Hadrien Parizeau, conseiller indépendant du district de Saint-Sulpice. Il se présente sous la bannière d’Ensemble Montréal aux élections municipales de novembre 2021. (Photo: François Robert-Durand)

Hadrien Parizeau sollicite un nouveau mandat au sein de l’équipe Ensemble Montréal, dirigée par Denis Coderre. La relance économique et sociale post-pandémie est au cœur de son action politique.

Le petit-fils de l’ex-premier ministre Jacques Parizeau va-t-il se représenter dans son district de Saint-Sulpice ou carrément affronter Émilie Thuillier à la mairie de l’arrondissement? Il refuse de répondre aussi tôt dans la campagne électorale, qui n’est pas encore officiellement commencée. Une approche typique de son chef, qui laisse planer le mystère pour mieux se faire désirer.

« Je me devais d’annoncer à mes collègues que je démissionnais du comité exécutif de la Ville de Montréal, a-t-il répondu en entrevue avec Journaldesvoisins il y a quelques jours. Puis, j’ai annoncé que je rejoignais Ensemble Montréal. On va y aller une étape à la fois. »

Rappelons que M. Parizeau avait été expulsé de ce parti en 2019, peu après que la mairesse Valérie Plante, dans un geste peu commun, lui avait offert un siège au comité exécutif. Le mois dernier, ce fut la grande réconciliation avec son parti.

« J’ai été élu avec M. Coderre en 2017 et, dernièrement, on a beaucoup discuté de notre vision commune sur l’importance de la relance économique et sociale de Montréal, dit-il. L’équipe d’Ensemble Montréal a fait ses preuves; elle est compétente et connaît bien les partenaires de tous les milieux montréalais. »

M. Parizeau refuse de faire connaître ses intentions quant à la mairie d’Ahuntsic-Cartierville :

« On n’a pas encore trouvé de candidat dans tous les districts et on doit tenir cette discussion au sein de l’équipe avant d’en venir à une décision. »

Trois ans de bonheur

Hadrien Parizeau confie qu’il adore son boulot de conseiller de ville. Que la politique municipale représente une expérience hors du commun et qu’il apprécie travailler près des citoyens.

« J’ai travaillé fort pour les représenter et j’aime les services de proximité, dit-il. Pour moi, c’est important que les citoyens soient satisfaits des services municipaux. Il faut que ça demeure au cœur des préoccupations des élus. »

M. Parizeau insiste aussi sur la disponibilité des élus.

« Il faut répondre le plus vite possible aux demandes citoyennes, dit-il. Je le fais chaque jour et j’adore ça. »

La circulation

Le conseiller affirme que ses principales réalisations sont actuellement en cours d’implantation. Surtout dans le secteur Youville, qui s’étend entre Saint-Hubert et Saint-Laurent et entre l’autoroute Métropolitaine et Louvain.

« On a fait des études de circulation, car c’est une préoccupation soulevée depuis longtemps par les résidants, dit-il. On veut apaiser, car il y a beaucoup de circulation de transit, notamment de Laval et de la Rive-Nord, vers les quartiers centraux. Il faut s’assurer d’une meilleure quiétude dans les rues résidentielles. »

La situation s’est détériorée sur Berri et Lajeunesse, avec l’implantation du Réseau Express Vélo (REV) sur Saint-Denis.

« Les gens se servent d’applications comme Waze pour contourner les bouchons en empruntant les rues résidentielles, dit-il. Beaucoup de citoyens se plaignent, notamment sur Boucher. On va implanter plusieurs mesures comme des dos d’âne, des panneaux d’arrêt, des têtes bêches de sens uniques et des saillies de trottoir, notamment autour des rues Legendre et Chabanel. »

M. Parizeau est fier qu’au dernier conseil d’arrondissement, les élus ont adopté une résolution visant à faire réaliser d’importants travaux de réaménagement pour le parc Saint-Simon.

« Les résidants disaient que le parc était désuet depuis longtemps, dit-il. On a beaucoup investi ailleurs, dans d’autres parcs. J’ai travaillé fort avec les citoyens pour un réaménagement complet de cet espace vert. Le parc sera complètement transformé. »

Il cite également l’implantation de jardins communautaires sur Louvain, en collaboration avec Hydro-Québec.

« L’importance de l’agriculture urbaine n’est plus à démontrer, dit-il. Une telle occupation du domaine public représentait une mesure d’avant-garde il y a trois ans. Mais avec la pandémie, c’est devenu incontournable. »

Louvain

Quant au site Louvain, M. Parizeau reconnaît les préoccupations citoyennes.

« On a rencontré et écouté les gens, dit-il. Le site sera marqué par un important pôle d’habitation et l’urbanisme doit refléter les demandes de la population. »

Il reconnaît que l’arrondissement est frappé de plein fouet par la hausse vertigineuse des loyers et des valeurs des propriétés. Que le marché immobilier est en surchauffe. Et que cela se traduit par un exode de la population.

« Le règlement pour la métropole mixte de Projet Montréal est une approche intéressante, mais ce n’est pas tout le monde qui veut vivre dans des condos ou des appartements, dit-il. Les gens cherchent aussi des maisons avec une cour, ce que ce règlement ne privilégiera pas. Et il risque de faire assumer par les acheteurs de condos le coût du logement social ou abordable, ce qui fera grimper le prix des condominiums neufs. »

M. Parizeau a des solutions, mais il souligne que son parti révélera sa plate-forme en habitation plus tard durant la campagne. Tout comme ses autres priorités pour l’arrondissement.

Mais il en cite quand même quelques-unes : la quiétude des résidants et, surtout, la propreté, qui dépend en partie d’un engagement citoyen qui fonctionne déjà très bien, mais qui mérite un appui des autorités municipales.

Dans le secteur Saint-Simon, il souligne les enjeux de circulation, qui sont exacerbés par le trafic provenant de l’autoroute métropolitaine.

« Les gens roulent très vite dans les rues résidentielles, dit-il. Il faudra faire des études de circulation et proposer des correctifs. C’est une priorité pour moi. »

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le coin des commerçants – Semaine du 1er octobre 2021

La Promenade Fleury Un départ Le directeur général de La Promenade Fleury,…
rue piétonne fleury ouest 24 juin photo PR (9)

Été 2021: usez vos souliers sur les rues piétonnes déjà existantes

Sera-t-il possible de se promener de façon sécuritaire en pleine rue sur…

La vaccination contre la COVID dans Ahuntsic-Cartierville avance à petits pas

Environ 1000 personnes âgées hébergées dans des milieux de vies et de…

Recharge des véhicules électriques: les défis dans Ahuntsic-Cartierville

Alors que le Québec se prépare à passer aux véhicules électriques exclusivement…