Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

La bibliothèque Ahuntsic se modernise

Publié le 05/12/2018
par Joran Collet

Le retour en libre-service se trouvera près du comptoir de la bibliothèque (Photo: Joran Collet)

Votre expérience à la bibliothèque Ahuntsic ne sera plus la même dès février 2019. Pendant six mois, la bibliothèque sera fermée pour permettre l’installation d’un service de retour en libre-service et procéder à des travaux de remise à neuf. Des travaux nécessaires pour répondre au volume important de retour de livres. L’arrondissement en profitera pour effectuer ses propres changements. Mais un service partiel est prévu plus haut, dans le même édifice. À terme, la bibliothèque aura un nouveau visage.

Dès février, la bibliothèque fermera ses portes pour une période de six mois afin de permettre l’installation d’un système de retour automatique. Les visiteurs qui rapporteront des livres devront dorénavant déposer les livres qu’ils souhaitent retourner à un comptoir automatisé. À l’heure actuelle, déjà, le service de prêt est offert ainsi à ceux et celles qui souhaitent s’en prévaloir.

Il s’agit de la troisième phase du programme, les deux premières étant l’implantation des puces et l’installation des bornes d’auto-prêts.

Le service automatisé de retour permettra de libérer les employés qui pourront, ainsi, assurer diverses autres tâches au sein de l’établissement. En effet, le visage de la bibliothèque a beaucoup évolué depuis plusieurs années, et les services qui y sont offerts sont maintenant beaucoup plus importants qu’autrefois.

De plus, la bibliothèque connaît un succès important et le volume d’emprunt et de retour est très important. L’arrivée du nouveau système de retour automatique laissera donc plus de temps aux quelques trente employés de la bibliothèque pour vaquer aux différentes tâches. Selon l’arrondissement, personne déjà à l’emploi de la bibliothèque ne perdra son boulot.

En plus de l’implantation de ce mécanisme, les travaux viendront quelque peu modifier le visage de la bibliothèque. La section pour les enfants ne sera plus que sur un seul étage. Le comptoir qui était autrefois l’un des plus imposants à Montréal sera encore une fois changé. Enfin, l’éclairage sera optimisé.

Soutien Alzheimer - Des fêtes pour tous : Info ici!

Publicité

Le ministère de la Culture et des Communications (MCCQ), par l’entremise du programme Rénovation, agrandissement et constructions de bibliothèques (RAC), investira 2 M $ pour la réalisation de cette importante modification.

Six bibliothèques, soit celles de Marc-Favreau, Du Boisé, Benny, Saul-Bellow, Saint-Léonard et Rosemont, disposent de ce système. Toutefois, celle d’Ahuntsic accueillera le système aux plus grandes dimensions avec neuf bacs.

Comment ça fonctionnera?

Pour les habitués de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), le mécanisme qui sera implanté dans Ahuntsic y est identique.

Exemples de livres avec puce RFID apposée sur la couverture intérieure. (Photo: jdv P. Rachiele)

Déjà, compte tenu du système d’enregistrement automatisé disponible, les livres portent, dans leur couvert intérieur, une puce RFID soit Radio Frequency Identification, un autocollant qui y est discrètement installé. Grâce à cet élément, toutes les données d’un livre y sont enregistrées permettant à un ordinateur d’identifier le document.

Lors du retour de leur livre à la bibliothèque, les visiteurs auront simplement à déposer le livre sur le tapis roulant et la machine «lira» les informations du livre pour les déposer dans le panier approprié.

Pour les curieux, l’ensemble du mécanisme –sorte de convoyeur– sera derrière une vitre transparente qui permettra de voir «partir» le livre que vous avez peut-être tant aimé lire…

D’autres travaux

La bibliothèque profitera de ce chantier pour implanter ses propres modifications au sein de la bibliothèque.

L’administration municipale prévoit donc y engager une somme de 200 000 $ pour l’installation de prises murales afin, notamment, de permettre aux usagers de brancher leur ordinateur.

Enfin, deux nouveaux locaux offriront des espaces de travail pour les usagers; toutefois, cela réduira d’autant le plancher qui accueille présentement les livres, les périodiques et les visiteurs.

Service maintenu, mais limité

La bibliothèque restera tout de même ouverte pendant les six mois approximatifs que nécessiteront les travaux.

Une bibliothèque temporaire sera établie deux étages au-dessus –soit au-dessus de la Maison de la culture– dans le même immeuble. Un ascenseur est disponible pour s’y rendre depuis le rez-de-chaussée.

Le choix des livres sera aussi fortement limité durant cette période puisque seuls 10% à 15% du volume de livres de toute la bibliothèque fera le voyage jusqu’à l’étage supérieur. Les livres priorisés seront les nouveautés et les titres avec le plus haut taux d’emprunt. Toutefois, il sera encore possible de réserver un ouvrage d’une autre bibliothèque par le Web et de le récupérer dans les locaux temporaires, comme c’est le cas actuellement.

Les heures d’ouverture seront par ailleurs allongées de 15 heures pour atteindre 68 heures par semaine, ce qui réjouira sans doute les bibliophiles.