Fernand Seguin (Crédit-photo: Association des communicateurs scientifiques du Québec)

Pouvez-vous nommer un grand Québécois qui, par le biais de la radio et de la télévision, a partagé son amour de la vulgarisation scientifique avec tout le Québec pendant de nombreuses années? Si oui, vous pensez sûrement à… Fernand Seguin.

Fernand Seguin naît à Montréal, sur le Plateau Mont-Royal, alors un quartier ouvrier, en 1922. Il grandit au sein d’une famille de sept enfants.

Plus tard, il étudie en biochimie dans le but d’enseigner à l’université, mais n’obtient pas sa thèse de doctorat à cause des demandes étranges d’un de ses évaluateurs, semble-t-il.

Il devient alors vulgarisateur à la radio de Radio-Canada. De 1947 à 1954, il participe à l’émission Radio-Collège, où il explique la biologie et la psychiatrie.

Il anime les premières émissions télévisuelles de vulgarisation scientifique au Québec : La Science en pantoufles, La Joie de connaître et Le Roman de la science, toutes présentées à Radio-Canada. Il animera d’autres émissions par la suite.

Gagnant de l’UNESCO

Tout au long de sa carrière, Fernand Seguin est considéré comme un vulgarisateur et un pédagogue hors pair.

Son talent de vulgarisation est tellement estimé que, en 1977, Jean Baroux, directeur général de la nouvelle Association québécoise des professionnels de la communication scientifique, décide de proposer la candidature de Fernand Seguin au prix Kalinga de l’UNESCO, la plus haute distinction pour les vulgarisateurs scientifiques du monde entier!

Simplement monter le dossier de candidature prend six mois de travail acharné, qui porte ses fruits: Seguin remporte le prestigieux prix!

Malheureusement, onze ans plus tard, ce passionné de la connaissance décède d’un cancer.

Une école ici

Son nom est devenu un toponyme courant au Québec. Il existe une bourse Fernand-Seguin en journalisme scientifique.

Sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville, sur la rue Durham, une école a été nommée en son honneur: l’école Fernand-Seguin.

Il s’agit d’un établissement à vocation scientifique qui accueille les enfants doués et leur propose de nombreux cours enrichis.

Si votre enfant est passionné par les sciences, n’hésitez pas à vous renseigner à propos de cette école unique en visitant le : http://fernand-seguin.csdm.ca/.

Vous pouvez aussi consulter quelques extraits des émissions de Fernand Seguin en vous rendant au http://archives.radiocanada.ca/arts_culture/medias/dossiers/1899/

Cet article a d’abord été publié dans les chroniques Page d’histoire.

Pour en savoir plus sur Fernand Seguin, voyez le site de l’Association des communicateurs scientifiques du Québec qui décerne chaque année la Bourse Fernand-Seguin. 

Pour en savoir plus sur l’agrandissement de l’école Fernand Seguin, en cours de réalisation, c’est ici. 

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
classe-ecole_source-public-domain-license-creative-commons

L’anglais demeure très populaire chez les jeunes

L’attrait de l’anglais ne se dément pas dans les écoles. Un parent…

Cartierville accueillera deux nouveaux CPE à l’automne 2022

Le conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a annoncé l’aménagement de deux centres de la…

COVID-19 : la transmission toujours à la baisse dans Ahuntsic-Cartierville

Malgré une légère remontée du nombre de nouveaux cas de COVID-19, la…
CPE du Domaine Saint-Sulpice - Grève du 4 novembre 2021- Salaire d'aujourd'hui - on rit de nous - Crédit Leïla Fayet

Débrayage dans les CPE et garderies : «Notre salaire d’aujourd’hui, c’est rire de nous»

Demain, les garderies privées non subventionnées ont prévu une journée de grève;…