station youville cre prix
La Station Youville a reçu un prix lors du Gala annuel du CRE-Montréal. (Photo: courtoisie Station Youville)

Le 12 octobre, le Comité citoyen Youville, située à Ahuntsic-Cartierville, a reçu un prix au Gala de reconnaissance en environnement et développement durable de Montréal. Une belle reconnaissance pour cette initiative portée par des bénévoles.

Chaque année depuis 2007, le Gala du Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) souligne les projets novateurs et inspirants des organisations aux quatre coins de l’île de Montréal. Cet événement annuel rassemble des centaines de représentants montréalais issus des milieux municipal, corporatif, institutionnel et communautaire.

Alors qu’elle a inauguré sa troisième saison cette année, le Comité citoyen Youville fait partie des trois lauréats, toutes catégories confondues, distingués durant le Gala du CRE-Montréal. Le collectif s’est vu remettre un trophée réalisé par un artiste québécois pour l’occasion. Cette soirée exceptionnelle s’est déroulée en présence de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, ainsi que de la mairesse d’arrondissement, Emilie Thuillier.

«C’est vraiment une super reconnaissance de tout le travail qu’on accompli. On était une petite gang sur la scène à recevoir le prix, mais en fait il y a une trentaine de bénévoles qui s’activent pour porter les projets du Comité citoyen Youville», confie Joakim Lemieux, membre du comité.

Un collectif citoyen engagé

Le Comité citoyen est connu pour se multiples initiatives, dont la Station Youville. Il s’agit d’un espace citoyen, ouvert à tous, lancé en 2021 avec l’appui de la Ville de Montréal, de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville et de l’organisme Solon. Cette agora est entièrement portée par des citoyens bénévoles du quartier Youville. C’est cet investissement sans faille que le CRE-Montréal a souhaité récompenser.

«On en profite pour souligner le soutien exceptionnel que le comité reçoit de la part des élues de notre arrondissement, Julie Roy [conseillère de la Ville du district de Saint-Sulpice] et Emilie Thuillier. Sans cette collaboration, il serait bien difficile de donner vie à nos idées citoyennes et de les déployer avec autant de panache. C’est d’ailleurs Julie Roy, une élue très engagée, qui nous a conseillé de poser notre candidature», indique le comité.

station youville plante thuillier roy
Les citoyens de la Station Youville aux côté de la mairesse de Montréal Valérie Plante, de la mairesse d’Ahuntsic-Cartierville Émilie Thuillier, et de la conseillère de ville Julie Roy. (Photo: courtoisie Station Youville)

Si les citoyens de la Station Youville n’auraient jamais reçu ce prix sans l’impulsion des élus, ils mènent pourtant des projets qui s’inscrivent dans la transition encouragée par le CRE-Montréal. «Nous portons un projet de verdissement qui a permis de transformer un terrain en friche, en jardin nourricier. Il y a également un projet d’association commerciale et citoyenne pour la rue Lajeunesse, qui s’en vient en novembre. L’idée est d’allier le développement commercial avec un développement social, cohérent avec les besoins du quartier, et avec une place pour l’économie sociale», détaille Joakim Lemieux.

Une agora des temps modernes

Chaque saison estivale est l’occasion pour la Station Youville de reprendre ses quartiers. Tables, bac de sable, scène et chaises sont installés pour créer un cadre convivial de partage. Le collectif offre également une programmation riche et étoffée d’activités variées tous les jeudis et samedis de l’été. Concerts de musique, films en plein air, pièces de théâtre, jeux… sont ainsi offerts à tous.

La Station Youville, en elle même, génère la création de liens sociaux et de solidarités entre des voisins qui ne seraient peut-être jamais rencontrés sans cela. Ravie de cette distinction, la Station Youville donne donc rendez-vous aux résidents l’année prochaine.

«Ça nous donne un bel élan pour la suite. On veut dire à tous ceux qui sont parfois démoralisés chez eux le soir, que c’est possible de faire plein de choses, de s’approprier son quartier. On espère donc que d’autres collectifs pourront se créer car il y a de la place pour cela à Montréal», conclut le Comité citoyen.



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Crues: l’ouvrage de protection permanent encore retardé

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville se tient prêt à faire face aux crues printanières, comme…

Quoi faire en cas de smog dans Ahuntsic-Cartierville?

Une autre alerte de smog à Montréal a été annoncée pour ce…

Les tournesols de la Prairie Louvain, un projet signature du District Central

Parions que les oiseaux qui survolent le quartier Chabanel se demandent bien…
Arbres matures coupés au parc Ahuntsic.

Faut-il s’inquiéter pour les arbres du parc Ahuntsic?

Alors que les engins de construction sont partis et les ouvriers ont…