Saillies de trottoir rue Louisbourg à l’angle de la rue Grenet au YMCA et près de l’école Louisbourg (Photo : jdv – Philippe Rachiele)
Saillie de trottoir en construction rue Louisbourg, angle Michel-Sarrazin, près de l’école Louisbourg (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

À l’occasion de la rentrée scolaire, Journaldesvoisins.com vous parlait récemment de l’opération de sécurisation faite autour des écoles St-André-Apôtre et St-Paul-de-la-Croix dans Ahuntsic. Notre article rapportait qu’Émilie Thuillier et Nathalie Goulet s’étaient déplacées autour de ces écoles afin de constater les effets des mesures d’apaisement de la circulation. La conseillère de ville Effie Giannou a dernièrement fait la même chose du côté de Bordeaux-Cartierville où les écoles Augustin-Roscelli et Louisbourg bénéficient aussi de cette opération de sécurisation.

Les interventions

Plusieurs interventions de sécurisation ont été faites autour de ces deux écoles de Bordeaux-Cartierville et d’autres interventions sont prévues prochainement.

Deux écoles sont présentement sécurisées dans Cartierville: Augustin-Roscelli et Louisbourg. (Source: Google Maps)

Autour de l’école Augustin-Roscelli, on a ajouté deux saillies simples. Ensuite, quatre panneaux dynamiques seront installés sur Salaberry pour indiquer clairement la zone scolaire commandant une réduction de la vitesse des véhicules. L’emplacement exact de ces panneaux sur le réseau artériel sera déterminé prochainement. On installera aussi un afficheur de vitesse sur Salaberry.

Autour de l’école Louisbourg, il est prévu de construire six saillies simples, deux saillies doubles et deux dos d’âne sur Michel-Sarrazin. Les saillies sur Louisbourg seront terminées dans la semaine du 5 octobre prochain. Deux afficheurs de vitesse dans les deux directions sur Grenet visent à sensibiliser les usagers de la route pour qu’ils réduisent la vitesse en zone scolaire.

La conseillère de ville de Cartierville, Effie Giannou. (Photo: archives JDV)

« Les saillies à l’intersection Michel‐Sarrazin et Grenet rendent le déplacement vers l’école plus sécuritaire pour les écoliers provenant du nord de Michel‐Sarrazin. Les saillies sur Louisbourg permettront la réduction de la vitesse des usagers de la route tout en réduisant la longueur de traverse des écoliers provenant du sud de Louisbourg.  Étant donné qu’il y a beaucoup d’écoliers habitant sur Michel‐Sarrazin, une saillie à mi‐tronçon a été jugée nécessaires à la sécurisation de leur déplacement scolaire », explique la conseillère de ville Effie Giannou.

Travail de communication

Ces mesures de sécurisation sont le fruit d’un travail de communication entre la Ville, les écoles du quartier et le poste de quartier 10.

« Lors de la dernière année scolaire, on a rencontré les directions des deux écoles pour discuter des enjeux de sécurité, pour comprendre par où passent les élèves et pour faire une bonne analyse des mesures à prendre », affirme Mme Giannou.

Place à l’amélioration

Malgré les observations positives qu’a pu faire la conseillère de ville, elle admet qu’il y a encore beaucoup de place à l’amélioration.

En allant sur le terrain, elle a pu observer que davantage de parents reconduisent leurs enfants en voiture à l’école depuis la COVID, ce qui crée un important achalandage de véhicules autour des écoles et qui va à l’encontre des mesures d’apaisement de la circulation que la Ville tente de mettre en place.

Mme Giannou estime que des ajustements seront à faire.

Traverse de piéton à l’école Louisbourg (Photo : jdv – Philippe Rachiele)

Le Programme de sécurisation aux abords des écoles

Rappelons que cette opération de sécurisation est rendue possible grâce à un financement d’un total de 25 M$ de la Ville-Centre pour améliorer la sécurité des déplacements aux abords des écoles.

Cette année, 24 écoles de 10 arrondissements sont touchées par le Programme de sécurisation aux abords des écoles, mais une trentaine d’autres « ont été sécurisées par des initiatives locales menées par les arrondissements », selon Laurence Houde-Roy, attachée de presse du comité exécutif de la Ville de Montréal.

Huit écoles d’Ahuntsic-Cartierville bénéficient du programme, soit six écoles primaires et deux écoles secondaires. En plus des écoles Saint-André-Apôtre et Saint-Paul-de-la-Croix dans Ahuntsic ainsi que les écoles Augustin-Roscelli et Louisbourg dans Bordeaux-Cartierville, les écoles primaires Louis-Colin et François-de-Laval en plus des écoles secondaires Mont-Saint-Louis et Régina Assumpta en font également partie.

Sur les 25 M$ dédiés au projet, 6 M$ ont été dépensés cette année.

[ninja_form id=5]

Vous aimez ce que nous faisons? Pensez à devenir membre du journaldesvoisins.com ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer ces articles

Le risque d’un écrasement aérien en pleine ville est bien réel

Montréal est l’une des rares grandes villes en Amérique du Nord doté…

Des chiens dans une aire de jeux pour enfants

Trois parcs sont destinés à accueillir les chiens dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. Cette…

Que sont ces traînées blanches derrière les avions? Sont-elles dangereuses?

Récemment, un résidant d’Ahuntsic-Cartierville a envoyé des photos au journaldesvoisins.com. Ce citoyen…

Un peu partout, les catalyseurs disparaissent

Le 11 novembre, le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL)…