(Crédit: Pixabay, libre de droits)

Des éclosions de COVID-19 sont survenues ces dernières semaines dans plusieurs milieux de soins sur le territoire d’Ahuntsic-Cartierville, a appris Journaldesvoisins.com.

Au 1er décembre, la Direction régionale de la santé publique de Montréal (DRSP) recensait six éclosions actives dans le réseau de la santé sur le territoire du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord de l’île de Montréal (CIUSSS).

Plusieurs éclosions à Sacré-Cœur

Le CIUSSS assure que la situation est sous contrôle, mais la situation inquiète le Syndicat des travailleurs et travailleuses (STT) du CIUSSS du NÎM (STT du CIUSSS du NÎM).

« Il y a de plus en plus d’unités en éclosion à Sacré-Cœur », affirme Alexandre Paquet, président par intérim du STT CIUSSS NIM.

Le syndicat dit notamment avoir été informé, il y a environ deux semaines, de deux éclosions majeures dans des unités à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal (HSCM).

« En effet, nous avons eu des éclosions à l’urgence de l’Hôpital du Sacré-Cœur, ainsi qu’à l’unité de chirurgie et d’hémodialyse au cours des dernières semaines », confirme la porte-parole du CIUSSS, Marie-Hélène Giguère.

Elle indique par ailleurs que des membres du personnel du Pavillon Albert-Prévost ont également été testés positif à la COVID et ont été retirés du milieu.

« Tout est maintenant sous contrôle. Nous continuons de faire du dépistage en continu et d’appliquer les règles de prévention et de contrôle des infections », indique Marie-Hélène Giguère.

Le syndicat, qui dit avoir eu vent d’au moins huit éclosions à HSCM et à Albert-Prévost, n’est cependant pas convaincu que les règles sont toujours bien appliquées.

« Pour le moment, notre enquête démontre un manque de communication entre les gestionnaires et le service de l’hygiène et de salubrité pour désinfecter des lieux de travail quand un employé est déclaré positif », rapporte Alexandre Paquet.

Les milieux de soins pour aînés aussi touchés

La DRSP rapporte également deux autres éclosions actives dans des milieux de soins pour aînés sur le territoire du CIUSSS du Nord, soit une en CHSLD et une en ressources intermédiaires (RI).

Le CIUSSS confirme une éclosion à la RI Grenet (Centre Notre-Dame-des-Anges), qui apparaît sur la liste des établissements sous haute-surveillance du ministère de la Santé et des Services sociaux. On y rapportait sept cas au 30 novembre, soit 18 % des résidants infectés.

Le CHSLD Cartierville est pour sa part sur la liste des établissements sous surveillance du MSSSS, mais l’éclosion qui comptait  quatre cas actifs au 29 novembre, semble en voie de se résorber étant donné qu’il ne reste aujourd’hui que deux résidants atteints.

Marie-Hélène Giguère résume la situation actuelle des cas en CHSLD : « Nous avons actuellement deux résidents du CHSLD de Cartierville ainsi que deux résidents du CHSLD St-Joseph-de-la-Providence qui sont dans la zone chaude du CHSLD Laurendeau. Le CHSLD Laurendeau est désigné pour recevoir les résidents des CHSLD du CIUSSS NIM qui sont atteints de la COVID. »

La vigilance reste de mise

Aucune éclosion n’est rapportée en Résidences pour aînés (RPA), mais deux RPA d’Ahuntsic-Cartierville comptent chacune un cas : la résidence ORA et le Manoir Saint-Joseph.

« Bien sûr, en collaboration avec les administrations de ces établissements, nous continuons d’être vigilants et d’appliquer les protocoles de prévention et de contrôle des infections », assure Marie-Hélène Giguère.

En ce qui concerne les hôpitaux et les CHSLD, même si le problème de la mobilité du personnel entre les installations semble avoir en grande partie été résolu, le STT du CIUSSS du NIM souligne qu’il faut tout de même redoubler de vigilance concernant les mouvements de personnel dans les installations, en particulier lors du recours à du personnel d’agence.

« Il n’y a pas de déplacement de personnel, mais ça n’empêche pas qu’il y a beaucoup d’agences qui viennent d’ailleurs et qui entrent dans notre CIUSSS dû à la pénurie de main-d’œuvre actuelle, ce qui peut augmenter le danger de la propagation », prévient Alexandre Paquet.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

COVID-19 : la transmission toujours à la baisse dans Ahuntsic-Cartierville

Malgré une légère remontée du nombre de nouveaux cas de COVID-19, la…

COVID-19 : la pression augmente sur le réseau

La forte hausse des cas de COVID-19 exerce une pression importante sur…

Parc Ahuntsic: des bonshommes de neige démolis, sécurité oblige

De nombreuses familles ont construit des bonhommes, des forts, et autres sculptures…

Un premier cas de variant détecté dans une école d’Ahuntsic-Cartierville

L’école Saint-Isaac-Jogues s’est ajoutée lundi à la liste des écoles avec un…