urne vote neutre

Au moment du déclenchement des élections provinciales du 3 octobre, six candidats sont annoncés pour croiser le fer dans la circonscription de Maurice-Richard.

Haroun Bouazzi (Photo : courtoisie, QS)

Haroun Bouazzi – Québec solidaire

Haroun Bouazzi, militant des droits de la personne et vice-président à la Banque de développement du Canada, a été choisi comme candidat de Québec solidaire après une rude investiture en avril dernier, qu’il a remportée par cinq voix.

C’était la deuxième fois qu’il sollicitait la possibilité de représenter Maurice-Richard à l’occasion des élections provinciales.

Avant de se présenter en politique, il était connu pour ses interventions dans les médias. Il s’est souvent exprimé sur les enjeux de laïcité, d’inclusion, de justice sociale et d’environnement.

Titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en génie informatique de Polytechnique Montréal, M. Bouazzi est spécialiste des technologies de pointe du numérique et passionné par les questions économiques.

 

Gilles Fournelle (Photo : courtoisie, PVQ)

Gilles Fournelle – Parti Vert du Québec

Gilles Fournelle s’est fait connaître lors des élections provinciales de 2018 en se présentant également sous la bannière du Parti Vert du Québec.

Il a enseigné durant 10 ans à des enfants en adaptation scolaire au secondaire. Il possède un baccalauréat en communication et une majeure en géographie.

Adepte de la philosophie minimaliste, il veut laisser à ses enfants une planète inspirante et propre.

Chantal Jorg
Chantal Jorg (Photo : Archives, JDV)

Chantal Jorg – Parti Québécois

Chantal Jorg a été annoncée dans Maurice-Richard dans le lot des 15 candidatures présentées le 24 août par le Parti Québécois.

Elle est connue dans le quartier pour avoir été commissaire scolaire de Cartierville–Ahuntsic-Ouest de 2014 à 2020 au sein de la défunte Commission scolaire de Montréal (CSDM).

Elle s’était déjà présentée comme conseillère de ville à Ahuntsic avec le parti Vision Montréal en 2013. Elle a été aussi présidente du parti municipal Coalition Montréal de Marcel Côté.

Mme Jorg est retournée aux études après la dissolution des commissions scolaires. Elle prépare actuellement un doctorat en anthropologie. Elle est aussi enseignante au secondaire, en français, en histoire et en éthique et culture religieuse.

Jonathan Marleau (Photo : courtoisie, PLQ)

Jonathan Marleau – Parti libéral du Québec

Jonathan Marleau a été désigné candidat officiel du Parti libéral du Québec (PLQ) dans Maurice-Richard alors qu’il était le seul à avoir fourni une fiche de candidature complète avec 25 signatures de membres en règle. La soirée d’investiture durant laquelle il devait affronter deux autres prétendantes a été annulée.

Jeune trentenaire, M. Marleau est un ancien « carré rouge ». Il s’était présenté sous la bannière libérale dans Gouin, alors qu’il était président de la Commission-Jeunesse du PLQ, face à un ténor de Québec solidaire, l’ancien leader étudiant Gabriel Nadeau-Dubois.

M. Marleau est directeur dans une institution financière à Montréal. Selon la fiche de présentation de son parti, il est « [p]assionné par la culture et les arts, il pratique le cirque amateur et la danse en plus d’assurer la gestion de son entreprise dans le domaine de l’événementiel ».

Audrey Murray (Photo : courtoisie, CAQ)

Audrey Murray – Coalition Avenir Québec

Avocate, Mme Murray a fait le saut en politique après 20 ans de carrière de gestionnaire dans les services publics. Elle a été présentée aux électeurs et aux médias par le premier ministre François Legault lors d’un rassemblement couru le 21 juillet à l’Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité, à Ahuntsic.

Cette Montréalaise originaire de Tétreaultville connaît le quartier pour avoir travaillé pendant plusieurs années à la Commission de la construction du Québec (CCQ) dont le siège est à l’intersection de l’avenue Christophe-Colomb et du boulevard Crémazie.

Elle était jusqu’en 2018 présidente de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT). Elle a aussi siégé au conseil d’administration du Salon du livre de Montréal et du théâtre Jean-Duceppe.

Louise Sexton (Photo : courtoisie, PCQ)

Louise Sexton – Parti conservateur du Québec

À 69 ans, Louise Sexton habite dans une résidence pour aînés autonomes à Ahuntsic-Cartierville.

Elle a milité dans les années 1970 pour la décriminalisation de l’avortement au Canada. Elle a adhéré aussi au Parti Québécois puis à l’Alliance démocratique du Québec après le référendum de 1995.

Mme Sexton a été adjointe à la direction d’une maison de transition pour hommes et a travaillé durant 20 ans comme adjointe juridique en droit des affaires.

Titulaire d’un baccalauréat en histoire de l’UQAM et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal, elle est actuellement étudiante en criminologie à l’Université de Montréal.

La circonscription

 

(Carte : DGEQ)

Anciennement Crémazie, la circonscription de Maurice-Richard a pris le nom du « Rocket » en 2018. Ce changement de nom n’a pas modifié les délimitations ni transformé les enjeux.

Lors des élections de 2018, Marie Montpetit, députée libérale avant de siéger en indépendante après son exclusion du caucus, avait remporté les suffrages devant Raphaël Rebelo de Québec solidaire par 531 voix.

La circonscription est historiquement passée du Parti libéral du Québec (PLQ) au Parti québécois (PQ) et inversement. Toutefois, ces dernières années, Québec solidaire était en progression et la Coalition Avenir Québec (CAQ) s’est maintenue à la troisième place depuis 2012.

Bordée au nord par la rivière des Prairies, la circonscription s’étend sur le quartier Ahuntsic et une partie de Montréal-Nord. Elle est délimitée par le boulevard Saint-Laurent à l’ouest, l’autoroute métropolitaine au sud puis l’avenue Papineau, la voie du CN, le boulevard Henri-Bourassa et le boulevard Pie-IX, à l’est.

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Martineau Alain
25 Jours

Je souhaite vivement que Chantal Jorg soit élue. Pour l’avoir rencontrée souvent, elle connaît très bien la circonscription et les besoins des gens alors que les autres sont pour la plupart des personnes parachutées, connaissant peu le ”comté”.

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Pas de bris de services dans les piscines d’Ahuntsic-Cartierville

Les résidants d’Ahuntsic-Cartierville qui souhaitent se rafraîchir dans les piscines extérieures de…

Julie Roy : « Les vrais experts, c’est les citoyens »

La nouvelle élue de Saint-Sulpice, Julie Roy, a livré ses premières impressions…

Une rue-école à Saint-Benoît

La cloche sonne, indiquant la fin des cours à l’école primaire Saint-Benoît.…

COVID-19 : Une forte hausse de cas dans Ahuntsic-Cartierville

Le lancement de la campagne de vaccination des 5-11 ans cette semaine…