La Ville de Montréal, va entreprendre de gros travaux d’infrastructures souterraines et de réaménagement de surface dans Ahuntsic-Cartierville, dès ce mois-ci, et ce, jusqu’à l’automne 2025 avec une pause hivernale.

Plusieurs axes routiers seront fermés ainsi que des zones de stationnement sur un périmètre allant de la rue Frigon à l’avenue de Bois-de-Boulogne et de l’avenue de Poutrincourt et son prolongement, à savoir la rue de Salaberry, jusqu’à la rue Filion pour terminer sur la rue Marsan. Les bretelles de sortie 4-Ouest, 4-Est de l’autoroute 15 seront fermées en alternance.

D’importants travaux auront lieux dans les secteurs entourés en rouge, entre juin 2024 et la fin de l’automne 2025. Source : Ville de Montréal.

En septembre dernier, le JDV vous informait des travaux menés en urgence sur le viaduc de Salaberry, car les pluies diluviennes répétées, notamment au mois d’août 2023, avaient fragilisé la conduite souterraine. La fermeture complète du passage sud sous cette infrastructure avait été décrétée le 21 septembre. La mairie avait annoncé à l’époque : « D’autres travaux [peuvent avoir lieu] l’année prochaine ou l’année suivante. » Eh bien, nous y sommes!

Des fissures menaçantes

« Certaines canalisations sont trop anciennes, notamment au niveau du collecteur situé sous le viaduc, rue de Salaberry, explique Philippe Sabourin, porte-parole administratif de la Ville de Montréal. Elles ont besoin d’une intervention. Nous avons repéré des fissures importantes. Nous allons en profiter pour tout remplacer. »

D’autant que les inondations ont été fréquentes à cet endroit. « Je me souviens de plusieurs montées des eaux en juin 2011, juin 2014 et juillet 2017, se remémore-t-il. Nous devons veiller à ce que les systèmes d’aqueduc et d’égout deviennent durables désormais. »

La Ville profite de l’ouverture des cavités visant à remplacer les conduites d’eau et d’égout pour effectuer de nombreux aménagements et remplacements : les entrées d’eau en plomb, les câblages électriques et de télécommunication. Ces travaux s’appliqueront également à la chaussée, aux trottoirs, à l’éclairage, aux feux de circulation.

Les perturbations à prévoir

Durant les travaux, sur l’autoroute 15,  à hauteur du viaduc, une voie unique sera ouverte par direction. Une seule bretelle sera accessible sur les trois existantes qui seront fermées tour à tour.

« Nous allons fermer la bretelle 4-Ouest de l’autoroute 15 puis la bretelle 4-Est, complète M. Sabourin. Nous allons apporter de l’apaisement à la circulation, toutefois, en nous assurant que tout reste sécuritaire. Mais c’est certain, il y aura un impact important sur les habitudes des automobilistes, avertit-il. Nous créerons une intersection en «  T » pour fluidifier la circulation. »

Plus d’arbres

Pour effectuer les travaux au niveau du viaduc et des rues de Salaberry et Marsan, un premier contrat d’un montant de 34 M$ vient d’être octroyé à l’entreprise de construction Roxboro Excavation. Pour les télécommunications et l’électricité ainsi que pour le remplacement des lignes d’eau en plomb publiques et privées sur le secteur Frigon et Bois-de-Boulogne, un contrat de 12,2 M$ a été attribué à Demix Construction, spécialiste en construction de routes et en génie civil.

Par ailleurs, plus de 150 fosses aussi vont être creusées, par la même occasion, pour planter plus de 350 arbres et 700 plantes.

viaduc salaberry
Des barrières délimitant la chaussée affaissée, en mauvais état sous le viaduc de l’autoroute 15, rue de Salaberry. (Photo : Séverine Le Page, JDV – septembre 2023)

Canalisations privées en plomb

Depuis la fin mai, les habitants du secteur ont reçu une lettre d’information sur l’étendue des travaux et sur les mesures prises par la Ville « pour assurer la sécurité des déplacements à pied, à vélo ou en voiture ».

Beaucoup d’entrées de service d’eau partant de la rue et qui amènent l’eau chez les habitants sont en plomb. Or, bien qu’utilisé autrefois pour fabriquer les tuyaux, la mairie rappelle que « ce métal est nocif, notamment pour les femmes enceintes et les enfants âgés de moins de six ans ».

« Nous voulons avoir l’assurance que les lignes d’eau de la Ville de Montréal et que celles appartenant aux habitants seront sécuritaires. Nous profiterons de la réalisation de ces travaux importants pour proposer aux citoyens de remplacer leurs petites canalisations, si elles sont en plomb. Nous avons envoyé les lettres à tous les propriétaires qui ont ce type de tuyaux. »

Au lieu d’effectuer les travaux requis eux-mêmes, les propriétaires ont la possibilité de le faire faire par la Ville. Ils disposent d’une période de quinze ans, ensuite, pour rembourser les coûts inhérents au remplacement des tuyaux de la partie privée.

5000 $ remboursables sur quinze ans en moyenne

Ces frais s’élèvent à « 1300 ou 1500 $ par mètre linéaire ». Cela peut représenter à peu près, en moyenne, une somme d’environ 5000 $ remboursable sur quinze ans. Le coût dépendra de la distance entre la maison et la rue.

En 2021, la réglementation a été changée et de nombreuses campagnes ont été faites pour sensibiliser les habitants au danger des conduites en plomb. Celle-ci rend obligatoire le remplacement de la portion privée de l’entrée d’eau, si elle est en plomb. Et prévoit que « lorsque des travaux de remplacement des entrées d’eau en plomb sont planifiés sur le domaine public, la Ville remplace en même temps la partie privée en plomb, et ce, aux frais des propriétaires ».

Répondant à une habitante sur les réseaux sociaux, en fin de semaine, la mairesse de l’arrondissement, Emilie Thuillier a indiqué : « Nous planifions [de] toutes les changer d’ici 2032. […] Vous avez le droit de refuser les travaux sur votre partie privée. Mais ces travaux devront être faits un jour ou l’autre si vous ne souhaitez plus avoir de plomb dans l’eau. »

M. Sabourin prévient de son côté : « Nous ne viendrons pas ouvrir deux fois les chaussées! »



Restez informé

en vous abonnant à notre infolettre


Vous appréciez cette publication du Journal des voisins? Nous avons besoin de vous pour continuer à produire de l’information indépendante de qualité et d’intérêt public. Toute adhésion faite au Journal des voisins donne droit à un reçu fiscal.

Nous recueillons des données pour alimenter nos bases de données. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à notre politique de confidentialité.

Tout commentaire sera le bienvenu et publié sous réserve de modération basée sur la Nétiquette du JDV.

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Dossier itinérance – Les invisibles: être une femme dans la rue

Les femmes itinérantes sont nombreuses à Montréal, mais elles échappent souvent à…

Bienvenue bébé: des boîtes évolutives offertes aux nouveau-nés de l’arrondissement

La Ville de Montréal offre des boîtes Bienvenue bébé aux familles dont…

Grève au collège Regina Assumpta : des négociations au point mort

Pour la première fois en 70 ans d’existence, le Collège Regina Assumpta…
Placette rue du Fort-Lorette

Inauguration de la placette de la rue du Fort-Lorette

À cet endroit se trouvait un amas de roches grises derrière une…