Drapeau égyptien

Dans le but de souligner la diversité présente dans l’arrondissement, le journaldesvoisins.com (JDV) brosse un portrait des célébrations des différentes fêtes nationales des membres de communautés d’Ahuntsic-Cartierville. Après les Français la semaine dernière, c’est au tour des Égyptiens de raconter comment ils célèbrent la leur, qui a lieu le 23 juillet.

Selon les données provenant du recensement de 2016, 1140 immigrants d’origine égyptienne vivent dans l’arrondissement, ce qui représente 2,2 % de la population immigrante. En plus des nombreux résidants, plusieurs commerçants originaires de ce pays d’Afrique sont établis dans le secteur.

Le barbier Ashraf Attalla possède le salon Coiffure Ahuntsic, qui a pignon sur la rue Legendre, à quelques pas du Collège Ahuntsic, depuis 22 ans. Il décrit le 23 juillet comme étant un moment unique pour lui :

« Ça représente une journée très spéciale pour moi. Pour une fois dans l’année, je peux célébrer l’Égypte. Je vois le drapeau et je ressens la fierté. »

Il célébrera donc samedi, accompagné de membres de sa famille et d’amis, autour d’un barbecue. Grillades, feuilles de vigne et salades seront au menu. « Dans la culture arabe, c’est très important la nourriture. Elle est rassembleuse », ajoute-t-il.

Festin familial

Emad Raphaël est propriétaire du traiteur Festin Royal – L’Égypte dans votre assiette, situé sur le boulevard Henri-Bourassa, entre Saint-Laurent et Clark. La semaine menant à la Fête nationale égyptienne, aussi connue sous le nom de Fête de la révolution ou encore Jour de l’indépendance, est particulièrement importante pour lui.

Il a notamment préparé de la nourriture pour plus de 120 personnes qui célébraient cette fête au bureau du Consulat général d’Égypte, situé dans Westmount. Il explique que dans le passé, jusqu’à 250 personnes assistaient parfois à cet événement. Évidemment, de nombreux plats égyptiens étaient servis.

Buffet préparé par Festin Royal – L’Égypte dans votre assiette pour la Fête nationale. (Photo : Emad Raphaël)

Il met aussi un accent sur l’importance de bien manger pour les Égyptiens :

« La famille, c’est très important pour nous. Que ce soient les parents, les grands-parents, les cousins ou même les voisins, c’est crucial de se réunir pour bien et beaucoup manger! »

Un peu d’histoire

La journée du 23 juillet a pour but de souligner le coup d’état égyptien qui a débuté à cette date en 1952. Cette révolution a permis de chasser la monarchie, alors dirigée par le roi Farouk et de mettre fin à l’occupation britannique sur le territoire.

Une république a été instaurée et le Soudan, qui, à l’époque, faisait aussi partie de l’Égypte, a obtenu son indépendance. Ces événements ont aussi mené à d’autres mouvements similaires dans le monde arabe dans les années 1950 et 1960.

Selon M. Attalla, les problèmes auxquels fait face son pays d’origine depuis plusieurs années font en sorte que cette journée est moins célébrée. Par exemple, M. Raphaël ne fêtera pas le 23 juillet cette année.

« Avec tous les enjeux de pauvreté et de corruption, les gens fêtent moins là-bas. Les célébrations religieuses sont devenues plus populaires. » – Ashraf Attalla

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Une résidante et son chien attaqués sévèrement par un chien dangereux sur Fleury

Coin Fleury Est et Laverdure vers 14 h 15, le 21 octobre,…

Tombent les feuilles…et arrive le mag d’automne!

L’automne frisquet –qui arrive généralement début octobre– est arrivé plus tard cette…

Des travaux d’aqueduc qui déplacent de la terre

De nombreux travaux sur les conduites d’eau privées ont eu lieu l’an…
Inauguration agrandissement Louisbourg

Écoles : la fin de l’exiguïté?

Il y aura assez de places pour les élèves des écoles primaires…