Le projet IDENT-cité (forêt urbaine, tel que défini sur cette illustration), situé aux abords de l’avenue Park Stanley, permet de marcher dans un labyrinthe d’arbres en double spirale qui laisse place à une biodiversité unique. Le centre du labyrinthe est dédié aux espèces d’arbres les plus rares, alors que les extrémités offrent des espèces plus communes.

(Photo: jdv P. RAchiele)

Le déconfinement est tranquillement entamé, mais plusieurs activités sont encore indisponibles ou très limitées. Journaldesvoisins.com souhaite donc mettre de l’avant une activité plaisante, gratuite et éducative en cette période difficile.

Alain Paquette, professeur au département des sciences biologiques de l’UQAM et agent de recherche d’IDENT-cité, nous informe des deux principales fonctions du projet inauguré en 2015.

« Tout d’abord, il y a l’aspect arboretum qui est très pertinent en période de confinement. La seconde fonction d’IDENT-cité, quant à elle, a pour but d’informer sur l’importance de la biodiversité et sur l’importance des arbres en milieu urbain », dit-il.

Un arboretum unique à Ahuntsic-Cartierville

(Photo: jdv P. Rachiele)

Ce labyrinthe végétal aux allures d’un jardin botanique est installé près du pavillon d’accueil du parcours Gouin. Étant un endroit idéal pour se détendre, il offre la possibilité d’observer près d’une cinquantaine d’arbres, dont la majorité sont des espèces méconnues du grand public. Au total, on y retrouve 27 espèces différentes, dont la plupart ne se retrouvent nulle part ailleurs dans l’arrondissement.

« Ce projet est adapté au milieu urbain et à sa nouvelle réalité. Ce n’est pas tout le monde qui a la chance d’avoir un terrain suffisamment grand pour un érable argenté », souligne M. Paquette en guise d’exemple.

IDENT-cité est donc l’alternative idéale à tous ceux qui souhaitent observer la nature, faire une promenade, ou simplement relaxer, sans quitter leur coin urbain.

Un espace d’éducation

La seconde fonction d’IDENT-cité est d’éduquer la population sur l’importance de la biodiversité en milieu urbain.

En plus de l’information concernant les différentes espèces d’arbres que l’on retrouve sur place, plusieurs affiches informatives nous amènent à mieux comprendre le rôle de la biodiversité pour la population montréalaise.

« De plus en plus, on parle, avec raison, de l’importance de ce que j’appelle les infrastructures vertes et des arbres sur la santé humaine », rajoute M. Paquette en insistant sur la nécessité d’une biodiversité accessible en période de pandémie.

IDENT-cité, vue sur le labyrinthe d’arbres en double spirale.

Problème de biodiversité à Montréal

Selon lui, les Montréalaises et Montréalais peuvent observer un très grand nombre d’espèces, soit 322 espèces d’arbres différentes sur l’Île. C’est six fois plus qu’en milieu naturel dans les forêts du Québec.

Alors qu’il lutte pour faire comprendre l’importance de la biodiversité en milieu urbain, M. Paquette est forcé de réaliser qu’il y a un fort problème avec celle-ci sur l’île de Montréal.

« Lorsqu’on regarde uniquement ces chiffres, la situation semble très belle. Toutefois, 50 % des arbres de Montréal sont représentés par uniquement trois espèces » dit-il, pour résumer globalement.

Il ne faut pas seulement compter le nombre d’espèces, mais regarder de quelle manière elles sont représentés.

« Il y a un gros problème, observe-t-il, puisque la très grande majorité des 322 espèces représentent toutes ensemble moins de 1 % des arbres plantés sur l’Île. »

Certains travaux se font attendre

En fin d’entrevue, M. Paquette a souligné au journaldesvoisins.com que certaines installations annoncées en 2015 se faisaient toujours attendre.

« Il devait y avoir un peu de mobilier urbain installé [sur le site d’IDENT-Cité], notamment de grosses pierres sur lesquelles s’asseoir », déplore le professeur de l’UQAM qui a bien hâte que ce soit fait.

Selon lui, c’est l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville qui est responsable de ces travaux, mais la pandémie actuelle risque de repousser l’installation du mobilier urbain encore plus longtemps.

Pour en savoir plus sur le projet IDENT-Cité, cliquez ici.

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

2 commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Bruit d’explosion et fumée aux résidences Le Tournesol

Tout est bien qui finit bien, et avec plus de peur que…

Les Brèves

Clin d’œil festif pour les confinés du secteur St-Simon

« Nous avons eu vent du fait que certaines communautés immigrantes faisaient…

COVID-19 : Points de presse, 21 avril – 20126 cas confirmés – Davantage d’aide du fédéral; deux courbes au Québec

Une autre journée difficile au Canada aujourd’hui, notamment au Québec, la province…