Des ballots contiennent des exemplaires du Mag papier du Journal des voisins aux imprimeries de Transcontinental, à Anjou. Oui, le journal «papier» est encore très apprécié de notre lectorat! (Photo: François Robert-Durand, JDV)

L’année 2023 fut compliquée et a posé toutes sortes de défis pour le Journal des voisins (JDV). L’année 2024 est toutefois pleine de promesses pour votre journal de quartier.

Dès l’été dernier, il a fallu composer avec le boycottage des nouvelles sur Facebook et Instagram, à la suite de l’adoption, par le gouvernement fédéral, de la loi C-18 sur les Nouvelles en ligne, qui force les géants du numérique à partager leurs recettes publicitaires avec les médias canadiens.

Alors que Google s’est entendu avec Ottawa, Meta (la maison mère de Facebook et Instagram) continue de boycotter les médias. Cette attitude méprisante démontre à quel point les géants du web se considèrent au-dessus des lois. 

Ce boycottage nous a touchés directement, car de 30 % à 40 % du trafic de notre site web était lié à Facebook. Notre capacité de rejoindre nos jeunes lecteurs est particulièrement affectée.

Cette situation nous empêche d’atteindre de nombreux résidents d’Ahuntsic-Cartierville qui ne s’informent que par les réseaux sociaux. En d’autres mots, ils sont livrés aux rumeurs, fake news et autres nouvelles non vérifiées qui pullulent sur ces plateformes.

Évidemment, les revenus publicitaires sont de plus en plus concentrés entre quelques entreprises gigantesques, basées à l’étranger. Les géants du web ne veulent que notre argent. Ils n’ont rien à cirer de notre culture, notre démocratie et notre identité collective. C’est le rouleau compresseur impérialiste anglosaxon.

De plus, ces entreprises canalisent notre fric vers des paradis fiscaux. C’est autant d’argent qui ne finance pas nos systèmes de santé, d’éducation, de transport ou notre culture…

Renouvellement de l’équipe

En septembre, notre éditeur nous a quittés pour explorer d’autres horizons. J’assume, depuis, son poste par intérim, ainsi que celui de rédacteur en chef.

Par ailleurs, notre journaliste que vous connaissez bien, Amine Esseghir, est parti en congé jusqu’à la mi-avril pour écrire un deuxième livre, un roman, cette fois. Il vient de publier Revenir entier, qui évoque la Guerre d’Algérie, son pays d’origine. Il sera remplacé durant quatre mois par Marie-Hélène Paradis, native de Cartierville et résidante d’Ahuntsic.

Il n’est pas facile de gérer un journal dans l’environnement actuel, hostile aux médias. Une part du public méprise les médias «officiels» et leurs journalistes, qu’elle associe aux élites.

Ces gens confondent souvent opinions et reportages, et ils rejettent les contenus n’étant pas alignés à leurs croyances. Il s’alimentent aux réseaux sociaux, qui jouent le rôle d’une chambre d’écho. En effet, leurs algorithmes amplifient les contenus qui renforcent leurs opinions, au détriment de l’information qui favorise un débat plus équilibré ou l’appréciation de points de vue plus modérés.

Malgré cela, le JDV prospère. Il est toujours aussi populaire, notamment parce que ses contenus sont réalisés avec sérieux, selon les normes journalistiques les plus rigoureuses.

Appréciation

Plus que jamais, la population d’Ahuntsic-Cartierville adore les contenus de nos éditions papier et en ligne. Vous nous écrivez continuellement pour nous faire part de votre appréciation. Ce journal a une cote d’amour élevée. Nous vous en remercions.

Pour ce faire, j’ai l’immense privilège de travailler avec une équipe chevronnée, allumée, talentueuse, qui ne rechigne jamais à relever les nombreux défis qui jalonnent le métier de journaliste à notre époque.

D’autre part, j’aimerais remercier les commerçants qui appuient le JDV. Nos annonceurs évoluent aussi dans un environnement hostile: ils doivent composer avec la crise de la main-d’œuvre, des chaînes d’approvisionnement déstabilisées depuis la pandémie et des consommateurs souvent aux abois depuis le retour de l’inflation et des taux d’intérêts élevés.

Nos annonceurs encouragent ainsi un des derniers journaux locaux de la région de Montréal tout en faisant une bonne affaire. Ils offrent une visibilité accrue à leurs produits et services, ce qui mousse l’achat local. Je remercie également notre équipe des ventes, qui se dépasse dans son offre d’un service professionnel et personnalisé.

Durant les Fêtes

En terminant, j’aimerais vous souhaiter un très beau temps des Fêtes. Conséquemment, du 23 décembre au 7 janvier, nos bureaux seront fermés. Nous continuerons de publier des contenus quotidiennement, dont des reprises des articles des deux plus récentes éditions du Mag papier, la version imprimée du JDV.

N’ayez crainte! Nous avons dans nos tiroirs toute une série de projets que nous entendons mettre en branle dès janvier, afin de mousser la croissance et la notoriété du JDV. 

Nous n’avons pas fini de vous surprendre. Et de vous livrer des contenus pertinents, allumés, originaux, exclusifs, qui sauront vous informer de ce qui se passe dans Ahuntsic-Cartierville. 

Et si vous avez une nouvelle, un renseignement, une bonne histoire à partager, n’hésitez pas à communiquer avec nous par courriel à info@journaldesvoisins.com Nous vous reviendrons dans la semaine du 8 janvier 2024.

Bonne année!



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles
Voies sur Henri-Bourassa

Dossier Henri-Bourassa – Éditorial: s’adapter ou disparaître

Plusieurs scientifiques, Darwin au premier chef, expliquent que l’humanité, comme espèce, a…

Merci, Simon!

Début septembre, Simon Van Vliet, notre éditeur, a quitté le Journal des…

L’offre commerciale dans Youville en pleine effervescence

  L’offre commerciale sur la rue Lajeunesse pourrait bien se bonifier, notamment…

Lettre ouverte – Un appel à l’action pour sécuriser les piétons dans le quartier

Un résident concerné par la sécurité des piétons dans la ruelle entre…