Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Les Pollués de Montréal-Trudeau font le point en A.G.

Publié le 25/11/2018
par Christiane Dupont

Les membres sortants du conseil d’administration du groupe-citoyens et le nouveau c.a. qui vient d’être élus à l’assemblée générale: À l’arrière, de g. à dr., Michel Dion, membre sortant; Pierre Lachapelle, Francine Lauzon, membres du c.a; Roger Trottier, membre sortant. À l’avant dans le même ordre, Antoine Bécotte, membre du c.a.; Johanne Desmeules, Hélène Dansereau et Arup Dutta, nouveaux membres du c.a. Absents de la photo:Carole Charbonneau et Pierre-Yves Maurice, également membres sortants. (Photo: page Facebook)


La troisième assemblée générale annuelle du groupe-citoyens Les Pollués de Montréal-Trudeau a eu lieu au Centre des loisirs de St-Laurent, le 18 novembre. À cette occasion, près de 40 membres et sympathisants étaient présents. Bilan de la rencontre et projets à venir.

Pour cette troisième assemblée générale annuelle, les sujets suivants étaient à l’ordre du jour : bilan des actions entreprises en 2018; mise à jour et suivi du recours collectif par l’avocat du groupe, Maître Gérard Samet;  et élection de nouveaux membres au conseil d’administration.

Quatre membres sortants terminaient leur mandat au sein du conseil d’administration. Ce sont Michel Dion, Roger Trottier, Carole Charbonneau et Pierre-Yves Maurice.

Le nouveau conseil d’administration est composé des membres suivants: Pierre E. Lachapelle (président); Francine Lauzon, administratrice; Antoine Bécotte, administrateur; Johanne Desmeules, administratrice; Hélène Dansereau, administratrice; et Arup Dutta, administrateur.

«Nous aurons une meilleure représentation géographique avec l’ajout [de représentants] de Parc Extension et Villeray au sein du CA»,  a signalé le président du groupe-citoyens, Pierre E. Lachapelle.

Ville Mont-Royal pousse à la roue

Les membres ont appris notamment, pour ceux et celles qui ne le savaient déjà, que les citoyens de Ville Mont-Royal soutiennent les actions des Pollués.

Soutien Alzheimer - Des fêtes pour tous : Info ici!

Publicité

L’été dernier, en effet, à l’initiative d’une résidante de Ville Mont-Royal, Diane Poulin-Dubois, un groupe de citoyennes de la Ville collectaient des dons en divers endroits de l’arrondissement dans le but de soutenir la cause des Pollués en Cour supérieure

En outre, les élus de Ville Mont-Royal s’étaient engagés à ajouter à la somme amassée l’équivalent directement de la Ville, jusqu’à concurrence de 5000 $, ce qui fut fait.

«Les dons des Monterois ont été égalés par l’apport de Ville Mont-Royal et c’est un total de près de 10 700$ qui ont été remis aux Pollués et qui serviront à la défense de nos demandes et de nos plaintes devant les tribunaux», peut-on lire sur la page Facebook du groupe-citoyens.

Ottawa souffle le chaud et le froid

Les Pollués de Montréal-Trudeau étaient invités en début d’automne à témoigner au cours des mois suivants devant le Comité permanentent des transports, de l’infrastructure et des collectivités de la Chambre des communes, alors que ce Comité, formé de députés d’allégeances partisanes diverses, voulait entendre les Canadiens sur le bruit autour des aéroports canadiens.

«À un an de l’élection fédérale, les députés de la Chambre des communes se mettent à l’écoute des citoyens touchés par la pollution par le bruit généré par les avions. Les Pollués vont témoigner devant ce comité le 6 novembre prochain à Ottawa», annonçait également le groupe sur sa page Facebook.

Les arrangements étaient pris et le président devait se rendre à Ottawa, quand il a dû annuler toutes les réservations, le Comité ayant décidé d’écouter des témoins par vidéo-conférence, depuis Montréal. Le témoignage de M. Lachapelle doit donc être entendu très bientôt, soit mardi 27 novembre prochain.

«C’est depuis 2013 que les Pollués de Montréal-Trudeau sollicitent les élus fédéraux et demandent des actions en faveur d’un climat sonore aérien qui n’attaque pas la santé des citoyens. Malgré un soupçon de scepticisme, il n’est pas question pour le conseil d’administration des Pollués de laisser une chaise vide», écrit le groupe.

Des visiteurs à l’A.G.

À l’occasion de leur assemblée générale, le groupe-citoyens a également pu entendre la présentation d’un membre d’un comité de vigilance environnement du quartier Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Un groupe de citoyens de cet arrondissement veut mesurer la pollution de l’air et la pollution par le bruit.

Somme toute, selon le président, Pierre E. Lachapelle, ce fut une assemblée productive et appréciée par tous et chacun des membres présents.