Des nouvelles de Solidarité Ahuntsic

Des organismes communautaires sont obligés de prendre une pause pour la première fois de leur histoire
Ahuntsic, le 20 mai 2021 – Dans un geste sans précédent depuis sa création il y a plus de 20 ans, le conseil d’administration de Solidarité Ahuntsic a décrété la fermeture de la table de concertation du quartier, du 21 au 25 mai 2021, pour donner quelques heures de répit aux membres de son équipe.

« Nous avons la responsabilité de garantir la santé des personnes employées pour qu’à leur tour, elles puissent aider la population de notre quartier et les personnes dans le besoin… il faut agir », explique Claude Ampleman, présidente du conseil d’administration de Solidarité Ahuntsic.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, les employé·es du milieu communautaire travaillent sans relâche pour fournir des services essentiels à une population déjà vulnérable ou fragilisée. Que ce soit l’augmentation du nombre d’interventions psychosociales et autres, la gestion du niveau élevé d’anxiété, l’organisation de cellules de crise et l’adaptation des activités pour la population, les employé·es des organismes communautaires ont été aux premières loges – voire sur la première ligne – pour répondre aux nouveaux besoins tout en assurant la poursuite des activités encore permises et des services habituels.

Vers un mouvement montréalais de solidarité pour plus de reconnaissance et de financement

Le conseil d’administration a invité les autres tables de quartier et les organismes communautaires de l’île de Montréal à suivre ce mouvement de demande de reconnaissance dans ce contexte particulier.

Il est temps de faire preuve d’une meilleure compréhension du rôle essentiel et de l’engagement des organismes, dans la crise de la COVID comme en temps « normal », et de les financer adéquatement. Le manque de fonds actuel, exacerbé par la crise sanitaire, affecte directement le niveau des salaires et génère des problèmes de recrutement et de rétention des employé·es.

Pendant que les appuis à ce jeune mouvement continuent d’arriver, force est de constater que les employé·es du milieu communautaire sont toujours plus sollicités·es et que la crainte de l’après-pandémie se fait sentir. En effet, des organismes soutiennent le mouvement mais refusent de cesser leurs activités afin de ne pas priver la population de services essentiels. Malgré tout, une dizaine ont déjà décidé de fermer leurs portes pour quelques jours et d’autres attendent la décision de leur conseil d’administration. Ce mouvement, de toute évidence, risque de prendre de l’ampleur.

Pression liée au déconfinement
L’annonce du plan de déconfinement ajoute une pression additionnelle : allons-nous cesser d’offrir les services essentiels mis en place durant la pandémie, faute de financement supplémentaire?

« Au tout début de la pandémie, une ligne téléphonique s’adressant aux aîné·es de l’arrondissement a été misesur pied afin de briser leur isolement, de répondre à leurs questions et de les aider à trouver les ressources dont ils avaient besoin, explique le directeur de Solidarité Ahuntsic, Rémy Robitaille. Au fil des mois, plusieurs aîné·es du quartier ont développé un lien de confiance avec la personne responsable de la ligne pour demander de l’aide, mais parfois juste pour discuter. Il s’agit d’un service dédié à une population vulnérable aux prises avec des besoins qui transcendent la pandémie. Or, cette ligne a été rendue possible grâce à divers financements consacrés à la lutte aux effets néfastes de la COVID. Comment pourrons-nous la maintenir après la fin des financements spéciaux? Vers quel service pourront-ils se tourner? »

Même dilemme du côté du Service de Nutrition et d’Action Communautaire (SNAC), qui a répondu à l’explosion des demandes de dépannage alimentaire en créant un service de livraison aux personnes qui ne peuvent se déplacer. La fin du financement pour la lutte contre la COVID-19 risque d’obligerl’organisation à cesser ces nouvelles prestations fort appréciées. Enfin, une des plus grandes craintes exprimées par les travailleur·ses du milieu communautaire est l’aide aux personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale.

« Nous savons d’ores et déjà que la santé mentale des personnes a été ébranlée au cours de ces longs mois, explique Rémy Robitaille. Les employé·es du milieu communautaire vous devoir accompagner des personnes qui continueront de vivre des situations préoccupantes et ce, avec toujours moins de financement car les fonds accordés spécifiquement pour la gestion de la pandémie vont disparaître. » (Source: Solidarité Ahuntsic)

Autres nouvelles de Solidarité Ahuntsic

Des assouplissements ont été annoncés et seront en vigueur progressivement à partir du 28 mai! Le plan de déconfinement est accessible à ce lien.

• La campagne de vaccination contre la COVID-19 est ouverte à l’ensemble de la population. Pour en savoir plus, consultez la page Quebec.ca/vaccincovid.

• Une clinique de vaccination éphémère sera installée au Collège Ahuntsic du mardi 25 au jeudi 27 mai de 10h à 18h. Elle est sans rendez-vous mais réservée aux étudiant·es et au personnel du collège ainsi qu’aux personnes résidant aux codes postaux H2M et H2N (une preuve de résidence sera demandée).

• Des documents multilingues (écrits et audio) sur la vaccination contre la COVID-19 sont disponibles sur le site web d’ACCÉSSS.

• La réservation de salles au Centre communautaire Ahuntsic se fait désormais via le site web de Solidarité Ahuntsic. Pour en savoir plus.

• L’Arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a lancé la deuxième édition du budget participatif! Jusqu’au 10 juin, toutes les personnes qui habitent l’arrondissement et qui ont 12 ans et plus peuvent voter (en ligne ou en personne) pour leurs cinq projets favoris.

• Des exemplaires du récit collectif sur le domaine Saint-Sulpice et le site Louvain Est ont été déposés dans des boîtes à livres du quartier Ahuntsic, les trouverez-vous?

• Une étude sur l’intégration des personnes immigrantes est organisée par la Chaire BMO en diversité et gouvernance de l’Université de Montréal. Pour en savoir plus.

• Un 3 1/2 est disponible pour location en juillet 2021. Pour voir l’annonce.

 

Prenez note que Le coin communautaire sera en pause estivale

du 18 juin au 10 septembre inclusivement.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
vaccin

Vaccination de la population générale à nos portes

Alors qu’elle s’ouvre aujourd’hui aux 50 ans et plus, la vaccination contre…

Le coin des commerçants – Semaine du 14 mai 2021

Quartier Fleury Ouest Les clients des Cavistes prédisent la fin du…confinement: un…

Pas d’augmentation de taxes en 2021

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville emboîte le pas à l’administration Plante en maintenant son taux…
Tempête d'idée en présence de l'artiste muraliste Romain Boz. (Photo JDV – François-Alexis Favreau)

Une murale à deux pas du parc Henri-Julien: tempête d’idées citoyennes et artistiques

L’artiste muraliste Romain Boz était de passage dans Youville le 15 juin…