Trottoir refait en 2020 rue Waverly après moins d’un an (Photo : Philippe Rachiele, JDV)

En 2019, l’arrondissement avait procédé à la réfection complète de la rue Waverly afin de remettre son système de drainage à niveau. Or, les trottoirs ont dû être refaits entre Fleury et Sauvé en septembre dernier, puisque le travail n’avait pas été bien effectué. 

De gros travaux avaient lieu sur la rue Waverly, au cours des dernières semaines, afin de démanteler et reconstruire les trottoirs. En plus des inconvénients causés par les travaux faits en double, les contribuables doivent-ils payer la facture? 

« Les sections de trottoirs qui ont été reconstruites cette année l’ont été dans le cadre de la garantie de l’entrepreneur quant aux travaux réalisés en 2019, sans aucun frais pour l’arrondissement », a confirmé Marlène Ouellet, chargée de communication de l’arrondissement. 

Comme l’entrepreneur est responsable de la qualité de la construction pendant un an après les travaux, il doit en défrayer les coûts. 

« Chaque reprise par l’entrepreneur est associée à une déficience, explique Mme Ouellet. Tous travaux d’infrastructures municipales réalisés dans le cadre d’appel d’offres publiques utilisant des devis de la ville de Montréal comportent une garantie des ouvrages qui s’étend jusqu’à une année après la réception provisoire des travaux. »

Les ingénieurs de l’arrondissement ont inspecté les trottoirs de la rue Waverly cet été et ont conclu qu’il y avait des anomalies pouvant être de divers types. Selon Marlène Ouellet, plusieurs causes peuvent expliquer la reprise de travaux, dont la mauvaise qualité du béton, l’apparition de fissures non tolérées ou la présence d’accumulation d’eau après les travaux. 

Trottoir refait en 2020 rue Waverly après moins d’un an (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

S'abonner
me prévenir de
guest
1 Commentaire
Les plus vieux d'abord
Nouveau d'Abord Avec le plus de votes
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Jean-Paul lahaie
Jean-Paul lahaie
1 Année

Encore du travail mal fait par l’entreprise privé. Quand la ville va-elle comprendre qu’elle doit faire ces travaux en régis? Il n’y a pas de compétition et les prix flambent et la qualité descend. Les cols bleus de la ville pourraient faire ce travail beaucoup mieux!

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le coin communautaire – Semaine du 25 mars 2022

Ateliers sur les hausses de loyers avec le CLAC Vous êtes locataires…

ÉDITORIAL: Le bien commun avant tout!

Une élection municipale a lieu dans quelques jours. Vous êtes invités aux…

Le JDV : réponses au jeu-questionnaire sur 10 ans d’infos!

Pour souligner le 10e anniversaire de Journaldesvoisins.com, nous vous avons proposé un…
Contes (Photo : courtoisie de Tumisu)

Jeux d’histoire: de jeunes étudiants du Collège Bois-de-Boulogne feront la lecture aux enfants

Dès le 10 février, 13 jeunes de 18-19 ans du Collège Bois-de-Boulogne…