La Caserne Bois-de-Boulogne (Photo: Archives JDV)

En mars 2019, journaldesvoisins.com publiait un article concernant l’abandon et la décrépitude de la caserne Bois-de-Boulogne, un immeuble patrimonial datant de 1914 situé aux 12 131 et 12 139 Bois-de-Boulogne. Jérôme Normand, conseiller de ville du district du Sault-au-Récollet et président du Comité consultatif d’urbanisme, assurait qu’un projet était prévu à cet endroit malgré les apparences d’abandon. En juillet 2020, on n’y perçoit toujours rien… Pourquoi est-ce si long avant de voir un projet se concrétiser sur ce site?

En 2017, la caserne Bois-de-Boulogne a été cédée au promoteur Mario Di Lillo, président d’une compagnie à numéros et société en portefeuille de gestion. Un projet résidentiel devait suivre cette acquisition.

Aujourd’hui, en 2020, toujours rien n’a été fait. L’immeuble est encore abandonné.

Entrée par effraction

Dans son article de mars 2019, journaldesvoisins.com relatait la frousse qu’une voisine de la caserne avait eue alors que des gens étaient entrés par effraction dans l’édifice durant la nuit.

Cette entrée par effraction n’était pas un cas isolé. Encore en juillet 2020, l’arrondissement a reçu une plainte quant à une intrusion potentielle dans la caserne.

« Évidemment, cela a aussitôt été porté à la connaissance de notre direction du développement du territoire qui s’assurera que la caserne est bien barricadée et non accessible », assure Jérôme Normand.

Bâtiment en décrépitude

« Le bâtiment est décrépi, les fenêtres sont brisées, le toit coule et n’a pas été réparé. Je passe devant souvent et je n’ai jamais vu personne travailler à le remettre en état », observe Stéphane Tessier, historien de l’arrondissement.

Cet état de décrépitude désole l’historien puisque selon lui, l’immeuble a une valeur architecturale indéniable.

C’est aussi le seul bâtiment d’institution civique dans Bordeaux. Il représente le pouvoir public dans le secteur. La caserne a desservi la communauté pendant des décennies.

Pourquoi est-ce si long?

Jérôme Normand explique que c’est justement ce désir de respecter les éléments patrimoniaux de l’édifice qui font que le développement du projet est si long. La préservation du patrimoine de la caserne serait importante pour le promoteur.

Il y a aussi les contraintes liées à la pandémie de la COVID-19 qui retardent le processus.

Le conseiller de ville affirme que le promoteur finalise présentement les derniers éléments pour l’émission du permis qui devrait se faire d’ici la fin du mois de juillet.

« Sur le terrain, quand on observe la caserne, rien n’a bougé mais dans les coulisses, ça a beaucoup avancé », assure-t-il.

Toutefois, comme les conservateurs, urbanistes, architectes et autres gens de métier le savent, le temps presse quand il s’agit de patrimoine des édifices qui subissent, sans protection, les intempéries de notre climat.

 

Voyez la capsule Opération Patrimoine portant sur la caserne Bois-de-Boulogne, réalisée par journaldesvoisins.com, en collaboration avec l’historien-animateur, Stéphane Tessier.

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

1 commentaire
  1. De plus, cet édifice magnifique de style Beaux-Arts (chose rare dans le quartier) est l’oeuvre d’un des architectes les plus en vue au début du 20e siècle: Charles-Aimé Reeves.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Étang du parc Ahuntsic: l’arrondissement ne peut se mouiller actuellement

Faute de soumissions satisfaisantes, l’arrondissement ne peut prévoir mettre en marche les…

Manifestation pour la sécurité des piétons, rue de Lille

Après être descendue de l’autobus 121, Albertine Komenan est en invalidité depuis…
Consultation TOD Bois-Franc (Photo : jdv - Philippe Rachiele) Ahuntsic Cartierville Montréal

Un projet de développement à long terme autour de la gare Bois-Franc

Un TOD, pour « Transit Oriented Development », c’est-à-dire un quartier axé…

Opération Patrimoine – La Flouve

Peu de citoyens d’Ahuntsic-Cartierville peuvent se targuer de tout savoir sur les…