Bandeau Budget Participatif Ahuntsic-Cartierville 2020-2021

Ce jeudi 12 novembre, une vingtaine de citoyens se sont réunis virtuellement afin de prendre connaissance du déroulement du prochain budget participatif d’Ahuntsic-Cartierville. Voici le compte rendu de cette rencontre.  

Début novembre, le lancement de la seconde édition du budget participatif d’Ahuntsic-Cartierville a été annoncé.

Chargés de l’organisation du processus, Julien Voyer et Anne Gauthier – chefs de projets et développement au Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM) – ont coanimé cette rencontre. 

Sur une trentaine d’inscrits, plus de vingt se sont libérés à partir de 19 heures afin de discuter des modalités du budget participatif 2020. Tous étaient invités à conserver leur caméra allumée ainsi que leur micro éteint afin d’instaurer un climat convivial. 

Réunion Zoom du 12 novembre, rencontre avec les citoyens pour discuter du budget participatif 2020

« Vous avez rendez-vous avec la démocratie » 

Cette rencontre était comme un préambule à cette nouvelle édition du budget participatif. Son objectif était simple : informer à propos du processus et lever le voile sur les éventuelles zones d’ombre.

D’abord, les animateurs sont revenus sur le principe de démocratie participative. Une vidéo explicative en anglais, sous-titrée en français, laissait notamment entendre : «Vous avez rendez-vous avec la démocratie » (ndlr: notre traduction). 

En effet, la démocratie participative est décrite comme un moyen de maintenir un droit de regard sur les décisions concernant la vie en communauté. Voter pour des projets que l’on a soi-même façonnés est un moyen de se sentir davantage chez soi dans son arrondissement. 

Un mot de bienvenue    

La mairesse d’arrondissement Émilie Thuillier, présente lors de cette rencontre, a exprimé quelques mots de bienvenue. Ravie du succès de la première édition, elle souhaite que l’expérience se perpétue et continue de s’améliorer.

« Il existe plusieurs façons de s’impliquer, de s’engager dans un budget participatif », déclare-t-elle à l’assemblée.

Les habitants du quartier sont libres de proposer leurs idées, de les transformer en projets, ou encore simplement de voter pour ceux développés par leurs concitoyens. 

« Cela ne tient qu’à vous d’avoir des projets extraordinaires, intéressants, structurants pour l’arrondissement », conclut la mairesse avant de laisser la parole à l’animateur de séance Julien Voyer. 

Retour sur la première édition 

En 2019, les résidants d’Ahuntsic-Cartierville avaient eu l’occasion une première fois d’exprimer leurs préférences concernant les projets à venir pour l’arrondissement.

Quatre vingt dix neuf idées ont été déposées puis analysées;  62 ont été considérés comme admissibles ou peut-être admissibles. Dix-neuf projets ont finalement été réellement élaborés pour 11 qui ont été bonifiés puis soumis au vote.

Plus de 1000 résidants d’Ahuntsic-Cartierville ont choisi de voter pour les différents projets, soit près de 1% de la population ahuntsicoise.

Parmi eux, 21% avaient 19 ans ou moins et 22,9% ne détenaient pas le droit de vote. Selon les chefs de projets du CEUM, atteindre un nouveau type de population peu familier avec le vote au sein de l’arrondissement constitue un véritable succès. 

Lors de la première édition, trois sujets avaient été choisis :

Verre le futur, premier dans les votes, a donné lieu à la mise en place d’un système de récupération du verre dans l’arrondissement.

Dans les mois à venir, Initiation au plein air d’hiver devrait être mis en place par l’arrondissement. Selon Emilie Thuillier, ce projet est parfaitement adapté au contexte actuel qui promeut les activités en extérieur. 

Quant au projet Au fil de l’eau, on s’attend bientôt à voir voguer des bateaux de plaisance électriques sur la rivière des Prairies. Les élus « croisent les doigts pour l’été 2021 ». 

Le processus du budget participatif 

Comme l’année dernière, 250.000$ seront alloués à ce second budget participatif, lequel s’organisera de la façon suivante :

Du 12 novembre jusqu’au 12 décembre 2020, les résidants peuvent soumettre leurs idées à l’arrondissement dans le cadre de la phase de récolte des idées. 

Trois ateliers virtuels de collecte d’idées seront organisés afin de recueillir, faire émerger et développer des idées de façon collective. Voici les dates et horaires : 

Le jeudi 19 novembre de 9 h 30 à midi
Le mardi 24 novembre de 18 h 45 à 21 h15
Le samedi 28 novembre de 10 h à  midi

Pour vous inscrire, rendez-vous dans l’onglet Actions de cette page Web de Réalisons Montréal.

Si vous décidez de vous inscrire le jour même, vous êtes invités à faire la demande directement via courriel en précisant votre nom au ceumprojet@ecologieurbaine.net. Vous recevrez ensuite via courriel le lien vers la réunion Zoom de l’atelier.

Si vous n’êtes pas en mesure de participer aux ateliers, vous pouvez soumettre votre idée en laissant un message vocal au 514 282-8378  poste 6714. Pensez à indiquer vos coordonnées afin que les responsables puissent vous rappeler s’ils ont besoin de précisions.

En janvier 2021, l’arrondissement procèdera a un tri et à une analyse préliminaire des idées collectées.

Entre février et mars 2021, les idées seront élaborées afin de devenir des projets concrets et réalisables. Un bilan de la collecte d’idées sera réalisé, les besoins de la population seront discutés afin de mettre en avant certaines priorités pour l’arrondissement, une liste préliminaire de projets sera déterminée et enfin, des délégués issus de la population seront nommés et participeront à une bonification des projets.

En avril 2021, le comité de pilotage ainsi que les délégués désignés prendront connaissance de l’analyse des projets puis travailleront ensemble afin de rendre les projets admissibles.  

Entre la mi-mai et la mi-juin 2021, tout résidant de plus de douze ans sera invité à voter soit en ligne sur le site Réalisons Montréal ou via bulletin papier. 

Les projets issus de cette seconde édition devraient se réaliser à l’horizon 2022.  

Afin de mesurer les priorités à considérer pour l’arrondissement, les citoyens peuvent dès à présent participer à un Vox pop Besoin priorisé.  

« Ça permet d’avoir un signal fort, de savoir quel projet il faut bonifier, sur lequel il faut travailler », ajoute Julien Voyer qui souligne l’importance de répondre à ce sondage. 

D’où proviennent ces 250 000$ ? 

Les dépenses de l’arrondissement reposent sur deux types de budget :

  • Le budget de fonctionnement, dédié aux dépenses dites courantes telles les frais d’entretien ou d’organisation d’un événement. 
  • Le programme triennal d’immobilisations (PTI), destiné à être investi dans des projets tels l’aménagement d’un parc ou encore l’achat de véhicules.

« C’est un peu comme si on avait de l’épargne et qu’on pouvait se gâter », illustre l’un des animateurs.

En somme, le montant consacré à ce budget participatif provient du surplus budgétaire à disposition de l’arrondissement.

Qu’est-ce qu’un projet admissible ? 

Afin d’être admissible, le projet doit répondre à un certain nombre de critères. 

D’abord, son coût doit être estimé entre 10 000$ et 150 000$.
Afin de prendre la mesure du coût d’un projet ou d’un aménagement urbain, les animateurs ont proposé quelques exemples. Tandis que l’achat et l’installation d’un banc revient à 1 500$, une aire de jeux pour enfants pour sa part coûte entre 150 000$ et 200 000$.

Il faut également prêter attention aux frais d’entretien et de fonctionnement qui ne peuvent être supérieurs à 5% par an du montant investi. 

Le projet ne doit pas être déjà en cours d’exécution, et être réalisable au sein même de l’arrondissement dans les deux ans suivant le lancement de l’édition.

« J’invite tout le monde à déposer des idées. On cherche surtout à developper des projets, ce n’est pas parce que vous soumettez une idée qu’elle va forcément se réaliser. Il faut s’impliquer, ça permet de développer son sentiment d’appartenance. Il faut porter ces idées là pour qu’elles deviennent des projets », lance France Harvey, conseillère en planification et en consultations citoyennes de l’arrondissement chargée de la gestion du budget participatif.

« On vous attend dans les ateliers », conclut Julien Voyer.

C’est maintenant à vous, résidants, de faire naître et bonifier vos idées afin améliorer la vie dans votre arrondissement.  

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Nouveau centre de jour dans Ahuntsic pour jeunes avec troubles du développement

Plusieurs résidants d’Ahuntsic se sont posé des questions après avoir reçu un…

Problèmes de propreté dans les parcs : les poubelles sont vidées quotidiennement, selon l’arrondissement

Plusieurs résidants d’Ahuntsic-Cartierville ont fait part d’insatisfaction au journaldesvoisins.com concernant la propreté…

Après des travaux d’égout, quand et comment peut-on planter?

Après plusieurs difficultés pour les résidants du boulevard Olympia, dans Ahuntsic, ceux-ci…

Le coin communautaire – Semaine du 26 février 2021

Besoin d’aide avec bébé ? Le Centre de Ressources Périnatales Autour du…