C’est de Montréal que le Premier ministre François Legault a donné son point de presse aux médias ce midi, en compagnie de la mairesse Valérie Plante. Les deux sont arrivés bien masqués. Si l’ouverture des commerces montréalais est toujours sous évaluation, Québec a décidé que les écoliers montréalais ne retourneraient pas en classe avant la fin du mois d’août. Quant aux différents milieux de garde, l’ouverture est retardée au 1er juin prochain. 

Écoliers du primaire: retour en août

Bien que les écoliers du reste du Québec soient, en partie, retournés en classe lundi 11 mai, ceux de Montréal resteront à la maison. Ce fut l’annonce principale du point de presse de M. Legault, venu au centre de la pandémie de Covid-19, à Montréal, pour donner son point de presse du jour.

« On sait que la situation est bonne en dehors de la région de Montréal, mais ici, dans la CMM, elle reste fragile. On en conclut que les conditions qui permettraient d’ouvrir les écoles primaires, dans la région de Montréal, ne sont pas réunies. Je vous annonce donc qu’on n’ouvrira pas les écoles le 25 mai et, étant donné le peu de temps qu’il restera, on ne les ouvrira pas avant le mois d’août », a-t-il expliqué.

Quant aux garderies, centres de la petite enfance, et services de garde en milieu familial de la région de Montréal, leur ouverture est, pour le moment, repoussée au 1er juin.

Décès par arrondissement ou villes liées à Montréal (12 mai 2020).
Source : Santé Montréal/Population
https://santemontreal.qc.ca/population/coronavirus-covid-19/

Commerces et couvre-visage

En ce qui a trait à l’ouverture des commerces de la grande région de Montréal, qui avait été repoussée au 25 mai, Québec se donne encore quelques jours avant de rendre une décision, souhaitant d’abord évaluer comment la situation évolue à Montréal et les banlieues environnantes.

« Il y a encore beaucoup d’inquiétudes, à Montréal, chez les entrepreneurs et chez les commerçants. Pour le moment, on maintient le cap pour une réouverture le 25 mai, mais on continuera de suivre la situation de très près. L’un des éléments qui pourraient nous aider, c’est le port d’un masque ou d’un couvre-visage par une grande majorité de Québécois », a indiqué M. Legault.

Au sujet du port du masque, Québec a annoncé qu’il aidera financièrement les sociétés de transport de la CMM pour qu’elles fournissent un couvre-visage aux utilisateurs qui ne peuvent s’en procurer eux-mêmes, puisqu’il est impossible de garder deux mètres de distance physique entre les utilisateurs.

« Notre objectif, c’est que toutes les personnes qui utilisent le transport en commun, dans le Grand Montréal, portent un masque. On n’est pas encore rendus à le rendre obligatoire, mais on ne l’exclut pas. On va s’assurer aussi de fournir des masques dans les quartiers les plus touchés par le virus. »

Tests et conditions au déconfinement

Selon le PM Legault, la cible de tests de 14 000 par jour est en voie d’être atteinte.

« C’est une bonne nouvelle : 13 291 prélèvements ont été réalisés en 24 h. Je vous rappelle qu’on faisait 6 000 tests par jour et qu’on voulait augmenter à 14 000. Un petit effort encore et on va y arriver », a déclaré le premier ministre.

Toutefois, à cet égard, les instructions données à la fois par Québec et les autorités sanitaires, ici à Montréal, ont semblé un peu se contredire au cours des derniers jours, ce qui a ajouté à la confusion chez les Montréalais

Finalement, pour assurer le déconfinement dans la grande région de Montréal, le PM Legault a dit que différentes conditions devaient être au rendez-vous, notamment une baisse des hospitalisations (au 14 mai, il y a 42 personnes de moins d’hospitalisées). M. Legault a mentionné qu’il faut également qu’il y ait une baisse marquée des décès, ce qui n’est pas le cas. À ce chapitre, Ahuntsic-Cartierville vient en tête de liste.

L’objectif plus important de tests est une autre condition, et elle est remplie, a souligné François Legault.

Finalement, il faut qu’il y ait suffisamment de lits dans les hôpitaux (c’est le cas), mais assez de personnel dans les établissements, ce qui n’est pas le cas. La question du personnel en CHSLD et dans les hôpitaux est toujours délicate et le PM Legault y revient souvent.

 

S'abonner
me prévenir de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Vous pourriez aussi aimer ces articles

Un soupir de soulagement dans les hôpitaux

Le pire est passé dans les hôpitaux du Centre intégré universitaire de…

COVID-19 : de moins en moins d’actualité

Alors que la vie normale reprend ses droits pratiquement partout, la première…

La prison de Bordeaux en proie à une nouvelle éclosion

Une nouvelle éclosion majeure s’est déclarée depuis une semaine à la prison…
Maison de naissance Marie-Paule-Lanthier

Une maison de naissance à Ahuntsic

Attendu depuis plusieurs années, ce projet se concrétise et change entièrement la…