Monsieur Yanick s’est illustré dans des capsules à Télé-Québec et sur YouTube. (Photo : Courtoisie de Yanick Tremblay)

Officiellement, aujourd’hui marquerait la date de fin des classes pour toutes les écoles du Québec, à l’extérieur de Montréal ; à Montréal, c’est différent puisqu’il n’y a pas eu de retour en classe. Mais alors que la pandémie de COVID-19 avait plongé toutes les écoles du Québec dans l’incertitude depuis le mois de mars, les enseignants ont dû faire preuve de créativité afin de transmettre les connaissances nécessaires aux élèves. En cette dernière journée officielle de classe, journaldesvoisins.com veut rendre hommage à l’un d’entre eux qui, en temps normal, exerce son métier sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville.

C’est le cas de Yanick Tremblay, enseignant de 5e année et directeur de l’École au Jardin Bleu, sur la rue Sauvé. M. Tremblay a notamment fait partie de l’émission L’école à la maison, diffusée à Télé-Québec. 

L’enseignant a enregistré neuf capsules pour la télévision, touchant notamment aux mathématiques et au français. En plus de ces apparitions télévisuelles le soir, celui qui se fait appeler Monsieur Yanick était très actif à tous les jours afin d’aider ses élèves à continuer leurs apprentissages. 

« J’étais omniprésent, dit-il en riant. Ça a amené un certain réconfort à mes élèves parce qu’ils pouvaient me voir. Ils étaient fiers de pouvoir dire que leur prof s’occupait d’eux et de tous les élèves du Québec! »

Même pour les parents d’élèves allant à l’École au Jardin Bleu, le comportement de Monsieur Yanick se voulait très rassurant. Pour Nathalie Corbeil, l’école fréquentée par ses deux filles a agi de manière exemplaire durant la crise de la COVID-19. 

« J’ai été très impressionnée, souligne-t-elle. Monsieur Yanick a tout pris en charge dès la mi-mars, […] alors que les élèves de plusieurs autres écoles étaient dans le néant. »

Un « laboratoire » qui a fait du chemin

L’École au Jardin Bleu n’avait pas de recette secrète pour réussir à enseigner à distance avec succès pendant trois mois. Or, Monsieur Yanick, qui est très à l’aise avec la technologie, a su mettre en place un véritable « laboratoire » en y allant de multiples essais. 

Le directeur et ses collègues ont ainsi transféré leur enseignement sur l’application Zoom, adoptant un code de fonctionnement pour donner des cours en ligne identiques à ce qu’ils auraient enseigné en classe. Ils étaient disponibles tous les jours pour répondre aux questions de leurs élèves, et ont aussi créé une multitude d’activités sur le site Web ClassDojo. 

Les membres du personnel de l’école ont mis toutes ces mesures en place malgré le fait que leur salaire ait été coupé pour le temps de la pandémie. 

« Dès le lundi [16 mars], on s’est dit “faites ce que vous pouvez”, explique-t-il. Tout le monde l’a fait par passion pour le métier d’enseignant et par amour pour les jeunes. » 

Les élèves de 6e année de l’École au Jardin Bleu ont pu profiter d’un bal de finissants vendredi dernier, tout en respectant les mesures sanitaires. Ceux-ci ont beaucoup apprécié le fait de revoir leurs amis à l’école pour une dernière fois. 

« Il n’y a qu’une seule classe par niveau, décrit Mme Corbeil. C’est une école où tout le monde se connaît, comme une grande famille. »

Pour l’automne prochain, Monsieur Yanick et son personnel en sont déjà à préparer un plan pour une éventuelle deuxième vague de COVID-19. Il est certain que la petite école privée du quartier Ahuntsic profitera également de l’expérience acquise lors de la première vague. 

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
murielle bellemare
murielle bellemare
2 Années

Je veux féliciter monsieur le directeur de son initiative…….et tout le personnel enseignant de cette école…….ça nous montre qu’il y a encore des vocations……..car ça prend la foi pour croire que les élèves sont devant leur écran et suivent le cours comme en saison normale…..et qu’on ne travaille pas en vain……..Félicitations aux profs et aussi aux élèves qui ont persévéré……

Vous pourriez aussi aimer ces articles

L’Université du troisième âge à la recherche d’élèves

L’Université du troisième âge (UTA) est un programme qui permet aux gens…

COVID-19 : la transmission toujours à la baisse dans Ahuntsic-Cartierville

Malgré une légère remontée du nombre de nouveaux cas de COVID-19, la…

Éclosion de COVID-19 : l’école de La Visitation fermée jusqu’au 5 novembre

Au moins 15 nouveaux cas se sont déclarés à l’école de La…
CPE du Domaine Saint-Sulpice - Grève du 4 novembre 2021- Salaire d'aujourd'hui - on rit de nous - Crédit Leïla Fayet

Débrayage dans les CPE et garderies : «Notre salaire d’aujourd’hui, c’est rire de nous»

Demain, les garderies privées non subventionnées ont prévu une journée de grève;…