Les Actualités de la semaine

Abonnez-vous gratuitement ici pour recevoir un courriel de rappel chaque semaine!

Noyade dans une piscine de l’arrondissement

Publié le 17/07/2018
par Joran Collet

Le bassin de la piscine Marcelin-Wilson (crédit : Philippe Rachiel)


Une soirée entre amis s’est terminée dramatiquement samedi soir lorsque Mohamed Ndimurwanko 15 ans, a été retrouvé inconscient dans le bassin de la piscine du parc Marcelin-Wilson situé dans Bordeaux-Cartierville. Lundi après-midi, les autorités confirmaient le décès du jeune homme.

C’est vers 23 heures samedi qu’un passant a découvert le corps inconscient de l’adolescent dans le bassin de la piscine municipale, puis alerta les services d’urgences.

Sur place, les secours ont procédé à des manœuvres de réanimation et c’est dans un état critique que la victime a été transportée vers un centre hospitalier.

Le jeune homme a été maintenu artificiellement en vie par le service médical avant que ses parents ne prennent la décision de le débrancher, selon TVA Nouvelles.

Le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) a mené une enquête sur place afin de déterminer les circonstances entourant l’incident. Selon ce qu’a appris journaldesvoisins.com., les conclusions du SPVM est qu’il s’agit d’un accident et aucune enquête additionnelle ne sera donc effectuée dans ce dossier.

Noël 2018 sur Fleury Ouest

Publicité

Selon le service de police montréalais, Mohamed Ndimurwanko était avec des amis lorsqu’il s’est éloigné pour aller boire de l’eau. Un témoin a rapporté avoir vu le jeune homme enjamber la clôture d’une hauteur de 1 mètre 80 qui restreint l’accès à la piscine Marcelin-Wilson, alors que celle-ci était fermée.

 La Ville de Montréal a confirmé à Journaldesvoisins.com que la clôture était fermée au moment de l’incident, et qu’elle respectait bel et bien les normes en vigueur.

«Toutes les installations aquatiques municipales ont été inspectées au début de la saison 2018 et celles-ci sont conformes aux normes québécoises de la régie du bâtiment», a précisé Audrey Gauthier, relationniste à la Ville de Montréal.

Mais sur place, journaldesvoisins.com a pu constater que la barrière dépassait le mètre quatre-vingt. Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage du Québec, soulignait un peu plus tôt dans la journée sur les ondes de Radio-Canada qu’au premier abord, la clôture respectait bien les normes établies.

La piscine était rouverte lundi, de nombreuses familles s’y baignant déjà avec les importantes chaleurs qui frappent Montréal.