L’aire de jeu du parc Saint-Simon-Apôtre. (Photo: François Robert-Durand, JDV).

Au printemps 2021, l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a engagé un entrepreneur afin d’entamer des rénovations importantes au parc Saint-Simon-Apôtre, situé dans Ahuntsic-Ouest. Toutefois, après un an de travaux, les familles n’avaient toujours pas accès aux jeux situés sur le domaine jusqu’à cette semaine.

Mise à jour depuis le début de la rédaction de cet article la semaine dernière : Julie Roy, conseillère d’arrondissement du district Saint-Sulpice, a annoncé l’ouverture d’une des aires de jeu le 13 juillet. Il était temps, parce que l’impatience était de plus en plus prenante pour les familles d’Ahuntsic-Ouest,  voulant profiter de leur parc à côté de l’école Saint-Simon-Apôtre. Cela fait plus d’un an qu’ils attendent de nouvelles aires de jeu pour les enfants, un nouveau terrain de soccer et la plantation d’arbres.

Maigre consolation : alors qu’on est rendu à la mi-juillet, une section est enfin accessible. Toutefois, depuis le début de la construction au printemps 2021, les travaux tardent encore aujourd’hui. Au départ, selon le contrat donné à Construction et Excavation MAP 2000 – l’entreprise contractuelle en charge du projet –, le budget s’élevait à 2 282 631,69 $.

L’indignation des parents

Le groupe des Parents d’Ahuntsic a discuté du retard de la construction du parc Saint-Simon-Apôtre sur sa page Facebook, soulevant l’indignation et le mécontentement de plusieurs personnes. Des citoyens ont écrit au Journal des voisins, dont Charles Farrell qui habite à Ahuntsic depuis une vingtaine d’années. Il a déclaré qu’il ne se sent pas écouté par l’arrondissement : après plusieurs questions sans réponse sur l’arrêt des travaux dans le parc, il a envoyé une lettre à Mmes Emilie Thuillier, mairesse d’arrondissement, et Julie Roy, conseillère.

« Les enfants sont pris en otage par le non-respect de l’échéance promise par l’entrepreneur et par l’inaction de l’arrondissement dans ce dossier », exprimait-il dans sa lettre.

De plus, lors d’une entrevue, M. Farrell a affirmé que l’arrondissement ne semblait pas clair dans ce dossier et que le projet a été repoussé à quelques reprises. Il a ajouté qu’il était tout de même reconnaissant que l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville soit conscient qu’il y avait bien des retards dans les aménagements du parc. « J’espère que les pénalités seront appliquées, car c’est la population qui en paie le prix », constatait-il.

Le parc Saint-Simon-Apôtre vu de la rue Legendre. (Photo: François Robert-Durand, JDV)

Pénalité à l’entrepreneur 

Les rénovations du parc ont commencé au printemps 2021 et devaient être terminés à l’automne 2021, pour être remises à plus tard à l’été 2022. En campagne électorale, le parti Projet Montréal dans Ahuntsic-Cartierville avait affirmé qu’il promettait la fin des travaux dans le parc d’ici l’été, sans préciser de date limite. Interrogée à ce sujet, la mairesse a fait remarquer que le parc Saint-Simon-Apôtre est encore en aménagement pour un non-respect du temps accordé à l’entrepreneur. Ce dernier a encore repoussé ses travaux et il devra faire face à des conséquences qui lui seront imputées.

« L’entrepreneur devra assumer des pénalités et il a le devoir de finir les travaux le plus tôt possible, a expliqué Emilie Thuillier, mairesse de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. On n’a pas mis de date limite, mais les pénalités seront en place dès que possible et elles seront appliquées. Elles sont toutes disponibles dans le contrat. »

La mairesse affirmait que l’arrondissement devra assumer le coût de la firme de surveillance de la finition du projet. Pour savoir à combien s’élèvent les pénalités à l’entreprise MAP 2000, une demande d’accès au contrat du projet a été déposée et nous sommes en attente d’une réponse.

Denis Laroche, chargé de projet sur le terrain, n’a pas voulu répondre à nos questions sur les pénalités imposées par la Ville, en affirmant « que ce n’était pas son rôle de répondre à des citoyens et à des journalistes ».

Reste maintenant à observer si les pénalités feront effet et que la rénovation du parc Saint-Simon-Apôtre s’accélérera, pour que les familles en profitent avant la fin de l’été. Peut-être que la perspective de leur imposition a été le déclencheur de la complétion des travaux d’une des aires de jeu, enfin ouverte au public cette semaine.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le coin communautaire – Semaine du 1er avril 2022

Pâques au Pressoir du Sault-au-Récollet – 15 au 18 avril 2022 Visite…

Un décès tragique commémoré 40 ans plus tard

Le décès tragique de la cycliste Suzanne Chartrand a été commémoré le…

Un médecin de famille en cadeau pour la St-Valentin?

Ces dernières années, beaucoup d’encre a coulé au sujet de la COVID-19.…

Le mag de décembre, un p’tit cadeau!

Même s’il fait déjà froid (bien qu’on annonce un bref redoux demain,…