Le bruit est un enjeu dans l’arrondissement, notamment dans Cartierville, où un mur antibruit a été installé à proximité de l’autoroute 15. (Photo: Éloi Fournier – JDV)

La Ville n’a pas fait d’annonce officielle à ce sujet, mais Déborah Delaunay est maintenant en poste en tant que commissaire du bruit et de la nuit, au service du développement économique. 

Déborah Delaunay, arrivée de France en 2016 avec une expertise en urbanisme ainsi qu’en observation du bruit urbain, est entrée en poste à la Ville de Montréal au début du mois de juillet. Un de ses rôles sera d’établir une politique du bruit et de la vie économique nocturne pour la Ville de Montréal. 

Mme Delaunay a notamment travaillé pour l’Institut national de la recherche scientifique ainsi que pour l’organisme Vivre en Ville. D’après Karla Duval, relationniste pour la Ville de Montréal, la nouvelle commissaire a été officiellement embauchée le 29 juin dernier. 

« La vie économique nocturne contribue à l’attractivité de Montréal, à sa dynamique commerciale et à sa qualité de vie, explique Mme Duval. Pour cette raison, Montréal en fait une priorité et a prévu une mesure spécifique pour soutenir la politique d’économie de vie nocturne, une composante importante de la première phase de son plan de relance économique dévoilé le 17 juin dernier. » 

Le bruit est toujours un enjeu dans une grande ville comme Montréal, mais il est impossible de le supprimer. L’arrondissement Ville-Marie avait d’ailleurs mis en place une campagne intitulée La nuit, le bruit nuit en collaboration avec le SPVM il y a quelques années afin de tenter d’allier la vie nocturne et le civisme. 

Le bruit, un enjeu important pour Ahuntsic-Cartierville

Le bruit engendré par les avions a fait couler beaucoup d’encre dans les dernières années. (Photo: Éloi Fournier – JDV)

Le mandat de Déborah Delaunay touche à la vie nocturne et au bruit engendré par celle-ci, mais aussi au bruit en général, dont celui des avions ou des trains, par exemple.

Dans Ahuntsic-Cartierville, le bruit des avions a mené à plusieurs revendications. La construction sur l’autoroute Métropolitaine a aussi fait partie des actualités en raison du bruit important qui en émanait. 

En 2017, Projet Montréal s’était engagé à mettre sur pied un observatoire sur le bruit dans Ahuntsic-Cartierville. L’an dernier, toutefois, la mairesse de l’arrondissement, Émilie Thuillier, avait mentionné au JDV que le projet était seulement à l’étude : 

« Il y a une belle ouverture à la Ville pour faire avancer le projet de l’observatoire sur le bruit. L’objectif est de mettre sur place un observatoire qui soit indépendant. »

Bien que l’arrondissement ne compte toujours pas d’observatoire, il semble désormais que la ville-centre ait l’intention de prendre les choses en main pour l’ensemble de son territoire.

L’an dernier, différents paliers de gouvernement ainsi que des organismes avaient participé aux Journées du Bruit Environnemental, au Palais des Congrès, afin de discuter de ces enjeux. Mme Delaunay, qui travaillait à l’époque pour Vivre en Ville, avait justement fait une présentation sur les stratégies pour améliorer l’environnement sonore. Les gouvernements sont donc possiblement plus conscientisés envers cet enjeu. 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Barrage Simon-Sicard : Le projet d’Hydro-Québec fait jaser

Les résidants du Sault-au-Récollet ont pu se réunir à l’initiative d’Hydro-Québec, samedi…
Les élus municipaux au conseil d'arrondissement du 9 mai 2022

Dix choses à savoir du conseil du 9 mai

Voici l’essentiel de ce qui s’est dit au conseil d’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville du…

Rue Jeanne-Mance: à circulation problématique, solutions envisagées

Une trentaine de citoyens ont rencontré Nathalie Goulet, conseillère de ville du…

Débat sur la circulation : un avant-goût de la campagne électorale? (Texte 1 de 2)

Le conseil de la semaine dernière a été marqué par de vifs…