Carte : courtoisie Ville de Montréal

Si vous compter emprunter le pont Lachapelle au cours des prochaines semaines et des prochains mois, il est conseillé de partir à l’avance. Durant les quatre prochaines années, la Ville de Montréal procédera à des modifications majeures dans le secteur Laurentien-Lachapelle qui causeront d’importants ralentissements jusqu’en 2021. Le réaménagement, qui coûtera près de 40 millions, devait débuter en juin 2016; il a finalement pris son envol début mars 2017.

Mise sur pause à cause de négociations importantes avec un riverain, la réfection du secteur Laurentien-Lachapelle a finalement commencé au début du mois mars. Annoncé en 2015, ce réaménagement durera près de quatre ans. Il comporte plusieurs phases, chacune traitant d’un aspect différent.

« La première phase va s’échelonner sur 540 jours », soulignait Harout Chitilian, conseiller du district de Bordeaux-Cartierville et vice-président du comité exécutif lors du conseil d’arrondissement du 13 mars dernier.

Cette première étape concerne le secteur qui se trouve entre le pont Lachapelle et le boulevard Émile-Nelligan. Selon M. Chitilian, la Ville a déjà entrepris de communiquer avec les résidants et commerçants du secteur afin de les informer de l’ampleur et des impacts de ces travaux.

Changements majeurs

Le plan de réfection entraînera une redéfinition complète du paysage du secteur.

« Les interventions sont majeures », souligne M. Chitilian.

La réfection permettra notamment l’installation d’une centaine d’arbres tout le long du boulevard laurentien et de la rue Lachapelle. Certaines zones sont actuellement complètement dépourvues d’arbres sur plusieurs centaines de mètres. De la verdure sera également disposée entre les trottoirs et les chaussées. Les câbles électriques seront aussi enterrés et la Ville procédera à l’installation des lampes DEL lors du remplacement des lampadaires. L’accent sera aussi mis sur l’entrée de la Ville par le pont Lachapelle, notamment en décorant d’éclairages les arbres déjà présents.

À sens unique

L’une des modifications des plus importantes qui sera entreprise dans le secteur est le changement de direction pour les deux artères qui deviendront dès lors à sens unique. Le boulevard Laurentien sera dorénavant à sens unique nord-sud à partir du boulevard Gouin Ouest. La rue Lachapelle deviendra, quant à elle, à sens unique sud-nord à partir de la rue de Salaberry jusqu’au pont Lachapelle.

Cette mesure vise principalement à réduire la circulation et l’achalandage qui sont jugés nocifs pour les résidants du secteur. L’architecture actuelle permettait aux automobiles de rouler dans les deux sens sur chacun des axes causant d’importants embouteillages durant les heures de pointe.

Mise en avant des piétons

Dans le cadre de ce réaménagement, une plus grande place sera accordée aux piétons. Dans le plan d’action de la Direction des transports, présenté en juin 2015, on y souligne que les intersections dans le secteur de Laurentien-Lachapelle ne sont pas sécuritaires.

Le quartier comprend notamment plusieurs garderies ainsi qu’un centre d’hébergement pour personnes âgées qui utilisent bien souvent ces artères. Les piétons doivent par moment traverser près de 20 mètres pour se rendre d’un bord à l’autre de la chaussée et certaines zones ne comportent pas du tout de trottoirs.

Zone sans trottoir du boulevard Laurentien (Photo : Archives jdv)

Le plan prévoit de réduire le nombre de voies automobiles sur le boulevard Laurentien pour les faire passer de cinq à trois. Une voie sera réservée au transport collectif durant certaines périodes de la journée. Il en sera de même pour la rue Lachapelle qui, elle, passera de cinq à quatre voies.

Les trottoirs seront donc élargis et aménagés pour permettre une meilleure circulation piétonnière autant pour les riverains que pour la clientèle des commerces situés en bordure de ces deux artères. Plusieurs feux de circulation seront installée tout au long du parcours afin d’améliorer la fluidité de la traversée des piétons. Du mobilier urbain sera aussi installé afin de rendre les lieux plus conviviaux pour les usagers.

Les vélos oubliés

Les cyclistes sont délaissés dans ce plan de réaménagement. Journaldesvoisins.com avait déjà traité, dans un article précédent, de cet handicap majeur.

Aucune piste cyclable protégée ne leur est réservée et ceux-ci doivent faire un détour important s’ils ne souhaitent pas s’engager dans la circulation. Les cyclistes sont donc contraints d’utiliser, pendant certaines heures, la voie réservée aux autobus, solution qui devient impossible une fois que la voie est utilisée comme stationnement.

Lors des séances de consultation publique, l’hypothèse d’un changement au code de sécurité routière avait notamment été proposée. La Ville souhaitait permettre aux cyclistes de circuler sur la voie de gauche sur le boulevard Laurentien. Il n’a toutefois pas été possible de parler avec le conseiller Harout Chitilian pour en savoir davantage.

Pour contrer l’absence de solution cyclable sur le boulevard Laurentien, le plan prévoit un corridor sur la rue Cousineau qui permettrait aux cyclistes de relier le pont Lachapelle à la gare Bois-Franc. Il faut noter cependant que cette rue donne peu accès aux commerces du boulevard Laurentien.

Des problèmes qui datent

Les problèmes reliés au boulevard Laurentien et la rue Lachapelle ne sont pas nouveaux.

Dans un rapport de la Ville-centre, en 2005, Montréal faisait déjà une critique importante vis-à-vis de la circulation dans ce secteur. « La primauté accordée à la circulation routière dans le secteur diminue grandement la qualité des milieux de vie », peut-on y lire.

 

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Enfin, Ahuntsic-Cartierville craque pour les poules

Les résidants d’Ahuntsic-Cartierville l’attendaient avec impatience : l’arrondissement vient de dévoiler son…

Des travaux d’aqueduc qui déplacent de la terre

De nombreux travaux sur les conduites d’eau privées ont eu lieu l’an…
Le vol dans une boîte de collecte de dons : Crédits : Courtoisie

Tête la première dans une boîte de collecte de dons

« La première fois, que j’ai vu cette femme entrer dans la boîte…

Des vols et des solutions

Il fait encore clair dehors sur une rue passante du district Saint-Sulpice.…