endroit, la troisième voiture heurtée aurait été «déportée» sur deux piétons, une enfant de près de 10 ans et un homme de près de 60 ans, qui ont été blessés sérieusement, mais l’on ne craignait pas pour leur vie, hier.

Par la suite, l’automobiliste aurait poursuivi sa route et heurté une quatrième voiture avant d’immobiliser son véhicule.

Au moment d’aller en ligne, le SPVM ne connaissait pas les circonstances de l’accident.

Total
10
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Un nouveau trottoir sans sa saillie

À proximité de l’école Saint-André-Apôtre, un nouveau trottoir ne protégera pas mieux…

Menace ferroviaire à Ahuntsic-Cartierville?

On apprenait en juillet dernier que le gouvernement du Québec avait donné…

Cet équilibre fragile entre poids plumes et poids lourds…

Lundi 9 septembre, 17 h 30, Saint-Laurent et Henri-Bourassa: une dame de…
Après avoir participé à localiser le suspect, le chien policier a droit de s'amuser (Photo : jdv - P. Rachiele)

Un voleur de courrier appréhendé comme une lettre à la poste…

Des maîtres-chiens patrouillaient les ruelles, notamment non loin de la rue Saint-Hubert…